Partagez|

Kill, kill ... And Cry ... [PV Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 27
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Kill, kill ... And Cry ... [PV Ethan] Lun 26 Sep - 20:44




Kill, kill ... And Cry ...

Que faisait-elle là ? Sur cette terre enneigée de Chine ...

Là-haut, au sommet de cette montagne, la citoyenne des Ténèbres restaient immobiles, sa chevelure d'ébène se soulevant sous les légères bourrasques de vent. Les températures étaient bien loin d'être douce, mais pourtant elle était si peu couverte, de longs gants noirs protégeant quelque peu ces bras frêles et cette peau d'albâtre. Même si son épiderme réagissait à l'air glacial qui la mordait continuellement, Alice ne laissait rien paraître. Pourquoi ? Parce que la douleur physique n'était rien comparé à la douleur mentale, la douleur du coeur. Les flocons de neige virevoltant autour d'elle, la contrastant à ce paysage prédominé de blanc, la belle observait ce camp actif. Dans celui-ci, des hommes, barbares, les Huns, fouettant sans ménagement et avec un plaisir non dissimulé, des enfants ...

Mais que faisait-elle là ? Dans quel but ?

Des images l'aveuglaient presque, celles de ses anciennes victimes, de ses anciens massacres sanglants qu'elle avait organiser avec minutie et sadisme. Mais pourtant, au lieu de voir un sourire satisfait apparaitre sur son visage, on pouvait y déceler un air sérieux, si inhabituel sur son visage de folle juvénile. Cette expression la rendait presque adulte, presque ... humaine.  Voilà plusieurs jours qu'elle avait fait la connaissance de cette nouvelle recrue dans les rangs de sa maitresse, ce simili musicien, si différent de son premier allié. Elle ignorait encore ce qui l'avait poussé à la sauver de ce petit opéra jaune, mais elle avait cette impression que son acte avait eu plus de conséquences qu'elle ne le pensait. Peut-être un espoir que les hommes n'étaient pas si "pourris" qu'elle le pensait ?

Mais au fond d'Alice, logeait encore cette petite fille traumatisée par un seul homme, son bourreau, celui qu'elle avait brisé après avoir été son objet pendant des années, tant d'années qu'elle ne pouvait que ressasser. La fille à la faux n'avait qu'à fermer les yeux pour se souvenir de son visage, de son regard pervers, de son sourire sadique. Oui, il hantait son esprit, ses nuits. Même si la jeune femme ne l'admettrait devant personne, ce traumatisme était encore bien présent en elle, la bouffant de l'intérieur. Elle qui pensait avoir trouver refuge dans l'amour du sang et de la souffrance, était encore dotée d'un coeur, si inutile pensait-elle.

Mais ce palpitant était bien là, battant à rythme lent et régulier dans sa poitrine, lui permettant de vivre, si l'on pouvait bien qualifier cela d'une vie ? Mais pourquoi avait-il fallu que Shadow ne lui fasse prendre conscience de l'importance de cet organe de vie ? Pourquoi l'avait-elle questionné ? Pourquoi n'avait-elle pas cédé plus tôt aux propositions de Sly ? La raison peut-être ... Peut-être prenait-elle le dessus sur sa folie ? Ce qu'elle avait ressenti dernièrement, face à ses victimes : ce désir d'abréger leur souffrance, les priver de cette agonie qu'elle aimait pourtant offrir à l'accoutumé. Sentiments ... Emotions ... Remords ?

Que faisait-elle là ? En ces terres enneigées ...

Doucement, la citoyenne des ténèbres se détourna de son point d'observation, empruntant un sentier lui permettant de descendre de cette montagne et rejoindre directement ce camp. Une fois en bas, faisant tournoyer sa faux de façon aussi rythmée qu'un métronome, un premier homme l'interpella. Un seul regard rougeoyant et il s'effondra, la nuque brisée. Trop faible, trop facile ... Mort ... Trop rapide. Deux nouveaux gardes postés à l'entrée devant cette immense porte de bois subirent le même sort, sans la moindre concession. Mais pourtant, son rythme cardiaque prit de l'ampleur, sa respiration se saccadant alors qu'elle se mordait la lèvre pour empêcher des larmes de couler.

Des larmes ... Mais pourquoi ?

