Partagez|

To strengthen the darkness ... [PV Shadow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Mer 6 Avr - 15:02
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)


Londres … N’y avait-il donc pas plus beau monde ? Cette ville aux charmes prouvés maintenant habitée par les ténèbres profondes mais pourtant peuplé de vils humains insouciants au droit de vie tellement insignifiant. Un terrain de jeu de choix, mais étrangement, en ce jour, j’étais plutôt sereine, paisible, marchant simplement sous le rayon lunaire au sein de la population si semblable mais à la fois si différente de moi … Il n’y avait pas vraiment de raison à ma présence en ces lieux, peut-être pourrais-je satisfaire une prochaine soif de sang ? Il y avait tant de choix, tant de cibles, tant de façon de les massacrer … Peut-être même une occasion d’en essayer de nouvelles ? Et pour une fois, pourquoi tenter de manipuler un esprit plutôt qu’un corps ? Intéressant, si intéressant de développer ses propres capacités mentales. Me servir de cette apparence fine et juvénile qui m’avait été octroyée pour tromper, manipuler. Cette fois, ma faux n’était pas de la partie, ou tout du moins pas encore, c’était bien plus difficile de paraitre innocente avec celle-ci entre les mains.

Les pupilles violettes, le regard innocent, je pouvais paraitre presque comme une adolescente normale, bien qu’un peu trop portée sur le gothique et peut-être même un peu trop provocatrice au vu de cette robe noire légère dont le tissu ne retrouvait pas grand-chose de ma personne. Recouvrir simplement le nécessaire, ce qu’une femme était censée cacher à la vue des autres et ces anciennes marques du passé, gravées dans ma peau délicates jusqu’à la fin … Ces marques rappelant d’affreux souvenirs de tortures et d’abus … Si nombreuses ! Mais pourtant placées méthodiquement pour éviter qu’elles ne deviennent visibles. Pourquoi ? Je ne le savais pas. Une idée émergea dans mon esprit. Et si, pour une fois je jouais de nouveau les cibles ? Il y aurait bien un petit ténébreux voulant s’en prendre à une jeune fille « sans défense », qui se tromperait si lourdement qu’il n’aurait pas le temps de voir sa vie défiler devant ses yeux lorsque je m’occuperais de lui.

Douces idées pour s’amuser … Mais je devais garder en tête que cela restait dangereux … Tout comme ce loup de la Confrérie qui était parvenu à me clouer au sol, à me blesser, à me rappeler ce lourd passé que mon cœur inutile gardait au plus profond, ces souvenirs que je m’efforçais d’occulter tout autant que cet organe palpitant qui n’était que symbole de souffrance. Ce loup qui pourtant, tendait à m’intriguer de par sa nature à se régénérer, un pantin éternel, des os à briser à l’infini, de la chair à trancher maintes et maintes fois pour ensuite le retrouver intact et recommencer de plus belle. Dommage qu’il ne soit pas « obéissant » …

Et tout ceci pour simplement délivrer un allié des mains de la Confrérie, ce cher Sly … Même s’il était insupportable, il était utile … Rien ne l’atteignant de par sa nature de simili, un sans-cœur, un vide profond dans cette enveloppe si innocente et juvénile, un atout tellement fort lorsque l’on savait bien s’en servir, une carte que je devais également jouer dans ma manche. Non pas qu’il était un modèle, mais je devais bien avouer que ses méthodes de manipulation étaient plus qu’efficaces. Mais quelque chose finit par attirer mon attention, ou plutôt quelqu’un. Un visage familier, cet autre qui avait été retenu captif s’étant allié avec le jeune blond. Potentielle recrue, un plus pour nous, un plus pour Maléfique. L’air toutefois innocent, je m’avançais calmement vers lui, un sourire paraissant sincère sur les lèvres, mais pourtant intérieurement teinté de méfiance. Après tout, peut-être restait-il un ennemi ?

« Il me semble que nous nous sommes déjà rencontrés je me trompe ? »


code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Dim 10 Avr - 1:13
Je sortit en frémissant de mon portail, l'écoutant doucement s'effacer pendant que j'avançais tranquillement hors de la sombre ruelle où je venais d’atterrir. Véhicule pétaradant, balourd qui déambulait ivre au milieu de la rue et des insectes fatiguant dont les vrombissement me vrillait les tympans. Je retrouvais bien la désastreuse mélodie de Londres, capital anglaise de la décadence et des ténèbres... Un lieu où, même si j'y trouvais parfaitement ma place, ma tenue actuelle tranchait un peu avec les vêtements rapiécés des citadins. Dire que j'avais du me racheter des affaires... Ce maudit rongeur me le payerait, le jour où je pourrais remettre la main sur sa salle tronche de rat !

J'avais quelques contact au sein de cette cité, m'assurant que je pourrais faire un très gros coup avec un bon pactole à la clé mais était ce vraiment ça qui donnait un sens à ma venue dans ce lieu pourri ? En temps normal, j'aurais répondu oui sans trop hésiter mais les derniers événements avait ébréché ma confiance en l'or... Ce simili, Sly, ne semblait vraiment pas s'attrister de la perte de son cœur bien le contraire même ! Il s'en amusait et jubilait, refusant de ne serait ce que penser à son passé humain. C'était, à vrai dire, fascinant pour quelqu'un comme moi.

Jack m'avait toujours bien fait comprendre que le cœur, sous toute ses formes, était la pièce maitresse chez tout les êtres vivants. Les manipuler, les asservir, les sauver ou même les tuer : tout était possible si on détenait leur corps... Mais, n'en ayant jamais eu depuis que j'ai rejoint son équipage, était je et suis je toujours une sorte de mort-vivants ? Un être maudit comme Barbossa et les mutins ? Ou étais je vraiment une entité tellement à part que ces règles ne pouvait s'appliquer à nous autres, Simili ? Même en étant un représentant de cette race, je n'avais jamais eu la moindre réponse à ce sujet...

Je repensais vaguement au derniers événements qui m'avait, mine de rien, mêlé à cette maudite confrérie : je ne pouvais pas dire que j'en était ressorti indemne... Et encore moins que j'avais pu glaner des informations réellement intéressante. De plus, je n'avais pas gagné un seul pecos avec toutes ses bêtises !!!
Je bousculais les quelques badauds qui m'ennuyait sur mon passage, leur lançant un regard des plus sombres dés qu'ils avait le simple malheur de m'agresser verbalement : je n'étais guère d'humeur à supporter la moindre querelle... Et je ne voulais pas gâcher mon temps avec de telles enquiquineurs, ce dernier était bien trop précieux.

Cependant, l'idée de massacrer tout ces gens autour de moi me fit penser à la scène que ça pourrait donner : des membres au sol, leur corps fumant sous les coups de tonnerre et d'autre cadavres gelés par mes nouveaux pouvoirs tout cela réunis dans un bain de sang macabre... Cette vision, que certains ignares nommerait cauchemar, me fit doucement sourire et je me mit à siffloter un air d'horreur qui choqua les nombreux passants qui regardait mon visage juvénile sans comprendre.

Tout à mon amusement, je ne remarqua la petit fille qui semblait me fixer avec un certaine intérêt avant de s'adresser à moi sans la moindre gêne.

- Il me semble que nous nous sommes déjà rencontrés je me trompe ?

J'arrêtai alors mon chant et ma marche, regardant la petite idiote qui se permettait de m'interrompre ainsi. Je la détailla rapidement et je devais reconnaitre que, pour une "petite fille", elle avait quelques arguments intéressant. Mignonne de visage, elle avait un léger air de malice dans les yeux qui ne laissait rien présager de très "kawaii" comme dirait certaine de mes anciennes victimes. De même pour sa tenue... Si je m'en tenais à son physique, elle ne devais pas avoir bien plus de quatorze ans au plus haut et pourtant, elle portait une tenue bien trop libre et dénudé pour correspondre avec ce que mes yeux me disait. De plus, comme elle le soulignait, je n'avais pas trop de doute en la regardant : je la connaissait... Et j'étais même plutôt certain de savoir où je l'avais rencontré.

Je prit un léger sourire ironique avant de lui répondre d'un ton qui se voulait infantile.

-Je suis désolé, jeune fille : je ne crois pas avoir déjà vue une créature aussi adorable que vous... Je m'en souviendrais bien sinon...

Puis je me mis à tranquillement avancer, passant à côté d'elle comme si de rien était. Si à l’extérieur je paraissait être un simple ado amusé par la situation, en mon fort intérieur j'étais déjà parti en quête de ma magie de glace. Je l'invoqua alors doucement, laissant ma main droite se couvrir de glace tandis que les six cristaux l'entourait . Une fois dans son dos, je me retourna d'un coup, plaquant ma main contre sa nuque. Le froid de mes mains devait être palpable pour elle, si elle pouvait ressentir ce genre de désagrément...

- Tu es la petite compagne de l'autre ennuyeux, non ? Sly qu'il s'appelle il me semble... Si c'est pour mon "contrat" avec la dénommé Maléfique, j'ai déjà dit que je ne viendrait que lorsque je le trouverais vraiment intéressant pour moi alors... Que me veux tu, Gamine ? Si tu viens de sa part, dis lui bien que je ne suis pas votre ennemi mais que je pourrais le devenir si vous commencez à m'ennuyer...

Je bluffais pour une fois : je n'avais pas de réel intérêt à lui faire du mal dans la seconde... A moins qu'elle soit là pour ma peau, bien évidemment...
Vue son corps, j'étais certain de toucher une belle somme si je pouvais l'avoir vivante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Lun 11 Avr - 0:47
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

De nombreux regards se tournaient vers moi, j'en avais parfaitement conscience. Faisant mine de les ignorer, j'analysais pourtant soigneusement chacun d'entre eux, cherchant une cible à mon nouveau jeu. Contrôler le corps ... Mais savoir contrôler l'esprit était une arme certainement bien plus dangereuse. Enfin plutôt manipuler pour être exact. Devenir une autre ... Prendre de l'assurance dans ces situations que je trouvais particulièrement difficile, soit la manipulation par la séduction. Surtout oublier l'angoisse, oublier le passé ... Cette état de stress que j'avais subi lors de cette mission contre la Confrérie ne devait plus se reproduire.

Continuant mon petit jeu, n'hésitant pas à exagérer sur le balancement de mon bassin lors de ma marche tout en scrutant mes potentielles proies, je vis enfin quelqu'un qui attira mon attention, suffisant à faire apparaitre un petit sourire narquois sur mon visage, l'accostant sans gêne, interrompant son sifflotement sinistre. Je savais qui il était puisque nous nous étions battus ensemble dans le Manoir Oblivion. L'allure infantile, mes grands yeux violets se posèrent sur son visage tandis que je me postais devant lui, mains jointes derrière le dos en attente d'une réponse de sa part. Oh pas besoin de le manipuler, c'était juste ... amusant, de se comporter ainsi. Je ne manquais bien sur pas de constater son regard me détaillant rapidement.

Un sourire se dessina sur mes lèvres, en réponse au sien. Adorable ... Il ne devait pas assez me connaitre pour sortir de telles âneries. Une pulsion me vint, prendre un humain lambda dans la rue pour lui montrer que j'étais loin d'être ... Adorable ... Je penchais simplement la tête toujours en le fixant innocemment. Je fus surprise de le voir passer son chemin, pourtant je ne bougeais pas, attendant une quelconque réaction. Fallait-il réellement que je lui rappelle qui je suis ? Etrange ... La méfiance tourbillonnait dans mon esprit et bien entendu je n'y manquais pas, sentant une main glacée se positionner sur ma nuque. En premier lieu, un frisson parcourut mon dos dénudé par la coupe de ma robe. Il m'avait touchée ... Il avait osé ... Fermant les yeux, j'inspirais profondément pour calmer les battements de mon coeur. De quel droit posait-il sa main sans doute si maculée de saletés sur ma peau pâle et délicate ? Une inspiration, une expiration ... Et cela reprenait plusieurs fois.

Me crispant faiblement, serrant mon poing tandis que mes pupilles rougeoyaient dangereusement, je me concentrais sur ses paroles qui finirent par me radoucir et me faire sourire tandis que je lui tournais toujours le dos, ma peau s'habituant à la température de sa main. Serait-ce un semblant d'hésitation dans sa voix ? Ne serait-ce que du bluff ? Déceler les mensonges était devenu une habitude chez moi puisqu'il m'arrivait de traiter avec ce cher Sly, menteur et manipulateur de compétition. Un large sourire aux lèvres, je lui répondis sur un ton plus assuré.

"Compagne ? Disons plutôt alliée pour être plus précis ... Penses-tu qu'un tel bluff puisse fonctionner sur moi ... Shadow ? Grave erreur, très grave erreur ... Tu as fini ton petit tour de magie ? Il ne me semble pas t'avoir autorisé de poser ta main souillée sur ma personne."

Sûre de moi, essayant de vaincre l'angoisse du toucher s'emparant doucement de moi, je laissais un silence flotter un instant entre nous avant de reprendre, toujours immobile, le regard dans le vague.

"Allons, je suis certaine que nous pourrions trouver un terrain d'entente. Que veux-tu pour rejoindre nos rangs ? Certes, je veux bien reconnaitre que Sly n'est pas toujours très délicat et il m'arrive parfois de vouloir sa peau, mais passons ... A moins que tu ne préfères me tuer tout de suite ? Enfin "essayer" serait le mot exact."

De nouveau mes pupilles rougeoyèrent, avançant d'un pas pour me détacher de sa main avant de me retourner, lui dévoilant mon regard écarlate, mais sans en déclencher le pouvoir. Je me mordis la lèvre, le fixant d'un air joueur.

"A moins que ... tu n'es envie de jouer un peu les pantins ? Quoique tu dois être ennuyeux toi aussi, tu résistes trop bien à la torture à ce qu'il parait ... Un sans coeur est un sans coeur après tout ..."

Provocation ... Je venais soudainement de devenir relativement joueuse.
code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Lun 11 Avr - 2:13
Elle semblait étrange après que j'ai posé ma main sur sa peau, à croire que mon contact était quelques choses qui la dérangeait... J'entendais la douce mélodie de os qui se contracte sous la colère et je glissais un léger regard vers ses mains avant de remonter le long de son corps. Quelle étrange tenue pour une si petite fille... C'était tellement ouvert dans le dos que je me demandais bien si son but n'était pas d'aguicher chaque homme un peu pervers et tordu dans la ville. Non, son but devait être bien plus complexe que ça... Je l'a sentais, cette aura mortelle qui entoure toujours les plus grands tueurs : cette fille était comme Sly, un danger au moins égal à moi et lui.

- Compagne ? Disons plutôt alliée pour être plus précis ... Penses-tu qu'un tel bluff puisse fonctionner sur moi ... Shadow ? Grave erreur, très grave erreur ... Tu as fini ton petit tour de magie ? Il ne me semble pas t'avoir autorisé de poser ta main souillée sur ma personne.

Ma... Main souillée ? Se prenait elle pour une petite princesse précieuse qui aurait quittée trop tôt son petit cocon d'argent ? Si telle était le cas, elle serait bien plus ennuyeuse que prévu... Quelle déception c'était. En fin de compte, je n'aurais même pas le loisir de m'amuser aujourd'hui. Ainsi, elle se souvenait de mon nom cette petite ? Amusant... Et moi qui me voyait déjà essayer de la faire languir à lui faire deviner mon patronyme : je devais déjà rayer cette idée farfelu de ma tête ! J'avais cependant noté mentalement sa remarque... Elle n'appréciait belle et bien pas mon contact, ce qui n'était pas vraiment mon cas. J'étais surpris de la douceur de sa peau, bien que j'ai du mal à vraiment la ressentir tant ma main était froide. De plus, je ne savais pas vraiment ce que j'étais censé ressentir lorsque j'avais la peau d'une dame sous mes doigts et ceux malgré tout les efforts de Jack pour inscrire dans mon être le "plaisir" de la chair... Une notion qui me disait pourtant quelques choses mais dont les subtilités continuait de m'échapper lamentablement.

- Allons, je suis certaine que nous pourrions trouver un terrain d'entente. Que veux-tu pour rejoindre nos rangs ? Certes, je veux bien reconnaitre que Sly n'est pas toujours très délicat et il m'arrive parfois de vouloir sa peau, mais passons ... A moins que tu ne préfères me tuer tout de suite ? Enfin "essayer" serait le mot exact.

Lorsqu'elle prononça ces derniers mots, je voulu éclater littéralement de rire. Cette petite avait du répondant : ça s'annonçait déjà plus intéressant...
La situation devenait vraiment alléchante !
Lorsqu'elle fit mine de s'éloigner de moi, j’abaissai ma main tranquillement , un sourire narquois élargissant mes lèvres. Mignonne et dangereuse... Elle ferait un bon filon si je trouvais le moyen de l'exploiter correctement. Puis ce regard et cette moue joueuse : quelle belle provocation c'était... Elle me donnait déjà de belles idées de musique : une balade bien douloureuse pour elle....

- A moins que ... tu n'es envie de jouer un peu les pantins ? Quoique tu dois être ennuyeux toi aussi, tu résistes trop bien à la torture à ce qu'il parait ... Un sans cœur est un sans cœur après tout ...

Jouer les pantins, hein ? Serait ce une façon pour elle de m'éclairer sur ses pouvoirs ? Je trouvais ça très intéressant... Cependant, sa dernière phrase me piqua légèrement au vif. Après tout, je n'avais jamais choisi d'être dépossédé de mon cœur...

- Oh, que c'est mignon... Tu prends la pose, c'est ça ? Ne cherche pas à m’appâter avec ton jolie minois : tu serais certes plutôt mon genre mais je préfère amplement de large caisse d'or que je pourrais obtenir en te vendant... Pour ce qui est de ce "cher" Sly, je n'ai cure de lui et de ses idéaux : mon seul but, c'est la richesse ! Et je ne pense pas que votre employeur soit assez riche pour louer mes services...

J'avisai d'un regard rapide la ruelle où nous nous trouvions : il ne restait que quelques promeneurs... Je les visais l'un après l'autre de ma main glacé, les perforants ou les gelant sur place à chaque fois qu'une pic de glace quittait cette dernière pour couper le dernier souffle de ces pauvres âmes. La rue fut rapidement déserté une fois que mes six pic furent lâché, la vision des trois cadavres gelé et des trois autres avec un trou à la place du crâne ayant fait fuir le reste des survivants. Je prit une grande respiration, l'air s'emplissant petit à petit de l'odeur du sang frais.

- Je n'aime guère les représentations gratuites... Ils ont donc payé de leur vie pour un spectacle qu'ils pourront voir dans la mort. Je ne vais pas te tuer, petite, mais que dirais tu d'un petit jeu ? J'ai bien envie de voir la force de ceux avec qui je vais, peut être, travailler...

