Partagez|

C'est de l'Ombre que nait la Lumière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 08/07/2016
Pièces d'or : 50
The Reaper
Akane Chöko
MessageSujet: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Ven 8 Juil - 15:39


Akane Emiko Chöko

Some Informations

Nom & Prénom : Akane  Emiko Chöko ou N°2
Âge : 21 ans mais j’en parais 26 lors de ma transformation.
Surnom : « Accroche Cœur ». De mon ancienne capacité à simplement arracher le cœur de ma victime… Puis « Reaper » depuis ma nouvelle quête.
Lieu de naissance : Inconnu
Lieu de vie : Halloween Town depuis 2 ans.
Groupe : Civil
Arme : Mes ongles. Aussi pointus que des lames…Mais il m’arrive de porter un katana ou une paire de révolvers. Jamais trop prudent avec les suceurs de sang mais je ne porte jamais toutes la ribambelle d’arme en même temps. Question de principe.  
Pouvoir : • Sens surdéveloppés : Les cinq y passent. Je peux voir à des mètres que l'œil humain normal ne peut percevoir. Mon odorat est très sensible. Voir trop pour certaines odeurs comme le sang, la pourriture ou encore l'alcool. Mon touché est sans égal, capable de donner la matière et le sens du tissage ou même reconnaître quelqu'un par un simple contact après des années. Mon ouïe est toute aussi développée. On ne peut presque jamais me prendre par surprise.
• Régénération : Le processus est bien plus lent que la moyenne pour un demi-démon. Il suffirait pour moi de boire du sang humain pour retrouver toute mes capacités mais je préfère largement souffrir pour éviter de devenir un monstre. La plupart du temps, mes blessures se cicatrisent toutes seules après plusieurs jours. Sauf si on vise un point sensible...
• Vitesse dupliquée : Du sang de démon coule dans mes veines et je l'utilise à bon escient dans ma quête de justice. Parcourant une distance bien plus rapidement qu'un être humain ordinaire, je peux facilement rivaliser avec un lycanthrope. Mais cette vitesse n'est que temporaire. Cela ne dure même pas cinq minutes.
• Force : Un coup et je peux envoyer quelqu'un à l'hospice. Ma force est celle d'une bête dont il ne faut pas éveiller l'instinct. Car ce pouvoir ne vient à son apogée que lorsque je me transforme. Ce pouvoir est un héritage compliqué que je ne maîtrise pas toujours.
• Manipulation : Un pouvoir bien vaste puisqu’il peut concerner les hommes comme les animaux. Il me fait beaucoup me concentrer pour parvenir à un résultat. Néanmoins, quand j’y parviens la personne sous mon emprise exauce n’importe lequel de mes souhaits jusqu’à ce que je lève le charme. Mais quand il se rend compte que de la chose, il n'a plus d'effet.
Race : Demi-vampire




Caractère • Inside of me



On pourrait me penser sans-cœur et cruelle à cause de mon sang. Pourtant tout est loin d’être le cas. J’ai toujours été la plus gentille d’entre nous. La plus avenante et la plus souriante. On venait souvent me voir lorsqu’il y avait un conflit entre deux enfants de notre section. Je savais me faire respecter et aimer… Même si cette partie n’est plus, je ne reste pas moins agréable et attentive envers ceux que j’aime. Mon côté vampire ne fait pas forcément de moi un monstre plus horrible qu’un autre. De toute façon, j’essaye toujours de protéger mes proches et les gens qui m’entourent. Qu’ils soient amis ou ennemis, de la Lumière ou des Ténèbres, vieux ou jeunes, bon ou mauvais. Je protège n’importe qui du monstre qui vit en moi. Il me connait et sait mes points faibles. Il fera tout pour venir me détruire et faire de moi ce que je ne suis pas : une bête.

Mais pour le moment, je profite de la vie et de cette deuxième chance. Je répare les troubles causés par ma demi-race en aidant l’autre. Je les aide lorsque le danger est important. Le cœur sur la main, je suis prête à donner ma vie pour eux. À son grand désespoir… C’est pour ça qu’il  fait tout pour me garder en vie. Je sais ce qu’il me faire. C’est pour ça que je cherche un moyen de me repentir ou même de me tuer. Quoi qu’il en soit, au moment où je suis là pour protéger une personne qu’un vampire, il n’y a plus de place pour la sympathie ou la courtoisie. Je deviens un chasseur : il doit mourir ou fuir. Pas de grâce. Pas de pitié pour eux.

Pourtant, comme toute demi-créature, ils connaissent mon point faible et l’utilise à leur avantage. Ils blessent un humain et je me retrouve à me battre avec un ennemi puissant et mes pulsions. Autant dire que lors de ces moments, j’évite de m’attarder dans le combat. Un travail rapide et avec douleur de préférence. Puis vient le moment de la chute, quand les humains savent ma seconde partie. Ils pourraient me tuer aussi ou me chasser mais non. Ils me remercient. C’est dans ce genre de moment que je comprends pourquoi je suis aussi attentive. Puis, à force de ne laisser que la mort sur mon passage, j’ai eu le droit de posséder un nouveau surnom « Reaper ».

Je ne me plains pas de ma situation. Bien que je sois maintenant sans toit fixe ou sans attache réelle qui me fait rester dans un monde, j’ai appris à faire avec. Mais pourtant, je n’oublie pas Jack, mon squelette en costume sans qui je ne serais pas là. Plus que quiconque, je me dois de le protéger lui et Sally. Après tout, ils vivent dans un monde de Ténèbres…





Particularité • Furtur past and present



♦ Tatouages/Cicatrices : Depuis mon entrée à l’institut, je suis marquée à vie dans le dos. Tout le long de ma colonne vertébrale en commençant par nuque se trouve un tatouage. Ecrit en chiffres romain, neuf numéros dont la plupart sont barrés au couteau. Il n’y a que le un, le deux, le six et le huit qui sont encore intacts. Signe que les porteurs sont encore en vie.
♦ Transformation : En forme humaine, sans signe apparent de mon demi-sang, mon visage reste aussi pâle qu’une craie, mes yeux sont bleus clairs et ma chevelure reste brune. Lorsque je rentre en contact avec du sang, se sont mes yeux qui virent au rouge. La couleur varie en fonction de l’intensité et de la proximité de mon point faible. Les veines de mon cou et de mon visage virent au rouge écarlate avant de se teinter petit à petit à du pourpre qu’on pourrait croire mes veines noires. Vient ensuite la dernière phase… Lors de ma transformation, mon corps subit bon nombre de changement : il vieillit et se métamorphose à certains endroits. Mes cheveux deviennent cendrés, mes yeux restent rouges, mes ongles se transforment en griffes et apparaît alors mes dents de vampire. Pour calmer cette bête, il y a deux façons : étancher sa soif ou l’attacher avec de l’argent.
Lorsque je reviens à moi, mes ongles sont souvent en sang comme mes gencives.