Alice fit apparaitre un portail pour s'infiltrer dans l'enceinte de la forteresse de bois sous les yeux ébahis des bourreaux et de leurs esclaves. Un regard vers les adultes, un autre vers les enfants, regard qui s'éternisa sur une seule, une petite fille d'une pâleur affligeante, comme elle, à la longue chevelure corbeau, comme elle, le regard dépourvu d'espoir ... Comme elle ... La marionnetiste serrant le poing de sa main livre, clignant des yeux en fixant cette petite fille. Elle était innocente, comme elle supposait l'être avant d'être salie, battue, mutilée. Mais pourtant, elle ne put rater ces contusions entâchant cette peau lisse.

Les membres de la brune tremblaient de froid, mais l'adrénaline n'allait guère tarder à régler ce problème de température corporelle. L'assaut fut donner tandis que plusieurs hommes se jetèrent sur elle. Des mouvements précis et minutieux comme toujours et en plusieurs minutes, les corps ensanglantés des Huns s'entassaient, jonchant le sol, maculant le tapis de pureté de tâches sombres et odorantes. Les enfants avaient fuit face à cette opportunité de liberté.

Mais Alice, restait tremblante, non pas de froid, mais d'angoisse, la nausée montant sous cette odeur métallique du sang, cette odeur qu'elle aimait tant pourtant. L'effluve en était devenu insupportable pour elle. Haletante, elle plaqua une main gantée sur sa bouche, presque comme si elle venait de prendre conscience de ce qu'elle avait fait. Tuer ... Pourtant elle y était habituée ! Elle aimait ça ! Mais pourquoi ? Pourquoi ?

Remords ...

Mais un bruit la détourna de ses émotions. La ténébreuse de retourna rapidement, tendant agilement le bras pour que le faux fasse son œuvre ce qu'elle fit. Mais de nouveau, au lieu de voir un sourire sur ce visage de poupée, une expression d'horreur se fit percevoir. Ce n'était pas un assaillant, mais cette petite fille qui lui ressemblait, cette petite fille que, l'ombre d'un instant, elle avait voulu sauver de ses bourreaux. La gamine s'effondra, ses organes se déversant sur le sol, éventrée.

La goutte d'eau ...

Alice se laissa tomber un genoux, prise de panique, prise de culpabilité, prise de ... chagrin ? Et sans doute pour la première fois depuis des années, l'eau salée s'échappa de ses pupilles d'améthystes, la laissant se recroqueviller sur elle-même au milieu de ce bain de sang.



▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 638
Date d'inscription : 17/09/2015
Pièces d'or : 718
MessageSujet: Re: Kill, kill ... And Cry ... [PV Ethan] Lun 3 Oct - 11:19

Kill, kill… and cry…
ft. Alice



Les terres de Chine étaient recouvertes d’un épais voile blanc. Le froid s’infiltrait sous ses vêtements, mordant sa peau frissonnante. Quelques mèches blondes se faufilaient hors de sa capuche rabattue sur son visage, son regard d’émeraude luisant entre les ombres qui dansaient sur ses traits. Il avait longuement hésité avant de mettre le cap sur ce monde. Il n’était pas revenu depuis longtemps, et la culpabilité s’était mélangée aux souvenirs, l’étreignant jusqu’à l’empêcher d’approcher. Pourtant, il avait beaucoup repensé aux paroles d’Arianne. Les gens qui vivaient ici seraient sans doute heureux de sa visite. Et depuis plusieurs semaines, lui-même ressentait le besoin étouffant de retrouver la sensation de sécurité que l’on ressent une fois entouré de ces proches. Une lointaine chimère issue de ses souvenirs traversa son esprit, lui arrachant un douloureux pincement de cœur. Mais il n’allait pas reculer pour autant. Inspirant profondément, Ethan observa l’horizon. La route était encore longue jusqu’au petit village. Ce village où vivait désormais la petite famille qui lui avait offert bienveillance et réconfort, alors que toute sa vie avait été réduite en morceaux.

