Partagez|

Jardins radieux et blocs gummis [pv Oly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 11/12/2016
Pièces d'or : 30
MessageSujet: Jardins radieux et blocs gummis [pv Oly] Lun 19 Déc - 5:48
-Donc si j'ai bien compris ces... trucs. Peuvent réparer mon vaisseau?

Pour les habitants du jardin radieux, ce qu'il se passait avait largement dépassé le domaine du possible. Oublions le fait qu'un galion, venait de tomber du ciel. Une jeune femme avec des attributs félins, rien d'extraordinaire jusque-là, portant une tenue qui mériterait à peine de porter le nom de sous vêtement, encore une fois rien d'extraordinaire vu qu'apparemment moins une armure couvre plus elle protège, discutait très sérieusement avec deux écureuils. Un portait une chemise hawaïenne et l'autre un blouson d'aviateur et un chapeau. Non, les écureuils n'étaient pas non plus inhabituelle, quand ils ne faisaient pas ranger du risque, ils étaient de très bons mécanos. Qu'est ce qui était donc si extraordinaire? Bon je recommence...  Un événement d'une banalité extraordinaire venait d'avoir lieu dans le jardin radieux. Un galion était tombé du ciel et s'était écrasé, peut être que deux ou trois curieux iraient voir. Comment ce galion était il tombé du ciel? Il va nous falloir remonter à quelques heures plus tôt.

***

Le No Hope fendait l'espace inter-sidéral, ses voiles solaires alimentées par les astres, le pavillon à tête de mort déployé, ses réacteurs étaient poussés à leur maximum. Devant lui, un navire plus gros. Un simple vaisseau de croisière, mais qui disait croisière disait butin!  Encore des aventuriers qui désiraient affronter l'étendue infinie de l'espace. Les sots, ils ne pouvaient s'en prendre qu'à eux pour le destin qui les attendait. La féline pouvait sentir leur peur d'où elle se trouvait. Qu'y avait il à craindre, elle ne laisserait aucun survivant voilà tout.

Assise sur un trône dans la cabine du capitaine, elle faisait danser des étincelles sur ses griffes, les bandages censés recouvrir bras et cuisses posés sur le bureau en face d'elle. La chasse avait été amusante, mais la mise à mort n'avait que trop tardé à venir. Elle reconnaissait qu'ils étaient vraiment attachés à la vie pour avoir maintenu leurs moteurs à pleins régimes plusieurs heures de temps, louvoyé entre les astéroïdes et utilisé l'horizon des événements pour échapper à ses instruments.

Les deux vaisseaux étaient  secoués car pris dans l'équivalent d'un tourbillon dans l'espace, un trou noir.  L'autre vaisseau reposait son moteur grâce au courant, c'était là leur perte. Dans un combat pour sa survie, on ne s'arrête pas pour se reposer. Et maintenant ils étaient à portée de canon!


-CANONS LASER! FEU!!

Différents traits de lumières surgirent du vaisseau, mais comme tout amateur de physique pouvait se douter, ceux-ci se retrouvèrent dévié par l'attraction du trou noir. Il leur fallait se rapprocher d'avantage pour un abordage. Ce qui signifiait une action suicidaire. Parfaitement dans ses cordes. Elle se mit en liaison avec le barreur.

-On ne va pas assez vite! Barre à tribord! on va les prendre sur le flanc!

-Vous n'y pensez pas capitaine, on risque de perdre le contrôle.

-J'AI DIT BARRE À TRIBORD OU JE TE FAIS GRILLER!

Elle jugea bon d'ajouter quelque chose sur la stupidité des mâles. Le bateau se mit à secouer d'avantage, le barreur avait pris ses menaces au sérieux. Maintenant ils allaient sensiblement plus vite, oh le moment de la mise à mort approchait! Peut-être bien qu'elle allait encore pouvoir voir les flammes danser aujourd'hui. Un bip de son communicateur la sortit de sa rêverie.

-CAP' TAINE KAT, ILS VIRENT À BÂBORD!

-MAIS QU'EST CE QUE VOUS ATTENDEZ DEMI TOUR SUR TRIBORD! POURSUIVEZ LES!

-IMPOSSIBLE CAPITAINE ON FAIT DU SURPLACE, LE COURANT EST TROP FORT!

Le capitaine quitta alors sa cabine, ses bottes résonnant contre le bois et le métal. Autour d'elle l'obscurité. Tout ce qu'elle pouvait ressentir était le mouvement de son navire. Secoué comme il l'était les boucliers ne tiendraient pas longtemps. Elle se dirigea donc vers les tourelles et s'agrippa à celles-ci, il fallait qu elle allume une flamme là où le bouclier prenait fin.

