Partagez|

Face à face avec le mal [PV Maléfique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 891
Date d'inscription : 17/08/2016
Age du joueur : 27
Pièces d'or : 1357
Mirage nocturne
Hellena Moonight
MessageSujet: Face à face avec le mal [PV Maléfique] Lun 29 Aoû - 17:38





FACE A FACE AVEC LE MAL

Featuring Maléfique

Maintenant, c'est terminé, je ne joue plus !

La nuit était glaciale en ce lieu sordide de la ville d'Halloween. Un vieil arbre mort, de carrure imposante, tenait quelques squelettes pendus qui se balançaient à ses branches au rythme du vent. Juste à côté, faisait face à un cimetière lugubre dont les tombes étaient sous l’opacité la plus totale d'une brume qui se levait. Dans le ciel, la pleine lune, ronde, irradiait le paysage de sa splendeur la plus divine. C'était peut-être le seul côté rassurant qu'il y avait dans le décor.
Plus loin, des bruits de pas se faisaient entendre et résonnaient avec force sur le sol pavé. Une silhouette encapuchonnée ne tarda pas à émerger des ténèbres, son visage à demi emmitouflé ne laissait pas transparaitre plus que sa bouche, d'un rouge pulpeux et le seul souffle chaud qui s'en réchappait. Elle était svelte, toute de noire vêtue et semblait ne pas se soucier de faire autant de bruit dans un lieu aussi paisible.

Chose étrange, elle était suivie de près par une créature sautillante qui la talonnait mais la jeune fille ne lui accordait pas la moindre attention. La créature se révéla sous un rayon de lumière. Petite, de couleur bleue, avec un long bec orange; c'était un pingouin. Elle avait de petite ailes de chauve-souris dans le dos mais ne s'en servait pas et se contentait de sautiller avec de moins en moins d’énergie.

-J-j'en peux...p-plus...ku...po dit-il essoufflé.

Le pingouin s'arrêta mais fut rapidement distancée par la forme humaine vêtue de noire.

-Hell-ena ! Ne m'abandonne pas... ici ! articula t-il avec son seul souffle restant.

Hellena s'arrêta. Elle resta un moment fixe puis se retourna et se rapprocha.  

-Je le savais parfaitement que tu ne m'étais d'aucune utilité, Démog, avait-elle dit distinctement pour que chaque mot soit compris. Reste ici à geindre, je pars toute seule.

Il y eut une minute de silence sans que personne ne prit la parole. Puis elle rajouta avec un petit sourire en coin.

-Ne t'en fais pas, tu ne resteras pas seul longtemps. Les sans-cœur viendront te saluer tôt ou tard, ho ho, dit-elle en étouffant son rire dans sa main.

Démog déglutit avec difficulté. L'idée d'être rejoint par toute une armée de sans-cœur ne l'enchantait guère. Déjà qu'Hellena, sa maitresse, n'était pas très tendre avec lui alors imaginer toute une armée de créatures maléfiques se tenant côte à côte... Son visage ce tordit d'une horrible grimace mais il la chassa aussi vite avant de se remettre en route.

-Bien, ne tardons plus, Maléfique ne doit plus être très loin, en route.

-Tu l'as déjà localisée, Hellena ? demanda le serviteur.

Songeuse, elle s'arrêta à nouveau avant de confirmer que non. Ici, tout ce qu'il y avait c'était des sans-cœur. Sa chasse à la sorcière avait débuté un peu plus tôt et ça ne l'avait mené nulle part. Toutes ses tentatives pour faire cracher des mots à des serviteurs de Maléfique furent vaine. Les sans-cœur n'étant pas très bavards, elle dû se résoudre à abandonner. Elle espérait que si elle n'avait pas encore localisée Maléfique il en serait de même pour cette vilaine sorcière. Pour l'instant elle avait l'avantage de la discrétion.

-Vite, le manoir Moonight n'est plus très loin.

Elle accéléra le mouvement. Rentrer à la maison était sans doute ce qui comptait le plus en cet instant. Il fallait qu'elle prévienne ses parents du danger qui rôdait ici.

A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 15/04/2016
Pièces d'or : 60
Dark Queen
Maléfique
MessageSujet: Re: Face à face avec le mal [PV Maléfique] Dim 11 Sep - 19:44
Face à face avec le mal.

N’essaye pas de me chercher...

Ma Maîtresse n’était plus d’humeur. Plus depuis qu’elle avait vu son plus fervent serviteur à l’agonie. Jamais je ne l’avais vu dans cet état-là. Enfin… La dernière fois, c’était lors de la trahison de l’homme qu’elle avait aimé. Autant dire que cela datait de trop loin pour nous deux. Sans doute qu’un retour à la douleur l’aurait changé une nouvelle fois. Fait d’elle une femme plus douce et souriante. Mais tout n’était qu’utopie. Je savais très bien qu’elle ne rêvait que d’une seule chose : déferler sa rage et ses pouvoirs sur quelqu’un ou quelque chose. Pour ça ? Quoi de mieux que de rendre une petite visite à un de ses allié ? Quel monde pouvait nous accueillir sans nous jeter la pierre ? Lequel était aussi noir que le cœur de Maléfique ?

