Partagez|

"Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 532
Date d'inscription : 10/09/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 260
Noise Filter
Neku Sakuraba
MessageSujet: "Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba Jeu 10 Sep - 18:15


Neku Sakuraba

Some Informations

Nom & Prénom : Neku Sakuraba
Âge : 15 ans
Lieu de naissance : Shibuya
Groupe : Apprenti Keyblade Master
Arme : Keyblade « Player Pin’s ». Keyblade de taille moyenne noire et argentée, frappée de de nombreux petits « graffiti » en relief représentant la même tête de mort. Le porte-clef est un badge rond noir avec une tête de mort dessus.

Pouvoir : Contrôle des Avales-Rêves
Race : Humain




Caractère • Inside of me



Durant les 7 jours de ce nouveau jeu des Faucheurs qu’il avait installé lui-même, Joshua se m’y à observer, discrètement, les agissements de son ami et partenaire : Neku. Il avait collecté son droit d’entrée et celui-ci avait été le même que lors de sa première participation : ses souvenirs, le rendant amnésique. Autant que possible, il avait essayé de ne pas endommager ceux de ce dernier mois. Car c’était ce mois passé à survivre dans le Jeu qui avait permis à Neku de sortir de sa carapace, de changer pour enfin s’ouvrir aux autres. En effaçant ces évènements, il craignait avoir effacé cette toute nouvelle personnalité et cela lui faisait un peu peur.

Son ami s’était réveillé dans cette ruelle en cul-de-sac à Traverse Town. Bien que désorienté, il semblait se souvenir des règles de base du jeu, puisqu’il n’eut pas l’air plus surpris que cela de recevoir sa mission et de voir le timer s’incruster sur sa paume. C’était une bonne chose, mais ce n’était pas suffisant. Il savait son ami extrêmement logique et intelligent, il avait très bien pu s’adapter à la situation, comme il l’avait déjà fait en entrant pour la première fois dans le jeu. Il devait savoir comment il réagirait face à un autre être humain. Allait-il rejeter le monde une fois de plus ? Il le regarda donc se mettre en quête de Shiki, la retrouver pour finalement la perdre d’une façon tout à fait inattendue. En effet, sorti de nulle part, un homme encapuchonné l’avait assommé pour ensuite enlevé la jeune fille. Il n’était pas intervenu, à vrai dire, il ne pouvait pas. Il ne pouvait être qu’un spectateur dans cette histoire. Néanmoins, son plan venait de tomber à l’eau. Il ne pouvait plus vérifier à quel point il se souvenait de Shibuya si son protégé n’interagissait pas avec quelqu’un d’autre. Alors qu’il se décida à aller le voir lui-même, un nouveau protagoniste fit irruption. Il s’agissait d’un jeune homme aux cheveux brun et ébouriffé et avec un caractère très… expansif, dirons-nous.

Les débuts furent difficiles entre eux, Neku repoussant systématiquement la moindre interaction avec lui. Cependant, il finit par s’ouvrir à lui. Oh, ce n’était pas si évident que cela pour le non-averti, le jeune homme casqué était et resterai quelqu’un de plutôt renfermé, et d’asocial globalement, préférant la solitude aux interactions humaines mais pour quelqu’un qui avait côtoyé le jeune durant ses débuts, il pouvait affirmer qu’il avait fait de réel progrès. La preuve étant que durant ces 6 jours d’errance à la recherche de sa partenaire, il n’avait pas repoussé l’aide de ce Sora. Ils s’étaient même battu côte à côte plus d’une fois, assurant les arrières l’un de l’autre. Et pour que le jeune blond se mette à avoir une attitude de protecteur, c’est qu’il devait un tant soit peu apprécier la personne.
Le voir se démener durant 6 jours lui rappela à quel point, il pouvait être têtu, une fois une idée en tête, il était difficile de l’en débarrasser et même s’il eut de nombreux moment de découragement, il repartait toujours en quête, même si cela l’obligeait à fouiller ces quartiers dangereux et remplis de sans cœur. 
Il ne put s’empêcher de rire quand il l’aperçu, au détour d’une ruelle dans le 4ème quartier, prendre une bombe de peinture pour tagguer sur un mur la tête de mort qui était sur son « player pin’s ». C’était une façon comme une autre de laisser des indices au cas où Shiki ou quelqu’un d’autre le cherchait. Son exécution était cependant presque parfaite, rien d’étonnant pour le fan des fresques urbaines qu’il était. L’un ou l’autre personne virent même le complimenté sur son travail. Modeste, il déclinait toujours la moindre forme de compliment, prétextant n’avoir que recopier le travail d’un plus grand artiste.

Bien qu’il aurait aimé l’empêcher de se faire avoir par l’homme en noir de la dernière fois -il faut dire qu’il avait la fâcheuse tendance à se précipiter, surtout si c’était pour pouvoir sauver quelqu’un d’autre-, il ne regretta pas de ne pas être intervenu car au terme de ce traquenard dont Neku était sorti victorieux, ce dernier avait gagné un nouveau moyen de se défendre mais surtout un nouvel ami. Il avait même eut le plaisir de le voir presque en colère. Il est vrai qu’il détestait se faire avoir ou être la cible de mensonges et au vu du sort qu’il avait réservé aux prétendus ‘Noises’, il ne devait pas apprécier les ténèbres non plus.

Joshua savait ce que ‘posséder une keyblade’ signifiait et cela finit par le rassurer définitivement. Il décida donc de le rencontrer en personne, dans cette ruelle. De son côté, il n’avait pas fait que le surveiller. En tant que game master, il avait d’autres responsabilités et il devait transmettre ce qu’il savait à son partenaire. Même si au final, ce dernier avait peu de souvenir de Shibuya, il avait réussi à rester lui-même. 



