Partagez|

A land full of wonder [PV Dawn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 442
Date d'inscription : 08/05/2016
Pièces d'or : 417
Cœur Pur
Ventus
MessageSujet: A land full of wonder [PV Dawn] Jeu 19 Mai - 12:49
A land full of wonder !




La visite des Mondes, c'était un objectif pour ne pas dire un rêve le temps que je vivais à la contrée de départ avec mes amis. Puis les évènements ont fait que j'ai pu voyager mais je n'avais pas pu pleinement profiter de mes petites escapades, essayant de suivre Terra de mon mieux. Mais cette fois c'était différent, je venais de retrouver Aqua, avais fait une rencontre fort intéressante en la personne de Naminé alors je me suis dit que j'allais visiter le prochain monde que je viendrais à croiser, quel qu'il soit ! Lorsque je sautais de mon planeur qui avait plus l'allure d'un skateboard qu'un planeur, je regadais les environs. Ce que l'on pouvait dire c'était que ce monde était des plus colorés et étranges. La faune et la flore y étaient bien présentes et en quantité ! Moi qui voulais visiter des contrés différentes de celles que j'avais pu voir j'en avais pour mon argent. A certains endroits il y a avait des champignons géants à la place des arbres, sur les véritables arbres des fruits multicolores, des animaux étranges et encore j'en suis certain d'en oublier.

Ce monde était fascinant, il n'y avait aucun doute là dessus. Néanmoins, je prie soin de me déplacer avec la plus grande précaution ne sachant pas sur qui ou quoi je pouvais tomber. J'avais entendu parler de cette fameuse confrèrie, peut-être qu'il avait choisi un endroit un peu exotique plutôt qu'un territoire des ténèbres où il fait moche ? C'était tout moi ça, j'essayais pour une fois de profiter un peu et voilà que je commence à prendre la tête avec cette histoire de confrèrie noire.... Il y a des jours où je me donnerais bien des baffes pour me stimuler un peu c'est dingue ! Enfin bref, je progressais lentement jusqu'à arriver devant une espèce de clairière si je ne me trompais pas. En son centre, on pouvait y voir un salon de jardin en fer forgé blanc. Les pieds de la table ainsi que ceux des chaises représentaient un motif de coeur qui donnait un certain style à l'ensemble. Sur la table, il y a avait un présentatoir avec une vingtaine de cupcakes, vous savez les petites patisseries tendance d'origine anglaise ayant une forme de muffin, ils étaient tous très colorés et je me demandais même quels parfums il pouvait y avoir. Il n'y avait pas seulement les cupcakes mais des patisseries en tout genre et même un service à thé.

A priori, le service à thé était en porcelaine là également dans la plus pure tradition anglaise et à voir la petite fumée qui s'échappait des tasses il venait d'être servi il y a peu. Mais une question me trottait dans la tête, il y avait tous les ingrédients pour une garden party mais... personne, pourtant le thé venait d'être servi... bizarre. Je continuais d'avancer tout en restant aux aguets, la dernière fois Naminé avait réussi à me surprendre ainsi que l'autre fille à la nécropole des Keyblades mais cette fois on ne m'aura pas ! J'étais désormais à hauteur du salon de jardin et avais désormais une vue imprenable sur les patisseries et autres viennoiseries et comme par hasard c'est à ce moment là que mon ventre se mit à gargouiller si fort que si il y avait quelqu'un dans les environs il était certain que cette personne m'aurait entendu. Un cruel dilemme se présentait sous mes yeux, me servir et me substanter ou alors continuer ma route, j'avais si faim... mais se servir sans permission reviendrait à voler et je ne suis pas un voleur... Bon finalement le dilemme n'était pas si important que ça, je vais passer outre ma faim et continuer ma route.

Juste derrière la table et les chaises de jardin en fer forgé, il y avait un panneau de bois planté dans le sol, il était presque aussi grand que moi et en son pied, il y avait un trou ayant une entrée d'une trentaine de centimètre je dirais, il était impossible pour un humain ayant une morphologie normale de s'y glisser. Sur la dite pancarte, il y a avait deux fleches une suivie de l'inscription "Terrier du lapin blanc" et où la fleche partait en direction du sol et une autre indiquant la direction d'un petit charriot de bois. Légèrement curieux et voyant que j'étais dans une impasse au vu de la taille du terrier, je m'approchais du charriot. Dessus, reposait un gateau et une fiole contenant un contenu étrange. Devant chacun d'eux il y avait un petit mot : Servez-vous. Ayant besoin d'avoir quelque chose dans le ventre, je me saisissais du gâteau sans hésitation. Et puis là ce n'est pas du vole puisqu'il est marqué de se servir donc... je peux le manger !

Le sourire aux lèvres espérant que ce petit encas me ferait le plus grand bien, je dévorais la pâtisserie de bon cœur. Mon sourire ne tarda pas à s'effacer lorsque subitement je fus pris de vertige, posant une main sur mon front, je mis un genou à terre avant de sombrer dans l'inconscience la plus totale et de m'effondrer au sol.

"Ahhhh... ma tête... où suis-je ?" Balbutiais-je.