Halloween Town. Rien de mieux et de plus agréable que de faire peur rien qu’en apparaissant et faire taire ce gros tas d’insectes qui n’était autre qu’Oogie. Sans un mot, elle avait ouvert un portail de Ténèbres pour apparaître dans sa salle de jeu. Son regard bifurqua sur trois silhouettes qui se mirent à trembler. Pour ma part, je ne perdais pas une miette de sa grandeur perché là, sur son épaule comme à mon habitude. Son silence eut le droit aux trois enfants de faire d’eux des choses plus insignifiantes de l’existence. Elle n’avait pas à ouvrir la bouche qu’ils se mirent à lui dire que son allié n’était pas présent. Presque encore plus furieuse qu’à son arrivée, elle se dématérialisa encore une fois pour réapparaitre sur une route adjacente au tas d’ordures qui servait de maison à Oogie.

Pour la laisser ruminer sa colère, je pris mon envol pour aller à la rencontre de ce qui nous entourait. Que fut ma surprise de croiser sur notre route de quoi alimenter la rage de ma Maîtresse. Arrivant rapidement, deux personnes étaient en train de discuter en oubliant presque ce qu’il y avait devant eux. Si j’avais pu, j’aurais souris. Mais au lieu de cela, je me posais un peu en retrait et au moment propice pour une frayeur, je me mis à croasser avant de battre des ailes. Je ne savais pas qui ils étaient et pourtant, je me faisais une joie de leur glacer le sang. En portant mon attention dans la direction de la sorcière, je vis cette dernière. D’abord sa coiffe puis son visage et finalement, elle s’arrêta au sommet de la montée  pour regarder ce qui m’avait fait réagir.

De ma place, je pouvais voir son visage. Indéchiffrable et beau à la fois. Mais rien ne pouvait en ce moment l’intéresser. Tout ce qu’elle voulait ne se comptait qu’en patience. Elle allait déferler sa colère. Mais quand restait indéterminé. Son visage se releva et finalement, elle se mit à faire disparaître de mon champ de vision. Si j’avais pu, j’aurais soupiré mais je me contentais de reprendre mon envole pour retourner auprès de ma Maîtresse en oubliant les deux autres.

© By Halloween sur Never-Utopia


▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 891
Date d'inscription : 17/08/2016
Age du joueur : 27
Pièces d'or : 1357
Mirage nocturne
Hellena Moonight
MessageSujet: Re: Face à face avec le mal [PV Maléfique] Dim 25 Sep - 15:09





FACE A FACE AVEC LE MAL

Featuring Maléfique

Maintenant, c'est terminé, je ne joue plus !

Encore haletante et le cœur palpitant sous les efforts physiques, Hellena baissa sa capuche d'un geste gracieux de la main, révélant ainsi des longs cheveux roux soyeux qui lui arrivaient jusque dans le dos. Elle était belle, bien plus que l'on aurait pu s'y attendre en la voyant sous sa capuche. On aurait dit un ange irréel tellement son physique sortait du contraste du lieu dans lequel elle se trouvait. Son lieu d'habitat était la ville d'Halloween, un lieu effrayant rempli de gens moches, vampires, démons, momies, squelettes... et tout un tas de choses indéfinissables à la forme altérée. Jack Skeleton faisait exception. Il était considéré comme le roi des citrouilles. C'était l'incarnation de la peur, à n'en pas douter, d'une certaine forme d'élégance, faut l'avouer, et surtout d'une éducation. La courtoisie et les bonnes manières c'était quelque chose d'apprécié partout. Combien de fois elle s'était retrouvée là à proliférer des insultes sur ceux qui s'amusaient à lui sauter dessus: dans l'espoir de lui flanquer une grosse frousse, bien évidemment. Et combien de fois avait-elle dû leur faire comprendre qu'on ne sautait pas sur une jolie fille la nuit pour lui faire peur. Elle avait cessé de compter depuis belle lurette.

Cette nuit était différente. Ce n'était plus la ville d'Halloween comme chacun la connaissait. Les farces avaient plus ou moins disparues mais les frayeurs étaient toujours présentes sous la forme de sans-cœur qui résidaient désormais ici. A plusieurs moments, elle s'était retournée. Démog, son animal, faisait un bruit pas possible. Ses petites pattes ne lui permettait pas de se déplacer vite mais il pouvait bien souffrir en silence tout de même. Mais ce n'était pas lui qui attirait son attention. Elle se sentait observée, épiée par une force invisible et c'est en cet instant qu'elle redoutait le pire. Rien à voir avec une farce d'Halloween. Personne n'allait se jeter sur elle pour lui flanquer la frousse de sa vie, personne. Des croassements se faisaient entendre, c'est tout ce qu'il y avait, c'est tout ce qu'on entendait. Se mettait-elle jusqu'à se méfier des corbeaux ? Ici, il y en avait un paquet. On les trouvait un peu partout dans les arbres comme des boules de noël accrochés à un sapin, autant que les chauve-souris. La paranoïa la guettait, c'était réconfortant d'un côté, au moins elle était plus ou moins sur ses gardes.