A ces mots, je fit apparaitre dans un éclat noir mon clavier. Les contours dorés luisait d'un éclat électrique tandis que j'effleurais les longues touches noirs et blanches. Je fit une courtes mélodie, Blade Sonate, et je sentis alors un courant parcourir ma main libre, la droite, qui se concentra alors sous la forme d'une longue lame translucide. Cette dernière projetait un éclat fantomatique sur ma main alors que de fines décharges bleuté en parcourait la surface.

-Allez, Alice... Il est grands temps de sortir du terrier et de laisser le lapin tranquille : une danse t'attends, petite... Une danse teinté de sang.

Je projeta alors la lame droit sur elle, visant le ventre pour ne lui laisser que peu de mouvement de replis... Je savourais déjà à l'avance le moment où la lame la transpercerait et paralyserait le membre qu'elle viendrait de déchirer mais, par prudence , j'avais rapidement joint mes deux mains sur mon clavier qui me faisait désormais face pour lancer Blue Sparkle, m'entourant d'une sphère entrelacé d'éclair bleu protecteur...
Une douce mélodie résonnait au rythme de la pulsation électrique du bouclier, annonciateur de la première gamme d'un combat qui s'annonçait passionnant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Lun 11 Avr - 11:39
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

Le contact physique. Difficile de ne pas flancher, difficile de ne pas trembler, difficile de ne pas riposter. Je ne savais si le frisson parcourant mon échine était dû à la température glaciale de sa main ou au simple fait qu’il ait osé la poser sur moi. Garder son calme, oublier l’angoisse … Garder à l’esprit que le simili pouvait se révéler utile dans nos rangs. Nous n’étions que trop peu, au nombre de trois, offrant un spectacle si particulier … Un simili voleur d’aura, une gamine dont la tête ne finirait par plus passer les portes et moi … Une recrue de plus n’était pas à négliger. Self control, si difficile à garder. Un geste suffisant à envoyer un signal de détresse dans tout mon être. Non ce n’était pas lui, je l’avais tué, il n’était plus. Je chassais le visage de mon bourreau de ma tête ou du moins je tentais, me concentrant sur les mots prononcés. Ilavait trop abusé, il m’avait trop forcée …

J’ordonnais à mon cœur inutile de cesser cette symphonie qui rythmait dans ma poitrine, tentant d’éviter au maximum une manifestation physique de ma part, que ce soir un mouvement de recul craintif, un tremblement ou une offensive. Juste le poing serré, juste la crispation de mes muscles sous ses doigts, juste la retenue de mon souffle l’ombre d’un instant. Reprendre toute contenance. Il ne devait pas savoir à quel point le contact me rendait vulnérable. Une victoire sur mes émotions, je pus me reprendre et lui répondre de manière tout à fait neutre, passant par l’ironie et quelques réflexions cassantes avant de me dégager de sa main et me retourner.

Un sans-cœur … S’il savait à quel point il était chanceux ? Ne plus rien ressentir, ne plus rien éprouver, ne plus être hanté par la peur, l’angoisse. Mais pourtant, malgré les nombreux sous-entendus de mon principal allié à ce sujet, je n’avais pu me résoudre à devenir une coquille vide. Comment peut-on à la fois haïr une chose mais y tenir au point de ne pas réussir à s’en débarrasser ? Je n’avais qu’un mot à dire et Sly s’en chargerait pour moi, il afficherait certainement un rictus sadique avant d’enlever toute once d’âme de mon corps. Une âme torturée, d’une noirceur à n’en pas douter, enfin peut être que si … Non malgré tout, malgré le poids de ce cœur inutile, malgré les décharges de douleur et d’angoisse qu’il s’appliquait à m’envoyer, je tenais à cet organe palpitant. Pourquoi ? Cela n’avait tout simplement pas de sens, la folie y trouvait certainement son compte ?

Ne rien laisser paraitre … Bien qu’encore un peu déboussolée, je m’efforçais à afficher une mine joueuse et provocatrice. Mes pupilles oscillaient doucement entre leur teinte initiale violette et ce rouge écarlate qui menaçait de briser ses os un par un. Peut-être un ou deux ? Il serait encore utile ensuite … Je fus satisfaite de voir que ma dernière remarque avait semblé l’atteindre ne serait-ce qu’un peu, je commençais à m’améliorer à ce petit jeu de gamine insolente, je ne faisais que me comporter telle qu’il me voyait tout simplement. Toujours les mains derrière le dos, ne risquant pas un instant de détourner le regard du sien, je gardais cette posture innocente devant lui. Comme si je n’avais pas vu son regard sur moi dès l’instant où je l’avais abordé …

Oh encore un avide de richesse … Qu’avait-il tous avec l’or ? Il était si facile de faire ses propres lois et de s’emparer de ce que l’on désirait. Pourquoi être si matérialiste ? Il y avait déjà cette petite sorcière agaçante qui nous coûtait un bras. Heureusement, l’argent était bien loin d’être un problème pour notre maitresse, elle n’en avait que faire. Puis ce fut l’heure d’une petite démonstration de son savoir-faire, je me permis de me délecter de la vue de ses pics transperçant la chair, nous enivrant de l’odeur métallique que projetait le sang frais, prenant ceci comme un simple spectacle plutôt qu’un massacre. Nous semblions avoir tout de même quelques points communs.

Une proposition de jeu, intéressant … Puis un instrument qui apparut devant lui. Je ne bougeais pas, restant sereine face à lui, une occasion pour moi d’étudier ses capacités, mais pourtant je n’avais pas encore l’intention de lui dévoiler les miennes. Ainsi, je pus observer cette lame aux décharges bleutées, souriant à sa réplique. Je ne cherchais pas à esquiver la lame, étudiant sa trajectoire pour y interposer ma main qui fut de nouveau transpercée. Une douleur aiguë me fait grimacer, étouffant dans ma gorger un gémissement de douleur. En quelques instant, ma main fut engourdie jusqu’à être paralysée. Et pourtant, je lui souris malgré la douleur qui s’atténuait sous la paralysie, l’observant jouer d’une nouvelle mélodie, tandis que je vins soutenir ma main ensanglanté de ma main libre.

« Drôle de danse … Je m’attendais à plus de galanterie de ta part cher Ami. Oh et je vois que tu te souviens de mon prénom, aurais-je marqué ton esprit ? Aussi vide soit-il ? » Je m’approchais de lui, me tenant face à ce bouclier de décharge, comme s’il n’y avait rien d’anormal dans la situation. Penchant la tête,  prenant garde à garder un air infantile, je l’observais, affichant un sourire en coin. Oublier la douleur, rester calme. Pousser la provocation. « Qui te dis que j’ai envie de perdre mon temps précieux à me battre avec toi ? Alors comme ça la richesse est ton objectif ? Je m’attendais à quelque chose de plus … consistant. »

Laissant retomber ma main blessée, la valide s’approcha du bouclier, sans le toucher, restant à quelques centimètres de celui-ci. Mes pouvoirs passeraient-ils à travers celui-ci ? Je n’en étais pas certaine. Une idée m’effleura l’esprit.

« Et pourquoi ne pas faire disparaitre ce bouclier qui te protège ? As-tu peur de moi ? Peut-être pourrions-nous nous amuser ensemble, Londres est un terrain de jeu immense et je suis sûre que ton oreille de musicien apprécie autant que moi la douce mélodie des os brisés, l’odeur enivrante du sang se répandant au sol … Observer cette lueur s’éteindre de leurs pupilles lorsque la vie les quitte lentement … Qu’en penses-tu ? »

Je me détournais de lui comme s’il n’y avait aucun risque d’une attaque dans le dos, faisant simplement quelques pas pour m’éloigner. Le douleur restait et j’avais une main inutile … Je tournais simplement la tête pour l’observer du coin de l’œil.

« Si tu savais Shadow, l’argent n’est pas un problème … A toi de voir si le combat est nécessaire, mais saches que je n’aurais aucune pitié … Je ne suis pas du genre à me terrer dans un terrier en attendant que le temps passe, je pense que tu t’es trompée de personne. Tu as les cartes en main. »

Je soupirais, ouvrant un portail des ténèbres où je glissais mon bras sain pour y sortir ma longue faux à la lame propre et luisante.

code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Jeu 14 Avr - 1:44
Si mon petit manège n'avait pas été un simple amusement mais un véritable test de courage, je pourrais sans le moindre doute que cette petite venait de me bluffer sans grand difficulté. Je la regardais encaisser la douleur, esquissant une grimace lorsque la lame pénètre sa chair, mais elle reprend très vite un calme olympien pour m'afficher un grand sourire forcer... Quelle petite étonnante. Avoir une alliée aussi téméraire et dangereuse me permettrait certainement de gagner une immense quantité d'or.

- Mon esprit peut se permettre d'être aussi vide qu'il le veut : ce n'est pas pour autant que j'oublie... Et puis, je ne suis pas du genre à oublier des êtres qui peuvent me rapporter très gros, notamment quand ces derniers se présentent justement à moi dans ce but.

Son air infantile ne prenait pas avec moi. Ce genre de trait enfantin, je les connaissais bien. Déjà, sur le Black Pearl, les nombreux imbéciles qui me prenait pour un mousse simplement de par mon apparente jeunesse regrettait très souvent - et amèrement- leur méprise stupide.
Comme prévu, la suite de ses paroles ne collent pas avec ce que son visage exprime : des paroles aussi censé ne pouvaient pas sortir de la bouche d'une vraie gamine...

- En effet, mon but est très matérielle au premier abord mais, à moins que vous ne soyez une petite génie insupportable, il y a peu de chance pour que vous puissiez comprendre ou même imaginer mon véritable intérêt, Alice...

Je la regardais approché, mes doigts n'ayant même plus besoin de ma pensée tant ils sont habitué à jouer Blue Sparkle, en silence. Je continuais de la détailler, essayant de déceler des traits intéressant chez elle... J'arrête mon regard sur le trou qu'à laisser Blade Sonate après s'être dissipé. Ressentait elle la douleur ? Si non, ça expliquait peut être sa réaction et, dans le cas contraire, je ne pouvais qu'admirer sa grande résistance. Évidemment, je n'étais guère rassuré. Si elle avait prit une telle blessure alors que je venais de la défier c'est qu'au fond d'elle, elle était suffisamment confiante en ses pouvoirs...

Alors que mon regard reste fixe sur cette plaie béante, une sorte d'écho en moi me pince les tripes. Un souvenir, très flou, surgit dans ma tête : je me vois, couteau à la main. Je venais de transpercer quelqu'un. Elle ou il, je n'arrivais pas vraiment à le déterminer malgré les cheveux longs que je croyais me rappeler, avait placer sa main et ma lame venait de le traverser : sa main comme son cœur... Puis le souvenir s'efface alors, aussi vite qu'il est venu.
Je secoue la tête, perdu par ce qu'il vient de se passez tandis que je remarque plusieurs chose. Premièrement, elle c'était éloigné de moi, me faisant désormais dos, mais continuait de me parler comme pour me convaincre que le moindre combat était inutile, que je perdrais même si j'étais assez fou pour essayez : elle répondais même au pic que je lui avait lancé sur le lapin...
Deuxièmement, mes mains s'était arrêté et l'éclat de Blue Sparkle s'était interrompu.

Faisant mine que rien ne c'était passé, je fais disparaitre mon clavier tandis qu'elle invoque sa faux. Sans doute n'avait elle pas remarqué que j'avais cessé la moindre agressivité envers elle... Ou, peut être était ce son but ? Me faire baisser ma garde avant de m’exécuter... Bah, qu'elle essaye. Même si sa puissance m'était supérieur, je savais comment lui voler dans les plumes pour la blesser assez et, qui sait, peut être même l'entrainer dans la tombe avec moi...
J'avance alors vers elle, une main se couvrant du froid de ma magie Glacier, tandis que l'autre se tend vers elle en signe d'acceptation.

- Bien... On peut dire que tu es impressionnante, comme prévu. Je pense que je n'ai plus rien à gagner en faisant de toi mon ennemi et je ne m'intéresse qu'au profit alors... As tu une idée, en cette nuit éclatante, sur le beau carnage que nous pourrions faire, belle petite alice ?

Pour des raisons que j'ignorais, malgré mon étrange flashback, j'avais réussi à capter tout ce qu'elle avait dit. Une nouvelle étrangeté à ajouter à mon passif de simili... Amusant...
Alors qu'elle me répondais, je fouilla doucement les larges poches de mon veston pour en sortir de large bandage en tissu. Je me souvenais les avoir obtenue auprès d'un type : il voulait me les vendre contre sa vie, prétextant qu'elles avaient la capacité de soigner rapidement toute les blessures qu'elles pensaient. Évidemment, ça ne valait pas la somme qu'on m'avait promis ainsi l'avais je donc exécuté après les avoir pris de ses mains.

Je lui saisit alors la main, celle où le sang coulait encore, et ceux sans lui demander son avis. Je la banda doucement, ayant l'impression qu'elle n'appréciait guère ce contact, avant de la regarder droit dans les yeux

-Quitte à s'amuser un peu dans cette ville, autant que tu puisses y allez à fond... Sinon, tout sera bien moins amusant !

Un petit éclair jaillit alors à mes côté avant de prendre tranquillement la forme d'un sans-cœur volant. Bien qu'il ressemblait en tout point aux autres, je reconnu aisément Light, mon petit Opéra Jaune. Alors que je le regardait perplexe, il me montra à l'aide de grand geste de son chapeau, une horde furibonde qui nous fonçait dessus. A leur odeur et aux réactions excité de Light, je pouvais affirmer que cette horde était très humaine... Je sentais que le concert allait être grandiose et, pour une fois, je serais en duo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Jeu 14 Avr - 11:55
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

S’handicaper d’une main pouvait paraitre relativement idiot, mais cela été toujours mieux qu’un organe vitale transpercé pouvant me rendre extrêmement vulnérable face au simili. Mes pouvoirs me donnaient l’opportunité d’éviter un maximum le corps à corps, étant plutôt frêle, celui-ci était compliqué face à certains ennemis plus robustes. En sacrifiant un membre, j’évitais tout simplement le risque de m’effondrer au sol en cas de plaie à l’abdomen. Le projectile avait été bien trop rapide à l’esquive, j’avais dû agir vite. Pourtant, étrangement, je n’avais pas envie de me battre. Essayant d’omettre la douleur cuisante et la paralysie s’emparant déjà de ma main, je lui souris, teintant mes propos d’ironie, lui lançant quelques piques verbaux. C’était si amusant. Sa réponse ne me fit pas réagir, je poursuivais plutôt dans mon sens, étudiant à la fois le bouclier qui le protégeait. Bien entendu, je lui fis part de la futilité de son objectif, mais après tout, à chacun ses idéaux … L’argent semblait être la préoccupation de beaucoup de gens, pour ma part, je n’en avais que faire, juste satisfaite que cela m’avait permise de recruter une personne et bientôt une deuxième si j’arrivais à convaincre Shadow. Mes pupilles violettes cherchèrent les siennes, quelque peu intriguée par sa réponse.

« Je serais bien curieuse d’avoir la raison de ton besoin d’argent, à t’entendre, elle semble bien plus profonde qu’une envie de gloire et de richesse. Ne te fies pas aux apparences, je peux comprendre bien plus de choses que tu ne le penses … Je ne suis pas une simple « gamine » … »

Mon physique pouvait être parfois avantageux dans la mesure où mes adversaires avaient tendance à me sous-estimer, mais je savais bien que la dangerosité d’un être n’était pas proportionnelle à son gabarit. Je savais que Shadow n’était pas dupe, puisqu’il semblait jouer sur le même tableau. Son visage juvénile ne lui donnait pas plus de seize ou dix-sept ans, et tout comme Sly ou moi, je supposais que lorsque son intention était de tromper, on pouvait lui donner le bon dieu sans confession. Ne pas se fier aux apparences … Ne jamais se fier aux apparences … Il pourrait être une pièce maitresse dans notre camp, je ne devais pas le laisser filer entre mes doigts. Ainsi, je hissais le drapeau blanc en lui tournant le dos pour m’éloigner, lui proposant un petit massacre en tant que « partenaire de jeu ». Se distraire avec un allié … Pourquoi pas ? Tout de même, j’invoquais un portail afin d’y récupérer ma faux par simple précaution, je ne voulais pas me laisser avoir non plus.

Je finis par me retourner pour lui faire face, non sans lâcher une légère grimace de douleur à cause de ma blessure. Je n’étais pas insensible à celle-ci, mais disons que j’avais appris à la supporter, à vivre avec, quotidiennement. J’avais subi des tortures diverses et variées, physiques, mentales … Séquestration, coups, lacérations, viols … Il avait abusé de moi quotidiennement, et même si cela marquait mon cœur et mon esprit au fer rouge, m’amenant parfois autant dans des instants de folies meurtrières qu’à des périodes de lucidité et de faiblesse, ces épreuves m’avait apprise à supporter la douleur. Bien entendu, le moindre contact pouvait me rendre dangereuse ou craintive selon mon état d’esprit, si bien que, lorsqu’il tendit la main vers moi, je ne fis que la dévisager sans effectuer aucun geste en retour. Mon regard se leva de nouveau sur son visage, il n’était plus protégé par son bouclier. Etait de la confiance en moi, ou avait-il foi en lui-même quant au fait qu’il pourrait me contrer ? Cela n’avait pas d’importance, j’écoutais ses mots attentivement, posément, sans l’interrompre, un sourire naissant rapidement sur mon visage paraissant soudainement plus adulte. Impressionnante … Flatteries … Mais un compliment n’était pas de refus puisque j’avais pour habitude que l’on me qualifie simplement de folle ou de monstre. Si je comprenais bien ses paroles, Nous venions de gagner un allié dans nos rangs. Parfait … Le ton plus léger, je lui répondis, baissant ma garde.

« Bien, tu ne pouvais faire meilleur choix, je suppose que je peux de te souhaiter la bienvenue parmi nous ? Et quoi de mieux qu’un petit bain de sang pour fêter cela mon cher Shadow ~ »

Je me stoppais en le voyant cherchant quelque chose dans sa veste, resserrant ma prise sur mon arme au cas où il tentait de me duper. La confiance serait difficile à gagner de mon côté, même ce cher Sly ne l’avait pas et ne l’aurait sans doute jamais. Il sortit ce qui semblait être un bandage avant de me prendre simplement la main blessée encore ensanglantée et douloureuse. Je tressaillis légèrement crispant mon autre main sur mon arme. Mon cœur inutile reprit une danse folle teintée de crainte. Ne pas avoir peur, ne pas montrer la peur … Attentive, je n’eus aucun mouvement de recul, et l’observai bander ma main, retenant mon souffle pour faire abstraction de la douleur, l’incompréhension se lisant certainement sur mon visage. Pourquoi ? Il en donna la raison en me regardant droit dans les yeux, je soutins son regard, toujours méfiante. Puis lorsqu’il libéra ma main, mon rythme cardiaque revint à la normale, mon appréhension me quittant presque instantanément. Je finis pas m’avancer prudemment vers lui, levant ma main bandée vers son visage pour simplement risquer d'effleurer sa joue d’un doigt que je promenais jusqu'à son menton, un sourire sournois sur le visage.