Elle tendit la main là ou elle jugeait que la tourelle s'arrêtait. Bon son bras et le reste de ses organes n'étaient pas partis. Elle alluma une flamme, et n'y voyait rien, la flamme était donc dehors. Elle se concentra sur l'endroit où la flamme partait. Un pari risqué en fait. Non, mortel, oh et puis qu'est ce qu'elle avait à perdre.

Elle retourna à sa cabine et contacta le barreur.


-Virez sur l'axe x antihoraire de 12°, -40 ° sur l'axe z, préparer vous à pousser les propulseurs et sortez les déflecteurs solaires.

Heureusement que Kat était bien assise, parce que l'accélération qu'ils étaient en train de subir l'aurait envoyée voler contre les boucliers magnétiques, ouais un peu comme celle là. C'était quoi qu'elle était déjà? Bah elle en trouverait une autre. Les secousses s'amplifièrent avant d'enfin se calmer. Ils devaient se trouver au centre du trou noir ou du trou de serrure noir? Qui aurait pu croire qu'au milieu d'un trou noir, il y avait un trou de serrure beaucoup plus grand qu'une planète.

Trou de serrure au milieu d'un océan de rayons lumineux. Eh ben ils n'allaient pas y passer la nuit.


-Cap sur le trou de serrure et en vitesse lumière!

Le temps d'atteindre la vitesse lumière fut précisément de deux minutes quarante cinq. Deux minutes quarante cinq où le trou de serrure se rapprochait dangereusement vite. Puis l'obscurité complète. Les moteurs cessèrent de fonctionner. Cependant ni elle, ni son équipage ne s'étaient mis à exploser. Puis la lumière apparût progressivement.

Elle revint sur le pont et pût observer une flotte de vaisseaux individuels, ainsi qu'un couloir que le No Hope devait emprunter. D'autres de ses hommes avaient rejoint le pont. Elle se mit à rire.


-Eh bien messieurs c'est un excellent jour pour mourir. EN AVANT TOUTES! TOUES VOILES DEHORS ET PAS DE QUARTIERS! MONTRONS LEUR QUE LE NO HOPE N'EST PAS À PRENDRE À LA LÉGÈRE!

***

Sortant d'un trou de serrure beaucoup plus petit, un vaisseau pirate alla s'écraser près des jardins radieux, sa coque trouée, son mât brisé et sa voile plus trouée qu'un emmental.

La femme félin se sortit de sous une voile, des lacérations parsemant son corps et plusieurs bleus qui allaient lui faire un mal de chien... Ah son bras était cassé aussi. Qui aurait pu prévoir que les météorites cachés par l'armada résisteraient à ses flammes et aux canons du No Hope. Enfin y en avait bien eu deux ou trois d'une autre couleur qui avaient cédé. Et elle s'était prise un carré de ce truc dans le bras. D'ailleurs il était où ce machin? Est ce que deux écureuils étaient  en train de l'examiner? Ça faisait bien quelques mois qu'elle n'avait pas goûté de l'écureuil.


-Je te le dis Tic, avec ce bloc gummi on va pouvoir créer d'autres vaisseaux!

-Mais Tac, il s'agit peut-être d'une autre invasion, il faut prévenir Yen Cid ou le roi mickey!

D'abord leur briser la nuque, le bruit qu'ils faisaient était insupportable, surtout pour son ouie! Est ce qu'ils venaient de parler de vaisseau?

-Donc si j'ai bien compris ces... trucs. Peuvent réparer mon vaisseau?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/05/2016
Pièces d'or : 44
MessageSujet: Re: Jardins radieux et blocs gummis [pv Oly] Mer 1 Mar - 5:24
Le soleil fendait tranquillement le ciel, venant briller tranquillement sur une jeune femme qui dormait paisiblement. Clignant des yeux, Olyvia se redressa doucement en émergeant du sommeil. Elle se frotta les paupières un moment avant de regarder par la fenêtre de l'auberge.
Elle admirait, encore somnolente, la vie qui papillonnait en bas. L'effervescence de la cité la fit sourire puis elle se leva tranquillement. Attrapant sa robe, elle se dévêtit lentement, fit sa toilette et se rhabillât sans se presser le moins du monde.

Ça devait bien faire une semaine qu'elle et Dante avait jaillit du Limbo, épuisés et écorchés de partout, pour atterrir dans cette ville. Elle frissonna longuement en repensant aux démons qu'ils avaient croisés avant de reprendre une certaine contenance. Un rapide coup d’œil dans la chambre suffit pour lui indiquer que son coloc était déjà parti. Olyvia soupira un bon moment : son idiot de frère ne tenait vraiment pas en place...

Elle ne descendit en bas qu'après de longues minutes, commandant un petit déjeuner à l'aubergiste. Alors qu'elle allait lui tendre les munnies pour le repas, ce dernier l'en arrêta d'un geste.