Hellena frissonnait. Elle ne pouvait pas le définir précisément ce qui se passait autour d'elle mais elle savait que ce n'était pas son imagination. Prochainement, elle serait face à Maléfique et l'une d'entre elle allait disparaitre pour le bien de l'autre.  Est-ce qu'elle avait peur de ce moment ? La réponse était, oui, aussi vivante qu'elle l'était à cet instant, elle espérait continuer à vivre. Quatre-cent quarante-deux ans c'était un âge bien jeune pour mourir. Ce qui la rassurait, au fond d'elle, c'était le plan B qu'elle avait prévu en cas de fiasco du plan A. Oui, le plan B, c'était un très bon plan. L'autre pensée réconfortante c'est qu'elle savait qui était Maléfique. Cet être abjecte qui aimait voir souffrir les gens, et elle aimait tellement ça qu'elle n'aurait aucune satisfaction à faire disparaitre Hellena d'une attaque surprise. Voir souffrir les gens à petit feu c'était ce qui l'animait.

La belle démone arriva à quelques dizaines de mètres de son objectif final, sa maison. Elle s'arrêta, manquant de faire tomber le pingouin nommé Démog qui collait ses semelles, et contempla un vaste manoir à l'aspect gothique. Maison, douce maison, se disait-elle à ce moment. On ne notait aucune trace de ténèbres à ce moment-là. Bien sûr, il faisait nuit, mais les ténèbres, les vrais, c'était bien au-delà d'une absence de luminosité. Les ténèbres c'est comme le néant, l'absence de joie au fond d'une personne ou encore la peur qui flottait sur soi. Ici, il n'en était rien. Pourquoi ?

Quant Hellena gravit les premières marches de sa demeure, elle fut accueillie par ses serviteurs. Tous s'inclinaient poliment vers leur maitresse dans des grandes courbettes. Ils étaient à son service depuis des années mais elle les découvrait chaque jour comme si ils étaient nouveaux.

J'ai besoin d'un bain... d'une tenue adaptée... d'une arme et d'un encas, dit-elle sans même saluer. Et vite !

Elle avait l'habitude de s'adresser à son personnel de cette façon. Soit par des gestes du doigt, des claquements de doigt ou des signes de tête. Il ne fallut pas plus de temps pour que chacun des domestiques se mettent en mouvement en sachant parfaitement quelle tâche ils devaient exécuter.

Le hall était  éclairé par un lustre qui pendait au plafond depuis la mezzanine. Diverses peintures représentaient des membres de la famille Moonight par-ci par-là, chacun représentant plus ou moins une noblesse apparente. La décoration était sobre et dans un style plutôt ancien avec ses meubles vernis et ses décorations d'intérieur datant de plusieurs siècles. Tout cela restait quand même très chic. On ne se sentait pas moins chez soi, tout de même. La rouquine se dirigea dans la première pièce à gauche. La grande salle-à-manger, au carrelage composé de dalles blanches et noires comme un damier, n'était pas vide. Un homme aux sourcils épais était déjà installé à table et dégustait un ragout assez odorant où flottait divers ingrédients peu appétissants. L'homme la regarda passer et la laissa s'asseoir, sans lui prêter une attention particulière, tandis qu'il plantait sa fourchette dans ce qui ressemblait à un œil.

-C'est pas l'appétit qui vous manque en ces temps obscurs... père. Elle se força à rajouter le père à la fin de sa phrase.

L'homme sourcilla mais ne lui répondit pas. Il continuait de mâcher ce qu'il avait en bouche et fini par déglutir après un moment qui semblait presque éternel. Puis il prit la parole.

-Justement, Hellena, nous devons parler.  

Il lui tendit une assiette mais elle refusa poliment, autant qu'elle pouvait être polie, avant de le fixer avec attention en attendant ce qu'il avait à dire.


A-Lice | Never-Utopia

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 15/04/2016
Pièces d'or : 60
Dark Queen
Maléfique
MessageSujet: Re: Face à face avec le mal [PV Maléfique] Lun 10 Oct - 0:39
Face à face avec le mal.

N’essaye pas de me chercher...


C’était sans doute la première fois de ma vie que je la voyais aussi dépourvu d’idées. Elle tournait en rond comme un animal en cage. Un lion dont on avait usé les dernière réserve et qui n’attendait que e bon moment pour sauter à la gorge pour tuer. Ma Divine ne voulait que ça : trouver et se venger. Une autre vengeance dans un cycle sans fin.

Finalement, la sorcière se laissa aller à la corruption. Son pouvoir s’échappa. La couleur verte de la brume se répandit autour d’elle et s’entendit comme des bras à plusieurs mètres à la ronde. Une vague de magie emplit l’air. Puissante et menaçante comme sa propriétaire. Puis un faisceau lumineux se dégagea de son être pour percer le ciel sombre rendant le temps électrique et lumineux l’espace de quelques secondes avant de retomber dans la noirceur de la nuit éternelle. Si j’avais pu, je lui aurais demandé comme elle allait. Mais rien qu’en voyant son regard de braise et ma réponse fut trouvée. Néanmoins, même après avoir laissé éclater sa rage, rien ne faisait évoluer son état. Maléfique était toujours aussi à cran. Sa main resserra son bâton et je crus discerner un soupir furtif. Mais tout passa ensuite dans une expression indéchiffrable. Encore une fois.