« Maléfique sera ravie de te compter dans nos rangs … » Je ramenais ma main devant mon visage, observant le bandage minutieux un instant avant de me reporter sur mon nouvel allié. « Et … merci … »

J’avais rarement été reconnaissante dans mon existence, mais cette fois, celle-ci était relativement sincère. Je sursautais lorsqu’un éclair jaillit, pensant à une attaque en traitre. Reconnaissante oui … Mais toujours pas confiante … Il s’agissait simplement d’un sans cœur jaune, apparemment compagnon de Shadow comme Nox l’était pour Sly. Je l’observais s’agiter plus que de raisons mais compris rapidement les évènements à venir. Des proies … Je souris, l’excitation allumant mes pupilles rougeoyantes que je détournais vers le simili.

« Que le spectacle commence ~ »

Le contournant, je m’avançais tranquillement vers la foule, tenant ma faux immaculée des deux mains. Certainement avaient-ils été alertés des petits meurtres délicats de mon compagnon à qui j’adressais quelques mots. « Tu peux me suivre si tu le souhaites … » Je créais un portail, l’empruntant pour apparaitre au milieu de tous ces gens, l’air de rien. Une lueur meurtrière dans les yeux, je fauchais les alentours d’un mouvement de bras, prenant garde à ne pas blesser le simili s’il avait décidé de me suivre. Des hurlements de peur et de douleurs raisonnant dans mes oreilles, l’odeur du sang me montant rapidement au nez … Pupilles écarlates, je pris le contrôle d'un homme non loin de moi, réduisant simultanément toutes ses articulations en miettes avant de le laisser s'effondrer au sol, sans vie. Mort bien trop rapide, je ne l'avais pas assez entendu crier ... Mais il y en avait tant d'autres ! Oui le spectacle allait être grandiose …




code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Sam 16 Avr - 18:41
Je la regardais, impassible, se tourner vers moi, faux à la main. Sans ce ci petit gabarit, son calme aurait sans doute pu m'impressionner. Dés le début, je me doutais que ça serait une forte tête : elle n'étais pas une allié de l'autre vipère pour rien...
Son visage, prenant des ton plus mures, semblait se concentrer sur mes paroles. Sans doute voulait elle déceler si je n'emplissais pas mes mots de mensonges mais, pour une fois, je décidais de jouer carte sur table. Je n'avais pas loisir à perdre mon temps ni mon argent avec cette gamine...

J'avais évidemment "ranger" ma main en comprenant qu'elle ne me toucherais pas plus que nécessaire, me demandant d'ailleurs quelle pouvait être ses raisons d'avoir si "peur" de mon contact... Un passif douloureux peut être mais, dans ce cas, serait il possible qu'elle possédait un cœur elle ? Son allié était pourtant comme moi... Intéressant, je devrais sans coute creuser de ce côté là pour en savoir plus sur elle.
L'idée d'un bain de sang chatouillait vraiment mes oreilles, n'ayant pas eu l'occasion de vraiment me défouler depuis cette désastreuse aventure dans ce foutu donjon... Et ce n'était pas la bagarre général qui avait suivi qui aurait pu me satisfaire. Je voulais des cris, des plaintes et du sang... Des êtres qui me supplient d'abréger leur pitoyable existence dans une ultime symphonie morbide.. Oui, c'était ce genre de spectacle que je souhaitais en mon fort intérieur.

Après lui avoir bandé la main, Light fit son apparition accompagné , pour mon plus grand bonheur, d'une horde furieuse bien assez grande pour mon concert... Quelle joyeuse perspective...
Cependant, juste avant cela, j'avais tiqué sur un mot qu'elle avait prononcé. "Merci"... Pourquoi donc avait elle dit ça ? Est parce que je venais de gâcher un bandage pour elle ? Je n'avais pourtant fait ça que dans mon intérêt : déjà pour vérifier que cette merde n'était dangereuse et aussi dans le seul but de la voir se battre à fond. Elle n'avait encore rien montré de ces vraies talents et je comptais bien la pousser à me les dévoiler... Et cette foule arrivait à point nommé pour mon plan !

Je ne suivit pas Alice lorsqu'elle ouvrit son portail, se jeta à corps perdu dans la mêlée, mais avait ouvert le mien pour réapparaitre sur le toit le plus bas des alentours. De mon perchoir, je voyais parfaitement la danse macabre de la faux qui tranchait chaque membre dans un éclat rougeoyant tandis qu'elle se tachait du sang des faibles. C'était plutôt beau à voir... Suffisamment pour me donner un air en tête, que je chantonna tranquillement, tandis que mon clavier jaillissait sous mes mains.
Dans toute danse, il y avait une musique... Pour toute musique, il y avait un musicien et je serais celui de ce spectacle sanglant.

D'ors et déjà, bon nombre de furibond paniquèrent devant les corps déchiqueté de leur comparse. La rage qui les avait guidé s'estompaient alors d'un coup, ne laissant en eux qu'une émotion que j'aimais voir sur les visages : la peur !
Alors que je les fixait, les voyant tenter de fuir, mes mains entamèrent doucement Requiem Punisher. Là où mes yeux se posaient, la foudre éclataient d'un coup sur les fuyards, tuant tout ceux qu'elle touchait sans leur laisser le temps de comprendre... Certains, moins chanceux, survivaient à la décharge mais , les yeux révulsé et la salive coulant à flot de leur lèvres, finissait par rendre leur dernier souffle après une courte mais douloureuse agonie. Si je ne visait que les fuyards, Light s'amusait quant à lui à encercler Alice avec de multiples décharges qui paralysait chacune des pauvres âmes autour d'elle, ne leur laissant que leur yeux avant que la faux ne vint leur couper chaque membre.

Rapidement, je fit cesser ma musique, le contre-cout commençant à devenir trop lourd. Blade sonate résonna alors de nouveau, attirant le regard des derniers fuyards qui s’arrêtèrent de courir, craignant que la foudre ne se remette à fracasser leur pauvre cranes insignifiant. Je serra fermement la longue lame électrique, qui était bien plus consistante que celle précédemment invoqué, avant d'utiliser de nouveau mon portail.

Apparaissant à côté du fuyard, je lui trancha la gorge d'un coup sec, sa tête virevoltant au sol sous le choc tandis que les décharges statiques qui la parcourait donnait un semblant de vie à cette dernière. Mon autre main se couvrit de glace, tirant plusieurs éclats sur les lâches que je ne pouvais trancher de mon sabre bleuté. Mes vêtements se teintait de rouge, le rouge du sang... Le sang de ces pauvres imbéciles qui n'avaient eu pour erreur que celle de croiser notre route.
Le massacre fut court mais bon... Je regardait Alice, gisant au milieu des corps qu'elle avait écrasé sans difficulté.

- Eh bien eh bien... On dirait que tu en as tué bien plus que moi : je serais presque jaloux...

Je shoota alors dans une tête à mes pieds en ricanant. Ils étaient bien trop faible... Cet avant-gout n'avait fait qu'augmenter mon envie de sang et de meurtre : il m'en fallait plus... Ils nous en fallait des plus résistant !
Light vint se poser sur son épaules, le comportement très festif comme si il était "joyeux" du nombre de cœur que l'on venait de briser.

J'entendis, non loin, une alarme militaire résonné. Je souris doucement. C'était prévisible que l'on se fasse remarqué. Les hurlements, les éclats électrique de ma magie et le sang qui coulait à flot avait certainement du généré un spectacle macabre que ces pauvres êtres, que j'apercevais caché derrière leur fenêtre, avait du s'empresser de raconter aux autorités local... Ce qui était parfait : on aurait peut être enfin un véritable affrontement !

Je lui tendis de nouveau la main, un sourire sadique étirant mes lèvres et tranchant définitivement mon aspect juvénile.

- On dirait que les renforts arrivent... Prête pour une nouvelle danse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Mer 20 Avr - 12:41
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

Le sol se teintait de sang, la lame de ma faux affichant une jolie couleur écarlate, l’odeur du sang frais régnait dans l’atmosphère sinistre du massacre. Aucun survivant, il n’y en aurait aucun … Mon nouveau partenaire avait choisi, un autre point d’ancrage, me laissant donc une certaine liberté de mouvement. Douce allégresse venant battre mon cœur d’un rythme particulier rapide, mais régulier. Après un fauchage, les cris de douleurs retentirent et j’en profitais pour lever les yeux vers le simili d’un regard clair et subjectif, voulant lui faire comprendre que ce type de scène serait récurrent en faisant équipe avec moi … S’il aimait autant ce spectacle macabre que moi, nous devrions nous entendre. Détournant mon regard pour le promener sur ces inconscients qui n’attendaient que l’heure de leur mort, j’entendis raisonner une mélodie. Je fermais les yeux pour mieux l’entendre, l’ombre d’un instant. Un massacre en musique, c’était encore mieux … Les têtes volaient, les membres tombaient, les corps sans vie s’effondraient. Douce mélodie sonnant l’heure de la faucheuse.

Mes pupilles rougeoyantes finirent par observer le spectacle riche en lumière de Shadow, appréciant la vue de ces morts à la fois douces et brutales. Il savait y faire lui aussi, cela me confirmer son goût prononcé pour la tuerie, tout comme moi. Un point commun … Le sang de mes victimes dégoulinait, colorant ma peau de porcelaine, mes bras, ma poitrine, mon visage juvénile. La situation était relativement désespérée, ne leur laissant aucune chance de survie. Tandis que je brisais la nuque d’un homme deux fois plus grand que moi par ma force psychique, au préalable paralysé par le petit sans cœur de foudre, je penchais la tête pour regarder le simili qui venait d’entrer en scène à travers mes longues mèches corbeaux, lui adressant un sourire satisfait de gamine enjouée.

« Jaloux ? Intéressant … Je pensais que les similis ne ressentaient pas ce genre d’émotions …»
Chassant la mèche de cheveux gênante, je lui adressais un nouveau regard à la fois sérieux et satisfait, avant de bifurquer sur la tête qu’il venait de frapper gratuitement de son pied. « Un bien joli spectacle en tout cas, sons et lumières … »

Un sourire s’étira sur mon visage à l’exact moment où il en fut de même pour mon nouveau partenaire de jeu, lorsqu’une alarme retentissait, signalant notre carnage et l’arrivée de victime plus robustes. Il tendit la main vers moi et je la regardais avec hésitation, mais pourtant souriant à sa proposition. Je passais à côté de lui, ignorant royalement ce geste tendu avant de me stopper à une distance relativement courte. « Allié ou non, évites d’avoir ce genre de geste envers moi, compris ? » Je finis par ressortir mon sourire enfantin, penchant la tête sur le côté en le fixant d’un air innocent. « Prête pour une nouvelle danse, mais seulement si la musique s’y prête ~ »

Cette fois-ci, je me plaçais en plein milieu de la rue, bien visible aux yeux de tous. Doucement, mes doigts vinrent accueillir une goutte de sang perlant sur ma joue pour venir l’amener sur mes lèvres rosées. Souriante, un air sadique, je fis un commentaire pour moi-même. « Plutôt pas mal, en espérant que les prochaines gouttes ne seront que meilleures. » Attendre que les victimes soient servies sur un plateau d’argent, voir leurs regards abasourdis en voyant la stature frêle de leur ennemie. Une simple gamine à l’apparence rebelle et gothique, mais j’étais bien plus que cela, j’étais tout simplement leur pire cauchemar à partir du moment même où mon identité était dévoilée. Je voulais essayer une chose, un geste que le simili avait effectué auparavant.

Tandis qu’une nouvelle troupe de choix s’approchait de nous, leur objectif principal étant de nous exterminer tous les deux, je m’évaporais dans un nouveau portail après avoir soigneusement sélectionné une victime un peu à l’écart. Je réapparus derrière lui, mes pupilles rougeâtres prenant possession du libre arbitre de son propre corps. Ma main vint doucement tracer une ligne invisible sur sa gorge avant de la retracer avec exactitude de la lame de ma faux. Une première victime qui s’effondra, laissant ses coéquipiers un bref instant perplexe.

« Très distrayant, vraiment … »

Mais le plus grand plaisir était le massacre en masse, tandis que plusieurs de jeter sur moi, ma faux fendit l’air trancher peau, chair et os, tandis que mon regard se fixait sur un seul pour d’abord lui briser les rotules, le laissant souffrir, hurler de douleur. Je disparus de nouveau par mon portail, réapparaissant sur un toit. Le terrain de jeu était parfait, mes yeux pouvant se promener parmi cette foule hostile. Mais je m’asseyais sur le rebord du toit, soupirant, m’exprimant à voix haute pour que le simili puisse m’entendre où qu’il soit.

« Shadow … Tu t’y connais en feu d’artifice ? Je veux voir si j’ai bien fait de te recruter avant de te présenter à Maléfique … Je suis sûre que tu peux te surpasser ! Et qui sait, peut-être aurais-je envie de danser ? ~»



code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Lun 25 Avr - 18:32
Exaltation... Je ne comprenais pas vraiment ce terme mais ma mémoire semblait le trouver à la mesure de mon ressenti actuelle. Je trouvais ça tellement hilarant, ces tas de cadavres au regard terrorisé par leur ultime vision, des pauvres âmes qui n'avait eu aucune possibilité de se sauver... Pathétique dans un certain sens.

Je ne fit que rire au pique de la jeune fille : certes, les créatures telle que moi ne ressentait rien mais ça ne voulait pas dire que nous n'étions qu'une bande d'ignorant.. D'ailleurs, c'est toujours amusant de voir et de comprendre la terreur de celui qui voit sa mort ou la souffrance de celui qui comprend qu'il a été manipulé... Les sentiments ne sont qu'un vecteur de puissance avec lesquelles j'ai toujours aimé joué, tout en essayant de me les approprier pour les comprendre en profondeur. Je n'en avais certes pas mais, en même temps, je me souvenais partiellement de leur impact sur un être surtout les plus douloureux...

Sa remarque sur le spectacle me fit doucement sourire et passa alors ma main ensanglanté le long de mes lèvres et j'en lécha le sang, celui des vaincu, en arborant un sourire moqueur que je trouvais de circonstance.
L'alarme résonna alors, me faisant garder mon sourire plus longuement tandis que je relançais une petite proposition à la jeune femme, tendant une main vers elle qu'elle , comme je m'y attendais, ignora royalement en ayant même l'audace de me menacer... Je trouvais ça tellement amusant, un être qui semble craindre les contact que je ne put m'empêcher de pouffer de rire en avalant le sang que je venais de lécher : le gout acre glissa doucement dans ma gorge...

Son sourire enfantin ne marchait tellement pas sur moi... Et pourtant, j'avais cette impression qu'il me rappelait quelques choses : sans doute avait je l'impression de me voir en reflet. Un être profitant d'un aspect doux, enfantin et mignon... Le genre d'être qu'on aimerais câliner alors qu'au fond, il n'attend que ça pour pouvoir vous étriper, vous prendre à la gorge avant de faire couler ce liquide rouge si précieux aux êtres vivants.
Tandis qu'elle prenait place au beau milieu de la "scène", je me mettais déjà en retrait en invoquant mon piano. Blade Sonate m'avait lâché depuis quelques temps mais j'avais bien assez récupéré pour relancer Requiem Punisher... Ah moins que je ne décide de tester quelques choses de plus amusant, pour une fois ?

La troupe qui s'avançait sous mes yeux de sadique étaient déjà plus "impressionnante". Mieux armé, ils s'avançaient avec une crainte palpable mais une démarche tellement sérieuse qu'on pouvait ressentir leur entrainement passé. Mais... C'était ennuyeux. Je pouvais ressentir à travers chaque fibre de leur corps qu'ils n'étaient pas habitués, que ce n'étais qu'une bande de bleusaille tout juste bon à servir de chair à canon. Ils auraient au moins le mérite de m'occuper et de fournir un beau bain de sang.

Je la laissa ce téléporter, frappant des cibles isolés, tandis que d'un signe j'ordonnais déjà à Light de poursuivre son même but : la soutenir, elle. Je n'avais aucune envie de m’embarrasser du sans-cœur alors que je pouvais tellement me déchainer... J'avais déjà lancé quelques coup d'éclair, abattant sans pitié plusieurs des pauvres fous qui restait à porté de mon regard électrique, quand j’aperçus un nouveau portail s'ouvrir dans la mêlée. Il se referma très vite, emportant et découpant les pauvres fous qui avait essayé de le traverser sans en avoir le temps, et j'entendis la voix pleine de défis de la jeune fille résonné mélodieusement au-dessus de ma tête... Oh, c'était maintenant à elle de me tester ? Elle n'allait pas être déçu, pas le moins du monde...

J'avisais leurs armes, la plupart n'étais que des armes de poings métallique telle que des couteau mais ils y avaient aussi, au bord de la mêlée, des hommes armée de mousquet à baïonnette. C'était le summum de l'amusement, vraiment... Light, perdu après avoir vue Alice sur le toit, était revenu à moi et je lui désigna alors les pauvres tireurs : ces derniers ne comprendraient sans doute jamais pourquoi ils étaient soudain tétanisé par un courant électrique des plus douloureux... Je m'éloigna de quelques pas, enchainant vivement une longue Blade Sonate à deux mains avant d'attraper la lame bleuté du cimeterre entre mes dents. Je ressentais les douces caresses statiques de la lame contre mes lèvres tandis que mes mains étaient reparti pour une mélodie des plus... Violentes.

Je fixai sans relâche un type, le plus au milieu de la hordes de fou furieux, pendant que mes mains effleurai chaque touche sans hésitation : lentement mais surement, l'air autour de lui s'emplissait d'une forte énergie électro-statique qui s’amplifiait à mesure que la mélodie rock se faisait métal... Puis, je me mit à sourire.
De nombreuses lame mal tenues par leur propriétaire ou mal scellé dans leur fourreau c'était soudainement retrouvé attiré vers ma cible qui, les yeux écarquillés, voyait filer sur lui un grand ramdam de lame en tout genre. De même, les armes rempli de fer au sol ou les ustensiles de cuisines qui se trouvait dans certaines boutiques à ciel ouvert venait s'ajouter au lot, désignant de leur pointe acérée le corps du pauvre humain... Il se retrouva planté de partout et de toute part, tandis que la mélodie continuait de se faire plus violente encore, et même ses alliés se sentirent attiré par lui, que ça soit à cause de la boucle de leur ceinture ou même la faute à leur bijou.