Et derrière l'écran

Ho ho ho ! C’est moi ! Le Père Noël. J’ai plusieurs mois d’avance mais ce n’est pas grave. J’avais hâte de vous voir… !
*tousse* Nan plus sérieusement c’est encore Malia xD Oui je sais… Oui encore moi… Oui je ne compte pas vous lâchez la grappe… Que voulez-vous les petits clous ! Quand on aime on ne compte pas :3

Règlement lu et approuvé !

Ps : Y a un cadeau supplémentaire pour les potentiels posteurs 8D Je dis ça, mais je ne dis rien… *sors*

Informations à remplir

▬ Projet inconnu ♫ Vagabond et Nanfe = Akane Emiko Chöko ♣ Civil {PRIS}

A-Lice | Never-Utopia

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur mais la capacité de la vaincre - N.M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 08/07/2016
Pièces d'or : 50
The Reaper
Akane Chöko
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Ven 8 Juil - 15:43


Histoire • On the tracks of my past



Un être à part…
Plus bas que terre…

Lieu : Inconnu

On né pour mourir un jour. C’est ce que mon père m’a toujours dit. Il savait très bien de quoi il parlait. Pour un vampire, l’espérance de vie ne devait pas dépasser les cent ans. La raison principale ? Les chasseurs. Ceux de la Confrérie aussi. Puis ceux de la Lumière. Il n’y a pas de place pour eux dans le monde. Après tout, ils tuent pour avoir l’essence de leur victime. Les gens de haut rang ne sont pas forcés de boire le sang. Il peut suffire simplement à leur retirer un peu de leur force vitale. À défaut de goûter le sang bien trop salissant pour leurs lèvres délicates… En ce qui a pu concerner mon père, il faisait parti de cette haute société. Quelque part. Il n'a jamais voulu me dire où il était né. Il me disait juste que ma mère venait d'un monde Neutre. Où les Dieux portaient les noms de Zeus, Athéna, Hadès. Mais me disait bien que le fait de voler la force chez lui ne lui suffisait pas pour se calmer. Alors il allait de monde en monde. Récoltant du sang de n’importe qui pour essayer d’apaiser la bête qu’il était. Même avec ce passé, il a toujours été pour moi un modèle. Surtout après sa rencontre avec ma mère.

Une nuit où il était parti en quête de proies, il tomba sur elle. Seule dans son jardin, assise à regarder la fontaine qui venait juste d’être décorée par des bougies et autres offrandes. Elle m’avait raconté que ce moment-là était sacré pour elle. Le moment où elle pouvait se vider l’esprit et alléger son cœur. Mais elle était aveugle. Bien qu’elle ne puisse rien voir, elle avait senti une Ombre planer autour d’elle. Je me souviens qu’elle n’avait peur de rien. Pas même de lui le premier jour. Même en sentant la mort et le sang. En se redressant pour lui faire face, ma mère dû se blesser. Car elle m’avait raconté qu’à peine une goutte de sang perlant son bras, un mouvement se fit sentir près d’elle et elle sentit sur son bras les lèvres douces et chaudes d’un homme.

On peut qualifier leur rencontre de « romantique » s’il n’y avait pas eu les inconvénients par la suite. Traque, Peur, Amour et Accouchement. Après ma naissance, il a été beaucoup plus compliqué d’effacer ses traces. Un bébé a toujours eu la capacité d’avoir une odeur reconnaissable entre mille et de loin. Nous retrouver n’a pas été compliqué. Mais étrangement, avant l’arrivée des Vampires, mes parents tombèrent sur un homme vêtu de noir. Pas ceux de la Confrérie. Un autre. Il les informa d’un marché. En l’échange d’être accepté chez une communauté faite de vampires et donc loin de la traque, ils devaient promettre de m’échanger le jour de mes sept ans. Pour mettre en confiance mes parents, l’homme feinta en affirmant que j’allais devenir avec beaucoup d’autres sang-mêlés un rempart contre la différence et que j’allais aider au « Nouveau Monde ». Ils étaient loin de se douter que ce propos était un mensonge. Une utopie que toute personne sur le point de mourir et de perdre sa famille pourrait croire.

Ils se regardèrent puis posèrent leurs yeux sur moi avant d’acquiescer en silence. À partir de ce jour, ma vie allait devenir un enfer. Je n’avais que quelques mois pourtant… Au moment où mes parents avaient pensés être libres, leur cachette fut attaquée par une horde de vampires. Pensant leur heure arriver, ils fermèrent les yeux et lui ne vit que des éclairs pendant qu’elle n’entendait que des détonations. Lorsqu’ils rouvrirent les yeux, mon père tomba sur un massacre. Des hommes dans l’ombres tenaient des armes encore fumantes dans les mains. L’homme lui n’avait sorti qu’un simple katana qui était couvert de sang jusqu’à son pommeau. Son visage était recouvert d’éclats et un rictus de triomphe mélangé à un monstre étirait ses lèvres. Il leur fit signe de se lever avant de tourner le dos et entrer dans un vaisseau…

À leur arrivé sur ce monde, il n’avait rien de semblable à ceux dont ils étaient originaires. Mon père décrivit à ma mère un lieu où la Lumière était Maîtresse. Où la paix avait un goût de demain. Mais bien rapidement, bien qu’il fût accepté sans controverse étant un vampire supérieur, pour ma mère et moi, se fut autre chose…


Naître parmi les bêtes…
Apprend la loi du plus fort…

Lieu : Quelque part dans un monde à la Frontière des Ténèbres.

C’est ainsi que j’aie grandi avec des créatures dites de la « nuit ». Ce qui était en fait complètement faux. Ils chassaient juste à ce moment-là. Mais sinon, ils vivaient une vie des plus banale le reste du temps. Ceux avec lesquels nous vivions été très loin de ceux qui avaient voulu notre peau. Eux, ils ne chassaient pas les humains, se contentant simplement des animaux qu’ils utilisaient pour se nourrir. Ils avaient tous des enfants de différents âges. Les plus forts et les sang-mêlé entraient tous à l’âge de sept ans dans un autre établissement, loin de leur famille. Ils nommaient cela le « Centre ». Mais son vrai nom était bien plus long et laissait tout le monde dans le questionnement. « Centre d’Aptitude pour Créatures et Hybrides Confirmés. ». Ce nom faisait miroiter des choses bien loin de la réalité.

Comme toute communauté et même si les vampires supérieurs n’avaient pas la main mise sur cet endroit, il fallait quand même avoir un chef. Et par-dessus tout, des conflits. C’était par ça que tout le monde vivaient. Après tout, ils étaient presque tous vampires. On me raconta même qu’un jour, mon père se prit un coup à la place d’un autre. S’en suivit un combat presque à mort entre lui et une femme. Il n’y eut aucun gagnant. La raison ? L’homme en noir mit fin à tout en les électrocutant. Tout le monde comprit alors qui ne fallait jamais ce le mettre à dos…


Maman raconte-moi…
Mon envie de sang…

Lieu : Quelque part dans un monde des Terres Neutres.