▬ Laisse-moi paix Diaval.

Ses mots me laissèrent interdit. C’était la première fois qu’elle me demandait ça depuis si longtemps. Jamais elle n’avait voulu me faire prendre congé aussi facilement. Il n’y avait même pas de raison cette fois. Bien que la dernière n’avait pas vraiment demandé mais plus imposé pour se retrouver en tête à tête avec ce son valet souillon… Oui, je détestais Sly. Ce n’était pas quelque chose que je cachais dans mes actes. Après tout, j’étais relayé au rang de second depuis sa misérable apparition dans nos vies. Enfin… Même si je ne pouvais concevoir d’être un jour allié avec ce misérable, j’étais quand même forcé en ce moment d’écouter ma Maîtresse. Sans un bruit à part mon envol, je laissais donc la femme seule près de la falaise en face de la maison d’Oogie. Pour ma part, je décidais de me poser en amont pour regarder les environs.

Les minutes passèrent. Mort et ennuis. Ce monde était sans doute un des pires sur lequel j’aimais poser un pied. Pas une once de verdure comme celui qui m’a vu naître. Pas de couleur. Juste du gris, du noir. Pas de chants d’oiseaux, pas de bruit de rivière. Pas de soleil pour réchauffer mes plumes. Pas d’animaux sauvages. Pas de paix intérieure. Ennui encore et toujours. Lasse de regarder ce paysage, mes yeux se mirent à papillonner avec de se fermer complètement, bien accroché à ma branche, je me mis à tomber dans un léger sommeille bien vite interrompu par le beuglement d’agonie de quelqu’un. Un de mes se rouvrit et je tombais une nouvelle fois sur les deux autres de tout à l’heure. La rousse avait l’air plus présentable et odorante à en croire sa tête. Par contre l’autre, il avait l’air toujours aussi stupide. Mais je ne préférais rien faire face à eux. La sorcière m’avait demandé de la paix, j’allais lui en donner en ne la prévenant pas de leur arrivé… Puis, même sans mon aide, elle allait savoir. Ils étaient aussi discrets qu’un troupeau de buffles en ruts.

© By Halloween sur Never-Utopia





▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 891
Date d'inscription : 17/08/2016
Age du joueur : 27
Pièces d'or : 1357
Mirage nocturne
Hellena Moonight
MessageSujet: Re: Face à face avec le mal [PV Maléfique] Jeu 3 Nov - 11:42





FACE A FACE AVEC LE MAL

Featuring Maléfique

Maintenant, c'est terminé, je ne joue plus !

Déçue des propos de son père, elle s'était levé de table, un léger sourire aux lèvres, inclinant la tête pour remercier son paternel de lui avoir accordé de son temps, avant de prendre congé. La discussion était bel et bien finie, même si elle n'avait jamais réellement commencée, selon Hellena. Elle s'était contentée de clarifier la situation sur la sorcière noire, que la localiser n'était plus qu'une question de temps, que tout avançait selon ses projets et qu'elle avait réussi à soutirer des informations intéressantes la concernant. Il n'en était rien, évidemment, et "père" n'était pas dupe. Maudite soit sa capacité à dénicher le vrai du faux à des kilomètres, pensait-elle. Ses mensonges ont toujours été indétectables pour les autres, mais pas avec père. Le simple fait de ne pas dire la vérité était synonyme de punition, c'est pourquoi elle s'était empressée d'ajouter qu'elle avait éliminé un bon nombre de serviteurs de la sorcière et elle lui confirmait promptement qu'elle était capable d'accomplir sa tâche: traquer et tuer. Suite à ça, il avait même esquissé un sourire, vide d'émotions, qui signifiait...rien, à priori. C'était très difficile d’interpréter ce genre de rictus, à la fois énigmatique et vide d'émotion, un sourire froid mais pas totalement non plus. Une véritable énigme.

Le père misait un important espoir en sa fille, tout comme bon parent le ferait en son enfant. Après quatre-cent-quarante-deux années d'existence, c'est un savoir inégalé en magie qu'elle possédait, il ne le savait que trop bien car elle tenait la moitié de ses connaissances de lui-même. Le reste, elle avait dû l'apprendre sur le tas, pour parfaire sa formation de démon. Mais il restait encore une chose avant qu'il ne reconnaisse le potentiel d'Hellena, une dernière petite tâche qu'elle devait accomplir, seule. Et c'est cette tâche qui consistait à retrouver Maléfique et la destituer de son statut.Tout ceci n'était qu'un test, un petit jeu qui avait commencé il n'y a pas si longtemps que ça.

-Quoiqu'il arrive, nous en rediscuterons à ton retour, s'était-il empressé d'ajouter avant qu'elle ne franchisse le seuil de la salle à manger.