Thunder métal venait enfin de se terminer après un climax dés plus brutales et je regardais, le tas de corps qui venait d'écraser ma première cible. La violence de l'impact avait tué la plupart des pauvres fous qui avaient osé se pointer devant mon nez, créant une sphère compact de membre brisé, de vêtements en lambeaux et de sang qui suintait de partout... Mais j'entendais encore la douce mélodie de la vie, l'harmonie de nombreuse respiration d'être qui souffrait le martyre au milieu de cette sphère morte qui se disloquait peu à peu en déversant contenu morbide au sol. Je vint alors, cimeterre à la main, achevé les rares survivants dans la marre de sang en faisant danser ma lame bleuté qui s'abattait sur les gorges ou les cœurs des survivants, mettant un terme à la cacophonie de leur agonies.

Le massacre achevé, je leva la tête vers Alice. Saisissant mon chapeau, je fit la révérence en le plaçant sur ma poitrine telle un musicien qui remercie le publique venu admirer son spectacle...

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Mar 26 Avr - 1:20
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

Mettre le chaos dans un monde ... Mon occupation favorite. Mais tellement mieux avec un partenaire de jeu qui m'offrait un spectacle macabre et sanglant. Le second round s'apprêtait à débuter lorsqu'arriva une autre foule d'enragés, cette fois armés. Amusant, tellement amusant !Je fis plusieurs victime de mon propre chef pour commencer, débutant par un égorgement en bonne et due forme qui répandit l'odeur du sang frais dans l'atmosphère. Pour le moment, je profitais de ma folie meurtrière, promenant ma faux à travers la foule, tranchant les membres sans aucune once de pitié, évitant les éventuels coups de couteau qui m'étaient destinés avec agilité. Je vis le sans-coeur du simili à mes côtés, occupé à paralyser quelques unes de mes prochaines victime. Je lui souris avant de m'adresser à lui, ne sachant pas vraiment s'il comprenait mais j'en avais l'impression.

"Je vais finir par apprécier ta présence petit sans-coeur ..."

Jusqu'à maintenant, je ne mettais pas formaliser des actes de Shadow et après une petite boucherie de mon cru, j'empruntais un portail m'emmenant sur le toit d'une des maisons alentours, m'offrant une vue splendide pour la suite. Sans avoir repéré mon nouvel allié, je lui lançais un défi avec cette envie d'en voir plus, de profiter de ce qu'il offrait. Juste un petit test, ou plus une curiosité de ma part, simplement pour me distraire. Voir plus de corps paralysés, sentir plus de chair brûlée. Une lame bleutée me permit de localiser ce chers simili et je souriais en attendant l'introduction. Il était plutôt captivant  lorsqu'il se mettait à jouer du clavier.

Je ressentis soudainement que ma faux se dérobait sous mes doigts et je la rattrapais de justement en la tenant fermement, ne comprenant pas tout de suite d'où ce phénomène pouvait  bien provenir. Je m'en aperçus assez rapidement en voyant des accessoires de métal divers et variés foncer à toute vitesse vers la foule. Maintenant mon arme, mes yeux absorbaient les évènements, impatiente de voir ce carnage dont je ne doutais pas. J'observais Shadow qui semblait ne se concentrer que sur un seul homme que je devinais être celui au centre si je me fiais à la trajectoire de son regard. Ceci ne manqua pas, la cible se faisant transpercer de toute part, venant gicler délicieusement ce liquide écarlate que j'avais tant plaisir à faire couler habituellement. Mais voir un autre le faire à ma place était tout aussi distrayant à mon goût.

Il me réservait une autre surprise puis qu'en peu de temps, les corps valsèrent sur ce même homme. Cris de douleur et d'agonie, os brisés, ... Cela me donnait presque envie de me rapprocher pour admirer cet art de plus près pour mieux entendre les bruits de la chair entaillée, des organes explosant sous la pression du métal libérant l'hémoglobine là où elle ne devrait pas aller dans la mécanique qu'était l'organisme. Les derniers survivants, bien que profondément mal en point, périrent de la main du musicien. Je me reportais sur celui-ci lorsque toute vie fut échappée de la troupe d'hommes. Je ne pus m'empêcher de lui adresser un large sourire lorsque son regard se porta sur moi. Observant sa révérence, je lui fis honneur en applaudissant d'un rythme lent, semblable à celui d'un coeur qui s'éteint. Puis je stoppais mon geste toujours en l'observant passant un doigt sur mes lèvres avant de le mordiller comme pour réfléchir. Un portail me permit de me retrouver face à lui, me postant à quelques centimètres de lui mais en gardant tout de même le soin d'éviter tout contact ou effleurement.

"On peut réellement dire que je suis impressionnée ... Très original, du grand art comme j'aime. Tu m'as presque donné envie de danser tu sais ..." Je fixais son visage infantile tâché de sang et vint doucement en cueillir une goutte du bout des doigts pour la porter à  mes lèvres. Lui souriant, je lui fis par de mes impressions. "Meilleur, comme je le pensais, même si je suis sûre que l'on peut trouver mieux ... Partant pour d'autres massacres ?" Je m'approchais doucement de son oreille pour y murmurer quelques mots. "Bienvenue dans nos rangs ..." Puis je me reculais pour remettre de la distance entre nous, toujours souriante.

"Tu auras ton argent bien entendu mais ... Vois-tu ? Je suis curieuse ... Peut-être pourrais-tu m'expliquer ces raisons de vouloir autant d'or ... Et peut-être que je pourrais t'aider et en échange ... Tu m'offres tes talents de musiciens pour rythmer mes massacres ? Qu'en dis-tu Cher Ami ?"

code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Ven 29 Avr - 0:01
Une mélodie venu d'outre-tombe, dans les intonations les plus graves et brutales possible, une danse macabre où se mêlait corps, sang et acier dans une violence inédites... Puis, le final, un achèvement propre d'une partition parfaitement maitrisé puis, évidemment, le salut au publique venu apprécier le spectacle.
Je m'étais incliner avec une grande candeur, libérant mes longues mèches qui tombèrent en cascade autour de mon visage tandis que mon chapeau venait se poser sur le creux de mon corps. Puis, les applaudissements lent et presque silencieux de la jeune Alice qui s'estompait au rythme d'un cœur qui connait son ultime battement. Et là, je me relève, posant mon chapeau noir sur mon crane en affichant un large sourire amusé tandis que le sang goute de ma peau, de mes vêtements et poisse même mon impeccable coiffure... Je léchais alors doucement mes lèvres, sentant le doux gout du sang frais tandis qu'elle descendait enfin de son perchoir d'un simple portail noir.

Je le regarde alors, apparaitre paisiblement devant moi, la dominant naturellement d'une stature à peine plus imposante. Mais, malgré toute ma grandeur, je savais désormais qu'un combat contre elle serait parfaitement inutile et contre-productif : la mélodie de notre affrontement, même elle revêtirais sans doute un air épique, ne serait finalement qu'une ode à la puissance, la violence et le sang... Mais, la chute finale ne serait qu'une amère conclusion sans intérêt ni bénéfice. La douce mélopée d'une alliance semblait, pour une fois, nettement plus douce à mes oreilles...
Puis, je l'écouta longuement parlé, sans un mot, en la fixant d'un regard vide... Je venais de me défouler, de libérer le trop plein d’ennuis que j'avais accumulé au sein de ce maudit manoir alors, maintenant, j'étais disposé à l'entendre. Même lorsqu'elle vint cueillir une goutte de sang sur mon visage, je ne fit pas un mouvement pour l'en arrêter ni même un mot pour l'en dissuader : je m'en fichait éperdument... Enfin presque.

Je me sentis.... étrange cependant lorsqu'elle vint se glisser trop près de mon oreille. Encore une fois, je sentis quelques choses résonner dans ma mémoire, un écho de mon passé qui ne me disait rien mais je me doutais de sa provenance : comme ce jour là à Halloween Town et comme tout à l'heure, mon "cœur" semblait avoir assez de reste pour créer ces images brouillé dans mon être vide. Je n'aimais pas ces fragments de souvenirs mais, en même temps, je les chérissais car leur présence me rapprochait un peu de mon but. Bien sûr, je ne comprenais pas pourquoi ces derniers n'apparaissait que lorsque certaine personnes faisait des choses bien précises mais bon, je finirais bien par le savoir un jour non ?

Malgré mon absence temporaire, j'avais pu saisir tout les mots qu'elle avait prononcé cette fois ci. Je lui répondis à son sourire, étirant mes lèvres dans un simulacre de sentiments faux avant de finalement prendre la parole d'une voix des plus doucereuse, telle un serpent qui hypnotiserait sa proie...

- Tout cela est plaisant... Ainsi, tu as aimé le spectacle ? Tant mieux, le contraire aurait pu être des plus ennuyeux pour moi : je n'aime guère faire les choses à moitié...  Je regarde alors Light se posé sur moi, le regard festif, mais le sentant toujours très excité par quelques choses qui semble l'attirer fortement chez Alice...  Pour ce qui est de mon but vis à vis de l'or, je vais être assez claire : il ne vous regarde pas le moins du monde ! Après, pour le reste, je ne serais pas contre l'idée de travailler avec vous sur quelques balades sanglantes...

Je réfléchissait encore à la façon d'agir de mon petit sans-cœur quand j’eus une sorte d'illumination soudaine. Lentement, en gardant un visage impassible, je vint glisser ma main hors de ma poche puis, vif comme l'éclair, je vint la poser à plat sur sa poitrine. Comme prévu, je sentit vibrer un cœur fort mais meurtri résonné en son fort intérieur... Puis je retira ma main, un sourire flottant sur mes lèvres. Tout c'était passé en un éclair, elle n'avait pu réagir à temps...

-Oh... un cœur, comme c'est intéressant vraiment... Oh et "désolé" de vous avoir toucher mais, après tout, vous l'avez bien fait aussi à l'instant : ce n'est qu'un juste retour de chose... Le sang était à votre gout j'espère ?

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Ven 29 Avr - 1:54
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

Tout spectacle mérite applaudissements, et pour cet oeuvre d'art, mes mains se rejoignirent d'un rythme lent et régulier, non pour le flatter, mais tout simplement pour "saluer l'artiste". Je rejoignis la scène grâce à mon portail des ténèbres, faisant à présent face au simili couvert de sang de l'innocent. Si tentant d'en prélever une goutte, juste une seule pour en gouter la saveur ... Ce que je fis, effleurant la peau de sa joue pour récolter une goutte écarlate que je portais à mes lèvres sans attendre, passant ma langue sur celles-ci. Gout métallique si délicieux ... Je lui fis part de mes impressions avant de m'approcher lentement de son oreille pour conclure ce pacte que j'avais proposé auparavant. Il était parfait pour nous rejoindre, avoir un partenaire tel que lui serait un plaisir.

Je le fixais, appréhendant le sourire se dessinant sur ses lèvres, écoutant chacun de ses mots, comme si nous avions un langage commun. Je portais quelques secondes mon attention sur le petit sans coeur de foudre, le voyant s'agiter plus que de raison, je ne compris pas réellement pourquoi. Peut être l'euphorie du massacre qui avait un effet à rallonge sur lui ? Shadow ne semblait pas vouloir me révéler la vraie raison de son besoin d'or, mais je sentais qu'à l'inverse de la petite sorcière, lui en avait une bonne. De toute évidence, ce n'était pas aujourd'hui qu'il satisferait ma curiosité ... Dommage, une autre fois peut être ...

"Vraiment dommage ... Quelque chose me pousse à croire que cela te rendrait encore plus ... intéressant ... Mais soit ... Cela ne me regarde pas ..."

Un geste de sa part et je me crispais, sentait parfaitement sa paume sur ma poitrine, à l'endroit exact de mon coeur qui loupa un battement avant de reprendre de plus belle. Je ne pus réagir à temps, lorsque je voulus attraper sa main de la main, je n'y trouvais que le tissu de ma robe. Mon pouls battait dans un rythme fou dans mes temps, l'angoisse et la colère bouillonnant doucement en moi. Il avait osé posé sa main sur moi, à cet endroit précis pour vérifier la présence de ce coeur inutile ... Je le fixais d'un air interdit, comme si je ne comprenais pas ses paroles, mais tout simplement, je tentais de contenir ma rage. S'il n'avait pas été mon allié, il ne lui resterait plus que ses yeux pour pleurer. Non, il fallait être bien plus fine que ça ...

Calme ... Calme ... Je devais me maitriser. De nouveau un flash ... Sa main à luicette fois ... M'immobilisant pour ... Je fermais les yeux, serrant les dents pour chasser cette pensée, ce souvenir qui réapparaissait de plus belle. Lorsque mes pupilles se rouvrirent, leur couleur avait changé, teintées d'un rouge sang, si flamboyant ... Ma voix redevint froide et menaçante.

"Je t'interdis de poser la main sur moi ... Je t'avais pourtant prévenu Shadow ..."


D'un regard, d'un craquement , ses genoux cédèrent, heurtant durement le pavé, je le fixais, continuant à l'entraver, mes doigts passant sous son menton pour relever son visage. Un sourire narquois se dessina sur mes lèvres, mes prunelles fixant les siennes.

"Tu ferais un bien joli pantin tu sais ... Saches que si tu avais été mon ennemi, je me serais fait un plaisir de briser chacun de tes misérables os un par un jusqu'à en faire de la poudre et crois-moi j'en aurais pris un plaisir monstrueux ... Alors ne recommences pas d'accord ? Ce serait bien dommage de toucher aux doigts d'un musicien aussi doué que toi ..."

Je me mis à tourner autour de lui, réfléchissant à une douce punition qui illumina mon esprit. Je me stoppais de nouveau devant lui, caressant la lame de ma faux du bout des doigts avant de la baisser devant son visage, effleurant presque sa peau. Mes yeux se posèrent sur ses mains qui s'élevèrent à mon bon vouloir, ses bras tendus devant lui. Je penchais la tête, passant un doigts sur ma lèvre inférieure.

"Si tu recommences ..." La lame de ma faux glissa sur le dessus de son poignet, l'entaillant légèrement. "... je serais forcer de t'enlever tes douces mains ..." Puis j'en fis de même avec l'autre avant de laisser ses bras retomber le long de son corps. Je m'agenouillais face à lui, souriant comme une enfant. Je me penchais un peu pour passer un doigt sur une des entailles afin de gouter son propre sang. "Et concernant ta question ... Oui j'ai aimé le sang, mais le tien est encore meilleur ... Très à mon goût, mais il ne faut pas abuser des bonnes choses à ce qu'il parait."

Je me relevais brusquement, reculant d'un pas, tandis que je le libérais de mon emprise, mes yeux se teintant de violet. Je gardais un air méfiant et froid envers lui.

"Je n'épargne personne d'habitude ... Prends ça pour ... un cadeau de bienvenue ..."

Je vadrouillais vers l'un des corps, m'abaissant pour fouiller sa veste, en sortant une bourse sonnante et trébuchante. Je me redressais, souriant à mon allié comme si de rien était, et lui lançait l'objet d'un geste habile et précis pour le forcer à lever ses poignets blessés.

"Tout travail mérite salaire non ? Oh ... J'espère que tes poignets ne sont pas trop douloureux ..."

code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Ven 6 Mai - 4:06
Je la regardait longuement, trouvant amusant le fait qu'elle semble curieuse sur mon but dans la vie... Comme si j'allais trop en dire à une petite comme elle. Alliés, laissez moi rire : leur petite bande n'était, à mes yeux, qu'une joyeuse bande d'abruti que je pourrais utiliser pour mon intérêt... Et puis, ces types n'étaient pas non plus faible : des boucliers humains forts, ça ne se refuse pas !

Puis, ce fut Light qui attira mon attention et, j'eus cette idée un peu folle. Aux yeux de certain, je venais sans doute de peloter une petite fille sans une once de pudeur mais, en réalité, je venais simplement de découvrir un petit palpitant chez mon alliée. Un cœur... Je me demandais bien ce que ça pouvait faire, ce qu'on pouvait éprouver quand on le possédais. Elle pouvait m'en vouloir autant qu'elle le voulait, je n'en avais cure : elle m'avait bien, elle aussi, toucher sans la moindre autorisation... Je n'avais fait que reprendre mon du, dans un certain sens.
Évidemment, elle n'était pas du tout de cette avis...

Ce contact avait ravivé une autre flamme en moi... Je reperdis contact avec la réalité.
Je voyais ma main, des mèches blanches et un corps de femme sous moi... Nous étions dans un simple appareil, elle semblait me regarder avec... Je crois que c'est de la tendresse et, vue ses réactions, mon ancien moi semblais lui répondre avec la même intensité. Puis je reviens à la réalité, ici, dans cette ruelle de Londres sous le regard ardent de la petite Alice...
Je l'écoute sans vraiment l'entendre, ne répondant que par un faux sourire moqueur, pendant que j'essaie d'enregistrer les détails de ce souvenir... Ces mèches blanches n'était pas sienne alors était ce les miennes ? Mon moi actuelle est pourtant brun... Je n'y comprenais plus rien mais je n'eut plus le loisir d'y réfléchir plus longtemps.

Je me retrouva d'un coup à genoux, ressentant une certaine douleur à ce niveau, tandis que je sentais son regard s’écraser sur moi. Ainsi, j'avais réveillé la bête... Je ne pensais pas que les contacts pouvait à ce point réveiller les ténèbres en son cœur mais ça m'amusait et je mit à simplement rire même quand elle redressa mon visage de ses doigts, je répondis à son air ironique par un regard vide et un sourire amusé. Je l'a trouvais tellement pathétique, s'énerver pour un contact si bref et sans le moindre sens... Cette petite n'étais peut être qu'une plaie que j'allais finalement éliminé un autre jour.
Je sentis un courant d'air, créer par sa faux, parcourir ma peau tandis que, d'un simple regard, elle força mes bras à se lever. Une marionnettiste... Et ça semblait lié à sa vue : intéressant...
Je pouvais ressentir chaque fibre de mon corps qu'elle regardait s'entraver sous sa volonté mais, en même temps, je me révélais curieux. Alors que le sang perlait de la première plaie qu'elle m'avait faite, je me mis à forcer un bon coup, y mettant toute la volonté que je disposais et, subtilement, je la vit se baisser de plusieurs centimètre. Je sourit : son pouvoir était colossal mais, quand elle perdait contact, on pouvait s'en défaire en partie... Passionnant.

Pour le reste, je ne lui répondis pas une seule fois. J'avais l'impression que, si je rentrais dans son jeu, elle ne ferait que continuer à m'ennuyer de parole barbante à souhait... Quelle était ennuyeuse finalement : je la préférais quand elle dansait dans un bain de sang. Elle avait au moins quelques choses que je ne pouvait lui retirer : je la trouvais plutôt mignonne... Suffisamment pour que je ne veuille ni essayer de la vendre ni essayer de la détruire car, après tout, on ne massacre jamais une œuvre d'art !
Non... je voulais la posséder, la manipuler et en faire, à mon tour, un pantin que je pouvais utiliser pour mon unique intérêt mais, en même temps, je désirais l'étudier et la comprendre : elle avait beau avoir un cœur, elle s'abandonnait malgré tout dans le massacre, laissant place à une danseuse sanglante caché dans un corps de poupée... Amusant, mes propres pensées m'amusait. Était ce souvenir qui éveillait autant de contradiction dans mon propre esprit ? Possiblement...