-Ne vous en faites pas, mademoiselle ! Votre compagnon m'a déjà payé pour vous deux.

- Ce n'est pas mon compagnon mais mon frère... Mais merci de me le dire : vous aurait-il indiquer où il se rendait ?

L'aubergiste ne lui répondit que par un signe négatif de la tête, semblant mal prendre le ton froid de la porteuse. Olyvia se mordit les lèvres en allant s'asseoir, ayant bien capté le malaise  du pauvre aubergiste. C'était vraiment plus fort qu'elle, aucun homme ne trouvait grâce à ses yeux... A part peut être Dante, et encore.

Elle se sustenta paisiblement, appréciant bien volontiers la nourriture qu'on lui servit, et prit directement la direction de l'extérieur. Elle avait bien besoin de se dégourdir les jambes, elle aussi.


"Le Jardin Radieux, quelle nom bien trouvé n'empêche !" pensa t'elle en regardant les enfants courir dans les très nombreux champs de fleur. Elle jeta un œil au loin, apercevant vaguement l'immense château qui surplombait la cité. Elle ne savait pas grand chose sur ce dernier, ni même sur la ville en elle même en faite, mais le calme qui y régnait était vraiment reposant pour la néphilim...

Mais, en même temps, c'était trop calme pour elle. Son enfance avait été tellement rude et mouvementé que ce genre de passage vide lui laissait un gout amer d'ennui. Elle ne voulait pas particulièrement se battre mais juste un peu d'action lui mettrait du baume au cœur.
Jetant un coup d’œil à sa main, elle repensa à leur arriver.

A peine avait il apparu blessés que de nombreuses personnes les avaient entourés pour leur porter secours. C'était à la fois agréable et presque terrifiant en un sens.

- Ces gens sont vraiment trop gentils... murmura t'elle à elle-même. Elle enviait un peu leur insouciance dans le fond. Alors que, un peu dépité, elle s'apprêtait à revenir à l'auberge pour y attendre Dante, un éclat dans le ciel attira toute son attention ainsi que de nombreux regard. Alors qu'elle s'attendait à voir surgir un éclair, un vaisseau gummi ou n'importe quoi de "normal" pour ce monde, elle vit avec stupeur que c'était un navire entier qui émergea de la fissure.

Trop curieuse et ayant en même temps une sensation étrange dans le creux du ventre, la jeune femme couru aussi vite qu'elle le put sur le point d'impact. Elle y arriva après une longue course qui la laissait complétement pantelante. Olyvia s'arrêta pour reprendre son souffle tout en observant l'étrange spectacle qu'offrait la carcasse sur la place.
La scène qui suivit la laissa... Perplexe.


Elle aperçut à peine les deux petits écureuils qui lui passait à côté mais leur insupportable voix lui écorcha les oreilles. Son regard les suivit tandis qu'ils se rapprochaient rapidement du vaisseau. De là où elle était, elle ne pigeait plus un mot de leur babillage rapide mais leur discussion semblait animé... Et c'est alors que surgit une femme de la carcasse.
Si des petites bestioles n'était pas simple à voir de sa position, une femme aux traits aussi particuliers étaient déjà nettement plus simple à détaller.
Le premier truc qui titilla son intérêt fut les petites oreilles de chat qui pointait sur ses longs cheveux blancs. Chose qu'Olyvia n'aimait guère avouer mais que Katherine, sa sorcière de meilleur amie, savait était son amour inconditionnelle pour les félins alors découvrir une jolie femme avec des attributs félins...

Quand à parler félidé, les courbes qu'Olyvia pouvait allégrement remarqué tant la tenue de l'inconnue était légère et équivoque n'était pas en reste et cette petite pensée fit rougir la porteuse. Oly secoua un bon coup la tête pour se remettre les idées en place, reprenant sa discrète inspection en silence... Mais ce qu'elle vit lui fendit un peu le cœur. Trop empathique pour son bien être, la jeune femme s'attrista profondément à la vue des nombreuses blessures que semblait collection l'étrangère.

Poussé par son âme de guérisseuse, la jeune nephilim s'avança à pas de loup du navire et de son occupante qui semblait en vive discussion avec les rongeurs. Une fois qu'elle fut à distance respectable, elle s’éclaircit un peu la voix avant de parler.

- Excusez-moi, êtes vous gravement blessée ? Je suis guérisseuse alors peut être que je pourrais vous aider...

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jardins radieux et blocs gummis [pv Oly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» DES JARDINS A VISITER
» Une petite balade sous ce temps radieux. | Libre |
» JDR "Nains et Jardins"
» [UploadHero] Effroyables jardins [DVDRiP]
» Association Jardins du Monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom hearts reload  ::  :: Jardin radieux-