Le sourire ruiné, elle avait acquiescé d'un mouvement de tête avant de disparaitre. Comment ça "quoiqu'il arrive" ? Est-ce qu'il s'attendait à l'échec de sa fille ? De toute façon, elle ne rentrerait pas si jamais elle devait échouer. Maléfique ne la laisserait pas repartir comme ça. "Ce fut un magnifique combat, à la prochaine". C'était tellement crédible d'imaginer cette phrase qu'elle aurait pu en rire sur place. Comme si elle allait perdre. Père ne l'aurait pas envoyée se faire tuer si il n'avait pas pleinement confiance en ses capacités.
Accompagnée de deux servantes, Hellena se dirigeait à l'étage où elle commençait déjà à s'activer comme si le temps lui était compté. Elle se dirigea à gauche et marcha jusqu'à la première porte qu'elle ouvrit. Le carrelage noir de la pièce étincelait, au possible, et la lumière tamisée aurait pu faire croire qu'il s'agissait d'une chambre noire pour le développement des photos. Mais non, c'était bien la salle de bain comme le suggérait la baignoire, de forme rectangulaire, en marbre noir qui n'attendait plus qu'elle. L'eau chaude à la vapeur revigorante lui indiquait que son bain avait déjà été préparé selon sa demande, et elle constatait également que toutes ses autres demandes avaient été satisfaites. Sa tenue préférée était là, ainsi que son fouet, tous deux rangés en ordre à côté d'une petite assiette contenant une part se son dessert favoris: gâteau de gelée de calamar saupoudré de ronces en sucre. Un délice pour tous démons !

Après s'être dévêtu, elle s'installa dans l'eau chaude en compagnie de son assiette en main. Quelle belle occasion de se détendre dans un bain bien moussant à souhait. Elle savourait sa première bouchée avec plaisir, sans penser à rien, ni à son père et ni à son adversaire, tranquille dans son bain, profitant de cet instant de confort Ô combien apprécié. Mais comme le naturel revient toujours au galop, il ne fallut pas longtemps pour que son attention se reporte à nouveau sur Maléfique, et forcément elle repensa à "père". Mais c'est pas grave puisqu'elle allait gagner.

"Trop de pression pour rien, c'est jamais bon, ma chère !"

Hellena n'avait jamais été du genre à baisser les bras et c'est pour ça qu'elle avait accepté de faire son devoir. Ça allait peut-être demander plus d'efforts qu'elle ne s'y attendait mais elle serait de retour à la maison pour faire son rapport, non, pour exprimer son triomphe et sa mine réjouie. Rentrer à la maison en cas d'échec, si elle était dans l'état de rentrer, ce n'était même pas envisageable. Trop de honte, trop de déshonneur l'attendait au tournant, ainsi que son paternel... Si l'homme pouvait paraitre froid et cruel aux premiers abords, il n'en était rien quand on savait de quoi il était capable. Cet homme parvenait à terroriser la jeune rousse comme personne d'autre, pas même la sorcière noire ne parvenait à lui insuffler ne serait-ce qu'une once de peur. D'ailleurs, si jamais elle ne parvenait pas à...

"Tais-toi, idiote !"

La petite assiette retomba au sol en se brisant en plusieurs morceaux, rependant le carrelage d'une mélasse dégoutante du dessert à moitié entamé. C'en était trop, elle avait assez trainé pour la soirée. Hellena sorti de son bain, ruisselante d'eau, elle attrapa ses affaires et se prépara à la volée en n'oubliant aucun détail. Mentalement, elle répétait ce qu'elle devait faire tandis qu'elle nouait ses lacets. Son arme en main, elle sorti en trombe de la salle de bain en manquant de bousculer une servante -qui avait été avertie par les éclats de verre- sur son passage. Il ne lui fallut pas plus de trois minutes pour ressortir du manoir, emmenant Démog avec elle et, un petit baluchon contenant ce qu'elle appelait le "plan C".

Une fois dehors, l'air était toujours aussi frais, la pesante atmosphère était toujours présente mais légèrement plus dominante qu'auparavant, et elle avait toujours se sentiment d'être transpercée par les petits yeux de la nuit. Pour cause, le ciel semblait couvert de nuages et d'énergie sombre, curieuse énergie qui s'amplifiait, comme si la source de cette puissance avait cherché à se faire remarquer. L'excès de confiance mène souvent à effectuer des actions imprévisibles. Quelle présomptueuse petite personne cette Maléfique !

-Je vois que nous sommes attendus. Ne faisons pas attendre notre hôte.  