La première fois que j’ai vu du sang ? Je devais avoir six ans. Ma mère préparait le repas et mon père était parti à la chasse avec quelques hommes. La vraie chasse. Celle où les victimes étaient des animaux comme les biches… Alors que je jouais gentiment dans mon coin, j’entendis ma mère pester tout bas et le son métallique de quelque chose tombant au sol. Intriguée, j’étais allée voir sans me douter de ma réaction. Lorsqu’elle sentit ma présence, elle se retourna dans ma direction et m’appela.

- Maman il y a du rouge dans tes mains.
- Ce n’est rien… Cel…
- Ça sent bon…
- Akane, mon ange. Retourne dans ta chambre. Il ne faut pas que tu restes là.
- Maman…

Ce qui suivi ? Un hurlement qui attira l’attention des voisins. À leur arrivé, j’étais déjà à la limite de devenir le monstre. Lorsque mon père revint de la chasse et qu’il tomba sur sa maison remplit d’invités, il essaya de jouer des coudes pour finalement tomber sur l’homme en noir et ma mère qui venait juste de se faire soigner la paume.

- Tara !

Lorsqu’elle entendit son prénom, sa tête se leva vers la source et elle sentit des bras l’envelopper avec amour.

- Qu’est-ce qui est arrivé ?
- Rien. Je me suis blessée.
- Akane vient de découvrir ses pouvoirs. fit l’homme sur un ton monocorde.
- Elle n’a pas… ?
- Non !
- Où est-elle ?
- Dans le bâtiment sécurisé en train de se calmer.
- Qu-…

L’homme expliqua en détail ce qui se passa avec moi. Ma semi-transformation, mon envie de sang et cette chose qui se cachait en moi. Ce que j’allais nommer plus tard comme le « monstre ». Sans attendre, il rejoignit le bâtiment en question pour tomber sur une créature bien loin des vampires. Il questionna les hommes avec lui et surtout celui en noir. Aucune réponse mise à part,

- Elle sera sûrement plus importante que je ne le pensais…


Pourquoi ces barbelés…
Ça pique…

Lieu : Quelque part dans un monde aux Frontières des Ténèbres.

Suite à cet incident, je ne suis jamais retournée auprès de mes parents. Emprisonnée dans le complexe sécurisé, je n’avais pas le droit de voir du monde sous peine de réveiller ma créature. La dernière fois que j’avais vu mon père c’était juste après avoir attaqué ma mère. Je me souviens de la salle d’une blancheur immaculé et surtout du silence qui y régné. Au bout de plusieurs heures, j’avais commencé à entendre des voix et voir des choses étranges. Le monstre en moi se tut et je fus enfermé dans une cellule. Malgré mon jeune âge, les gens se fichaient pas mal de ce détail. La raison principale était sûrement la place qu’on allait avoir au sein de la communauté. Quoi qu’il en soit, n’avoir que six ans et terminer dans une petite pièce n’était pas la chose la plus agréable qui pouvait exister. Pourtant j’étais dedans jusqu’à ce que j’atteigne l’âge pour lequel mes parents m’avaient échangé.

À partir de là, ma vie commença à être cet enfer. J’avais pris mes quartiers dans une chambre. Spacieuse, lumineuse, agréable et bien rangé. Loin de saleté de l’autre. J’avais ainsi découvert des mois plus tard un intérêt pour l’art et le dessin. En plus des entraînements dont je devais faire partie, j’avais aussi des temps à moi où je pouvais perfectionner mon art dans tous les domaines. Que ce soit dans la peinture, la craie, le fusain et autres. Mais très vite, les mois s’écoulèrent et je n’avais plus de temps pour moi ou pour mon passe-temps. Nous avions toujours quelque chose à faire pour l’institut. Puis il y avait les enfants qui mouraient de fatigue ou tué par un excès de violence à cause de leurs gênes de pur-sang ou de sang-mêlé. Au final, après plus d’un an, nous fûmes séparés en plusieurs groupes de neuf individus.

Debout devant notre référent de section, il nous fixait l’air de rien comme s’il avait tous les pouvoirs. Ce n’était pas faux dans un sens. Il nous prit par le bras et nous disposa de façon à « trouver l’équilibre dans la chaîne alimentaire. » Personne ce jour-là ne compris son allusion.


♠ J’ai un chiffre…
Pour l’abattoir…

Lieu : Quelque part dans un monde aux Frontières des Ténèbres.

Le Mal fut immense. Quelque chose d’incomparable à côté de la mort. La chair s’ouvrait. Saignant à vif. Le sang coulait. Ruisselant dans le dos telle une cascade de douleur et de cris. Il n’y avait pas que ça qui hurlait à la délivrance. Les poignets. Les chevilles. Tout se contractait sous la pointe. Mon visage était rongé par les larmes. Plus rien n’avait de sens. Je ne savais plus rien. J’avais juste mal. On me demandait de me taire. On me frappait pour que cesse mes jérémiades. Mais je n’étais pas seule. Nous étions neuf à souffrir en même temps.

- Vous pouvez déjà rayer le sept. Il vient de mourir.

De simples rires. Une autre douleur. Cela faisait maintenant trois ans que j’avais intégré le Centre. Trois ans de bons et loyaux services. À nous entraîner pour faire ressortir notre créature. Dans la chaîne j’étais la deuxième plus puissante de mon groupe. D’où le fait que je porte ce numéro dans ma chair. On nous avait manipulé. Faire de nous des ambassadeurs. Des gens là pour aider leurs prochains. Mes parents avaient cru leur bonne parole mais il n’en était rien. Nous n’étions ici que pour des projets plus sombres. C’était pendant cette période-là que j’avais entendu parler de la Confrérie. Ils voulaient leur être supérieurs avec des armes plus puissantes. Ils se fichaient du Kingdom Hearts ou même de la guerre entre la Lumière et les Ténèbres. Leur but était d’étendre leur influence. Gangréner la société dans chacun des camps. Les détruire de l’intérieur. Faire de nous des machines plus que des êtres humains...

Un dernier cri et on m’avait libéré. Mon corps chuta lourdement sur un sol froid. Je ne parvenais plus à parler ni à bouger. Ma voix n’était plus qu’un écho lointain. J’avais mal mais ce n’était qu’un vent froid qui me balayait le corps. J’avais tenté de me redresser mais en vain. Je me rappelais très bien avoir senti une chaussure sur ma tête. Puis ce fut le trou noir…

À mon réveil, j’étais sur un lit et le moindre mouvement m’arraché une plainte. Des bandages me prenaient tout le torse, cachant la misère de ce qui venait de se passer. Je vis alors, là, assit près de moi un enfant. Il n’était pas plus vieux que moi. C'était même le contraire. Le plus jeune de notre groupe.

- Dan ?
- Akane !
- Qu’est-ce que tu fais ici ?
- On m’a autorisé à venir te voir… Tu es là depuis deux jours quand même. On pensait que tu étais morte !
- On ?
- Oui… Numéro un, trois, quatre, cinq, six, huit et moi : neuf.
- Numéros ?
- Akane tu es sûre que ça va ?
- Je suis quel chiffre ?
- Le deux bien évidemment ! Tu es presque aussi puissante qu’Al !! Enfin… Un…
- Et le sept ?
- Anna… ? Elle est morte durant la séance de marquage.