Histoire • On the tracks of my past



« Composer, vous ne pouvez pas faire ça ! Vous ne pouvez pas détruire purement et simplement cette Shibuya que j’aime tant ! »

Un homme immense aux longs cheveux noirs et lisses, habillé d’un costume sombre et affublé d’une paire de lunette de soleil, hurlait son désespoir à son chef et ami, le Composer. Il était un être quasi divin, le chef des Faucheurs, celui qui organisait le Jeu, il était le maître de Shibuya… il était celui avec lequel  avait fait ce pari fou et pourtant, il voulait l’effacer de la carte du monde. Le Conductor baissa sa main vers sa paume, un timer noir et rouge y était incrusté, indiquant cruellement le temps qu’il lui restait à vivre. Il n’avait pu remplir sa mission, il n’avait pas pu changer les habitants de Shibuya et la règle du Jeu des Faucheurs était claire : « remplissez la mission dans le temps imparti ou préparez-vous à être effacé ». Une minute, c’est tout ce qui lui restait. Comment avait-il pu perdre ? Il avait été vaincu par ce gamin asocial et désagréable, Neku Sakuraba. Celui que le Composer avait choisi pour le représenter… celui qui personnifiait le mieux ce qu’il détestait en ce monde.

 Il ne pouvait pas le laisser faire ! Le Composer se releva, tremblant et épuisé par son ultime combat. Trente secondes, c’était suffisant. Il passa sa main sur le mur derrière lui, une porte en bois se matérialisa. Elle cadrait si mal avec le reste de la pièce, cette base secrète en sous-sol, derrière la légendaire Rivière. Lentement, Il tourna la poignée d’argent et libéra les Ténèbres. Puisqu’il ne pouvait arrêter Joshua et son champion, il plongerait lui-même Shibuya dans l’ombre. Cela était mieux d’une totale destruction pour lui… A moins qu’il ne savait pas vraiment ce qu’il venait de déclencher. Telle une tempête, les ténèbres s’engouffrèrent dans la mégalopole, balayant ses habitants.
Le monde était perdu, Joshua le savait. Mais lui avait encore le pouvoir de sauver son champion, devenu son ami et sa partenaire, Shiki. Recouvrant son apparence lumineuse et angélique, il projeta son pouvoir sur les deux adolescents et les envoya dans cette réalité alternative de son monde, dans l’UnderGround de Shibuya -en opposition au RG, RealGround ou monde réel-, théâtre du Jeu des Faucheurs, pour une quatrième et –il l’espérait secrètement- ultime partie. Le droit d’entrée, ou ‘frais d’inscription’, fut tout trouvé. Il s’empara de ce qui revenait de droit aux vainqueurs du jeu : leur résurrection pure et simple. Car c’était la règle qu’il avait instauré-et pourtant brisé de ses mains une fois-, pour participer au Jeu, il faut être mort. La récompense de ces sept jours de survie et de missions était la même pour tous : leur retour à la vie. Les nouveaux joueurs perdirent connaissance, éblouis pour cette douce lumière.
Pour la quatrième fois, Neku se réveilla dans ce croisement bondé et bruyant, au centre de Shibuya. Là, au milieu de la route, des centaines de personnes passaient à côté de lui, sans le voir. Ils en étaient incapables de toute façon. Paniqué, l’adolescent blond casqué se releva en sursaut, regardant autour de lui. Désespéré et se souvenant des derniers instants de sa dernière partie, il hurla plusieurs fois les noms de ses anciens partenaires et amis. Il fouilla ses poches et en sorti un badge noir frappé d’un crane argenté, son « Player Pin’s ». En rage, il le serra dans son poing.

« Joshua, espèce d’idiot ! »

Son téléphone sonna, il venait de recevoir un message. Neku savait que trop bien ce que cela signifiait. Le Jeu avait recommencé, une fois encore. Il sorti son portable et ouvrit l’e-mail. Celui-ci était différent de ceux qu’il recevait d’habitude. « Neku, Shiki, Rythme, Beat, ici Joshua. Je serai votre Game Master pour cette session. Je n’ai pas eu le choix. Les ténèbres ont dévoré le RG de Shibuya et s’apprête à faire la même chose avec l’UG. Votre mission est la suivante : protéger l’UG des ténèbres. Vous avez 7 jours, échouez et préparez-vous à être effacé. »

A peine eu-t-il fini de lire le message qu’il ressenti une douleur soudaine dans sa paume droite. Il examina sa main. Le timer indiquait sept jours et commençait déjà à diminuer. Neku pesta contre son ami, contre la situation. Comme à chaque session, il se rendit directement à la statue de Hachiko. Il y retrouva Shiki et son étrange peluche, Mr Mew. Quand elle l’aperçu, elle alla à sa rencontre.

« Neku ! Tu n’as rien ! Je suis soulagée… » Des larmes commencèrent à perler de ses yeux. « Le-le  monde…Tout le monde… et Joshua.. Comment est-ce possible ?!»

Il tenta de la rassurer, lui-même encore choqué de la situation.

« Shiki… On n’a pas le temps de pleurer pour ces gens ! On a une mission, tu te souviens ! »

Elle sécha ses larmes et acquiesça d’un geste de la tête, le regard déterminé. Une lumière les enveloppa tous les deux, les désignant officiellement comme partenaires. Par habitude, Neku tenta de scanner l’environnement, utilisant son « player pin’s », mais rien ne se passa. Il essaya une, deux, trois fois mais rien. Interloqué, il sorti de sa poche une poignée de badges aux effets divers, ses armes fidèles de ces trois dernières semaines. Tous restèrent muets à son appel. Il leva le regard vers sa partenaire, espérant une réponse. Celle-ci secoua la tête, peinée, puis désigna Mr Mew. La peluche d’ordinaire si vivante était redevenue un amas de tissu et de coton amorphe. Ce qu’il craignait venait de se confirmer, leur ‘psych’ avait disparu et avec elle, tout moyen de se défendre.  Bien vite, ils se retrouvèrent encerclés par des Ombres. Bien qu’habitués à combattre d’étranges créatures à la limite du matériel, ces ennemis-là étaient d’un genre tout à fait nouveau. Il n’avait pas eu à scanner l’environnement pour les trouver, ils s’étaient manifestés d’eux-mêmes, une première.