Elle me relâcha enfin et je sentis la pression qui s’exerçait sur mon corps s'estomper bien vite. Mes poignets étaient endolorie mais, en même temps, je m'en fichais éperdument. Je venais d'accepter une alliance qui s’annonçait déjà fort enrichissante et cette perspective me faisait déjà envie.
Je sentais une pointe de calme arriver, attrapant sans broncher la bourse qu'elle me jetait et le secouant un peu à côté de mon oreille pour confirmer qu'elle était bien rempli d'or. Le tintement des pièces me fit sourire et je vint accrocher la bourse à celle, plus grosse, que je portais déjà à ma ceinture.

- Oh, ne t'en fais pas pour ce "petit cadeau" que tu as fait à mes poignets : je savais à quoi je m'exposais... D'ailleurs, ta poitrine était très douce...

J'avais balancé ce pic comme ça, voulant évaluer sa réaction, mais, en même temps, je ne ressentais absolument rien. En vérité, je ne savais pas vraiment si sa poitrine était ainsi, je n'avais pas réellement pris le temps de vérifier une telle chose même si ce genre d'informations aurait pu être intéressante si j'avais souhaité vendre son corps à quelques pervers contre une bonne poignée d'or... Mais, maintenant, je ne souhaitait pas que qui que ce soit d'autre que moi la touche : si quelqu'un devait la découvrir dans son plus simple appareil, je voulais que ça soit moi... Évidemment, je ne connaissait strictement pas la raison : c'était une simple envie qui sonnait en moi, comme celle qui me liait à ma fortune.

Cependant, j'avais été imprudent... Je n'avais pas prévu une réaction qui avait finalement éclaté, brisant le calme ambiant qui avait réussi à se poser.
Light, loin d'être content des souffrances qu'il avait cru voir infliger à son compagnon et maitre, avait finalement perdu toute "sympathie" pour cette humaine au cœur si attirant. D'abord des étincelles puis ce fut une petite sphère d’énergie qui entoura le sans-cœur furibond avant qu'il laisse finalement éclater tout son pouvoir magique sur la jeune fille. Une véritable torrent de foudre entoura Alice, martelant le sol autour d'elle, la piégeant dans une sorte de cage électrique qui se refermait peu à peu sur elle.

Je compris vite, en voyant ce spectacle dont la mélodie était dissonante et barbare, que cette imbécile de Light laissant éclater une fureur que je ne lui connaissait pas. Je le voyais, s'approcher de la cage en fixant celle qui, selon ce que je voyais, semblait être l'origine de ce déchainement soudain du sans-cœur. Il semblait vouloir la tuer... Ses yeux, habituellement doré et mignon avait viré à un rouge malsain qui laissait entrevoir tout les ténèbres de ce petit opéra jaune. D'abord, je lui fit un geste pour qu'il s'arrête mais il l'ignora. J'enchainai alors avec des ordres, donné sur un ton ferme, avec le geste en supplément mais rien y faisait : la cage se refermait inexorablement sur Alice...
J'en eut très vite assez : d'où ce petit être osait me défier moi, son maitre ? Je me plaça face à lui, ouvrit grand les bras et laissa les ténèbres de mon être m'entourer : je savais que ce petit tour ne servait qu'à impressionner mais ce que je libérais était nettement plus grand que celle de Light... Ma voix résonna alors, avec une gravité profonde qui tranchait avec mon visage mais collait à la situation.

- Light... ça suffit, maintenant !

Mon regard vide se teinta d'une certaine colère ennuyé, fixant le regard de braise du sans-cœur qui s'arrêta. On se défia longuement du regard puis, je sentis la foudre dans mon dos s'éteindre aussi vite qu'elle était apparu. Light avait repris son habituelle regard jaune et vint se poser sur mon épaule, chapeau baissé, comme si il voulait se cacher. Je trouvais ça réaction étonnamment... Humaine. Puis je me tourna vers Alice.

-Navré du petit numéro imprévu... Rien de casser, j'espère ?

Je me souvins alors de sa remarque sur mon sang et, voulant la défier et l'amuser un peu, je vint lécher l'une de mes plaies devant elle.

- Vous avez bien raison... Mon sang est étonnamment délicieux.

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Sam 7 Mai - 18:49
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

La main de Shadow posée sur ma poitrine avait ravivé mes angoisses. Un flash me rappelant le visage de mon bourreau, ce qu'il avait pu faire de moi, cet abus quotidien de chaque parcelle de ma peau de porcelaine. Le contact ... Ce simple concept qui suffisait à me faire perdre la tête, à faire monter la peur et la rage en moi, émotions difficilement contrôlables, la colère prenant rapidement le dessus sur l'angoisse. Quel sombre idiot, pourquoi avait-il pris cette initiative malgré mon premier avertissement ? Ne pas me toucher ... Comme si le fait que j'avais effleuré sa joue de mes doigts pouvaient lui permettre de poser sa main sur moi, surtout à cet endroit, cette poitrine qu'il ne s'était que trop emparer. Bien qu'il n'y avait pas refermé ses doigts comme lui l'avait fait de trop nombreuses fois, le simple contact de sa paume sur le tissu était de trop. L'organe palpitant s'emballa sous la pression, lui permettant de vérifier sa présence. Maintenant il savait ... Peut-être le simili m'avait-il prise pour l'un des leurs ? Je pouvais agir comme eux, comme les sans-coeurs, mais pourtant, j'en possédais un, empli de tant de noirceur qu'il n'existait presque plus. Aucune lumière, aucune joie, seulement de l'obscurité et de la rancoeur.

La couleur qu'avaient prises mes pupilles ne présageaient rien de bon, en était-il conscient ? Pourtant, il avait l'avantage d'être mon allié, ce qui l'abritait de toute agonie, de toute blessure grave. Il semblerait que je commençais à contrôler de mieux en mieux mes émotions malgré le fait que je me laissais toujours emportée. Shadow devait recevoir une leçon, pour qu'il ne recommence plus un tel acte, si impardonnable, mais pourtant ce que je prévoyais pour lui ne serait qu'une simple mise en garde. Le regard absent du musicien ne fit que m'agacer un peu plus et je n'eus aucune pitié lorsque ses genoux rencontrèrent le pavé. Le menaçant de le priver de ses mains une bonne fois pour toute s'il recommençait, la lame de ma faux vint doucement se promener sur ses poignets, y laissant une fine trace rouge, permettant à son sang de couler sur ceux-ci, s'égouttant doucement sur le sol.

Son visage affichait toujours un sourire énervant malgré le fait que je venais de le blesser délibérément. Un être plutôt fascinant, mais pourtant si agaçant. Il ne chercha même pas à répliquer et je me permis de gouter à son sang par simple provocation avant de le laisser à genoux, lui rendant le libre arbitre de son corps. Fouillant l'un des corps, je dénichais une bourse que je lui lançais, une nouvelle pique sortant de ma bouche au même instant. Sa réponse ne fut que provocation et j'en amusais, un sourire narquois se dessinant sur mon facies.

"J'espère que tu en as bien profité car cela n'arrivera plus ... A moins que tu ne tiennes pas à tes mains, musicien ~"

La colère était passée une fois la punition donnée, en espérant qu'il ait tout de même compris sa faute. Il y avait une chose que je n'avais pas prévu dans mon scénario, la réaction de son petit opéra de foudre ... Quelle imbécile ... Si Shadow était lié à lui comme l'était Sly à Nox, j'aurais dû me douter du retour de bâton. Nox m'aurait certainement sauté à la gorge pour m'infliger de profondes brûlures. Instinctivement, je lâchais ma faux un peu plus loin pour éviter tout conducteur de foudre à proximité en voyant le petit sans coeur concentrer son pouvoir. Je ne bronchais pas, la mort ne m'effrayant aucunement, m'adressant à l'ombre en souriant, fixant ses yeux devenus écarlates.

"Allons petit sans coeur, je pensais que nous étions "amis" ... Dommage, nous avons passé de bons moments ensemble durant cette bataille ..."

Je fus rapidement piégée dans une cage de foudre. Redevenant sérieuse, je jetais un oeil aux parois m'entourant, levant la tête pour tenter de trouver une porte de sortie. Piégée, j' n'avais aucune issue. Ainsi, d'un calme olympien, je fixais le sans-coeur d'un regard de défi, derrière le rideau de foudre. Qu'il me tue ... Ma vie n'avait de toute façon aucune importance ... Peut être serait-ce la solution à toutes mes souffrances ? La fin des manifestations intempestives de ma mémoire et de mon coeur inutile ? Un éclair vint lécher la peau de mon bras, y laissant une brûlure douloureuse qui me fit grimacer. Je vins poser ma main bandée sur ma peau brûlée avant de poser un genou à terre, attendant mon heure. Les parois de foudre se rapprochait dangereusement de moi, me promettant certainement une mort douloureuse. J'aurais très bien pu poser mon regard sur le simili pour faire comprendre au petit opéra que je pouvais m'en prendre à son "maître", mais je ne ressentis ni l'envie, ni le besoin de le faire. Après tout, la fin était proche. Je fermais les yeux, paisiblement, avant de grimacer de nouveau lorsqu'un éclair toucha ma cuisse. Ma respiration se fit plus irrégulière, l'oppression me gagnant peu à peu malgré la sérénité que je dégageais.

Le ressenti de ténèbres soudaines à proximité me fit lever les yeux et rouvrir les paupières. Je fus totalement surprise de la scène devant moi, Shadow me tournait le dos, les bras écarté devant son sans coeur tout en libérant ses ténèbres. Pourquoi faisait-il donc cela ? Puis j'entendis sa voix qui se fit plus forte qu'habituellement. Light, c'était donc le nom de ce petit opéra de foudre ? Original ... Mais ce qui me frappa fut tout simplement ce qui suivit. Il le stoppait ... Mais pourquoi ? Pourquoi ? Certes nous étions alliés, je l'avais épargné, mais lui était un simili, censé de rien ressentir si j'en croyais Sly. Je réfléchissais rapidement, certainement que Shadow avait fait cela dans son propre intérêt ? Pour être sûre que quelqu'un informe Maléfique de son désir d'or ? Mille questions s'immisçaient dans mon esprit tandis que la cage de foudre disparut comme elle était apparue, me laissant toujours un genou à terre, la main posée sur la brûlure qui lançait mon bras.

Mon regard violet ne cessait de fixer le dos du musicien, sans doute avais-je un air interrogateur teinté d'incompréhension. Mes lèvres s'entrouvrirent de surprise lorsqu'il se tourna vers moi pour s'excuser du comportement de Light tout en me demandant si tout allait bien. Je clignais plusieurs fois des yeux, de plus en plus surprise, ne lui répondant pourtant pas. Je me relevais, baissant la tête.

"Je ... Je vais bien ..."


Je lâchais la brûlure, qui me fit quelque peu grimacer, mon bras et ma cuisse restaient douloureux, mais je levais de nouveau les yeux vers lui, l'observant lécher l'une de ses plaies tout comme un animal l'aurait fait et pourtant sa réaction précédente avait été étonnamment ... humaine ... Sa remarque ne me fit pas sourire, soutenant son regard, je finis par ouvrir la bouche, mettant de côté ma stupéfaction.

"Pourquoi ... Pourquoi l'as-tu arrêté ? Tu aurais pu le laisser me tuer ... Je ne comprends pas, tu sais le danger que je représente pourtant."

Clairement, je n'y comprenais rien, absolument rien. L'alliance venait d'être prononcée, mais je ne voyais aucun intérêt à ce qu'il me veuille en vie. Je réfléchissais, encore et encore cherchant une réponse sans savoir si le jeune brun me la donnerait, sans savoir si celle-ci serait satisfaisante. Je pris un ton sarcastique, riant sans joie.

"Je suppose que tu as fait ça pour l'argent ? Je vais devoir de t'offrir une "compensation financière" pour m'avoir sauvé la vie ? A moins que tout ceci n'ait été qu'une machination pour que je te sois ... reconnaissante ?"


Ma paranoïa reprenait le dessus, mais en y réfléchissant bien, la théorie pouvait se tenir ... Sauver une vie contre de l'or était certainement dans les principes du simili s'il aimait autant ce métal ... Malgré tout, une fois de plus, pour la seconde fois, je prononçais ce simple mot à son encontre, continuant de fixer ses pupilles.

"Merci ... Je suppose ..."

En plus de m'avoir déboussolée, il m'intriguait.


code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Sam 7 Mai - 20:25
Je n'aimais pas les chiens désobéissant...
Oui, un chien, c'est tout ce que m'inspirait ce maudit sans-cœur qui laissait éclater une sorte de rage soudaine. Depuis quand ces créatures étaient capable d'une telle chose ? Mais, d'ailleurs, d'où venait cette "attachement" que lui avait montré ce petit être à leur rencontre ? Moi, je savais que c'était la perspective d'en connaitre plus sur ma condition qui m'avait lié à cette être mais lui... Qu'est ce que l'opéra jaune avait pu y gagner ?
Je ne m'étais jamais intéressé à la question mais, aujourd'hui, face à la colère de ce petit être je me mis à remettre en question mon lien avec lui. Et... Si j'étais le manipulé sans le savoir ? Si il n'était avec moi que par plaisir, alors mon intervention pour protéger Alice ne servait à rien car, après tout, il ne m'obéirais pas...
Mes doutes furent vite balayer quand le calme revint.

J'abaissai mes bras, regardant le sans-cœur qui semblait soudainement pris d'une gêne sans limite. Les ténèbres partirent à leur tour tandis que je me tournais vers la petite poupée. Je sentais et entendais la mélodie de la douleur, l'odeur harmonieuse de la chair calciné par la foudre et le doux soupir de quelqu'un qui retient son cri de souffrance... J'avais agit un tout petit peu trop tard, elle avait eu le temps d'être , mine de rien, sévèrement blessée par Light. Je le punirais sans doute, un jour...
Pour l'heure, je la regardais agir avec silence comme elle me l'avait souvent fait depuis le début mais, quand sa voix résonna, je l'a sentais hésitante... De plus, elle fuyait clairement mon regard.
Par jeux, essayant de la dérider un peu sans doute, je vint lécher une de mes plaies pour la provoquer sur une de ces anciennes phrases ce qui eut pour étrange effet de la faire sourire. Bon, je supposais que c'était sans doute sa façon à elle d'aller un peu mieux... Les émotions sont tellement compliqué pour moi. Quand elle me posa finalement la question que je redoutais plus ou moins, je la regarda simplement... Sans un mot.

Qu'aurais je pu lui répondre ? Je ne le savais pas vraiment moi même... Certes, nous venions de nous déclarer alliés mais était ce suffisant pour que je décide d’empêcher sa mort ? Certes, je l'avais déjà fait pour une certain type dans le passé mais la situation était à des années lumière... Je devais me faire discret ce jour là et, le laisser pour mort gratuitement, n'arrangeais en rien mes affaires mais là, avec Alice, je n'avais eu que des échos de mon moi passé qui m'avait influencé et encore, je n'étais même pas sûr que cette réponse était la bonne. Je l'entendais enchainer de nouveau sur une autre tirade.
L'argent, une dette d'honneur ? Oui, c'était bien quelques choses que je pouvais créer mais, pour le coup, ça sonnait faux en moi comme si ça ne correspondait pas le moins du monde. M'étais je-assagie avec le temps ou était ce simplement cette petite qui recréait en moi une vision du monde que j'avais eu tendance à oublier ?

Cependant, je trouvais sa réaction exagéré... Je sais bien que nous autres, Similis, n'avons pas une réputation d'enfant de chœur mais de là à se montrer aussi paranoïaque pour un simple coup de main où je n'avais, en un sens, pas prit le moindre risque vue que je savais, plus ou moins, que Light ne me ferait rien à moi. D'ailleurs, je regardais ce dernier sur mon épaule, l'air toujours gêné alors qu'il jetait de discret coup d’œil vers la blessée. J'aurais juré qu'il voulait s'excuser... Un sans-cœur prit de regret, j'aurais tout vue moi aujourd'hui !!!
Je baissais de nouveau les yeux vers la jeune Alice, mon regard toujours aussi vide bien qu'une lueur brillait dedans. Je ne pourrais décrire cette lueur mais je savais qu'elle y était, c'est tout... Comme si une flamme disparu depuis trop longtemps se rallumais en moi mais ce fut fugace, comme une illusion.
Je soupira longuement, exaspéré en un sens par sa réaction.

- Non, je n'ai pas fait ça pour l'argent ni pour la moindre compensation pitoyable que vous pourriez me fournir. Pour vous répondre, je ne l'ai fait que par envie au même titre que mon envie aurait pu être de vous laissez mourir pour m'avoir fait saigner... Mais non, magnanime, j'ai décidé de vous laissez une autre chance petite Alice... Et puis, quitte à ce que vous mouriez, je préférerais que ça soit de ma main !

J'avais pris un ton agacé, peut être un peu agressif aussi mais j'en avais cure : étonnamment, je me sentais blessé par autant de suspicion... Ce sentiment devait sans doute venir de mon écho de cœur, celui qu'avait ranimé le contact de ma main contre sa poitrine bien que ce dernier fut court... D'ailleurs, j'essayais encore de comprendre des détails de ce souvenir, notamment les cheveux blancs et puis, surtout, qui était cette fille ? Avec un peu de chance, elle était encore en vie quelques part... Ce qui me sorti de mes rêveries fut son ultime phrase : merci... Un mot que je n'avais plus entendu depuis longtemps ou, en tout cas, il n'avait pas résonné ainsi en moi.

Mon regard repassa sur elle mais, cette fois, il était perdu. Je la regardais avec un mélange de crainte, de respect, de tendresse et d'incompréhension... Toute ces émotions que je ne pouvais plus ressentir mais qui ressortais pourtant, prenant la place de mon regard vide, tandis qu'un écho grandissait en moi. Je secoua la tête un bon coup, me frottant les yeux comme pour retrouver une certaine contenance avant de répondre sur un ton bien moins assuré...

- Ce... Ce n'est rien : je n'ai fait que mon devoir, je suppose...

Je voulais garder mon sang-froid mais, étonnamment, il y avait toujours une étincelle qui me perturbait. Sans m'en rendre compte, mes joues c'était même embrasé comme si j'étais gêné, moi... Non, définitivement je n'aimais pas que la situation m'échappe à ce point !!
Je secoua un bon coup mon épaule, déséquilibrant Light qui se retrouva forcé de s'envoler avant de lui désigner Alice de la tête. Il obéit à mon ordre silencieux, allant se blottir contre la jeune fille tandis que j'expliquais son geste.