Je sais que j’aurais dû pleurer à cette nouvelle. Mais je me suis mise à rire. À rire à ne plus pouvoir m’arrêter. Je me souvenais de la tête de Dan. Il avait eu peur de moi à ce moment-là. Je n’étais qu’un monstre qui riait au malheur des autres…


♠ J’ai mal…
Mon instinct me tue…

Lieu : Quelque part dans un monde aux Frontières des Ténèbres.

Nous avions finalement continué les entraînements. Deux ans encore. De plus en plus compliqués. Rudes et inhumains. Beaucoup d’entre nous avaient laissé surgir leur bête. C’était donc suivit des examens pour eux. Trois mourut. Les raisons restèrent obscures mais comme moi, Un savait qu’il avait mis fin à ses jours pour ne plus souffrir. En y réfléchissant, il ne manquait plus que huit et moi pour ressortir le démon en nous. Mais nous n’avions pas eu le bon déclic. Certains avaient découvert leur force et seconde nature par la souffrance de l’esprit. D’autres du corps. Sinon par envie de se surpasser comme Un. Neuf c’était pour se protéger de la mort… Moi, je n’avais pas encore découvert ce qui allait me changer.

Bien que je sentais du changement dans mon corps, je me transformais en femme avec les désagréments de la chose puis je sentais aussi une palpitation au fond de mon cœur. C’est pendant ce long moment que j’ai ressentis pour la première fois mon envie de sang. On m’avait forcé à en boire ; le goût métallique, l’odeur. Tout me donnait envie de vomir. Mais même en me faisant tester ça, mon changement n’avait pas opéré.

Un jour, j’avais même fini par me blesser pour boire mon propre sang et éviter d’attaquer une personne de mon groupe. On m’avait retrouvé dans ma chambre, inconsciente et les poignets en sang.  


♠ Pour une vie…
Il faut un sacrifice…

Lieu : Quelque part dans un monde aux Frontières des Ténèbres.

Un dernier test à pratiquer sur moi. J'étais la dernière à ne pas avoir dévoilée la face caché. Le jour de l’attaque sur ma mère ne sait pas reproduit. Pourtant ils avaient tout essayé. Tout ou presque. Un jour, alors que c’était notre journée de repos, ils arrivèrent dans la salle commune et nous emmenèrent tous dans un autre complexe. Certains terminèrent derrière des vitres et d’autres, comme Neuf et moi, nous terminions au milieu de la pièce où résonnait les pas de l’homme en noir. Il faisait des cercles autour de nous comme un loup près à sauter sur sa proie. Les mains dans le dos, il se mit à parler et je compris rapidement qu’il s’adressait à moi.

- Nous avons tout fait pour que tu deviennes la créature de ton enfance. Celle qui avait failli tuer sa mère. Le sang, la douleur, l’humiliation. Rien. Rien n’a fonctionné avec toi. Alors… Nous en sommes venus à une conclusion.

Il s’approcha de nous et nous regarda comme des vermines. J’entendais le son de son gant grincer sous la pression de son poing en train de se serrer. Sa mâchoire se crispa et un sourire étira ses lèvres.

-Nous avons donc conclut ça…

Sans cri égard, il prit Dan contre lui. Appuyant son bras contre son cou. Mon ami avait alors gémit. Il me fixait avec la peur dans le regard. Il ne comprenait pas. Moi non plus… L’homme se mit à sourire encore plus et il sortit de nul part une lame fine qu’il enfonça dans la gorge de son otage. Mes yeux s’écarquillèrent. Ma bouche s’entrouvrit et un cri bien loin d’un être humain retentit. Le monstre venait de sortir de sa cachette…

- Le sang d’un être cher t’aide à nous faire découvrir ta vraie nature !

Sans douceur et âme, il jeta le corps de Dan à mes pieds. Nous pouvions entendre des coups sur une vitre. Des cris étouffés d’enfants en colère puis le mien. Quelque chose venue tout droit de mon cœur. Je sentais alors mes ongles se transformer en griffes, mes cheveux se mirent à virer au blanc, des dents poussèrent à la place de mes canines et je me sentais prendre de la hauteur… Portant une main à ma tête, j’avais hurlé encore une fois avant de fondre sur l’homme qui esquiva mon coup comme un maître. Il para une autre attaque plus imprévisible que la précédente. Il n’était pas qu’un simple humain…

- Ainsi donc, ta créature ressemble à une déesse tout droit sortie des livres.

Il esquiva encore. Le combat dura plusieurs minutes avant qu’il ne fasse un signal qui envoya de quoi me mettre au tapis. Un somnifère puissant me fut injecté et je sombrais rapidement dans le sommeil…


♠ Ce que tu représentes…
La mort…

Lieu : Quelque part dans un monde aux Frontières des Ténèbres.

Je ne me suis jamais souvenue de la semaine qui suivit cet évènement. Tout ce que je me souvenais c’était d’avoir réveillé quelque chose en moi. L’homme en noir prit soin de moi après ça. J’étais devenue sa protégée. Son petit objet aussi fragile que du cristal. Il m’emmenait souvent avec lui pour des heures d’entraînement sous ma seconde forme. Au début, j’arrivais très bien à la contrôler. Je ressemblais à une jeune femme. Je possédais des cheveux cendrés et des yeux rouges. Mes ongles ne sortaient pas encore et mes dents non plus. Tant que le sang ne venait pas interrompre ce juste équilibre, je pouvais rester ainsi plusieurs heures.

Lors d’une des nombreuses séances en tête à tête, l’homme émergea lentement de l’obscurité qui l’entourait depuis tant d’années. Il se mettait à me parler, à me raconter ses débuts. Puis on parlait aussi de moi.

- Enfant divin vêtu de rouges…
- Quoi ?
- C’est la signification de ton prénom et de ton nom petite.

J’avais gardé le silence face à ça. Que dire de toute manière ?

- Sans doute que tes parents non pas tort de te nommer de la sorte.
- Comment ça ?
- Ta seconde forme est loin de ressembler aux monstres de tes « camarades ». Bien de Un soit le plus fort, il n’en reste pas moins un monstre lorsqu’il se transforme. Toi… Tu prends la forme d’une femme. Jamais dans toute mon expérience ici je n’avais vu ce genre de transformation. Tu as quelque chose de spécial.
- Mon sang humain en est la cause non ?
- Sûrement. Mais je ne peux pas en être certain. La plupart des sang-mêlés meurt à la naissance ou ils sont chassés avec leur parents. Quoi qu’il en soit, je sais déjà tes futures missions…


♠ L’animal…
Chasser ou être chasser…

Lieu : Londres.