« Qu-qu’est ce que c’est que ces Noises ?! » Lança alors Shiki, serrant plus fort son chat en peluche contre sa poitrine.

Neku ne répondit pas, trop occupé à analyser la situation. Ces choses n’étaient définitivement pas des Noises, il en était sûr. Désarmés et vulnérables comme ils étaient, ils n’avaient aucune chance. Il s’empara donc du poignet de sa partenaire et ensemble, ils se mirent à courir, à fuir pour survivre. Hors d’haleine, et en relative sureté, ils s’arrêtèrent au pied du building « 104 », l’immense centre commercial. L’endroit était étrangement calme, les gens avaient disparus, rendant ce lieu plus inquiétant encore. Leurs deux téléphones sonnèrent en même temps. Un nouvel e-mail du Game Master s’afficha : ‘Ici Joshua. La situation semble pire que prévue. L’UG est trop déstabilisé et la ‘psych’ a disparue en même temps que le RG…. L’UG ne va tenir longtemps à ce rythme, j’en ai peur… La mission vient de changer : survivez. Survivez 7 jours. Je vais trouver une solution.’
Les deux adolescents passèrent donc les trois jours suivants à fuir, encore et toujours. Trouver une cachette, se reposer une heure peut-être deux avec un peu de chance, s’enfuir de nouveau, espérer que la session du jour s’achève, que l’inconscience les emporte jusqu’au lendemain.
5ème jour, Neku et Shiki, exténués, avaient encore passé une bonne partie de la journée à fuir…mais pour aller où ? L’UG était pour eux à la fois un lieu de salvation et une prison cruelle. Ils devaient encore tenir deux jours entiers, mais était-ce vraiment possible ? Il n’avait pas eu de nouvelle de Joshua depuis des jours et n’avait pas réussi à retrouver Beat et Rythme, les ténèbres avaient dû les emporter ou pas…ils n’en savaient rien, ils ne savaient plus. A la limite du désespoir, ils s’étaient rendu au café de Mr H., un ancien allié dont ils auraient bien aimés bénéficier des conseils, une fois encore. Mais l’endroit était désert, comme le reste de la ville. L’artiste n’était visible nulle part.

S’en était trop.

L’air sombre, le jeune homme s’écroula contre un mur. Il n’avait plus la force, il n’avait plus d’espoir. Si Mr H. ne s’en était pas tiré, quel intérêt ? La seule personne qu’il avait un tant soit peu respecté de sa vie n’était plus. Les traits tirés, Shiki tenta de le raisonner, en vain. Elle finit par s’assoir près de lui, attendant une mort certaine. Elle sorti son portable, contemplant son fond d’écran. Elle fondit en larme. Sa meilleure amie était partie, elle aussi, emportée par les ténèbres et pour toujours. Elle finit par le ranger et jeta un coup d’œil à son ami. Il ne disait rien, ne montrait rien, mais il était sans doute dans un état similaire au sien. Il n’avait pas desserré les dents depuis hier. Plus renfermé que jamais, il était retourné dans ses anciennes habitudes défaitistes et déprimés. Les Ombres finirent par se montrer. Elles finissaient toujours par arriver. Mollement, Neku jeta un œil à son timer. ’02 :20 :17 :59’, soit encore 2 jours, 20 heures, 17 minutes et 59 secondes encore à tenir. C’était trop. Dans son autre main, son « player pin’s » et «cutie beam » frappé d’une patte de chat. C’était les deux seuls qu’il avait réussi à garder. A quoi bon ? Trois sans cœurs Ombres s’approchèrent, prêt à prendre leur prochain repas. Ils se jetèrent sur eux. Par reflexe, l’adolescent se plaça entre eux et son amie, les bras couvrant son visage et s’attendant au prochain coup.
Une lumière aveuglante s’interposa soudain, anéantissant les monstres d’ombre.
Quand ils rouvrirent les yeux, ils n’en crurent pas leurs yeux. Devant eux se tenait une espèce de Chat bleu étrange. Sa queue avait la forme d’une note de musique et lui-même semblait se dandiner sur une musique muette. Dans sa gueule, l’une de ces ombres se débattait vainement. Un coup de mâchoire et il n’était plus. La créature amicale vint se blottir auprès du jeune homme, cherchant les caresses. Une sonnerie retentit, des nouvelles de Joshua ne se firent pas attendre cette fois-ci.
‘Ici Joshua. Il semblerait que la situation ait évolué. En plus de ces monstres, les ténèbres de l’extérieur nous ont amené un autre cadeau. Je ne sais pas encore ce que c’est mais ça à l’air de prendre forme via vos badges. Considérez-les comme une nouvelle forme de ‘Psych’.’
Les deux amis se regardèrent. C’était comme un nouvel espoir… mais pour un seul des deux au final. Neku était un génie du ‘Psych’, capable d’enclencher tous les types de badges existant et de déchainer leur puissance sur l’ennemi. La jeune fille, elle, n’était capable que d’utiliser le badge de télékinésie et encore, très mal. C’était Mr Mew son fidèle garde de corps mais toute vie l’avait quitté depuis longtemps. Si cette ‘créature’ était bien sortie de « cutie beam » comme ils le pensaient –en effet, le badge était introuvable depuis l’apparition du chat étrange-, il n’obéirait qu’à l’adolescent. Shiki approcha sa main de l’animal, il feula violement. Elle sourit.
« Je t’avais dit que tu étais une espèce de génie… tu vas pouvoir remplir la mission. »

Il se releva, contrarié. Il détestait cette appellation de ‘génie’ car il n’avait rien fait de spécial pour mériter un tel titre. Il se retourna vers sa partenaire, lui présentant sa main.