- Il s'excuse... Il ne voulais pas partir aussi loin, lui même n'a pas compris ce qu'il lui a prit... Comme moi d'ailleurs...

J'avais essayé de dire ces derniers mots pour moi, les murmurant du mieux possible mais une oreille entrainé au moins du niveau de la mienne serait certainement capable de les entendre... Hors, je ne connaissais que peu les capacités de mon allié sur ce point de vue là.
Je désigna alors ses blessures puis un immeuble qui semblait d'un seul coup vide.

- Vous devriez allez vous reposez là bas : on devrais essayer de penser vos plaies... Elles sont sans doute trop profonde pour vous permettre de voyagez, ai je tord ?

J'avais proposé ça sans la moindre arrière pensé : j'entendais déjà de nombreux pas arrivé de loin... On aurait besoin d'être optimal si on voulait repoussez les prochains assaillants hors, notre petite escarmouche personnel venait de nous rajouter des blessures peu engageantes sur la suite des événements....

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Dim 8 Mai - 23:25
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

Comment pouvais-je avoir si peur d'une subtilité telle que le contact humain alors que voir la mort de près ne m'effrayait aucunement ? Piégée dans cette cage de foudre, je n'y voyais aucune échappatoire, je subissais simplement les flashs autour de moi, attendant que les parois se referment inexorablement sur moi. Les brûlures étaient si profondes, si douloureuses ... Mais peu importe, il y avait bien longtemps que la douleur n'était plus réellement un problème pour moi, moi qui avais fait l'objet de nombreuses et diverses tortures, des supplices inoubliables, hantant continuellement ma mémoire, emplissant toujours un peu plus mon coeur de noirceur. L'ironie du sort était là, ma vie se terminerait dans une cage, moi qui passais mon temps à éviter l'isolement ... Mais pourtant l'oppression était moins forte que je le pensais, peut-être parce que la mort était pour moi le symbole de la délivrance ?

Mais ce coeur inutile ne cessait pourtant pas ... Il battait, tambourinait ... A une vitesse tellement incontrôlable. Une bataille entre mon esprit serein et mon coeur affolé. Mon organe palpitant avait beaucoup trop tendance à ce manifester ces derniers temps, comme s'il se réveillait d'une profonde stase, et tout ceci m'effrayer. Certainement pour cette raison que je ne cherchais à me délivrer de ce séquestre de foudre. Mourir était la solution pour ne plus souffrir, pour ne plus divaguer, pour ne plus être celle que j'étais. Une marionnettiste jouant avec la vie des gens autour d'elle, se pensant au dessus des lois. Ma perte n'affecterait personne. Mais pourtant, le simili que je venais pourtant de mettre à genoux et de blesser délibérément en avait décidé autrement en stoppant la folie de son opéra jaune.

La situation était tout simplement incompréhensible. Pourquoi un tel acte de clémence envers celle qui venait de le rabaisser ? Je ne comprenais pas ... Venant d'un simili ... Il était si différent du blondinet qui me servait d'allié, il semblait plus mature. Me relevant péniblement, tentant tant bien que mal d'ignorer la souffrance physique autant que le flou de mon esprit, je le questionnais, je voulais savoir pourquoi. Je grimaçais sous la douleur dardante dans mon bras et ma cuisse, mais ne prêtais pourtant aucune attention à la gravité des blessures. Les analyser n'arrangerait rien. Quelque chose de bien plus important et de bien plus énigmatique envahissait mes pensées. Mais en une seconde, tout devint plus clair, ou peut être était-ce tout simplement ma paranoïa qui avait repris le dessus sur ma raison ? Après tout, il aimait l'or alors pourquoi ne l'aurait-il pas fait pour cette raison ?

Son regard se fit différent mais j'étais incapable d'en déterminer la signification, mais la réaction qui suivit était plutôt clair, il était agacé. Bien que je tiquais sur ce surnom qu'il me donnait, je ne relevais pas, comprenant qu'il n'avait réellement apprécié mes accusations. Ainsi, c'était par simple envie qu'il m'avait délivré de l'emprise de Light ? C'était toujours incompréhensible ... Serait-il ... blessé par mes paroles ? Je restais abasourdie, ne sachant que répondre, un seul mot me vient : merci ... L'ombre d'un instant, j'eus cette impression qu'il semblait ailleurs, mais son regard se reporta rapidement sur moi et encore une fois, j'étais incapable d'en comprendre la signification, je me contentais de le fixer comme une gamine ayant été prise en flagrant délit entrain de faire une bêtise. Lui semblait perdu, ce que je pus déceler dans ses gestes, lorsqu'il se frotta les yeux comme pour s'éveiller et dans ses mots peu assurés.

Je fus réellement surprise de voir ses joues se colorer assez fortement, d'un rouge assez flagrant. Ce simple fait m'intrigua un peu plus. J'avais basé mon jugement sur les similis sur le comportement de Sly et jamais je ne l'avais vu réagir ainsi, quoique peut être de façon factice ? Mais chez Shadow, ces réactions semblaient vraies ... Incontrôlées ... Je n'avais pourtant fait que le remercier. Je détournais le regard, continuant mes réflexions tout en fixant le tas de cadavre non loin de moi, cherchant à occulter la douleur cuisante qui ressortait de mes membres en gémissant légèrement de douleur, lorsque je sentis un contact qui me fit sursauter. Sur mes gardes, je baissais les yeux vers l'origine de cette sensation pour y trouver le petit opéra jaune blotti tout contre moi. Je me figeais, m'attendant à recevoir une décharge, mais il n'en fit rien. Je clignais des yeux, me disant que cette journée devenait de plus en plus bizarre, relevant mon regard vers Shadow lorsqu'il m'expliqua ce qu'il en était, bien que ses dernière paroles étaient inaudibles.

"Qu-quoi ? Il ... s'excuse ?"

Je me reportais sur Light qui semblait réellement navré, ses petits jaunes me fixant d'un air désolé. Un peu tremblante, je levais ma main sur lui comme pour le caresser doucement, son contact ne me dérangeait aucunement, il n'était qu'une ombre et ne pouvait avoir d'arrière pensée. Sans vraiment m'en rendre compte, j'esquissais un doux sourire à l'attention du petit opéra, comme pour approuver son pardon. Mon allié semblait s'inquiéter de mes blessures, me proposant d'aller me soigner dans un bâtiment non loin. J'acquiesçai l'air sérieux.

"En effet, je ... je suis une cible facile dans un tel état."

Je repoussais gentiment Light avant de boitiller sur une courte distance, me mordant l'intérieur de la joue pour m'empêcher d'exprimer ma souffrance. Il ne m'avait réellement pas loupée et tout ceci aurait pu être bien pire si le musicien n'était pas intervenu. Une fois mon arme récupérée, je scrutais le bâtiment qu'il m'avait désigné et m'adressa à lui d'un ton sérieux.

"Très bien, rendez-vous là bas ... Au fait ... Ne me vouvoies pas, je ne suis qu'une gamine après tout ..."


Je fis apparaitre un portail avant de m'y engouffrer, me retrouvant dans l'endroit en question. Sur mes gardes, je scrutais la pièce où j'avais atterri pour vérifier s'il n'y avait pas d'ennemi dans celle-ci. Certainement que le propriétaire de l'habitation avait péri sous notre concert époustouflant, mais rien n'était moins sûr. Je n'attendis pas mon partenaire pour m'aventurer plus loin dans l'inconnu, cherchant ce qui pourrait ressembler à une salle de bain, mais je ne pus aller bien loin et finit par abdiquer sur un fauteuil peu confortable. Bien que gênée par ma vulnérabilité, je finis par porter mon attention sur Shadow qui était apparu non loin de moi.

"Est-ce que tu peux ... me trouver des bandages ? A moins que tu en ais d'autres sous la main ?"

Je levais ma main précédemment bandée, pour lui montrer à quoi je faisais allusion avant de poser mon regard sur la plaie de ma cuisse. Vraiment pas beau à voir, ma peau de porcelaine abimée par la brûlure, aussi moche que douloureuse, tout comme celle de mon bras. Je grimaçais de douleur lorsque celle-ci me lança de nouveau.

"Et je pense que ... je vais devoir désinfecter tout ça ... Ramènes moi tout ce que tu trouves ... s'il te plait ..."


code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Ven 13 Mai - 18:08
Je regardais encore le petit sans cœur lové contre Alice. Étrangement, je me sentais plutôt envieux comme si j'aurais voulu être à sa place mais, en même temps, je m'en fichais éperdument. Cette dissonance en mon fort intérieur brisait l'harmonie vide qui remplissait normalement mon âme et cela commençait à juste profondément m'agacer.
Mais... je savais que c'est ce conflit qui venait sans doute de lui sauver la vie : elle ne semblait pas capable de repousser l'assaut de Light et les blessures qu'elle avait reçu aurait pu se révéler tellement pire. Cependant, pourquoi était il née ? Ce souvenir était il revenu simplement parce que j'avais touché sa poitrine ? Non... Je l'avais déjà fait à l'époque du Black Pearl, sous ordres de Jack, quand on devait essayer de s'attirer les bonnes faveurs de certaines courtisanes mais je n'avais jamais ressenti quoi que soit : ce n'était même pas un jeu pour moi mais un ennui éternel !

Alors pourquoi elle... ça faisait déjà deux fois, en une même journée, que des souvenirs de mon ancien moi éclatait dans mon esprit et me faisait agir de manière incongru. Avait elle un quelconque lien avec celui que j'étais avant ? Peut être devrais je essayer d'aborder le sujet... Étant une alliée de Sly, elle connaissait sans doute un minimum les Similis et devait bien connaitre cette histoire d'ancien nous. M'enfin, je ne pourrais le savoir qu'en lui demandant directement.

Mes réactions me lassaient aussi. Elles étaient anormales, comme si un autre que moi prenait le contrôle de mon corps creux et le faisait agir autrement. Cette sensation de ne pas être de moi-même était des plus agaçante... Même quand elle me manipulait tout à l'heure, comme une marionnette, c'était moins ennuyeux car je savais d'où le problème venait mais là : j'étais juste perdu face à moi même...
Le sourire qu'elle fit en caressant le sans-cœur me fit, dans un certain sens, fondre. Je ne souhaitais tellement pas la vendre que je m'en surprenais moi même : j'avais pourtant en tête la somme exacte que je pourrais certainement obtenir avec son corps mais je me refusais à cette idée, comme si j'étais "attaché" à cette créature alors que même Light avait mis longtemps... Incompréhensible comme tout les sentiments qui faisait écho par moment en moi.

Ces blessures, me mettant dans un certain état de mal être, me firent lui proposer un peu de repos dans une bâtisse dont les propriétaires n'étaient sans doute plus de ce monde grâce à nous. Je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'elle acquiesce, ou du moins pas facilement, et j'avais même déjà imaginé l'attraper et l'y emmener de force. En la voyant boitier, je m'étais mis à avancer vers elle comme pour la soutenir mais la sonorité de mon sang coulant sur mes bras me rappela vite à l'ordre.
Je souris quand elle parla du vouvoiement. C'était une sorte de réflexe que j'avais développé, mettant une certaine forme de distance entre moi et les autres pour pouvoir les éliminer sans pitié le moment venu... Quand je tutoyais, c'était souvent car la personne m'ennuyais ou que je l'a trouvais en tout point inférieur à moi, le même niveau d'une larve à peu de chose prêt.

Son portail ébouriffa doucement ma crinière noir, décalant très légèrement mon chapeau sur mon crane. Je soupira, avisant les cadavres autour de moi, avant d'aller les fouiller. Récupérant de nombreuses bourses pleine de pièce, plus souvent de bronze ou d'argent, mais ça faisait une petite fortune au bout du compte. Les vidant dans ma bourse avant de les jeter j'ouvris à mon tour un portail où je m'y engouffra pour atterrir dans la même pièce qu'Alice. Vide, un peu poussiéreux mais c'était sans doute du à la certaine vieillesse des lieux. Ne m'offusquant guère de son manque d'accueil, je fouilla un peu la zone à la recherche de la moindre richesse avant de repérer finalement la jeune blessée dans un fauteuil aux allures peu confiante.
Je l'écouta, sans un mot et le regard vide, me demandé d'aller lui trouver des bandages. Je m'inclina doucement en sa direction comme si elle était une reine dans son trône, lui lançant une petite phrase d'un air ironique.

- Vos désirs sont des ordres, ma reine... Cependant, je crains devoir vous décevoir : les bandages que j'ai usé sur votre main sont précieux et rare...

La fin n'était pas totalement un mensonge : je les considérait comme rare dans le sens où, certes, il m'en restait, mais ne les ayant pas obtenu de façon conventionnelle et ne sachant même pas comment on pouvait en créer avec de telle pouvoir réparateur, je n'allais pas continuer à les "gâcher" pour une seule personne... Surtout gratuitement.
J'avais déjà commencé à fouiller quand elle demanda aussi de quoi la désinfecter. Pour ça, j'avais de quoi faire et je ne me dérangerais pas pour m'en servir. J'avisai les tissus d'un rideau plutôt bien propre, de couleur bleu nuit avec une étoffe fine mais solide. Je pris un couteau qui trainait, le nettoyant avec un chiffon usé au sol avant de m'en servir pour trancher de grande bande de tissus. J'en fis six avant de revenir vers elle. Je ne lui demanderais pas son avis pour la suite...

J'avais aussi pris un bol dans un des placards avant de sortir une bouteille dont j'en déboucha le goulot. Je fit couler le breuvage alcoolisé dans le bol avant d'y faire tremper deux bande de tissus puis, sortant une autre bouteille de ma poche, j'imbibai une seconde bande avec un autre alcool. Je reposa la bouteille sur une table avant d'aller vers elle, tissu en main, et je lui attrapa le bras avant de nettoyer consciencieusement la plaie à l'épaule... Elle pouvait bien râler, s'empourprer ou même essayer de me tuer j'en avais cure : j'avais longtemps du penser les plaies de Jack ou d'autre membre de l'équipage alors j'étais plutôt prêt à ce genre de situation...
La plaie, encore récente, subit assez vite le premier traitement sous mes mains habitués et, sans même accorder une attention au réaction qu'elle avait pu avoir, j'entrepris d'imbiber un second tissu avant de revenir pour sa cuisse. De la même manière, je m’agenouillai face à elle sans faire attention à ses dires ou ses actions pour recommencer le même traitement sans la moindre gêne ou pitié. J'étais dans mes pensées à vrai dire... Si mon corps lui était concentré sur ses gestes minutieux, mon esprit lui vagabondait dans mon passé de pirate.

Sans vraiment m'en rendre compte, je me mit même à chantonner d'une voix douce et grave...

Yo ho Yo ho, A moi la vie des pirates...
On rensonne, on pille on ravage on vole...
Trinquons mes jolies Yo ho...
Nous enlevons et ravageons et ne donnons pas une nuée...
Trinquons mes jolies Yo ho...

Yo ho Yo ho, nous sommes les pirates les forbants !
Nous extorquons, nous chapardons, nous volons
Trinquons mes jolis Yo ho !

Maraudez et détournez de même
Trinquons mes jolis Yo ho !

Yo ho Yo ho nous sommes, nous sommes les pirates les forbants !
Yo ho Yo ho nous sommes, nous sommes les pirates les forbants !

Nous allumons et nous carbonisons, nous enflamons et mettons à feu
Nous brûlons vers le haut de la ville, nous sommes vraiment un effroi
Trinquons mes jolis Yo ho !

Yo ho yo ho, nous sommes les pirates les forbants!
Nous sommes des canailles, de maudit pirates
Trinquons mes jolies Yo ho!

Yo ho, Yo ho nous sommes les Pirates les forbants !
Nous sommes des diables et des moutons noirs!
Trinquons mes jolis Yo ho !

Oui ! Mais nous avons été aimé par nos mères et nos pères!!!
Yo ho Yo ho, a moi la vie des pirates...

Au rythme de la musique qui résonnait dans ma tête, je mettais un peu de volonté dans mes paroles, laissant vibré pleinement le timbre de ma douce voix dés le début du refrain. J'avais oublié la présence d'Alice alors que, sans aucun arrêt, mes mains continuait de nettoyer ses plaies avec mes quatre tissus, laissant reposer dans mon mélange d'alcool et d'herbe médicinale les dernières bandes qui lui servirait de bandages...

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Mar 17 Mai - 19:51
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

Bien qu'il semble avoir des remords, le petit opéra jaune m'avait infligé de graves brûlures et j'aurais certainement fini en électrocutée si le simili n'était pas intervenu. Je ne comprenais pas réellement ses motivations et en vérité, je ne savais pas si je devais le remercier ou non, me disant que la mort aurait pû mettre fin à toutes ces souffrances que m'infliger parfois mon coeur inutile et les souvenirs. La peur de mourir n'était que faiblesse, mais pourtant attendre qu'elle nous prenne n'était pas un signe de force. Etre humaine, posséder un coeur, tout ceci devenait réellement compliqué pour moi. Et si mon passé avait été différent ? Si je n'étais pas tombé entre les mains d'un fou allié dès mon jeune âge ? Si seulement je pouvais me souvenir de cette vie d'avant ... Sans doute que tout aurait été différent ... Sans doute que je serais différente, certainement une toute autre personne. Ces pensées commençaient régulièrement à trotter dans mon esprit. Serait-ce dû au temps qui s'écoulait depuis ma libération ? Mon traumatisme s'apaiserait-il ? Non impossible, ces choses qu'il m'a faite subir ne pourrait jamais s'effacer.

Le fait d'avoir été épargnée il y quelques instants n'éclaircissait rien dans ma tête, bien au contraire, surtout venant d'un être dénué de coeur. J'avais toujours considéré les similis comme des coquilles vides et creuses totalement dénués de tous sentiments, tout comme ce cher Sly, mais Shadow semblait me prouver le contraire, bien que ceci semblait lui aussi le perturber. En y réfléchissant, mon premier allié avait ressenti une certaine colère, bien réelle, lorsque notre Maitresse s'était faite attaquer par ce clown de la Confrérie. Est-ce que les similis peuvent réellement avoir quelques sentiments, ou peut être de simples résidus de leur vie antérieure ? Ils étaient une énigme assez intriguante, me poussant à la réflexion sur le fait de me débarrasser ou non de mon coeur. Est-ce que me libérer de ce palpitant me libérerait de mes maux ?

En attendant, j'avais en effet plus urgent à m'occuper, notamment ces brûlures suintantes qui trônaient sur mon épaule et ma cuisse, m'empêcher de me déplacer correctement. Je profitais de ma longue chevelure corbeau devant mon visage pour dissimuler des grimaces de douleurs. Toujours tenter de cacher ses faiblesses, mais pourtant, le musicien en avait certainement trop vu. Ma peur du contact ... il le savait, et il s'en jouerait un jour ou l'autre, tout comme Sly l'avait déjà fait. Certainement la seule situation encline à me faire sortir de mes gonds, bien que je commençais à acquérir un minimum de self-control. Et puis, il avait vu qu'un simple petit sans coeur de foudre avait pu me piéger ... Beaucoup trop d'erreurs ... Manque d'attention ...