Il n’avait pas mâché ses mots. Lorsqu’est venu le temps de ma majorité, il décida que j’étais fin prête à rejoindre le terrain. Un y était depuis deux ans déjà. Il allait donc devenir mon mentor et mon instructeur. Rien que d’y penser, j’avais l’excitation qui me parcourait. Mais cette dernière retomba très rapidement quand il m’expliqua la raison de ma mission : faire sortir les moutons. Pour ça ? Quoi de mieux que de demander à Emiko. La femme de ma transformation. Elle avait été entraînée pour tuer et séduire. Une veuve noire dans toute sa splendeur.  Une femme redoutable qui prenait de la beauté en vieillissant. Rapidement, j’avais compris que ceux du centre voulaient faire d’elle la personnalité dominante. En apprenant le destin qui allait se jouer si je laissais faire, j’avais très vite abandonné l’idée de me nourrir de sang. D’alimenter la créature qui commençait à crier à l’intérieur de moi.

Je savais très bien que ma chère Emiko était une forte tête. Après tout, à chaque transformation, je n’avais presque aucun souvenir de ce qu’elle faisait. Sur le moment j’étais consciente. Tapis à sa place à l’écouter parler avec ma voix, mes mots et pourtant un regard et une attitude différente. Lorsqu’elle s’adressait à Un, je pouvais sentir le désir qu’elle avait pour lui. L’envie de le vider de son sang, d’être supérieur. Mais je savais que lui ne dirait pas non. Il aimait bien plus Emi que moi…

Puis un jour, lors d’une autre mission, Cinq nous rejoignit. L’objectif était simple, faire un petit massacre pour collecter un peu de peur et surtout, du sang pour alimenter les machines que nous étions. Emi n’était pas encore en action que Un me demanda de le faire à sa place. Hurlante, elle se battait au fond de moi pour m’interdire de faire quoi que soit. Mais je ne l’avais pas écouté. Un savait très bien que je pouvais faire cette mission sous ma vraie identité. J’en étais capable.

Infiltrant une soirée mondaine à Londres, nous avions pu passer incognito. J’étais la femme de Cinq et la sœur de Un. Autant dire que la chose était assez plaisante. Même s’il portait un chiffre inférieur à nous, nous ne pouvions passer à côté de des deux qualité de Cinq qui n’était autre que la manipulation et le jeu d’acteur. Il avait ce don de berner n’importe qui. Si la sélection avait dû se faire autrement, je suppose qu’il aurait terminé dans les trois premiers…

Profitant de la soirée pour nous amuser, nous ne perdions pas pour autant notre objectif premier. Puis nous avions l’agréable surprise de voir apparaître notre ennemi juré. Non. Il ne s’agissait pas d’une souris miniature porteur de clé ou encore un homme vêtu de noir et aux cheveux blancs ou une femme à la peau et au regard de serpent… Non ! Il s’agissait d’un mercenaire. Le meilleur tueur. Le genre à éliminer dès la naissance… Il ne me connaissait pas sous ma forme d’Akane. Du coup, Cinq et Un me demandèrent d’aller le tuer pendant qu’ils s’occupaient de notre mission principale. Je ne pouvais pas les décevoir… C’était donc dans l’optique de faire couler son sang que je m’approchais de lui.

Notre discussion dura plus de deux heures. Mais un cri perçant de femme interrompit notre tête à tête. L’homme se redressa lorsqu’il entendit le mot « Vampire ». Sans attendre, il se rua dans la salle principale où Cinq venait d’étancher sa soif. Un venait de se transformer. Cela allait devenir un carnage… Sans attendre non plus, je me ruais à mon tour mais pour tuer le mercenaire. Mais j’étais arrivé trop tard. Il n’était pas le seul homme à savoir se battre et très rapidement, mes deux amis furent contraints de battre en retraite.

- Akane !

Agilement, je sautais de l’étage sur un homme voulant porter un coup à Un. Il m’avait pris la main et s’élança hors de la pièce Cinq sur les talons. Mais très vite, nous fûmes encerclés. Notre seule chance était une porte dernière nous que Un venait d’ouvrir.

- Je vais les retenir.
- On ne part pas sans toi !
- Vous n’avez pas trop le choix. Je suis inférieur à vous. C’est à moi de rester.
- Mais tu vas mourir !
- Au moins je vais être libre.

Sans plus de mots, il m’avait poussé avec violence et avait fermé la porte.

- Cinq ! Cinq laisse-moi venir t’aider ! avais-je hurlé. Ed !

Mais je n’avais eu le droit à aucune réponse. Juste un cri, un corps lourd qui tombait et du sang qui s’écoula à travers le bas de la porte.

- Akane. Il faut partir.
- Non ! On ne pas le laisser là ! Ed... ED !!

Il ne répondit rien et m’attrapa par le bras pour me forcer à le suivre. Nous avions fini par nous réfugier dans une demeure à l'abandon. Assise près d’une fenêtre à regarder l’extérieur, je me remémorais la soirée en silence. Notre mission avait été un échec. Pour la première fois de ma vie, j’avais pensé qu’Emiko aurait réussi et son intervention par une vague de sentiments me consola dans mon idée.

- Cinq est mort. avait lâché Al aussi normalement que jamais.
- Je sais.
- Tu sais ce qui nous reste à faire.
- Oui…

Il dégaina son couteau et me le tendit en silence. Je détestais tellement cette partie-là… Pourtant, je devais obéir à mon supérieur. Calmement, ce dernier commença à retirer sa redingote puis sa chemise. Son corps était parfait, sculpté, sans la moindre trace de cicatrice. Ses cheveux courts et blonds donnaient envie de passer ses mains dedans…

- Akane !

À mon nom, j’avais relevé la tête pour tomber dans ses yeux vairons. Je sentais le rouge me monter aux joues quand il agrippa ma main tenant l’arme.

- Concentre-toi !

C’était difficile… Pourtant, quand il se retourna, la réalité me fouetta durement. Les chiffres. Dans une profonde inspiration, après son signal, j’approchais la pointe de la lame sur sa peau qui émit un frisson. Il hocha la tête, serra le poing et le couteau rentra dans sa peau. Une ligne. Puis une autre se croisant en leur centre. Une parfaite croix…

- À toi.
- Moi ?
- C’est le règlement Aka. Nous n’avons pas le choix.
- Mais…
- Je sais que tu n’aimes pas ça. Moi non plus mais il ne faut pas oublier.
- …
- N’oublie pas le sacrifice de Trois ou l’assassinat de Neuf ! La marque nous demande de rester forts pour eux. Tourne-toi maintenant.

Baissant la tête, j’avais obéit. Il m’aida à retirer mon corset puis je m’attelais à ma robe. Poussant mes cheveux sur le côté, il me demanda de serrer les dents et commença. Du sang dans la bouche à force de me mordre, je me retournais vers lui quand il termina. Les yeux en larmes, je le fixais en silence comme si j’attendais sagement un signe. Il m’avait adressé un sourire. Puis j’avais senti ses bras m’enlacer et me demander de rester forte.


♠ Laisse-moi…
Me consumer…

Lieu : Quelque part dans un monde aux Frontières des Ténèbres.