« Nous’ remplirons la mission. Tu dois croire en ton partenaire, tu te souviens ? »

Les deux jours qui suivirent se firent bien plus offensif. Neku et Shiki se mirent à parcourir la ville, non pas pour fuir cette fois-ci, mais bien pour se battre. La moindre petite Ombre, le moindre Noises étranges était impitoyablement attaqué et détruit. Un à un, ils récupérèrent les badges qu’ils avaient perdu, grossissant leur armée de créatures à chaque fois. Néanmoins, elle était inquiète et se sentait inutile. Combien de temps allait-il pouvoir tenir comme ça ? Tout génie qu’il soit, ce nouveau ‘psych’ l’épuisait à une vitesse folle. Elle ne pouvait que le soutenir lorsqu’il s’écroulait de fatigue. Heureusement, les « créatures » -que Joshua avait appelé Avale-rêve pour une obscure raison-, ces avales-rêves avaient une certaine autonomie et indépendance. Elle commençait à se dire qu’elles se servaient de lui comme d’une pile, au final, même si elle leur reconnaissait une certaine fidélité. Il se battait comme un diable pour la protéger alors qu’il y a encore un mois à peine, il n’aurait pas levé le petit doigt pour lui venir en aide. « Les amis ne sont là que pour vous tirer vers le bas et vous faire du mal » c’est ce qu’il clamait haut et fort il n’y a pas si longtemps. Elle avait le sentiment de le tirer vers le bas.
A la fin de ce 7ème jour, elle baissa la main sur son timer. Il indiquait 00:01:00.00. Encore une heure… une petite heure et le jeu serait terminé. Il serait alors soit effacé soit rendu à la vie… et aux ténèbres du RG. Neku et elle avaient discuté plusieurs fois de ces deux éventualités. La conversation finissait toujours de la même façon. Il avait foi en Joshua, malgré ce qu’il lui avait fait. Il ne pardonnait pas, mais avait foi en lui. Il était aussi son partenaire. Une sonnerie, un message de Joshua. ‘Ici Joshua. Rendez-vous à Pork City’. Rien d’autre, aucune explication.
Ils se rendirent donc au building au nom si étrange, ancien quartier général des Faucheurs. Au dernier étage, le Game Master les attendait. Ils n’étaient que 3. Beat et Rythme ne s’en étaient pas tirés.

« Je vois que vous avez réussi à survivre malgré les circonstances… exceptionnelle. » Commença Joshua, remarquant avec plaisir les 2-3 avales rêves qui les accompagnaient.

« Dis-nous que tu as une solution pour stopper cet enfer, Josh ! » coupa alors Shiki, à bout de nerf.

« Oui… et non. L’UG est perdu et Shibuya avec. Je ne peux rien faire contre ça. »

« Alors on va finir effacé, quoiqu’il en soit… » Commenta Neku, sombre.

« Le Jeu est terminé, vous avez rempli votre mission, je vais maintenir l’UG le plus longtemps possible… pour que vous puissiez profiter de votre courte nouvelle vie. »

Le Game Master claqua des doigts, le timer disparut, le pacte disparu et avec lui, les avales-rêves. Sans pacte, pas de ‘psych’. Sans ‘psych’, pas de pouvoir. Une volute de fumée blanche les entoura un moment, marquant leur court retour à la vie. Ils n’arrivaient pas à se réjouir de cette nouvelle. Eux qui avaient pourtant attendu cet instant depuis un long mois. Seule la défaite se lisait sur leur visage. Lentement, ils tournèrent les talons, ils comptaient passer leurs derniers instants autre part qu’ici.
Joshua sourit. Il en avait décidé autrement. Il cibla le dos de ses deux amis, un rayon parti de sa main et les transpercèrent. Ils s’écroulèrent au sol.

« Je suis désolé, Neku…C’est la seule solution. »

Puis il s’approcha de son visage.

« Droit d’entrée collecté »

-------------------------------------

C’est dans une ruelle sombre et étroite que Neku finit par reprendre connaissance. Encore groogy, il se leva avec peine, s’appuyant sur un mur de brique et observa son environnement. Quel était cet endroit ? Comment avait-il atterrit ici ? Il tenta de faire appel à sa mémoire mais n’y trouva qu’une série d’images floues et brouillées dont il ne comprenait pas le sens. Désorienté, il longea le mur qui l’amena rapidement à une place animée. Des lampadaires tortueux la bordaient, apportant la lumière qui manquait à ce ciel nocturne.

Quel calme…. Pas comme à Shibuya

Il s’arrêta soudain, pensif. Shibuya ? Qu’est-ce que « Shibuya » ? Il fouilla le monceau d’images qui encombraient son esprit. Quand il pensait à ce simple mot, automatiquement, sa mémoire l’associait à d’autres mots et à des sensations : trop de gens, l’envie de s’isoler, de rester seul, un bruit sourd, une douleur entre ses deux yeux, une trahison mais aussi à des visages inconnus et à une étrange fresque murale. Un mélange étrange de respect et de tristesse émergea lorsqu’il s’attarda sur l’œuvre d’art. Il ne savait pas ce que ça voulait dire mais tout cet enchevêtrement lui donnait mal à la tête. Une sonnerie bien connue retenti alors. Par réflexe, Neku sorti son portable et ouvrit l’email.

‘Trouve Shiki –Game Master’

Tout de suite après -comme attendu ?-, une douleur lui transperça la main. Un timer rouge et noir y était apparu, indiquant 7 jours. Il écarquilla les yeux, tremblant. Cette chose venait de réveiller un flot de souvenirs en lui.  Des règles, des missions, des créatures étranges, des journées à courir à droite à gauche pour survivre, à se battre, à sombrer dans l’inconscience pour ne se réveiller que le lendemain, toujours à un endroit différent, sans jamais savoir comment y être arrivé. Le Jeu… Le Jeu des Faucheurs, il était un participant du Jeu des Faucheurs. Depuis quand ? Il ne savait pas. Pourquoi ? Il ne savait pas. Comment ? Il ne savait pas. Pour combien de temps ?... son esprit lui hurla la sinistre réponse :

Pour l’éternité.