Ramassant avec difficulté ma faux que j'avais jeté plus loin dans le but de me protéger au maximum des éclairs, j'abdiquais à la proposition de mon partenaire consistant à se replier dans un bâtiment afin de panser mes plaies, solution sans aucune doute la plus raisonnable et m'y rendis sans attendre grâce à un nouveau portail. Il y avait un temps pour "s'amuser" et un autre pour se soigner en cas de nécessité. J'étais une proie facile pour n'importe qui dans cet état, mon pouvoir de marionnettiste ne me permettant de contrôler qu'une personne à la fois, une foule pourrait très bien avoir raison de moi. Je fus d'ailleurs surprise par ma propre réflexion puisque quelques minutes auparavant, j'étais prête à me laisser mourir sous les assauts de Light. Tant de contradictions ...

Voulant profiter d'être seule pour me soigner en toute tranquillité, je tentais en vain de gagner une potentielle salle d'eau pour y trouver le nécessaire de soins, mais les blessures eurent raison de moi, me forçant à m'assoir rapidement dans un fauteuil, laissant ma faux au sol à une distance raisonnable de moi au cas où. Shadow ne mit pas longtemps à me retrouver et clairement je détestais cette position de vulnérabilité que je lui offrais. Je soutins son regard malgré tout. Lui demander de l'aide m'arracher littéralement la langue, mais je n'avais pas vraiment le choix, je n'avais certainement pas envie de ramper à Sly ou à Maléfique pour me soigner ... Etait-ce mieux avec lui ? Peut être ... Ou peut être pas ... Je ne le connaissais pas encore assez pour savoir s'il se vanterait de m'avoir sauvé la mise. Sa réponse fut plutôt exaspérante et je me contentais de le fixer d'un regard agacé, tout en poursuivant comme s'il n'avait rien dit.

Il me laissa seule, et j'en profitais pour scruter la pièce au cas où quelqu'un y ferait irruption en entendant nos voix, mais l'endroit semblait désert, en tout cas pour le moment. Je ne portais aucune attention sur les gestes du simili, analysant les deux plaies, encore de nouvelles cicatrices à mon actif ... Finalement, je serais peut être forcée d'en appeler à quelqu'un d'autre. Je le vis s'approcher de moi et lui lançai un regard méfiant. Je fus surprise de sa prise sur mon bras et tentai en vain de m'en dépêtrer.

"A croire que je dois m'exprimer dans une autre langue ... Lâches moi tout de suite, je ne t'ai rien demandé ..."

Le fait de pester n'y changea absolument rien puisque je ressentis une vive brûlure sur l'épaule qui me coupa le sifflet. Je ne pus retenir un gémissement de douleur, me mordant la lèvre pour m'empêcher de couiner plus longtemps, puis j'inspirais profondément pour ensuite expirer lentement et faire abstraction de cette sensation désagréable de l'antiseptique sur ma brûlure. Mes pupilles avaient de nouveau viré aux rouges après cette incident et je fermais les yeux pour éviter de me laisser de nouveau emporter, imprimant le fait qu'il ne faisait rien de plus que m'aider. Simplement pour ne pas perdre la face, je le fixais tout en lui lançant une pique.

"Tu es bien peu délicat, serais-tu entrain de te venger de ces coupures aux poignets ? Peut être qu'ils sont assez précieux et rares pour bénéficier de tes fameux bandages, au contraire de ma personne ..."


Puis vint ensuite le tour de ma cuisse, même traitement, aussi, je sus qu'il était inutile d'user ma salive pour brasser de l'air, serrant les dents pour éviter de grimacer sous la douleur une fois de plus. Tandis que je détournais le regard pour fixer la porte de la pièce, je l'entendis chantonner ce qui eut pour mérite de me reconcentrer sur lui. Une chanson de ... pirate ?  Etait-ce dont ce qu'il était autrefois ? Avant d'être un corps vide et creux ? Ou peut être l'était il devenu en perdant son coeur ? L'écoutant calmement, je réfléchissais, comprenant enfin peut être son amour de l'or. Sa voix était plutôt douce et apaisante et je fus étonnée d'aimer cette chanson, tout comme j'appréciais sa musique mortelle. Je finis par l'interrompre.

"Le chant d'un pirate ? Tu étais l'un d'eux ? ... Non laisses tomber, je m'en fiche ..." Me rendant compte que je conversais comme une personne presque normale, je finis par me taire détournant mon attention vers le col où reposaient des bandes de tissus. "C'est quoi ce mélange ? ..."

Presque instantanément, d'humeur changeante, ressentant un certain malaise sur notre proximité, je finis par définitivement le repousser et me lever d'un bond. Le contact avait été beaucoup trop long pour que je ne puisse le supporter, jugeant mes blessures assez désinfectées. Attrapant ma faux de mon bras valide, je fis quelques pas pour m'éloigner de mon allié.

"Je ne comprends toujours pas pourquoi tu m'aides ... Mais maintenant, ne me demandes pas pourquoi, mais ... Assieds- toi ... "


Je ne finis pas ma phrase, soupirante, et me servis de mon pouvoir pour qu'il s'assoit à son tour sur le fauteuil. Je boitillais ensuite vers ces mêmes rideaux qu'il avait déchiré et l'imitais en le découpant grâce à ma faux. Tant bien que mal, je revins vers lui avec un morceau de tissu et m'agenouiller devant lui, cherchant des yeux cette bouteille dont il s'était servi un peu plus tôt. Une fois trouvé, j'en imbibais le rideau et lui saisis doucement un bras d'une main tremblante avant de commencer à désinfecter la plaie. Sans croiser son regard, je m'adressais à lui.

"Ne penses pas que je regrette de t'avoir blessé ... Simplement, je n'aime pas être redevable ... Je ne veux rien devoir un pirate ou un ex-pirate enfin peu importe ce que tu es ..."

J'hésitais un instant avant de m'adresser de nouveau à lui, m'appliquant dans ma tâche tout en évitant son regard.

"Ca fait quoi de ... perdre son cœur ?"


code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Lun 23 Mai - 2:33
J'étais absent...
Si mon être physique semblait concentré, s'affairant à des besognes que je n'avais plus fait depuis ma foi fort longtemps -me replongeant d'ailleurs un peu dans mes souvenirs du Black Pearl-, mon esprit lui était perturbé par tout ce qui venait de se passer.
On pourrait dire que je faisait le point. J'essayais ardemment réparé ce chaos qu'étais ma tête en ce moment, privilégiant surtout un retour au présent pour ne pas me perdre de suite dans les méandres du passé. Et pourtant, ce n'était pas chose aisé.

J'agissais comme un gentil, ou du moins, je me rapprochais de ce qu'un gentil pourrait faire. J'en connaissais qui rirait bien si il me voyait ainsi, en train d'aider gratuitement une jeune demoiselle en détresse. Une demoiselle en détresse, quelle bonne blague ! Cette Alice était sans doute capable de me briser entièrement avant de me renvoyer à mon créateur, quel que soit ce dernier par ailleurs. Bah, cette perspective pourrait être enrichissante : j'en apprendrais peut être nettement plus sur mes origines et sur ce que j'étais devenu...

Je revins tranquillement, le regard froid, la laissant inconsciente de mes nombreuses pensées plus ou moins inquiète tandis que , sans la moindre pitié ni gêne, j’appliquais le traitement à la dure. Je l'avais entendu pester contre mon contact, ce qui ne m'avait pas vraiment étonné comme réaction, mais comme je l'avais déjà décidé, je l'ignora tout simplement pour me concentrer exclusivement sur les brulures que la foudre avait causé. Je constatais avec un certain amusement à quelle point la foudre était bien plus passionnante que le feu... Sa peau de porcelaine avait été déchiré avec précision et hargne par mon élément favoris et, maintenant, elle subissait un traitement douloureux bien qu'il avait un but positif pour une fois.
Sans la moindre pitié ni gêne, je vint faire subir le même traitement à sa cuisse tandis que sa voix mélodieuse venait caresser mes tympans et, pour une fois, je lui rendis un sourire sincère et presque amusé que je ne voyais pourtant pas dans mon esprit. Tranquillement, je vint tendre mes poignets face à elle avant de lever le couteau pour, très légèrement et avec un temps infini, agrandir lentement la plaie sans lâcher mon sourire. Puis, aussi normalement que j'avais commencé, je lâchais alors le couteau avant de les lui montrer.

- Tu vois... je m'en contrefiche royal de la vengeance. C'est juste que, étrangement, cela m'ennuie de te voir ainsi...

Et, paisiblement, je vins chanter doucement un vieux chant pirate que Jack se faisait un plaisir de rabattre à mes oreilles. Aaah, que c'était bon, dès fois, de simplement replonger dans la musique. Notamment quand le repos doux qui suit le massacre venait accueillir les Hommes blessés ou les tueurs amusés : dans tout les cas, c'était toujours l'une des phases que je savais appréciés... Avant. Et, aussi étrange qu'avait été cette seconde rencontre, cette maudite femme me faisait retrouver des souvenirs que j'avais cru enterrer. Quelle phénomène étrange dans le fond...

Je l'écoutais s'embrouiller. Un coup, elle semblait curieuse puis se ravisait soudainement avant de carrément changer de sujet. A croire que je n'étais finalement pas le seul à se retrouver perdu par cette situation. En même temps, elle m'étonnais un peu : je m'attendais vraiment à me faire charcuter sur place et... non, rien au bout du compte. Elle me laissait faire en râlant, rien de plus.

-Ce mélange est simplement médicinale... C'est un peu d'alcool pour empêcher un retour d'infection avec des herbes vertes qui aident à la cicatrisation... Un cocktail de grand-mère comme dirait un vieil ami à moi...

Puis, soudainement, je me fit bousculer et je la vit se lever comme une furie. Avais je finalement surpassé sa patience ? Qu'en sais je... Et je m'en fichais. J'avais plus ou moins accompli ce que je voulais faire et, maintenant, je lui appliquerais les bandages improvisé de gré ou de force. Je me releva doucement, sans l'écouter vraiment bien que sa voix revenait me chatouiller les oreilles, et, alors que je commençai à me diriger vers la préparation, je me retrouva encore piéger par ce maudit pouvoir. Je me concentra longuement, luttant de tout mes muscles avant de finir par lâcher prise pour lourdement m'effondrer sur le fauteuil. Elle était ennuyeuse avec ce pouvoir... J'avais beau lutter, je finissais souvent par céder lamentablement. Ça avait quelques de... Lassant.

Je ferma lentement les yeux, préférant attendre de voir la punition qu'elle me réservait pour ma désobéissance quand un son de déchirure fut vite suivi par l'odeur caractéristique de mon alcool désinfectant. Entrouvrant un œil, je l'a vit se saisir de mon poignet pour lui faire subir le même sort que ses blessures. Quand le tissu humide prit contact avec ma peau, je serra doucement les dents sous la douleur qui se diffusait rapidement le long de mon bras... La douleur, cette sensation infâme que nous ne perdions pourtant pas en même temps que notre cœur. Quelle plaie ça pouvait être d'ailleurs... En soit, je ne ressentais pas les effets pleinement néfastes de la souffrance et, en même temps, je n'aimais guère cette sensation qui me faisait souvent trembler l'échine d'un horrible courant glacé. Dieu seul sait à quelle point j'aurais voulu être aussi insensible à ça...

Je l'écouta doucement s'expliquer, plus ou moins, sur ces gestes. Je ne ressentais, pour une fois, nullement l'envie de la rabaisser ni même me moquer : a vrai dire, je ressentais encore des fragments d'écho de mon passé mais qui, cette fois, était trop intangible pour vraiment m'affecter. Ainsi, alors qu'elle restait le regard fuyant, je me mit à simplement la contempler. Je rigolais intérieurement face à ses traits enfantin qu'on sentait torturer par la douleur et, dans le même instant, je la plaindrais presque... Je ressentais toujours cette puissance envie d'en faire mon objet, ma machine de guerre redoutable, ma danseuse sanglante... Mais, n'était ce vraiment que ça ?

Son ultime question me fit rater un instant.
Je ne savais pas quoi répondre, purement et simplement.
Après tout, comment pourrais je répondre à quelques choses que j'ignorais ? Je ne me souvenais ni de quand ni de comment je l'avais perdu et encore moins de ce que je pouvais bien être avant si ce n'est des bribes perdus d'informations qui jaillissaient aux comptes gouttes dans mon cerveau.
J'hésitais. Devais je me montrer honnête ou essayer de l'attirer de cette façon, en jouant sur sa possible envie de devenir un simili ? Le premier cas avait des avantages, notamment une possible empathie de sa part - ce cas était encore très instable mais qui sait - quand au second, il me permettrais peut être de la posséder si je parvenais à l'enrôler dans mon sens.

Cependant, aucune des deux réponse qui me venait à l'esprit ni leurs arguments respectif ne me convenait. J'avais l'impression de vouloir encore autre chose, une chose que je ne connaissais pas moi-même. Je prit donc la décision de me taire, la fixant d'un regard morose comme si je me contrefichais de sa réponse mais... On ne peut pas dire que la suite était ce que j'avais prévu.

Une voix douce, mature comme toujours mais empreinte d'une grande souffrance palpable sans mal, franchit mes lèvres tandis que mon jeune regard prenait une teinte mélancolique qu'il n'avait jamais eu aussi loin que je puisse me souvenir... Si ce n'est ce jour, avec ce jeune garçon au pouvoir si impressionnant... Astre, il me semble.

- Eh bien... C'est une douleur infini... Comme si on vous arrachait votre existence même et encore, je pense que mes mots ne sont même pas apte à résumer l'enfer que c'est... Devenir Simili est une sinécure en comparaison : après tout, quand on est vide après le chaos, on ne peut pas vraiment ressentir pire...

Je cligna longuement des yeux après ça, restant moi même interdit face à ses paroles. Comment pouvais je savoir ça moi ? Pourquoi avais je donc parlé ainsi ?
Non... La vraie question serait plutôt, qui venais donc de parler à travers moi ?

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Jeu 25 Aoû - 22:06
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

Alice n'aimait pas cet endroit. Elle avait bien du mal à considérer les endroits clos comme sécurisants. Pourtant, cette fois, elle n'avait pas eu le choix, c'était ça ou s'exposer à la horde humaine. Même blessée, la demoiselle à la faux pouvait se défendre sans problème contre une ou quelques personnes, mais son pouvoir psychique n'avait une portée que trop infime. Ce fut ainsi qu'elle se retrouva dans ce fauteuil, plus par dépit que par envie. Mais son "Confrère" avait raison, elle devait se soigner. Ah ! Pourquoi n'était-elle guère en mesure d'invoquer ces opéras verts pour bénéficier de leurs sorts de soins ? A la place, elle devait se contenter du toucher trop brut de son nouvel allié, si bien qu'elle soupçonna une certaine vengeance de sa part. La réponse du simili lui fit légèrement froncer les sourcils, mais elle ne releve pas.

Ce chant l'intriguait, mais rapidement, elle se ravisa de le questionner un peu plus pour s'intéresser au mélange qu'il avait l'intention d'appliquer par la suite sur sa peau brûlée. Après tout, elle était en droit de le savoir. Un mélange médicinal ... Il souhaitait donc réellement l'aider. Elle n'en comprenait toujours pas le pourquoi ... L'agacement s'emparant plutôt subitement d'elle, la citoyenne des ténèbres décida d'inverser les rôles, le forçant à prendre sa place tandis qu'elle imitait ses précédents gestes. Ce fut à son tour de panser ses plaies, répétant les soins que lui avait prodigué Shadow sur lui-même. Ne pas être redevable, à personne ... La jeune brune l'était déjà assez envers sa maitresse, celle qui avait pu trouver un but à sa piètre existence. Que serait-elle devenue sans Maléfique ?

Comme rarement, la concentration s'empara d'elle, la laissant aller à quelques rêveries. De nouveau, une question lui brûlait les lèvres, question qu'elle ne put s'empêcher de poser. Aussi étrange était-elle, la marionnettiste avait besoin de savoir, pour éclaircir ce qu'elle avait en tête depuis quelques semaines. Simplement, Alice voulait définir si oui ou non, la perte de son coeur serait une libération. Un silence pesant envahit la pièce, rendant l'atmosphère encore un peu plus lourde. Elle risqua un coup d'oeil vers le visage pâle du simili, presque nostalgique et enfin, elle put entendre sa réponse, comme si celle-ci était empreinte d'émotions. Décidément, Shadow était bien différent de Sly, mais la belle ne comprenait tout simplement pas pourquoi. Certaines choses lui échappaient inlassablement, dont la compréhension des être humains, ou des non-humains.

En réalité, elle avait l'impression de stagner entre ces deux états, de n'appartenir à aucune "espèce". Tantôt était-elle "sans coeur", tantôt ressentait-elle des émotions, de la rancoeur, de la souffrance. Elle s'en lassait, elle voulait que cela cesse, que son coeur la laisse enfin en paix, que ses souvenirs douloureux s'effacent. Le musicien n'imaginait même pas la chance qu'il avait eu de ne pas finir en morceaux après l'avoir touché sans gêne à plusieurs reprises. Au contraire de ce qu'elle pensait de la définition d'un simili, quelques mots suffirent à capter son attention "douleur", "enfer", "chaos" ... Pourquoi tout cela semblait si simple en observant Sly d'un peu plus près, lui qui ne reflétait qu'un vide, aucune émotion, jamais. A moins qu'il était doué pour les dissimuler.

Quand bien même son interlocuteur aurait pu lui mentir, Alice ne douta guère de ses paroles, elle les avait senties sincères, presque douloureuses à prononcer. Elle n'avait donc pas trouvé la solution à son problème, elle continuerait d'être torturée de la sorte, à jamais, avec ou sans coeur. Fallait-il préférer tout de même la "non-vie" de la vie ? Dans sa réflexion, elle ne remarqua pas l'expression interloqué de l'ex pirate, mais reprit doucement la désinfection des plaies, passant à son autre poignet. Puis, s'étonnant presque elle-même, elle se livra.

"Je voulais l'abandonner ... Mon coeur. Je voulais l'abandonner ... Enfin, ma décision n'est pas encore prise, tout est beaucoup trop flou. Je pensais que l'on ressentait le vide uniquement, que l'on ne souffrait pas."

Souffrir du vide ne voulait pourtant pas dire souffrir de son passé, de ses souvenirs ? Flou, beaucoup trop flou. Pas assez de réponse, ou peut être n'était-elle tout simplement pas satisfaisantes à ses yeux ? Les soins terminés, elle jugea que les bandages ne seraient pas nécessaire, les coupures n'étaient que superficielles. Elle se releva, jetant les chiffons plus loin et se recula de quelques pas tout en fixant sans ciller le simili. Une autre question, la plus importante.