Suite à la mort de Cinq, les mois qui suivirent avaient été les pires de ma vie. Plus les jours passaient et moins je possédais l’envie de vivre ou de me battre. Emiko sortait plus souvent que d’habitude. Elle pouvait prendre mon contrôle quand bon lui semblait. J’étais imprévisible… Même l’homme en noir avait du mal à calmer la bête que devenait chaque jour mon double. Finalement, on m’avait interdit d’aller sur le terrain de peur que je ne fasse n’importe quoi avec la vie des gens de mon groupe. Mais n’étant pas moi Akane, je savais très bien qu’Emiko aurait été ravis de tuer tout le monde.

Enfermée dans ma cellule à broyer du noir, je me mettais à réfléchir sur ma vie et comment j’avais fait pour en arriver là. Au fond de moi, je pouvais sentir les émotions de ma bête et je pouvais presque les interpréter par des phrases.

« On devient faible ma petite Akane ? »
- La ferme toi.
«  C’est ainsi que tu parles à toi-même ? »
- Tu n’es pas moi. Juste un ramassis de mauvaise intention. Un cœur noir.
« Oh parce que toi tu es mieux que moi ? »
- Je n’arrache pas le cœur de mes victimes moi.
« Mais tu laisses tes amis mourir à ta place. Tu es pathétique. »
- Tais-toi !
« Quoi ? Tu n’aimes pas la vérité ? Pourtant il faudra t’y faire, nous sommes deux. Nous avons toujours été deux. »
- C’est faux. Je suis Akane. Toi tu n’es rien d’autre que ma transformation.
« Tu n’es même pas sûre que ce que tu dis. Je sens que tu doutes. Ce n’est pas étonnant quand on est aussi faible. »
- La ferme !
« Laisse-moi te consumer. Laisse-moi prendre ton cœur. Je te serais redevable en te libérant de tes chaînes. »
- Pardon ?
« Fais en sorte de nous sortir de là. Prends les devants. Montre leur la place de Deux. Quand ils seront là, laisse-moi les tuer et tu seras libre ! »
- Jamais !
« Regarde la réalité en face ! Ils ont tué Sept. Assassiné Neuf. Laissé mourir Trois. Abandonné Cinq. Tu veux vraiment travailler pour eux !? »
- Non…
« Alors libère moi… »



♠ Dompter sa peur…
Pour devenir moi…

Lieu : Quelque part dans un monde aux Frontières des Ténèbres.

Le bon moment. J’avais dû attendre ce jour pour agir. Emiko bouillonnait en moi comme un volcan prêt à exploser. Elle voulait déferler sa rage. Cette envie de tuer propre à elle. Ce jour-là… Ce jour-là arriva enfin… Nous étions tous, les survivants et autres personnes du groupes invités à un repas organisé par le Centre pour notre travail. J’avais sortis ma plus belle robe. Coiffé mes cheveux, maquillé. Un était mon cavalier et il était venu me chercher dans ma chambre. Ensemble, nous étions arrivés dans la salle. Tout le monde était là. Même les têtes pensantes de l’organisation… Un sourire s’était dessiné sur mes lèvres.

- Amuse-toi bien Emi.
« Compte sur moi… »


Nous leur avions laissés le temps du repas pour profiter une dernière fois de leur vie. Puis… Je m’étais levée pour porter mon verre en honneur. Tous les regards sur moi, j’adressais un signe de tête à l’homme en noir avant de commencer.

-Je veux porter un toast à tout le monde ici présent. Beaucoup d’entre vous me connaissent. Je suis Akane. La numéro deux de la Section C. Mais la plupart ici présent ne savent que mon autre identité. Celle d’Emiko.
« Dépêche-toi… »
- Les présentations terminées, je veux vous parler de l’expérience enrichissante que le Centre m’a donnée depuis que j’ai sept ans. Cela va donc faire douze ans que je travaille pour vous ! Merci pour ce que vous m’avez appris.


L’homme en noir s’était mis à sourire avant de lever son verre vers moi. Je pouvais aussi sentir le regard de ceux de mon groupe. Ils ne comprenaient pas.

- Souffrance, mort et sacrifice. Ma vie n’a été qu’un jeu pour vous et pourtant, vous avez fait de moi une autre personne. Je dois à présent vivre avec ma double identité. Emiko est certes une femme de caractère qui ne laisse pas de place à la compassion d’autrui ou au désir de faire régner la paix. Non ! Elle a été entraînée pour tuer. Faire peur. Une machine de guerre. Sans âme et sans cœur !
« Mmh… Merci pour tes compliments Akane. »
- Mais ! Elle fait partie de moi. Nous partageons le même corps. Les mêmes sensations. Pourtant, elle n’est pas moi. Nous n’avons pas les mêmes désirs. Mais nous avons le même rêve…

- Qui est ? demanda une voix.
- Oh mais… De vous tuer.


♠ Le gibier…
Est devenu chasseur…

Lieu : Quelque part dans un monde aux Frontières des Ténèbres.

Je n’étais devenue qu’un fragment de moi-même après mes mots. Emiko prit le dessus comme convenu. Elle massacra tout le monde. Toutes les personnes non-bêtes. Elle n’épargna même pas l’homme en noir. Son mentor. Les seuls à rester en vie ? Ceux de sa Section. Elle ne pouvait pas lever la main sur eux de toute façon. Nous avions grandi ensemble. Elle se mit à rire. Je comprenais alors. Elle se fichait pas mal de savoir qui ils étaient. Pour elle, ils n’étaient rien d’autre qu’une cible. Je me sentais faible sur le moment. Je voulais me recroqueviller et oublier mon erreur mais les cris, les plaintes d’agonie et souffrance. Les pleurs et tires... Mon erreur. Je voulais...

- JE VEUX ME REVEILLER !

Dans un sursaut, mon corps fut pris dans les méandres de la solitude et de la froideur de l’univers. Je ne ressentais plus rien que le vide. Un vide à l’intérieur de moi. Comme une horloge qui venait de perdre un engrenage précieux. Comme un poisson hors de son eau. Un homme sans conscience… Il n’y avait plus rien qui me reliait à la vie. Rien sauf peut-être…

- Akane bon sang ! Réveille-toi !

Une vois familière. Lointaine. Des crépitements comme un brasier. Peu à peu, je retrouvais les sensations de mon corps. Il se faisait mal mener, secouer et agripper. Mes yeux s’ouvrirent lentement. Je ne voyais que des formes abstraites. Puis petit à petit, un visage se forma.

- Al…
- Akane dieu merci tu es vivante !
- Heureuse de te revoir parmi nous.
- Nous n’avons pas vraiment le temps de parler. Il faut sortir d’ici et vite !
- Tu peux marcher ?
- O-Oui…


♠ Tuer pour le plaisir…
Est anodin…

Lieu : Quelque part dans un monde aux Frontières des Ténèbres.