L'occasion était parfaite, désormais elle savait où aller. Instinctivement, elle se dirigea vers le seul endroit possible où la concentration d'énergie se faisait la plus présente. Ce n'était pas loin en plus, tellement proche qu'elle pouvait presque en ressentir les frissons sur sa peau. Hellena se hâta, au pas de course, l'approche furtive elle s'en moquait, tout ce qu'elle désirait c'était justement de se faire remarquer. Il n'y aurait que plus de challenge, après tout. Ses pas résonnaient encore plus fort à cause du silence de la nuit et l'adrénaline de la course se mêlait à son excitation d'en découdre. Rapidement, elle se sentait pousser des ailes, mieux que ça, elle débordait d'énergie, une vraie feu-follet, vif et agile, rien à voir avec cette sorcière qui n'avait d'autre talent que ses pouvoirs magiques. Quel tord que d'essayer de se perfectionner dans un seul domaine, se disait Hellena. Elle fendait toujours la nuit à un rythme rapide et régulier avec ce sentiment de puissance qui s'écoulait. Après plusieurs minutes, elle finie par ralentir la cadence, se donnant moins d'énergie pour courir, elle ralentie l'allure à mesure qu'elle approchait du lieu, se contentant de prendre quelques raccourcis, par-ci, par-là.
La belle fronça les sourcils. Quelle demeure bien moche s'imposait devant elle. Un vaste manoir s'étendait sur plusieurs étages. Elle n'avait même pas besoin de lever la tête pour s'apercevoir que l'architecture était imposante et quelque peu démesurée. On avait l'impression que ça s'étendait jusque dans le ciel. C'était parfaitement à la mesure de l'égo de ce gros sac de farine d'Oogie Boogie. Et ce n'était pas tout. Plus loin, sur la colline, se tenait quelqu'un. Hellena ne fut pas surprise, elle esquissa même un petit sourire avant de faire les premiers pas, son animal en retrait.

A-Lice | Never-Utopia

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 15/04/2016
Pièces d'or : 60
Dark Queen
Maléfique
MessageSujet: Re: Face à face avec le mal [PV Maléfique] Jeu 3 Nov - 19:33
Face à face avec le mal.

N’essaye pas de me chercher...

Sans doute que son retour de la Lande la dernière fois donnait aussi cette impression d’éternel colère. En y pensant, elle avait tout perdu mué par le simple désir de vengeance en oubliant son monde d’origine et ses responsabilités en tant que protectrice. Elle fut consciente de son erreur que trop tard. Quand ses terres furent foulées par les Humains et détruite de leurs mains. À ce moment-là seulement, la vraie Maléfique vit le jour celle que je connais maintenant et que les autres craignent. Rien ne pouvait réparer le mal et certainement plus le Mal lui-même.

Mais le problème qui se posait maintenant n’était plus vraiment comment est-ce qu’elle en était arrivée à ce sentiment là et cette colère sans nom. Non. Ce qui importait maintenant était la présence de deux personnes. De petites, insignifiantes existences. Je regardais la scène avec une indifférence hors du commun. Après tout, ma Maîtresse m’avait demandé la paix. Mais la connaissant, elle devait bien se douter tôt ou tard d’une présence aussi bruyante. Je me tus quand elle passa en dessous de mon perchoir. Lorsqu’elle passa, je la fixais l’air de rien avant de m’envoler pour la suivre et me poser encore plus loin pour la voir arriver. Cette créature était décidée. Oui… Elle voulait vraiment se diriger vers la sorcière. Quelle étrange personne. Déjà que ma Maîtresse n’était pas le genre à aimer les surprises alors en rajoutant son état actuel, je ne donnais pas cher de la peau de cette fille.

Dans un dernier battement d’ailes, je me rapprochais de Maléfique qui se retourna en m’entendant arriver. Je savais très bien qu’elle allait me demander de partir. De l’écouter et de la laisser mais là, se fut trop tentant de voir ce qui allait arriver. Lorsque le regard de la femme se porta sur les deux silhouettes, elle ne prit même pas le plaisir de les accueillir ni même de leur accorder plus qu’une microseconde. Leur existence même près d’elle ne l’intéressait aucunement. Je déduisais donc que son humeur était inchangée même après avoir laissé son pouvoir. J’étais prêt à demander à la rousse la raison de sa présence mais étant sous ma forme animale, je ne pus qu’émettre un croassement qui attira l’attention de ma Maîtresse. Elle eut un léger regard, plus long que pour les autres mais qui resta tout de même silencieux.

À quoi pouvait-elle bien penser ? Il était si compliqué de savoir que je préférais éviter tout débordement. De plus, mise à part déverser sa colère dans ce monde, elle n’avait encore rien fait de mal. Alors pourquoi une étrangère viendrait à sa rencontre accompagné d’une bestiole ? Je mourrais presque d’envie de demander… Mais à part des croassements, je ne pouvais rien faire de plus et Maléfique n’était pas décidé à se préoccuper de leur cas. Du moins, jusqu’à ce que l’un des deux daigne faire le premier pas… Enfin, s’ils avaient le courage.

© By Halloween sur Never-Utopia


▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 891
Date d'inscription : 17/08/2016
Age du joueur : 27
Pièces d'or : 1357
Mirage nocturne
Hellena Moonight
MessageSujet: Re: Face à face avec le mal [PV Maléfique] Mar 6 Déc - 14:04





FACE A FACE AVEC LE MAL

Featuring Maléfique

Maintenant, c'est terminé, je ne joue plus !

On y était, enfin. Ce moment tant attendu et tant redouté qui s'offrait à elle en prenant la forme d'un battement énigmatique qui tambourinait dans sa poitrine. Stresse ou excitation ? Était-ce une chance ou le contraire ? Ni l'un ni l'autre, peut-être. Hellena n'était sûre de rien en cet instant où le temps s'était arrêté. Mais l'opportunité était présente et elle devait la saisir. Maléfique semblait puissante, à première vue, et elle imposait par sa simple présence. Entourée par les ténèbres, elle se distinguait cependant de ces derniers comme si ils s'effaçaient derrière elle pour lui laisser toute la place dont elle avait besoin. Elle semblait aussi effroyable que les dires l'annonçaient, peut-être même bien pire. Son teint n'avait rien d'un enchantement mais il semblait coller à son look, noir, imposant et quelque peu voyant dans tout autre endroit qu'halloween town. Mais ici, ça passait, elle aurait pu se balader dans la ville en passant quasi-inaperçue comme une simple citoyenne, parmi les autres jeteuses de sort et les vampires.