"Te souviens-tu de ta vie d'humain ?"

Peut-être n'avait-il pas envie d'en débattre avec elle, cette fille étrange et lunatique, mais elle n'attendait que cela de lui. Des réponses que personne ne pourrait sans doute lui donner, en tout cas, pas en toute sincérité.

code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Ven 9 Sep - 22:06
De médecin barbare je devenais patient forcé. Cette marionnettiste avait un don des plus fascinants à observer mais en être la victime était un enfer pour les être chérissant la liberté : mon cœur auraient sans doute était peiné pour ses anciennes victimes... tout du moins si je l'avais encore.

Ma propre médecine appliqué sur moi par une autre. Si la situation avait quelques choses d'attendrissant au yeux de n'importe quel autre fou, je la trouvais surtout étrange et parfaitement inhabituelle. Et voilà qu'elle se mettait à jouer les curieuses, me posant une colle sur une chose que je voulais moi même savoir.
Et là, alors que je pataugeais dans la plus profonde des ignorances, je ressens un changement.
Puis me voilà à sortir une réponse, à la fois complexe et simple digne des plus grand philosophes alors que, au fond de moi, je reste moi même bouche bée. "Qu'est ce qui se passe encore ???" pensais-je, totalement incrédule.
Un être était il en train de jouer avec moi ? Était ce l'un des pouvoirs secrets d'Alice ? Non... Je ne savais pas trop pourquoi mais l'idée que la belle brune puisse me manipuler ainsi me semblait inconcevable. D'une part, pourquoi se donner la peine de me demander si elle pouvait me faire parler contre mon gré ? Et puis... Dans le fond, je savais tout simplement que ça venait de moi tout en ressemblant à une intervention extérieur : était ce possible que mon cœur, même absent, puisse encore me contrôler ? Si ma théorie était exact ça m'enchantais et me faisais rager en même temps.
Encore, si je pouvais m'en servir pour remonter à ce dernier ce serait parfait mais là j'étais juste la proie de ses envies : je n'allais certainement pas l'accepter !!!

Je tentai de rester le plus impassible possible, espérant vraiment que ma surprise n'avait pas été trop évidente même si je me doutais du contraire. Mes yeux glacé la regardèrent longuement, essayant de déchiffrer ce qu'elle pouvait bien penser sans pouvoir deviner quoi que ce soit. La petite infirmière improvisé savait gardé un certain masque, bonne qualité en un sens mais qui pour une fois m'ennuyais. J'avais la désagréable que tout venait de s'inverser, que j'étais redevenu humain et qu'elle était le simili. A cela s'ajoutait en plus la lourde mélopée du silence qui était juste agaçante.
Je repris doucement un autre air, celui qu'Astre m'avait remémorée sans le savoir, le sifflotant avec douceur tandis que ma tête me faisait assez mal mine de rien. Puis, le silence que je me forçais à briser seul finit par se rompre d'un coup tandis que sa voix venait caresser mes oreilles.

Sans mot dire, arrêtant même de siffler, j'écoutais patiemment les cris de son être déchiré. Ainsi, elle pensait vraiment que perdre un morceau d'elle allait la guérir de tout ses mots... Aussi étonnant que ça puisse paraître, je trouvais ça purement stupide !
Je saisis doucement un morceau de verre non loin, puis très calmement je vint me couper un morceau de peau au niveau de l'épaule. Le sang suinta très vite, je grimaça très légèrement avant de la regarder droit dans les yeux.

-Est ce que tu crois que perdre n'importe quelle partie de toi même peut se faire sans douleur ou conséquence petite idiote ? Tu veux t'arracher le cœur mais demande toi une chose : t'arracherais tu une jambe ou un bras ? Et si tu le faisais, en tirerais tu que de bonne chose ?

Je soupira longuement... Voilà que je me mets à lui donner des conseils : cette journée n'allait pas arrangé ma crédibilité de grand tueur sans-cœur.
Et voilà la question que je craignais qu'elle pose : ma vie humaine...

- Je vais répondre sans détour après tout, je ne gagne pas la moindre goutte d'or à vous cacher quelques choses. Je ne me rappelle de presque rien, pour être précis je n'ai que des vagues images qui me reviennent dans certaines situations tellement rare qu'on ne peut pas dire que j'ai une bonne mémoire au sujet de ce que je pouvais être avant...

Je pris une mine rageuse. J'admettais littéralement ma propre ignorance, ma propre incompétence même, à mon propre sujet. C'était quelques choses de tellement ridicule à mes yeux, tellement pitoyable que je me mettais à souhaiter ne jamais avoir été humain un jour !
Alors que j'écoutais, parfaitement en colère, sa réaction sur mes paroles j'entendais des pas à l'étage... Pourtant, j'avais vérifié plusieurs fois et il n'y avait personne dans ce lieu : me serais-je trompé ?

Je fit apparaitre le portail dans mon dos, glissant d'un coup à l'intérieur sans prévenir Alice, pour jaillir du plafond un étage au dessus. L'idée aurait pu être maligne si je n'étais pas tombé sur le dos. Je poussa un long râle de douleur avant de tourner mon regard vers une ombre non loin. Je parvins à grande peine à me relever tandis que l'ombre semblait vouloir fuir les lieux. Je chargea ma main de glace avant de la viser :

- Bouge pas où je te refroidis !!!

La petite ombre se tourna vers moi. Je pouvais le ressentir d'ici à son regard : la peur était tellement forte au sein de son âme qu'elle faisait monter une grisante envie de massacre. Après les perturbations que je venais de subir, j'avais bien besoin de me défouler...

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Dim 11 Sep - 21:43
To strengthen the darkness ...  x (Ft. Shadow Requiem)

La marionnettiste se livrait à lui ... S'il la connaissait mieux que cela, le simili pourrait comprendre que ce n'était pas dans ses habitudes, c'était d'ailleurs la première fois qu'une telle chose se produisait. Habituellement enfermée dans sa folie, dans ses envies, dans son passé. Ces quelques mots prouvaient simplement qu'il avait pu faire tomber l'une de ses barrières. Mais non, il ne la connaissait pas suffisamment pour s'en rendre compte. L'abandon de son organe de vie n'était guère une décision à prendre à la légère bien que, pour elle, celui-ci l'empoisonnait, faisant courir des sentiments dans ses veines, sentiments qu'elle ne supportait plus.

Alice ne voulait plus souffrir, elle ne voulait plus se souvenir, elle ne voulait plus s'enfermer dans son passé. Sans coeur, elle pourrait "vivre" comme bon lui semble, tuer ... Sans jamais rien ressentir. Se laisser toucher sans que son coeur n'étouffe d'angoisse à l'en faire mal. Car elle savait que ce coeur inutile la rendait vulnérable. Et à cet instant, la fille à la faux avait vu une opportunité de réponses sincères à ses questions. Pourquoi lui faisait-elle plus confiance à lui qu'à Sly ? Elle ne saurait le dire, une intuition simplement.

Mais la réaction du musicien ne fut pas celle qu'elle espérait. Surprise, elle l'observa de ses pupilles d'améthyste saisir un bris de verre, s'entailler sévèrement la peau. Clignant des yeux, elle ferma un instant les paupières pour profiter de l'odeur enivrante et métallique du sang frais. Ce qu'elle pouvait aimer cela, mais pourtant lorsqu'elle dévoila de nouveau son regard faussement innocent, elle ne fut pas satisfaite. Soutenant le regard de Shadow, elle l'écouta, presque avec patience, jusqu'à céder, les mains tremblantes.

En colère, elle l'était oui, mais pourtant elle ne fit rien pour le lui faire payer. Il l'avait insultée pourtant, mais elle ne fit rien. Simplement, elle enchaina sur une question des plus importantes. Sacrifier son envie de lui faire ravaler ses paroles pour avoir de nouvelles réponses. Lui ne savait pas, il ne savait ce qu'elle pouvait ressentir, ce qu'elle avait vécu, personne ne le savait, ou presque. Car Sly, lui, en jouait.

Presque sur un ton neutre, elle lui demanda s'il se souvenait, c'était tout ce qui l'intéressait après tout. Qu'il la traite d'idiote finalement, la ténébreuse s'en fichait, il le regretterait certainement un jour. Sa colère s'évanouissait peu à peu, laissant place à une certaine indifférence. L'humeur égale n'était jamais présente chez la demoiselle aux cheveux d'ébène. Voilà, le simili lui avait confirmé, il ne souvenait pas, ou presque pas, de sa vie d'humain. Etait-ce la solution à la névrose de la meurtrière ? Elle ignora sa colère, son agacement, gardant un regard dans le vague.

"Plus aucun souvenir ... C'est parfait ..."

Des bruits de pas vinrent briser cet étrange instant, sortant Alice de sa réflexion alors que son compagnon empruntait déjà un portail pour rejoindre l'auteur des pas. Un inconscient qui allait certainement finir en charpie ... Immédiatement, un autre son, beaucoup plus lourd. Soupirante, la belle, non sans récupérer son arme, se téléporta à son tour pour atterrir aux côtés de sa nouvelle recrue, mais elle, sur ses deux jambes. Elle ne manqua pas de lui adresser une remarque.

"Quelle magnifique entrée, vraiment ... Et tu devrais peut-être revoir la tournure de tes menaces mon cher ~ "

Son regard se posa sur l'ombre qui disparut derrière une porte. Une proie, une proie pour un nouveau jeu malsain. Elle pouvait ressentir sa peur. Ignorant royalement Shadow, elle s'avança vers l'encadrure de la porte en boitillant légèrement, sa jambe lui faisait affreusement mal, mais elle serrait les dents. Après tout, elle ne voudrait pas gâcher ce plaisir qu'elle avait de traquer sa victime. Quelle dommage que celle-ci se soit recroquevillée dans ce coin sombre et sans issue, prise aux pièges dans sa propre maison ... Affichant un masque d'innocence, Alice s'approcha d'elle, contemplant les boucles blondes de l'adolescente apeurée, désireuse de s'enfoncer un peu plus dans ce coin sombre.

S'abaissant à hauteur de sa victime, sa main vint tendrement caresser son visage, ses pupilles rougeoyantes. Mais étrangement, la peur se lisant dans le regard d'océan de sa victime la troubla. Pour la première fois, la fille à la faux détourna son regard de la chair fraiche et offerte à elle avant de se reporter sur elle, l'air plus sérieux. Elle lui murmura quelques mots en se relevant.

"Tu ne souffriras pas ..."

D'un geste, elle leva sa faux, effectuant avec sa lame un mouvement circulaire, tranchant nette la tête de la blonde. Du sang éclaboussa son visage, mais elle ne réagit pas, observant le cadavre sans vie s'effondrer au sol. Sa main se crispa sur le manche de son arme. Pourquoi avait-elle ressenti le besoin de lui ôter la vie sans aucune agonie ? Réaffichant un air d'indifférence, elle revint vers son nouvel allié, la folie la quittant peu à peu.

"Problème résolu ..." Elle repensa à ses mots et finit par lui répondre. "Concernant ta question de tout à l'heure, pour te répondre, je pense que ce que je ressens à l'heure actuelle est bien plus douloureux qu'un membre arraché. Multiplies cette douleur autant de fois que tu le voudras et tu comprendras, à supposer que tu puisses en avoir conscience." Alice ricana légèrement. "Penses-tu que j'accéderais si facilement à cette requête, "gentiment" proposée par Sly, si j'avais une autre solution ? Mais après tout, chacun a sa vision des choses n'est-ce pas ?"

Ses pupilles reprirent leur couleur prune.

"Nous sommes différents, tu ne peux pas comprendre."

code by lizzou × gifs by tumblr

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow] Mar 1 Nov - 3:33
Je me montrais de nouveau impatient... Impatient et contrarié par la tournure que prenait les événements. Je n'avais pas le contrôle que je voulais, mon propre être commençant même à agir sans mon consentement. Et elle... Finalement, elle commençait à m'insupporter profondément. Cette petite morveuse ne comprenait elle la chance qu'elle avait de simplement pouvoir ressentir ? Non pas comprendre comme nous autre Simili nous étions forcé de faire mais juste ressentir... Là où nous autre étions forcé de devenir des acteurs de notre propre existence pour ne pas dévoiler l'absence de palpitant, elle elle avait la chance de pouvoir juste laisser le temps faire. Et sa souffrance me semblait risible...
Mais je ne pouvais de ressentir un fragment de compassion pour elle...

Et je voulais, sincèrement, lui faire prendre conscience de l'importance de ce qui battait en elle. Certes, m'entailler moi même avant de la juger de manière vil ressemblait fort à mes méthodes classiques mais j'avais dans la bouche un certain gout d’échec quand je ressentis enfin sa vraie colère se poser sur moi. Je tint simplement le même regard ennuyé en sa direction, avouant ma propre incapacité à me souvenir de celui que j'avais pu être avec un ton âcre. Ça me faisait tellement rager de devoir admettre que sur un certain point j'étais parfaitement inutile...
Inutile, ouais... C'est le mot qui résonnait encore dans ma tête quand des pas vinrent troubler le silence des lieux. Je réagis à la vitesse de l'éclair pour me téléporter d'un simple passage à l'étage avant de choir au sol de manière pathétique. Ouais, j'étais vraiment plus moi même et la phrase ridicule que je sortis juste après pour menacer la pauvre ombre qui vivait sans doute ici me le confirma très bien.

J'écoutai sans un mot la délicieuse Alice me rabaisser lorsqu'elle vint me rejoindre. Ce n'étais tout de même pas ma faute si cette petite peste était en train de me perturber... A moins que ça ne soit autre chose qu'elle ? Bah, je finirais par le savoir tôt ou tard !

Je ne la suivit pas quand elle avança vers l'ombre, l'acculant inexorablement dans un piège qui n'allait pas tarder à lui être fatale. Je m’efforçai de redevenir moi même, l'ex-pirate Shadow Requiem, mais je restais toujours perturbé en mon fort intérieur alors que mes yeux se posait toujours sur le dos de la tueuse. J'aurais presque accepté de dépenser toute ma fortune si ça avait pu me permettre de comprendre ce qui se passait dans ma propre tête, peu importe ce que ça pouvait être d'ailleurs.

Le bruit du sang qui gicle ne tarda pas à suivre l'éclat létale de la faux mais une chose était resté gravé dans mes prunelles. Cette petite, Alice, venait elle vraiment de... Détourner le regard de sa victime ? Ca n'avait duré qu'un très court instant mais j'étais persuadé de ce que j'avais vu. Je tira gratuitement le projectile glacé qui tournait toujours dans ma main sur un meuble quelconque de la pièce avant d'avancer vers elle. Je ne fit que quelques pas qu'elle me rejoignait déjà.

J'écoutai ses paroles, buvant presque chacun de ses mots comme si j'essayais de déceler la moindre faiblesse dans ces derniers. Je réfléchissait aussi doucement à ses mots, à leur signification mais surtout à tout ce que j'avais pu déjà observer chez elle...
Une terreur du contact, un passé suffisamment douloureux pour qu'elle veuille le détruire de sa mémoire... En un sens, il avait l'impression qu'elle ne voulait devenir qu'une poupée faite pour le meurtre, une poupée sans âme ni vie.
Ce fut sa dernière phrase qui fut l'étincelle....

J'éclatai alors d'un grand rire franc. Pour la première fois depuis fort longtemps, j'entendais de nouveau cette mélodie mais cette fois elle étais un peu plus complète qu'avant. Telle un sorcier rentrant en transe, j'invoquai mon lourd clavier avant d'entamer cette air que seul ce petit garçon avait entendu...
Mais, aujourd'hui, à cette douce mélodie vint s'ajouter une chose que peu avait entendu en dehors de mon cher Capitaine. Je chantais les paroles qui résonnait en moi avec la mélodie, dans une langue que je ne comprenais même pas, mais ce n'étais pas ça le plus important pour une fois. Je prenais enfin ma vraie voix, celle que j'usais vraiment quand je me décidais à chanter. Elle étais infiniment douce, aux intonations assez aigus sans pour autant ressembler à une voix de femme. Je ne me rendait pas vraiment compte du temps que je passai à chanter ni que, sans le savoir, plusieurs militaire s'étaient arrêté face à la demeure, tous les yeux clos pour profiter de cette soudaine douceur.

Quand enfin, après un long moment, la dernière note résonna dans le lieu, je rouvrit les yeux. Je me sentais apaisé, parfaitement apaisé... Je tourna la tête vers Alice avant de reprendre la parole de ma voix grave habituelle.

-Nous sommes différents... Oui, c'est un fait assuré. Mais, en un sens, entre moi qui poursuit la quête de mon moi passé et de mon coeur et toi qui, à l'opposé, souhaite tout faire disparaitre de celle qu'elle étais, ne devenant qu'une poupée sans âme... Dis moi, qui de nous deux est le vrai simili dans l'histoire ?

Je m'avança doucement vers elle, lui tendant les dernières bandages miracles que je possédais ainsi qu'un mouchoir.

- Utilise ça pour te soigner puis... File. Dis à ta patronne, Maléfique, que j'accepte de bosser pour elle comme espion : j'ai déjà un plan pour infiltrer la lumière...

J'ouvris alors un portail dans mon dos, nettement plus grand que les rapides que j'avais préalablement invoqué. Celui là me mènerais ailleurs, vers un autre monde, où je pourrais commencer mon plan : devenir un musicien renommé dans la lumière, un musicien connu de tous... Sous un autre nom, évidemment.

- Pour ce qui est de ta souffrance, ne t'y trompe pas, je la comprend. Si la totale destruction est ta voie, je t'y aiderais si tu le souhaites mais je pense que tu peux faire autrement... Prend ta douleur passé et fais en ta nouvelle force, déchaine là sur tes ennemis sans pour autant l'effacer et là peut être que tu n'hésiteras plus jamais à tuer

Je me tourna dos à elle, non sans m'être une dernière fois incliné en baissant mon chapeau. Alors que j'allais pénétrer le portail, je jeta une pièce d'or par dessus mon épaule. Cette dernière, marqué d'un sceau tout particulier que j'avais obtenu en forçant un enchanteur à travailler bénévolement pour moi, lui permettrait de me contacter quand bon lui semblerais. J'avais pris soin de lui en lancer trois : une pour Sly, une pour la Fameuse Patronne et la dernière pour elle...

- Allez, à la revoyure petite Alice...


HRP:
 

HRP2:
 

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: To strengthen the darkness ... [PV Shadow]
Revenir en haut Aller en bas

To strengthen the darkness ... [PV Shadow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» To strengthen the darkness ... [PV Shadow]
» Recherche open : Fire & Shadow
» | When Darkness Falls
» Shaiya Shadow
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom hearts reload  ::  :: Londres-