Je venais de me réveiller avec la tête lourde dans une sorte de forêt très dense, j'avais de l'herbe jusqu'aux genoux. Avançant tant bien que mal, j'arrivais jusqu'à un piquet de bois et à son pied un trou... C'est avec effroi que je relevais la tête lentement, très lentement, mon regard remontant petit à petit ce panneau de bois jusqu'à ce que mes craintes furent justifiées. J'étais devenu petit, très petit, cette satanée fiole m'a fait rétrécir !





▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 05/05/2016
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 54
Heart Seeker
Dawn
MessageSujet: Re: A land full of wonder [PV Dawn] Jeu 19 Mai - 22:19
Ainsi, tu étais devenue la gardienne du Pays des Merveilles, cet endroit des plus étranges, presque inqualifiable lorsque l'on y réfléchissait un peu. Jamais un monde ne t'avais autant intriguée. Dans tes souvenirs, le Royaume d'Ellada, lieu natal de ton autre toi, la douce Mariana, était totalement différent. Ce monde te semblait tout simplement irréel, avec sa faune et sa flore que l'on ne risquait de croiser nul par ailleurs, te donnait l'impression d'être partout et nul part à la fois, sensation si inconnue, mais pourtant pas tellement. Tu t'y sentais déjà chez toi après quelques jours sur ce sol de verdure. Pourquoi ? Parce que tu te sentais différente des autres depuis mon absence, parce qu'ici tu te sentais à ta place ... Car tu le savais, tu étais une anomalie, une princesse de coeur sans coeur, un simili de la vraie toi, celle dont tu admirais le courage, celle dont tu te souvenais si parfaitement. Les merveilles autour de toi te faisaient sourire chaque jour, te donnait l'impression d'exister parmi elles. Car oui, il t'arrivait de t'adresser aux animaux dotés de paroles, t'arrivant quelques fois à te miniaturiser rien que pour passer du temps en leur compagnie, car il ne connaissait pas la différence ...

La rencontre de ta princesse avait été un moment important de ta vie, ton devoir prenant le pas sur tout le reste à partir du moment où tu vis cette frêle jeune femme aux cheveux des blés. Tu n'étais certes pas plus imposante qu'elle, si ce n'est qu'un petit peu plus grande, mais elle, cette petite princesse, n'était pas dotée d'une force surhumaine, si peu commune. Un avantage que tu as gagné lorsque les ténèvres m'avaient enlevé à toi, tout comme ce poing américain qui ne quittait plus des doigts. Tes visions n'étaient plus si pénible, ton ami Firion ayant trouvé une parade à celles-ci. C'était bien pour cette raison que tu transportais en bandoulière une petite sacoche assez grande pour contenir la boule de cristal que t'avait offert le gardien, certainement l'objet le plus précieux que tu possédais. Le jeune guerrier était devenu quelqu'un d'extrêmement important pour toi puisqu'il t'avait aidée à trouver ta voie. Malgré le creux qui caractérisait maintenant ta poitrine, ce vide que tu ressentais chaque instant, le gardien te manquait ... Oui tu avais clairement cette impression, sans réellement savoir si ce ressenti était réel ou factice. Mais pourtant il te semblait si ... vrai ...

En vérité le premier jour, tu t'étais sentie relativement perdue, loin de ces personnes, de ces collègues que tu appelais "ta famille", bien que les visages des parents défunts de la princesse de coeur t'évoquaient légèrement ce lien. Tu persistais tout de même à croire qu'ils n'étaient pas tes géniteurs, mais les siens. Dawn, quand feras-tu le rapprochement ? Quand te décideras-tu à te rendre à l'évidence qu'elle est toi et que tu es elle ? Certes, elle me possédait et toi non ... Oui tu n'étais qu'une enveloppe vide, mais les souvenirs et les pseudo-émotions faisaient de toi un être à part entière, un être exceptionnel Dawn ... J'étais loin de toi, mais nous restions tout de même liés, jusqu'à ce que tu puisses me retrouver, car cela était ton but secret non ? Depuis que Firion t'avait parlé de cette autre princesse, cette Kairi ... Etais-tu encore en mesure de croire en quelque chose ?

En ce jour, après t'être assurée de la sécurité d'Alice, loin de cette horrible Reine de Coeur qui gouvernait ce monde, tu te permis une petite promenade au milieu de ces sentiers de sérénité. Tu n'étais pas contre une petite bagarre contre les soldats de carte parfois, te permettant de les faire s'envoler sous la force de tes poings et tu t'en amusais d'ailleurs, tant que ta princesse n'était pas en danger. Il fallait avouer que ces soldats étaient assez pitoyables et tu en étais presque "peinée" parfois. Tu vois Dawn, tu es encore capable de ressentir, comme si je faisais encore partie de toi ... Même si ton nouveau look vestimentaire te démarquait énormément de Mariana, troquant ces robes élégantes par une jupette d'un rose des plus flashs accompagné d'un chemisier noir sans manche, recouvrant une seule de tes jambes d'un bas noir. Tu avais clairement trouvé ce style extravagant pour paraitre plus ... vivante ... En tout cas, tu te fondais extrêmement dans le paysage coloré autour de toi. Et puis cela te permettais de tromper des ennemis qui te confondait bien souvent avec une adolescente sans défense, ou même une princesse de coeur au vu de cette marque quelque peu éteinte sur ton poignet.