Son regard s’attarda un moment. Shiki ? Il connaissait cette personne... Shiki ! Elle était sa partenaire de jeu ! Elle était exubérante et envahissante mais il devait la retrouver, c’était sa mission. Il regarda tout autour de lui, scrutant chaque visage qui entrait dans son champ de vision… Non, elle n’était pas sur cette place. Il fouilla rapidement tout le premier quartier avant de se résoudre à poursuivre dans le second. Là, au lointain, en contrebas, il vit sa silhouette gracile, ce chat miteux qu’elle tenait par la main, comme une petite fille. Dos à lui, elle semblait chercher quelque chose ou quelqu’un ? Lui peut-être ? Sans savoir pourquoi, il se mit à courir. Il avait besoin d’elle à ses côtés. Il aurait dû faire plus attention, plus attention à ce qui se tapissait dans l’ombre. Lorsqu’il atteignit les escaliers pour la rejoindre, il sentit un coup violent, à l’arrière de son crâne. Il tomba en avant et dégringola. L’inconscience l’accueillit une nouvelle fois alors d’une lumière blanchâtre l’enveloppait.

----------------------------

« -ey ?...-va ? »

Une voix inconnue le tira de son sommeil forcé. Elle lui vrillait les tympans et n’arrangeait en rien son mal de crâne. Il se releva, se massant l’arrière de son crâne. Qu’est ce qui s’était passé ? Il venait juste de retrouver Shiki puis… une douleur et l’obscurité. L’obscurité ? Pas tout à fait. Il aurait juré avoir aperçu cette lumière surnaturelle qui le rendait nostalgique. Serait-ce possible… ? Ignorant le détenteur de cette voix, il regarda dans la paume de sa main. Le timer avait bien diminué… Avait-il échoué ? Ou au contraire… Il sorti « cutie beam » de sa poche et ressenti la créature y ayant élu domicile. Elle n’attendait plus que lui pour être invoquée. Le pacte avait été scellé. Il avait retrouvé et aussitôt perdu Shiki.

« Hey ? Ça va ? Tu n’as rien ? »

Neku daigna lever un regard sur son interlocuteur. Un jeune homme d’environs son âge se tenait face à lui, un grand sourire illuminant son visage. Il avait les cheveux bruns ébouriffé, deux yeux d’un bleu profond et portait une étrange tenue à dominance noire avec quelques touches de rouge, de bleu et de jaune. Trônant sur sa poitrine, un pendentif argent en forme de couronne était visible. Le jeune blond ne lui répondit pas, préférant replacer son casque sur ses oreilles. Il tourna les talons. Il n’avait ni le temps, ni l’envie de discuter avec quelqu’un aujourd’hui. Mais l’autre revint à la charge et se plaçant juste en face de lui en haut des escaliers, lui bloquant le passage.

« Tu ne m’as peut-être pas entendu, je suis Sora. Les sans-cœurs étaient à deux doigts de te régler ton compte… On n’a pas idée de s’endormir dans le second quartier…. » Il soupira, ramenant sa keyblade sur son épaule. «Traverse Town n’est plus aussi sûr qu’avant. Je pense ne t’avoir encore jamais vu ici,… euh…»

« Neku »

« Ah ?.. Enchanté, Neku. Je peux t’aider ? »

« Je cherche quelqu’un »

Il tourna son regard vers la fontaine toute proche. De nombreuses volutes noires apparurent soudainement, libérant une dizaine de sans-cœur soldat. Instinctivement, Neku se plaça entre eux et Sora et sorti « cutie beam ». A son appel, son fidèle avale-rêve ‘Neko’ apparut, prêt à combattre. Il l’envoya à l’assaut de ces ennemis. Dans son esprit brouillé, juste un seul mot : ‘Noises’. Il se souvenait avoir combattu ces monstres maintes et maintes fois. D’abord avec d’autres capacités puis en utilisant ses propres créatures. Pour lui, elles faisaient partie du Jeu des Faucheurs, elles devaient être donc éliminées avant qu’elles n’agressent les non-joueurs. Bien qu’au début surpris par la réaction du taciturne, le jeune apprenti keyblade master se joignit à la bagarre, qui fut réglée en quelques minutes à peine.
 
« Hey ! Je vois que tu sais te défendre. J’ai dû m’inquiéter pour rien. Pourquoi ne pas faire équipe ? On pourrait chercher cette personne ensemble »

« Es-tu aussi un joueur ? » demanda-t-il alors, montrant son timer.

Interloqué, Sora s’approcha de cette bizarrerie. Il n’avait jamais rien vu de semblable. Le jeune homme peu causant avait un décompte incrusté dans la paume. Il montra la sienne, qui était vierge. Neku l’examina rapidement.

Comment peut-il combattre des Noises sans être un joueur ? Sans avoir passé de pacte ?

Son regard se déporta vers l’arme qu’il tenait encore en main. Une clef géante… Se pourrait-il qu’il s’agisse d’une arme indépendante ? Il ne savait pas encore quel conclusion tiré de tout ça. Trop d’inconnues persistaient. Il se contenta de refuser l’offre.

« Tu ne peux pas m’aider, tu n’es pas un joueur. »

« Attends ! Comment on entre dans le jeu ? »

 Il se figea, les yeux grands ouverts. Comment était-il entré dans le Jeu ? Il chercha la réponse, mais aucune ne lui vint. Il était un joueur parce qu’il était un joueur. Il ne se souvenait pas ne pas en avoir été un, comme il n’arrivait pas à se projeter hors du jeu. Il élua la question, continuant son chemin.


« Tu ne veux pas y participer, crois-moi. »


Voyant qu’il ne parviendrait pas à en tirer plus d’information, l’apprenti Keyblade Master le laissa passer, non sans lui lancer une dernière phrase avant.