Sa marche était longue et silencieuse. Plongé dans une longue introspection, Ethan retrouvait sa vie qui défilait dans son esprit. Son enfance, ses parents, sa cadette. Mais surtout, les principes qui avaient façonné son caractère. Il soupira doucement, le regard dans le vague, quand un cri déchira son royaume de souvenirs. Son sang se figea dans ses veines, tant l’effroi de cette voix était palpable. C’était le hurlement d’un homme face à la mort. Il entendit des bruits de lutte, un vacarme de hurlements et de sifflements métalliques. Une bouffée d’adrénaline accéléra les battements de son cœur, et sans hésiter davantage, Ethan fit volte-face et s’élança vers l’origine des bruits. Les battements de ses veines couvraient presque le tumulte de la bataille. Son souffle était saccadé, des nuages de buée s’échappant hors de ses lèvres. Il se rapprochait, mais déjà, les bruits diminuaient. Plus aucun son ne s’échappait de la montagne, quand Ethan arriva enfin. Mais quant il découvrit la scène, un mélange d’effroi et de dégoût peignit son visage. La neige était couverte de sang. Comme de larges auréoles rouges s’étirant sur ce tissu blanc. Et les corps… Partout. Une jambe, un bras, un cadavre éventré… Une nausée lui noua l’estomac. Il resta interdit plusieurs secondes, comme incapable de se résigner à la scène qui était dessinée devant lui. Un tableau de meurtres et de sang. Et pourtant, une silhouette se détacha de cette rivière rouge.

Elle était petite et svelte, écroulée à genoux. Une série de spasmes secouait son corps, trahissant ses sanglots. Ses longs cheveux de jais tombaient sur sa peau blême, et sa robe légère dévoilait des épaules qui semblaient bien fragile. Dans d’autres circonstances, il aurait certainement été capable de deviner que quelque chose n’allait pas. Mais l’urgence de la situation anesthésia son esprit, faisant taire toute forme de doute. Il s’élança aussitôt dans sa direction, ses genoux tombant dans la neige pour lui faire face. Il ôta sa capuche pour lui dévoiler son visage, avant de prendre les épaules frêles de la jeune fille entre ses mains.

« Tu vas bien ? Tu n’es pas blessée ? »

Il la regarda brièvement, avant de se pincer la lèvre. Son regard se planta dans le sien. Comment aurait-il été capable d’imaginer la vérité ? Sans attendre, il ôta son manteau et le posa sur les épaules de la jeune fille, cherchant à la réchauffer. Juste un instant, il regarda son visage couvert de larmes. Le visage d’une jeune fille, d’une enfant, en proie à une profonde tristesse.

« Ça va aller. Ça va aller, répéta-t-il d’une voix plus basse. On doit quitter ce camp. Tu vas mourir de froid si tu restes ici… Il osa à peine regarder autour de lui, conscient de l’horreur de sang et de cadavres tout autour. Il dû prendre une profonde inspiration pour chasser ce spectacle, et se concentrer sur la chose la plus importante : la seule personne encore en vie. On va trouver un abri. Ensuite tu me raconteras ce qui s’est passé. »

Il espérait seulement que la jeune fille voudrait bien le suivre. Mais à dire vrai, il était loin de se douter de la véritable tournure de cette histoire.

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Kit réalisé par Arianne | Paroles : #b8860b
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 27
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: Kill, kill ... And Cry ... [PV Ethan] Dim 30 Oct - 12:19




Kill, kill ... And Cry ...

Pourquoi ces larmes, pourquoi ces remords brûlants en elle ? Pourquoi maintenant, pourquoi ici ? Cette atmosphère de mort, sanglante, rendant la scène presque apocalyptique. Au milieu des corps gisant sur la poudreuse auparavant immaculée, dorénavant souillée de tâches vermeilles, la marionettiste n'était devenue que culpabilité et fragilité. De ses iris d'améthyste s'échappaient de fines gouttes lacrymales.

Qui se trouve à l'intérieur de moi ?

D'où provenaient ces émotions inédites, en réalité habituellement bien présentes mais bien enfouies au fond d'elle ? Pourquoi maintenant, pourquoi ici ? Etait-ce à cause de cette petite fille dont la lame rougeoyante avait déchiré la peau de porcelaine ? Si pâle, si douce. Comme la sienne. Alice ne pouvait que devinait les cicatrices et lacérations qui ornaient son épiderme. Comme elle. A cet instant, la meurtrière s'identifiait à l'innocente. Pas ces corps massifs qui jonchaient le sol derrière elle, non simplement le corps sans vie de cette petite fille à la crinière d'ébène. Ses pupilles de violine et de rouge ne pouvaient se détacher du regard maintenant vitreux de celle qu'elle avait voulu protégée.

J'ai fini par changer, mais je n'ai rien pu changer.