Mais c'était une sorcière noire, une vraie, et elle n'avait pas grand intérêt à vivre comme une simple habitante. Et de par ce simple titre, de sorcière, elle gagnait la crainte des peuples des différents mondes, mais également les inconvénients à le porter. Le titre de sorcière est donné aux femmes pouvant pratiquer de la magie, qu'elle soit noire ou blanche, mauvaise ou bonne, cela n'avait pas d'importance pour les plus tendancieux des humains. Certes, certains auraient aimés la mener devant un bucher, le seul sort capable de réduire à jamais l'existence d'un tel être. Mais qui voudrait perdre la vie en tentant une telle stupidité ? Hellena, peut-être. Le feu lui démangeait les doigts depuis un moment et elle était curieuse de voir à quelle vitesse une robe aussi imposante brûlait. A mort la sorcière ! pensait-elle.

Mais concernant Maléfique, ce n'était pas une sorcière parmi tant d'autres, c'était la sorcière, celle qu'il fallait craindre, et il ne fallait pas plus d'un instant à Hellena pour la jauger. D'un simple regard elle l'identifia et s'identifia aussi par rapport à elle. Que représentait-elle par rapport à la sorcière noire ? Une potentielle rivale ? Une élève devant son maitre ? C'était difficile à dire tant qu'elle ne la verrait pas à l’œuvre. Elle préféra sortir la carte de la sécurité, pour le moment, prête à devenir sa copine temporaire si il le fallait. Voyant que la dite Maléfique ne tentait rien, c'est elle qui s'approcha, les mains bien en évidence, le sourire aux lèvres, la démarche assurée et quelque peu provocante comme à ses habitudes. Elle fut accueillie sous des croassements inquisiteurs d'un corbeau, fidèle serviteur de la dame des ténèbres et espion permanent à en croire son comportement qui n'avait rien d'anodin. Depuis le début de la soirée, Hellena avait toujours eu cette sensation qu'on l'épiait, à son insu. Et maintenant elle savait qui était derrière ses petits yeux qui s'étaient posés sur elle, un peu plus tôt. Ce piaf était capable de raisonner, malgré son petit crâne, et il avait décidé de servir la sorcière. Curieux comportement, mais pourquoi pas, après tout.

-Tu dois être Maléfique ? dit la rousse. Je suis Hellena, une amie ou une ennemie, ça dépendra de tes paroles.

Elle marqua un temps d'arrêt, suite aux croassements incessants du volatile, fronçant légèrement un sourcil pour manifester son agacement.

A-Lice | Never-Utopia


Vraiment désolé de ce temps d'attente :/ Mais je suis prêt à reprendre Smile

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 15/04/2016
Pièces d'or : 60
Dark Queen
Maléfique
MessageSujet: Re: Face à face avec le mal [PV Maléfique] Ven 9 Déc - 14:53
Face à face avec le mal.

N’essaye pas de me chercher...

Un face à face avec une étrangère bien curieuse et sa bestiole absurde. J’avais pensé que sa présence était due à quelque chose de vraiment important. Comme une envie de prêter allégeance à la sorcière ou même lui demander un combat pour honorer la mémoire d’un père disparu. Mais non. Absolument pas ! C’était autre chose, une chose bien plus terre à terre et ridicule. Une simple et ridicule question.

Elle n’était pas sérieuse ? Sortir une réplique aussi stupide était… Inqualifiable en fait. Je voulais rire à n’en pas finir. Mais au lieu de ma voix ce n’était que des croassements. Autant dire qu’elle n’avait pas le loisir de m’entendre pleinement m’égosiller sur ses mots hilarants. Ma Maîtresse se fichait pas mal de savoir qui cette impertinente allait pour elle. Sans doute un autre trophée à épingler à son mur après une mort lente et douloureuse. Mais la sorcière était la seule à le savoir et autant dire que son expression ne laissait rien entrevoir de ses intentions. Est-ce qu’elle était en train de prendre au sérieux la fouteuse de troubles ou est-ce qu’elle allait l’envoyer au fin fond de la terre ?

La réponse n’allait sûrement pas tarder. Maléfique redressa sa tête pour juger les deux étrangers de haut. Son regard les transperça, analysant les deux comme de vulgaire bout de viande sur une étale de marchand. Un était un peureux né. L’autre… Il ne suffisait pas d’avoir une grande bouche pour se la raconter et se donner une consistance. J’étais sûr qu’elle devait déjà avoir remarqué ça. Puis étrangement, sa voix perça le silence trop longtemps gardé.

▬ Pour mériter d’être l’un ou l’autre, il faudrait déjà que tu m’intéresses. Hors ce n’est pas le cas.