« Je chercherai ton amie de mon côté… Shiki, n’est-ce pas ? » Il eût un petit rire « Tu parles en dormant »


Rougissant, Neku continua tout de même son chemin vers le troisième quartier, feignant n’avoir rien entendu, sous le regard amusé de Sora.


Les recherches continuèrent 6 jours durant. Il avait tellement fait le tour de la ville qu’il pensait devenir fou. Que pouvait-il raté-il avait même fait un tour jusqu’au tri postal- ? Quel endroit n’avait-il pas encore visité ? Cet endroit n’était même pas si grand que ça, au final. Où pouvait-elle bien être ?! Cette partie était étrange, comme biaisée à la base. Pourquoi avait-il cette impression ? Mentalement, il énuméra les différences qui ne cadraient pas avec ses autres parties. 
Premièrement, sa mission durait depuis plusieurs jours au lieu de se cantonner à une seule journée. Deuxièmement, ces journées justement. Normalement, elles ne devraient durer que quelques heures puis il aurait dû perdre connaissance pour se retrouver au lendemain. Il avait même du mal à se réhabituer à cette longueur de journée et à la nuit. Comme si il devait se réhabituer à vivre. La faim, la soif, le sommeil… Il ne se souvenait pas les avoir éprouvés, ce qui en soit était perturbant. Troisièmement, il n’avait aucune nouvelle du Game Master. Et c’était cela qui l’inquiétait le plus. Il associait ce nom à un autre, celui de Joshua. Cela l’avait frappé d’un seul coup, il y a deux jours de cela. Joshua… Il éprouvait des sentiments mitigés envers lui. Il avait confiance en lui, mais ne pouvait pas lui pardonner quelque chose. Quelque chose dont il n’avait pas le moindre souvenir. Il soupira, se dirigeant une énième fois vers le troisième quartier.
 
Là-bas, près du bassin, une silhouette noire et encapuchonnée. Elle tourna sa tête vers lui et vint à sa rencontre comme si elle l’avait attendu.


« Tu cherches Shiki, c’est ça ? Elle est ta partenaire… »


« Qu-quoi ? Mais comment.. ?! »


« Je le sais, c’est tout. Tu veux la revoir ? »


Il baissa les yeux vers son timer qui indiquait cruellement le peu de temps avant la fin du jeu. A peine 6 heures… et cet homme louche était sa seule et unique piste. Peu importait, piège ou pas, s’il pouvait le conduire à Shiki, il ne comptait pas passer à côté de cette occasion !


« Oui ! Où est-elle ?! »


« J’aimerai d’abord que tu fasses quelque chose pour moi… Ce jeune homme, Sora, tu le connais non ? J’aimerai le rencontrer. »


« Juste le rencontrer ? Rien d’autre ? »


« Oui, juste le rencontrer. Amène-le-moi ici et je te conduirais à ton amie. »

Pleins d’espoir, Neku s’exécuta. Il savait parfaitement où il se trouvait, lui. Ces 6 derniers jours, il l’avait croisé à mainte reprise. Comme promis, il l’aidait à sa manière à chercher Shiki. Même s’il ne le montrait pas, il lui en était reconnaissant. A quelques occasions, ils avaient même pu combattre et discuter ensemble. Ainsi, il en avait appris plus sur le monde l’entourant. Non pas qu’il eut vraiment le choix, il savait que le jeune homme ne le laisserait pas tranquille, puis ces ‘moments de partage’ avaient surtout été à sens unique. Il était dans une ville nommée Traverse Town, la vile des réfugiés. C’est ici que les expatriés des mondes dévorés par les ténèbres finissaient, apparemment. Son rôle, en tant qu’apprenti Keyblade master –la Keyblade étant le nom de l’arme étrange avec laquelle il combattait, elle avait la capacité de choisir son porteur-, était de repousser l’invasion des ténèbres et de trouver un moyen de mettre fin à la guerre entre l’ombre et la lumière. D’autres acteurs étaient impliqué dans le conflit, le Roi Mickey et ses Gardiens, les princesses de cœur, Maléfique et ses sans-cœur -c’était le nom qu’il donnait aux Noises-  et la Confrérie Obscure. Le jeune taciturne eut un mal fou à retenir toutes ces informations, mais il comprenait à peu près les tenants et aboutissants, bien qu’il avait du mal à se replacer lui et le Jeu des faucheurs dans tout ça. Il n’avait aucune raison de s’impliquer dans cette croisade. Comme prévu, il trouva Sora dans le 4ème quartier. Celui-ci fit de grands signes et l’invita à approcher.


« Hey, Neku ! Toujours rien de ton côté ? »


« Oui… et non. Je pense avoir une piste dans le 3ème quartier mais je pense avoir besoin de ton aide »


« Je te suis. »


C’était bien la première fois qu’il voyait Neku lui demander une quelconque aide pour quoique ce soit. Lui qui était si peu causant et solitaire. Il accepta cependant de le suivre sans poser trop de question. Ils étaient amis, après tout. Enfin, disons que l’apprenti keyblade master faisait son maximum pour qu’ils le soient et que le jeune blond faisait son maximum pour que ça ne fonctionne pas. Peu importait, au final, il était quand même venu le trouver lui pour demander de l’aide. Ils arrivèrent sans encombre au 3ème quartier, qui était désert. Étrange, c’était pourtant bien ici qu’il devait l’amener. Il n’avait pas pu se tromper à ce point ? Il fit quelques pas, regardant à droite à gauche, cherchant l’individu encapuchonné.

Il le trouva, derrière Sora.

Soudainement, une volute de fumée noire se forma aux pieds du jeune brun. Sans qu’il ne put réagit, il se retrouva prisonnier de pures ténèbres. L’homme en noir lui-même dégageait la même substance. Ce pourrait-il qu’il ait-été aussi stupide que ça ?!