Son corps de poupée tremblaient. De froid ou d'angoisse ? Peut-être les deux ? Sa peau blanche se parsemaient de frissons alors qu'elle croisa ses bras pour tenter d'échapper à la morsure de l'air glacial. Elle ne le ressentait pourtant pas auparavant. Que lui arrivait-elle ? Elle ne comprenait pas, elle ne comprenait plus.

Puis un mouvement, une présence qu'elle n'avait pas ressentie jusqu'à maintenant. Un jeune homme lui faisait face et pourtant, Alice n'eut aucun mouvement de recul, aucun. Mais pourtant, la jeune femme tréssaillit, se crispant lors des mains chaudes s'emparèrent de ses épaules. Son rythme cardiaque s'accéléra un peu plus alors qu'elle levait son regard d'innocence et d'angoisse sur le garçon aux cheveux blonds. Son visage n'était qu'inquiétude et incompréhension. Certainement se demandait-il pourquoi une enfant traumatisée était la seule survivante d'un bain de sang ?

Aucun mouvement de recul, aucun son ne sortant de sa gorge, la marionnettiste se contentait de plonger son regard de vide dans les yeux de l'inconnu, ressentant soudainement une chaleur réconfortante lorsqu'il déposa son manteau sur ses épaules. Pourquoi faisait-il cela ? Diminuer son propre confort pour le sien ? N'était-il point égoïste, comme tous les autres ? Instinctivement, Alice attrapa les pans du vêtement pour s'y blottir un peu plus, tremblante de plus en plus tandis que ses larmes continuaient inlassablement de rouler sur ses joues.

Une voix douce, des paroles rassurantes. Se comporteraient-ils ainsi s'il savait que cette frêle poupée était à l'origine de cette vision de mort et de sang ?


Ces deux faits s'entrelacent, et deux êtres s'anéantissent.
Peut-on les détruire ou non ?

Quitter ce camp. Bonne idée, la jeune brune ne souhaitait plus assumer ces actes de violence, actes qu'elle aimait tant pourtant. Comme si quelque chose s'était brisée en elle, ou comme si quelque chose avait tout simplement refait surface. Comme si un nouvel être avait pris place en elle, ou peut-être ... l'ancienne elle ? Celle dont elle ne se souvenait pas ? Celle que son bourreau avait détruite sans aucun ménagement ?

Alors, Alice réfléchit un instant, prenant sur elle pour cesser ses sanglots. Que devait-elle faire ? Le suivre ? L'ignorer ? Le ... tuer ?

Doucement, la meurtrière décolla ses genoux sur sol, se relevant difficilement alors que ses jambes flagellaient. Elle ne l'attaquerait pas, du moins, pas pour l'instant. Elle voulait savoir qui il était, ce qu'il était. Elle voulait savoir si quelqu'un pouvait l'aider, sans rien en retour, sans profiter d'elle. D'une voix fluette et hésitante, elle s'adressa à lui.

"Je ... Je veux partir ... Je veux partir ... J'ai si froid ..."


Ses paroles s'évanouirent dans sa gorge alors qu'elle prit sa tête entre ses mains dans une comédie parfaite. Troublée, elle l'était encore, mais beaucoup moins qu'elle ne laissait paraitre.

"Je ne sais pas ... Je ne sais plus ..." Puis un regard innocent, apeurée, elle se recula de quelques pas. "Toi aussi ... Tu veux me faire du mal ? ..."

Parfaite comédie, capacité qu'elle n'avait fait que parfaire au fil du temps. Oublier ses émotions l'ombre d'un instant, bien que  plus difficilement cette fois-ci. Elle ne lui révèlerait pas la vérité. En tout cas, pas pour l'instant. Elle le ferait lorsque le moment serait venu. Pour voir si oui ou non, elle avait eu raison. Si elle avait eu raison de ne pas le détruire.

J'ai fini par changer, mais je n'ai rien pu changer.

S'il te plait, dis moi ... Qui se trouve à l'intérieur de moi ?



▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kill, kill ... And Cry ... [PV Ethan]
Revenir en haut Aller en bas

Kill, kill ... And Cry ... [PV Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Kill, kill ... And Cry ... [PV Ethan]
» Mohwork eul Braillou KILL KILL KILL!
» Kill. Kill. Kill. What else ?
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom hearts reload  ::  :: Terre des dragons-