Droite au but et surtout blessante comme toujours. Bien que cela soit toujours sa vérité, je devais avouer que la présence de cette rousse était des plus curieux. Venir se frotter à la sorcière pour juste sortir une phrase de la sorte… Que cherchait-elle au juste ? Se faire tuer ? Ou poursuivre ? Quoi qu’il en soit, sans doute que ma Maîtresse n’était pas très patiente aujourd’hui car elle passa à côté de la jeune femme sans plus d’intérêt pour regagner la demeure branlante d’Oogie.

© By Halloween sur Never-Utopia



▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 891
Date d'inscription : 17/08/2016
Age du joueur : 27
Pièces d'or : 1357
Mirage nocturne
Hellena Moonight
MessageSujet: Re: Face à face avec le mal [PV Maléfique] Dim 29 Jan - 11:10





FACE A FACE AVEC LE MAL

Featuring Maléfique

Maintenant, c'est terminé, je ne joue plus !

Quelle humiliation pour la "jeune" rousse. Elle sentit ses joues rosir et son teint, ce joli teint quelle arbore fièrement d'habitude, se tordre dans une moue de colère et de tristesse. Oui, elle bouillonnait littéralement et commençait à maudire cette sorcière comme jamais, et elle maudissait encore plus ceux qui la sous-estimait en l'ayant simplement jugé avec leur regard hautain. Et ce stupide volatile... comment interpréter ses cris autrement que de la moquerie ? C'était bien facile pour un stupide plumeau que de se moquer à distance, alors qu'il n'arrivait même pas à la cheville d'Hellena, ni de son stupide Démog, pensa t-elle. Il ferait certainement moins le malin sous la lame effilé de Démog ou entre les dents de la démone qui prendrait un malin plaisir à faire craquer sa tête de piaf sous ses mâchoires.
Jamais de sa vie elle n'avait quitté ce petit nuage de fierté et d'orgueil, mais aujourd'hui elle posait les pieds sur le sol, et ça avait été bien brutal, ça faisait mal ! Et ça méritait une punition.

Elle la regarda s'éloigner vers sa demeure digne du roi des cafards. Soit ! Si c'est ce qu'elle voulait, c'est ce qu'elle aurait: La guerre... Hellena n'avait pas réellement besoin d'une alliée, ni même d'une amie, ni de rien tout compte fait. Après tout, ça lui ferait un soucis de moins vu qu'elle n'aurait pas à se retourner sans cesse pour vérifier qu'on la poignarderait pas dans le dos. Serrant le poing avec rage et s'enfonçant profondément les ongles -les griffes ?- dans sa paume qui saignait abondamment une sorte de sang rouge vif et brûlant, elle fixait son objectif avec l'intention de la tuer. Chaque gouttes qui retombaient sur le sol provoquaient un bruit de cuisson, d'évaporation, et s'entendait clairement dans la fraîcheur de la nuit, maintenant que tout était calme, ou presque.

Hellena n'aurait su dire si ses battements cardiaques pouvaient se ressentir. Elle s'en fichait. Elle jubilait, maintenant. Un horrible rictus avait pris la place de sa moue. Désormais, elle ressemblait plus à un démon qu'à un ange, chose qu'elle laissait souvent croire tant son élégance et l'innocence pouvait se lire sur son visage. On lui aurait donné le bon dieu sans confession. Mais plus maintenant.
La belle dégagea une petite flamme dans ses mains mais rapidement elle grossit, s'intensifia et devint pratiquement la seule source de lumière consistante de la zone. La sphère prit de l'ampleur et devint aussi grosse que l'égo de Maléfique, puis, elle s'affaissa et commença à rétrécir en allant du gros au corpulent jusqu'au plus petit. L'étrange petite sphère de flammes avait presque disparue mais elle brillait de plus belle, flottant tout juste à quelques centimètres de l'index d'Hellena. Elle sourit, visiblement satisfaite par ce qu'elle arrivait à produire, et pointa son doigt en direction du ciel où la petite sphère fusa lentement avant de prendre de plus en plus de vitesse. La flamme, de la taille d'un petit pois, marqua un arrêt en même temps que le doigt d'Hellena, ensuite, il y eut une explosion lorsque la belle referma son poing où le sang ne coulait plus à présent. La déflagration assourdissante, très haute dans le ciel, résonna comme 10 feux d'artifices réunis en un, mais ne provoqua pas de dégâts, ni à Maléfique, ni à son corbeau. Ceci était un avertissement avant tout qui pouvait en quelque sorte résumer le sort qu'on donnait aux sorcières aujourd'hui.  

-La prochaine est pour toi...
murmura la demoiselle.

Et elle comptait même faire cramer la maison du sac à farine si elle était sous-estimée à nouveau.

A-Lice | Never-Utopia

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Face à face avec le mal [PV Maléfique]
Revenir en haut Aller en bas

Face à face avec le mal [PV Maléfique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'orbe maléfique
» aura maléfique , combat ? ... ( libre )
» Obsession Maléfique (feat. Iris)
» Un forum maléfique, oui... mais lequel?
» [Disney] Maléfique (2014)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom hearts reload  ::  :: Halloween Town-