« Merci pour ton aide, gamin »

« Toi ! Tu m’avais assuré que tu ne lui ferais aucun mal ! Relâche-le ! »

Rapidement, il sorti son fidèle « Cutie Beam » de sa poche et tenta d’invoquer Neko. Celui-ci ne répondit cependant pas à son appel. Il ouvrit sa main droite. Son timer avait disparu, le jeu était terminé et le pacte avec. Mais comment ?! Il n’avait pas pu remplir sa mission ! L’homme encapuchonné rit à gorge déployée.

« Ta partenaire a quitté ce monde et sans elle, pas de bestioles, n’est-ce pas ? »

Neku lui lança un regard noir. Il ne comptait pas abandonner Sora aux ténèbres aussi facilement. Même sans son armée d’avales-rêves, il devait faire quelque chose ! Il s’élança à mains nues sur son adversaire… qui le repoussa au loin sans aucun mal. Il recommença encore et encore sous le regard de l’apprenti Keyblade master qui lui hurlait silencieusement de s’enfuir. Couvert de blessures, il se releva une énième fois. Lui-même ne comprenait pas vraiment ce qui le poussait à s’exposer ainsi au danger. Ce n’était pas tellement style… C’est alors que la réponse lui frappa l’esprit. Il voulait le protéger comme il l’avait déjà fait avec Shiki. Mais ce n’était pas parce qu’ils étaient partenaires mais

Parce qu’ils étaient amis.

Instantanément, une intense lumière emmena de sa poche. Il la fouilla et en sorti la cause. Son « Player Pin’s » brillait de mille feu, se bien qu’ils durent tous se couvrir les yeux pour ne pas les blesser. La seconde d’après, elle avait disparu, laissant place à une keyblade. En porte-clefs, ce badge fidèle, symbole de son appartenance éternelle au Jeu des Faucheurs. Elle était même couverte de ce même motif ‘tête de mort’. Aucunes des trois personnes n’arrivaient à en croire leur yeux et Neku le premier. Pourquoi lui? Il n’avait aucune raison de s’impliquer dans cette guerre entre la lumière et les ténèbres !

Aucune, vraiment ?

Il avait toutes les raisons du monde de s’opposer aux ténèbres. Même coincé dans ce jeu sans fin, il ne pouvait tout simplement plus ignorer l’univers l’entourant. Shiki, Shibuya, tous ces gens et ces mondes affiliés à la lumière…ils avaient besoin d’aide et il pouvait la leur fournir. Fort de cette nouvelle arme, il s’élança une dernière fois à l’assaut. Surpris, l’homme en noir relâcha son emprise sur Sora et s’enfuit sans demander son reste. La situation venait de changer et tournait clairement en sa défaveur.

« Neku !... C’est incroyable. Tu ne m’avais pas dit que tu étais un porteur, toi aussi. »

« Mais… Je ne le suis pas. »

Le brun s’approcha de lui, à la fois inquiet et soulagé.

« Regarde-toi, tu es couvert de blessures. Tu aurais dû t’enfuir. »

« Hey, on est ami, non ? Je pouvais pas te laisser aux mains de ce mec louche. »

Ensemble, ils regagnèrent le premier quartier. L’histoire n’était pas finie car Shiki restait encore introuvable. Neku était soucieux. Qu’avait bien pu faire l’homme étrange à sa partenaire ? Comment avait-il pu l’extraire de ce monde alors que le jeu n’était pas terminé ? Pour la seconde fois en une semaine, il reçut un message. ‘Rendez-vous dans la ruelle – Joshua’. L’heure était venue pour lui de retrouver son deuxième partenaire et quelque chose au fond de lui lui disait qu’ils avaient beaucoup de chose à se dire. Il prit donc congé de son nouvel ami, lui promettant cependant de le revoir dès que possible.
Dans cette ruelle où il s’était réveillé il y a presque 7 jours, un jeune homme habillé de blanc l’attendait. Il l’identifia immédiatement comme Joshua. Un sentiment tenace de confiance et de trahison entremêlé fleurit en lui quand il l’aperçu. Les bras croisés, il se planta en face de lui.
Sans donné aucun détail sur lui ou son implication dans le jeu, Joshua prit la parole sans discontinué, comme si il avait peur de voir son ami disparaître d’un moment à l’autre. Shiki ayant disparu de la zone du jeu à cause d’une intervention extérieure, cette partie était restée…comme en suspens. Et cela posait un énorme problème. C’était la seule et unique fois qu’un ‘vivant’ était entré dans le jeu et avait échoué dans sa mission. Cela était perturbant, même pour lui et avait lancé le jeu comme dans un mode ‘automatique’… coinçant Neku dans des parties se répétant tous les 7 jours ou jusqu’à ce qu’il remplisse sa mission. 
Le jeune homme pas tout à fait humain lui dévoila également un autre problème.
Les ténèbres… Les ténèbres de Shibuya ne comptaient le lâcher de sitôt. Bien qu’elles n’aient pas atteint son cœur, elles restaient collées à sa peau. Tant qu’il resterait un joueur, celles-ci ne l’atteindraient pas… mais s’il venait à rater ne fusse qu’une seule mission… Elles se déchaîneraient sur lui et ses partenaires, actuels comme futurs. Le jeu avait pris une nouvelle dimension. Privé de Shiki, il lui fallait toujours trouver quelqu’un avec qui forger un pacte et ce à chaque nouvelle partie. Car sur ce point, Joshua avait été très clair. Tant que les ténèbres régneraient à Shibuya, leur monde à tous les trois, il devrait participer au Jeu des Faucheurs.
Le nouveau manieur de keyblade eut du mal à intégrer toutes ses informations d’un seul coup. Le jeu, son nouveau statut,… c’était un peu trop mais il savait ce qu’il avait à faire. Survivre au jeu et profiter de celui-ci pour combattre ces ténèbres qui avaient bouleversé son univers. Une minute après, il avait disparu de Traverse Town, pour recommencer ce jeu dans un nouveau monde.
 