- Elle vous a épargné ?
- Oui. Que tu le crois ou non Emiko n’est pas dénué de tout sentiment.
- Son cœur est peut-être noir, mais elle nous a évité la mort.
- Comment ?!
- Elle a tué l’homme en noir.

Ils me racontèrent alors… Emiko était tellement prise dans son massacre qu’elle ne faisait attention à rien d’autre qu’à son plaisir de tuer. Son âme se consumait à chaque cadavre. Mais notre mentor avait un objectif : protéger le haut dirigeant du complexe. Celui à l’œuvre de toutes nos souffrances. Il était là. À portée de main ! Emiko le savait très bien. Pour être libre, elle devait le tuer. Ce meurtre n’allait pas être par envie non ! Il allait être un nouveau départ. Une délivrance. On m’avait raconté que dans sa folie meurtrière, elle avait encore tenu pour acquis son nom d’Accroche Cœur. Je me souvenais d’avoir souris. Son don d’anéantir les gens ainsi… Elle me glaçait le sang et pourtant, mes mains et mes habits en étaient témoins. Un me raconta le face à face avec le chef du Centre sans me dire comment elle avait fini par y parvenir. Emiko était tellement hors d’elle qu’elle lui avait crié dessus. Pourtant, aucun n’avait pu attendre… Puis elle s’était approchée, elle avait gardé sa main ouverte mais ses doigts s’étaient rejoints puis le visage de l’homme émit une grimace horrible. Il l’agrippa et lorsqu’elle lui donna un coup, il chuta. Un trou béant dans sa poitrine à la place de son cœur.

Lorsqu’elle s’était retournée, l’organe encore en main un sourire mauvais avait étiré ses lèvres. Mais elle n’eut pas le temps de profiter de sa réussite. L’homme en noir, fou d’avoir raté sa seule mission par un moment d’égarement, se rua sur elle. Un combat violent s’engagea alors. Mais l’issue fut rapide. Un trébucha et l’autre ne perdit pas de temps pour tuer.


♠ Tuer pour soi…
Est un meurtre…

Lieu : Dans le vaisseau.

-Alors comme ça, tu as tué l’homme. Pourquoi ?
« Ça te regarde ? »
- Tu oublies que sans moi tu ne serais pas là et ton massacre n’aurait pas eu lieu.
« Tu t’en veux avoues. »
- Oui et non. Je voulais être libre.
« La réponse n’a donc aucune importance. »
- Il était ton mentor.
« Je sais. »
- On ne tue pas quelqu’un qu’on considère comme son père.
« Il n’était pas… »
- Tu es moi. Mais tu as l’air d’oublier que je suis toi aussi.
« Mmh… Dis-toi que sans sa mort, tes amis auraient terminés à sa place. »
- Que veux-tu…
« Il voulait tous vous tuer après ce repas. Il me l’avait dit. »
- Tu as fait ça pour moi ?
« Non. Pour Un. »
- Tu l’aimes Emi ?
« Tout ce que tu as à savoir c’est leur version. Rien de plus. »
- Merci.
« Si tu crois que je vais me contenter de ça. Maintenant qu’on est livre, je compte bien te supprimer. Ton corps sera à moi Akane. »



♠ Mais tuer pour une cause…
Est un devoir…

Lieu : Halloween Town.

Après notre fuite du Centre, je n’avais nul part où aller. Eux non plus. Pourtant, cela n’empêcha pas Un de planifier pour nous une vie meilleure. Tout le monde était heureux sauf moi. Je ne voulais en aucun dépendre de lui. Ma liberté allait devoir se payer en combattant Emiko. Si je restais avec eux, je pouvais dire adieu à mes contrôles. L’envie de les protéger allait être tellement forte qu’elle allait gagner. J’avais donc alors décidé de les laisser dans un endroit en sécurité avant de mettre les voiles.

Pendant longtemps j’avais erré de monde en monde à la recherche d’un lieu qui pouvait me correspondre. Finalement, je trouvais mon bonheur à Halloween Town. Après tout, un squelette, des sorcières, des cadavres et des poupées vivaient là. Pourquoi pas moi ? Les Ténèbres, bien que présent dans ce monde n’allaient pas me faire peur pour autant. Je m’étais rapidement rapprochée de Sally puis de Jack avant de finalement me faire accepter par tout le monde. J’avais le sentiment d’être en sécurité près d’eux.

Quoi qu’on en dise pourtant, j’avais trouvé une nouvelle cause, un nouveau but. Je voulais détruire les dernières branches du Centre mais surtout vivre en paix. Emiko, bien que présente et dangereuse, si je parvenais à me tenir loin de ses envies, sans doute qu’elle allait se calmer et pourquoi pas disparaître !

J’avais tellement de chose à apprendre à ma sortie du Centre ! On avait beau me parler des Princesses, des Gardiens, des Porteurs autre que le roi… Je ne savais pas de quoi Jack me parlait ni même mon opinion mais j’avais hâte d’apprendre et de savoir ma place dans ce monde !


♠ Tremble…
Je suis la Mort…


Lieu : Halloween Town.

Aujourd’hui, je suis devenue l’ennemie à abattre du Centre, je n’ai pas de place. Je n’ai pas le cœur assez noir pour terminer chez les Ténèbres ni le cœur assez pur pour mériter ma place dans la Lumière. Je suis entre les deux. Une civile parmi tant d’autres. Si je n’avais qu’Akane, sûrement est-ce que j’aurais mérité d’être parmi ceux qui se battent contre les Ombres. Mais je possède Emiko. Alors… Je fais avec. J’ai pris une décision. Maintenant, je ne me bats plus pour aider l'organisation ou même détruire des gens. Je me bats pour moi et ceux qui me le demanderont. J’aiderai n’importe qui. Ténèbres comme Lumière. Je dois me laver de mes péchés… Pour cela, je voyage de monde en monde avec mon vaisseau. Volé ce jour-là au Centre. J’ai hâte de montrer à Sally et Jack que je peux aider et les protéger. Je leur dois bien ça !

Il m’arrive encore de croiser des gens du Centre lors de mes escapades. Après tout, je suppose que ma tête est mise à prix ! Que toutes les Sections doivent avoir l’ordre de me tuer a vu… S’ils n’ont pas peur de perdre des éléments si durement entraînés… Je suis prête à bien des choses pour tenir ma promesse.


A-Lice | Never-Utopia

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur mais la capacité de la vaincre - N.M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Ven 8 Juil - 16:07
Reeee bienvenue Nours ! :3

*lit sa présentation et a froid dans le dos* Dark ton personnage, je lirais tes futurs RP de loin 8D
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 1069
Date d'inscription : 28/11/2015
Pièces d'or : 963
Queen's blade
Awilda Volta
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Ven 8 Juil - 16:31
Re Re Re Re bienvenue ma jolie ptite vampirette d'amour 8D *SBAAAM*

Eh beh, ton perso elle promet x) J'aime déjà le peu qu'on lis d'elle 8D (puis elle à l'air badass et bien dark ♥ *SBAAAM*) J'ai hâte de lire la suite pour en savoir plus x). (Vient me mordre \o/ *SBAAAM*)

En tout cas bon courage pour la suite de ta fiche ma rousse adorée ♥

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Color: Firebrick ~ #B22222
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Ven 8 Juil - 17:44
Rebienvenue ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 08/07/2016
Pièces d'or : 50
The Reaper
Akane Chöko
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Ven 8 Juil - 19:07
Merci tous les trois ♥️

A> Je croyais que rien ne te faisait peur Adam xD
W> Je te mordrais quand tu voudras ma belle sanguine !!

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur mais la capacité de la vaincre - N.M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 26/10/2015
Age du joueur : 21
Pièces d'or : 160
Le mélomane
Shadow Requiem
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Sam 9 Juil - 14:47
Ooooh... voilà un personnage des plus amusants !!
Mais quelle dommage... de telle pouvoir au service de la "justice" : est ce une plaisanterie ????
M'enfin, je me ferais un plaisir de te massacrer avant de vendre ton corps au plus offrant : une demi-vampire, même morte pour de bon, ça se revend bien !

Ah oui, l'illustre être que je suis avais oublié les usages : Welcome la sanglante !!!! Razz

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 2534
Date d'inscription : 14/08/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 840
Servant of Evil
Sly
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Lun 11 Juil - 14:03
Re-yop et Re-bienvenue o/
 
Encore un perso bien WTF comme tu les aimes on dirait xD Demi-vampire et tout ça, regardez moi cette badassitude de l'extrême quoi xD
 
Et surtout la taille de cette fiche Oo tu veux nous tuer ou quoi? D= meuchante D=
 

Bon ben le blabla habituel, tu connais ce qu'il faut faire depuis le temps, bon courage pour ta fiche et surtout, amuse toi bien avec ce nouveau perso ^^

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Sly ment en #990066Sly's theme song - Kit par Elsa~
« I'm a twisted, twisted little child. Use it, break it, throw it ~♪ Hilarious, don't you think ?~♪ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 08/07/2016
Pièces d'or : 50
The Reaper
Akane Chöko
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Ven 29 Juil - 2:05
Merci vous deux !

Shad> Vas-y approche moi et je sors Emi du placard ! 8D
Sly> Je démens ! Je n'aime pas que les perso WTF... *regarde la clique et tousse* Ouais bon j'avoue ! >.<
Effectivement la taille... Pour te consoler, dis toi que tu pourras essayer de la corrompre \o/

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur mais la capacité de la vaincre - N.M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 1537
Date d'inscription : 01/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 5645
Admin suprême
Moogle
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Mar 16 Aoû - 14:30
Hello Malia et re-bienvenue parmi nous avec ton nouveau personnage. En ce qui concerne ta fiche, le caractère est très bien, ou du moins il représente bien ton personnage. Je trouve que c’est une bonne idée d’avoir fait d’elle un demi-vampire, ça donne pas mal de possibilité pour les RP et son histoire !

Pour ce qui est de ton histoire, je trouve que ce n’est pas très clair dès le début en ce qui concerne les lieux. Tu dis qu’elle est naît à Halloween Town c’est bien ça ? Alors si je comprends bien ses parents se sont rencontrés à Halloween Town avant qu’ils ne partent tous les trois ailleurs avant de subir une attaque ? Il faudrait que tu sois plus clair dans les lieux, ajoute les noms des mondes où Akane et sa famille se déplace à chaque fois parce qu’on s’y perd vite.

En lisant la suite de ta fiche je vois qu’elle vient vivre à Halloween Town après sa libération de ce centre, je comprends donc qu’elle n’y est jamais allée, du coup il faut rectifier dans les mondes d’origines, elle n’est pas naît à Halloween Town et même si elle y vit actuellement elle n’en ait pas originaire, il faut rectifier dans « Some informations ». Sinon mise à part cette erreur et le manque de clarté dans les lieux où elle se trouve, il n’y a rien d’autre à rectifier, le reste est bien. Je te laisse modifier ça, préviens-moi quand tu as terminé pour que je puisse revérifier et te valider. Si tu as des questions n’hésite pas !

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Moogle Style
Kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo. Kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo ! Oppa kupo style !


Florissone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k-h-reload.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 08/07/2016
Pièces d'or : 50
The Reaper
Akane Chöko
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Jeu 18 Aoû - 0:06
Merci Moogle.

Nope, elle ne sait pas vraiment son lieu de naissance. Etant parquet comme des bêtes dans un lieu clos, il était compliqué de savoir. Pour le côté "on se perd" c'était un peu le but en fait. Se mettre un peu à la place d'Akane et de ses parents.

Quoi qu'il en soit, voilà, si tout va bien rectifications effectuées. o/

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur mais la capacité de la vaincre - N.M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 1537
Date d'inscription : 01/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 5645
Admin suprême
Moogle
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière. Jeu 18 Aoû - 12:36



Félicitations Akane !
Voilà c’est parfait là ça me paraît plus clair. Je comprends que tu es voulu jouer sur le mystère mais dans une fiche de présentation cela n’a pas vraiment sa place, tout doit être parfaitement clair pour pouvoir situé ton personnage. Après dans les RP libre à toi de faire jouer ce mystère mais pas dans la présentation. Merci d’avoir rectifié c’est très bien comme ça. Je tenais à m’excuser pour le temps qu’a pris ta validation mais j’étais au Japon pendant un mois et je viens à peine de revenir et je vois que rien n’a été fait … Je suis désolée que tu es dût attendre, mais te voilà maintenant validé !

Bravo à toi ! Tu as réussis a terminé ta fiche avec brio et tu es maintenant validé ! Ton aventure va enfin pouvoir commencer ! Mais avant ça nous avons quelques indications à te donner. N’oublie pas de créer ta fiche de lien ici au cas où des personnes souhaiteraient se lier à ton personnage ! Surtout n'oublie pas de créer ta fiche d'activité RP, c'est obligatoire et très important, sans ça tu pourrais être supprimé si tu ne la met pas à jour ! C'est ici que ça se passe ! Tu peux, si tu le souhaite, demander un rang spécial à cet endroit-là. Histoire que tu sois unique tu vois ! Et puis enfin si tu veux des partenaires pour tes RP rien de mieux que de venir le faire ici. Si tu as la moindre question ou la moindre hésitation demande à un des admins, ne t’en fait pas on ne mord pas, du moins pas souvent ~ Puis si le cœur t’en dis viens te défouler dans le flood qui se trouve juste . Encore bravo pour ta validation et amuse-toi bien sur Kingdom Hearts Reload !

© Narja - Never-Utopia

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Moogle Style
Kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo. Kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo ! Oppa kupo style !


Florissone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k-h-reload.forumactif.org
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est de l'Ombre que nait la Lumière.
Revenir en haut Aller en bas

C'est de l'Ombre que nait la Lumière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» C'est de l'Ombre que nait la Lumière.
» Severus Rogue, une ombre marchant derrière la lumière (délai)
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom hearts reload  ::  :: Identification :: Fiches validés-