Et derrière l'écran

Re-re Yop o/ Et oui, je suis de retour, pour vous jouer un mauvais tour~ C’est encore et toujours moi, Aisiah, ou Cyn’del ou encore Sly et je reviens en force chez les gentils avec ce prédef’ : Neku. Mon petit cœur n’a pas pu résister… Que voulez-vous, je suis faible
J’espère que ce perso vous plaira o/ Je suis une très très grande fan de The World Ends With You, le jeu d’où est tiré Neku. Je me baserai donc dessus en plus de KH :3D pour le jouer.  Enjoy~

A oui, règlement entre lu et encore approuvé o/

Informations à remplir

▬ Neku Sakuraba ♫ The World Ends With You = Neku Sakuraba ♣ Apprenti Keyblade Master {PRIS/PREDEFINI}

A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba Jeu 10 Sep - 18:35
Ba re bienvenue alors! je te dis pas de t'éclater ici car c'est déja le cas :p^^ Bonne chance pour la fiche!Smile
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba Jeu 10 Sep - 18:58
Ah oui, j'ai pas dit rebienvenue '-'.
Bah bon courage pour la fiche x)
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 359
Date d'inscription : 07/07/2015
Pièces d'or : 646
Frozen Guardian
Nicolas Dorian
MessageSujet: Re: "Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba Jeu 10 Sep - 19:08
Rebienvenu et éclate toi bien avec ce personnage ^^

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 30/05/2015
Age du joueur : 19
Pièces d'or : 380
MessageSujet: Re: "Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba Jeu 10 Sep - 19:16
Re bienvenue une fois de plus ^^ pas mal le choix de Neku hâte de voir ce que ça donne ^^ en attendant tu connais la chanson bon courage pour la fin de ta fiche et tout le reste et j'espères que tu t'amuseras avec ce personnage ^^

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Rien n'est vrai, tout est permis
Une partie de moi veut se battre et repousser l'envahisseur, l'autre partie de moi est l'envahisseur. Nous agissons dans l'ombre pour éclairer le monde. Nous sommes des assassins.© Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 1537
Date d'inscription : 01/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 5645
Admin suprême
Moogle
MessageSujet: Re: "Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba Mar 15 Sep - 23:26
Coucou mon chou !

Re-bienvenue à toi pour la troisième fois 8D. J'espère que tu t'amuseras bien avec Neku c'est génial que ce soit toi qui le fasse *o*. Deux petites choses à régler et on est bon ! Alors rien de bien grave je te rassure, l'histoire et le caractère sont vraiment parfait !

* Juste, ton avatar n'est pas à la bonne taille et il dépasse du cadre :/ Ça a tendance à me stresser un peu xD. C'est du 200 x 320 qu'il faut ^^.

* Et enfin même si c'est le troisième compte sur le forum, d'ailleurs on te remercie pour ta fidélité c'est génial que tu apprécie le forum au point d'avoir trois comptes *^*, mais n'oublie pas tout de même de marqué le petit "lu & approuvé" pour le règlement, simples formalités Wink.

Après ça on est bon je n'ai rien à dire sur ta présentation qui y va à l'encontre tu as su parfaitement intégrer Neku c'est parfait !

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Moogle Style
Kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo. Kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo ! Oppa kupo style !


Florissone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k-h-reload.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 532
Date d'inscription : 10/09/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 260
Noise Filter
Neku Sakuraba
MessageSujet: Re: "Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba Mar 15 Sep - 23:41
et voila c'est fait o/

J'espère que vous avez apprécié la lecture, Light et toi x)

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Neku se sociabilise en #ff3300 - Emptiness and - Spirits - ]I got no time
« If I don't Clash, I don't Change ! The World ends at my borders and the best moments slip away! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 1537
Date d'inscription : 01/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 5645
Admin suprême
Moogle
MessageSujet: Re: "Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba Mar 15 Sep - 23:49



Félicitations Neku !
C’est bon les changements sont parfaits ! Oh mon dieu on a passé notre soirée à lire quoi xD. Heureusement qu’on habite ensemble parce que pour délibérer par Skype un pavasse comme le tiens il nous aurait fallu deux heures de plus xD. En tout cas c’est vraiment du très bon travail ! Tu as su lier les deux jeux tout en respectant les conditions de chacun d’eux et sans les déformer. Tu as également parfaitement respecté le prédéfini qui était donné tout en le liant au forum à ta manière, et la façon dont tu l’as fait est formidable *^*. Très bon travail on a beaucoup appréciés avec Light ! Du coup on t’annonce à deux ta validation officielle une nouvelle fois ! Amuse toi bien avec ce personnage ~.

Bravo à toi ! Tu as réussis a terminé ta fiche avec brio et tu es maintenant validé ! Ton aventure va enfin pouvoir commencer ! Mais avant ça nous avons quelques indications à te donner. N’oublie pas de créer ta fiche de lien ici au cas où des personnes souhaiteraient se lier à ton personnage ! Tu peux, si tu le souhaite, demander un rang spécial à cet endroit-là. Histoire que tu sois unique tu vois ! Et puis enfin si tu veux des partenaires pour tes RP rien de mieux que de venir le faire ici. Si tu as la moindre question ou la moindre hésitation demande à un des admins, ne t’en fait pas on ne mord pas, du moins pas souvent ~ Puis si le cœur t’en dis viens te défouler dans le flood qui se trouve juste . Encore bravo pour ta validation et amuse-toi bien sur Kingdom Hearts Reload !

© Narja - Never-Utopia

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Moogle Style
Kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo. Kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo ! Oppa kupo style !


Florissone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k-h-reload.forumactif.org
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba
Revenir en haut Aller en bas

"Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Just go the hell Away !" - Neku Sakuraba
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom hearts reload  ::  :: Identification :: Fiches validés-