Comme chaque jour, tu sortis ta précieuse boule transparente lorsque tu sentais un souvenir ou une vision d'avenir te submerger, brouillant quelque peu ta vue l'ombre d'un instant. Tu craignais toujours une vision de ténèbres, concernant ta princesse ou encore le gardien aux cheveux argentés, mais tu aperçus simplement une image familière, simplement ce Royaume d'antant épargné de toutes ténèbres, te faisant douter de la fiabilité de ton pouvoir. Précautionneusement, tu rangeas l'objet dans son étui pour reprendre ton chemin, profitant du calme ambiant. C'est alors que tu vis un jeune garçon inconnu, sa touffe blonde ne passant pas inaperçue dans toute cette verdure.Tu le voyais s'approcher du chariot, ceci ne présageant rien de bon. Allait-il se laisser tenter par ces messages influents ? De toute évidence, oui ... Tu voulus te précipiter pour l'empêcher de manger ce biscuit rétrécissement, bien trop tard ... Tu te stoppas, soupirante, tout en avançant prudemment vers le terrier du lapin blanc, prenant bien garde à l'endroit où tu posais les pieds, tu ne voudrais certainement pas blesser cet humain. Lorsque tu eus repéré l'inconnu, tu t'agenouillas prudemment devant lui, le rassurant d'une voix douce et basse pour ne pas qu'il prenne peur.

"Ca va aller je vais arranger ça ... Tu devrais éviter de manger n'importe quoi tu sais !" Aucune reproche, simplement un ton amusé et un sourire sur tes lèvres, rendant ton visage encadré de mèches rosées un peu plus enfantin. "Ne bouges pas d'accord ? Je ne voudrais pas t'écraser ..."

Tu te levas, prenant la fiole sur le chariot, sachant quel effet elle avait lorsque le liquide pénétrait dans la gorge d'un individu. Tu avais l'habitude d'en boire et tu sortis une minuscule fiole d'une poche de ta sacoche où tu y versas quelques gouttes du liquide. Toujours avec finesse, tu posas un genou à terre pour présenter le récipient du bout des doigts au blondinet.

"Bois-ça, tu reprendras une taille normale, mais un conseil, éloignes toi un peu pour ne pas te cogner la tête."

D'un doigt tu pointas le plafond de bois entourant l'entrée du terrier, avant de te reculer pour te relever, attendant que le petit homme reprenne sa taille normale.

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 442
Date d'inscription : 08/05/2016
Pièces d'or : 417
Cœur Pur
Ventus
MessageSujet: Re: A land full of wonder [PV Dawn] Ven 20 Mai - 15:43
A land full of wonder !




Une curieuse sensation de déjà vu, oui c’est ce que je ressentais à cet instant. C’était comme cette fois-là dans le royaume de Cendrillon et de Jaq, deux de mes amis qui m’avaient aidé à me débrouiller. Je ne sais plus exactement les détails mais je m’étais retrouvé dans une souricière, pris au piège lorsque Cendrillon sous l’impulsion de Jaq est venue à mon secours. Pour la remercier, j’ai aidé Jaq à trouver le nécessaire manquant pour la confection de sa tenue car à l’époque le rêve de Cendrillon était de se rendre au bal princier. Grâce à nous elle avait réussi à réaliser son rêve, enfin je l’espérais. D’ailleurs en pensant à ces deux-là, il faudrait que je passe les voir un de ces quatre espérant que tout c’est bien passé pour eux. Les années avaient passé et peut-être qu’ils ne se souviendraient plus de moi. Secouant la tête, je réalisais que c’était impossible j’avais sauvé Jaq de l’horrible chat de la maison, Lucifer ce qui avait scellé notre amitié.

Bon dans tous les cas Cendrillon n’étant sans doute pas dans les parages il ne fallait pas que je compte sur son aide pour m’extirper de ce mauvais pas. De plus les options s’offrant à moi n’étaient pas très nombreuses, soit je rebroussais chemin en espérant trouver quelqu’un qui puisse m’aider ou alors je tentais ma chance dans le terrier du lapin blanc en espérant que ce fameux lapin m’offre son aide et ne soit pas hostile. J’hésitais vraiment et je ne pouvais pas rester ici au pied du panneau à attendre que je retrouve naturellement ma taille ! La perspective de m’engouffrer dans un terrier sombre et humide ne m’enchantait pas mais c’était, après réflexion, la seule chose de correcte à faire.

Inspirant avant de faire le premier pas dans le but de poursuivre mon exploration dans une habitation de lapin, je sursautais devant ce qu’il semblait être un tremblement de terre. N’écoutant que mon courage je sautais sur le sol tête la première la protégeant avec mes bras. La situation était très comique si l’on regardait ma position de plus près, un peu comme celle du jeune garçon dont j’avais fait la rencontre au colisée. Les vibrations que je pouvais ressentir se faisaient de plus en plus fortes et rapprochées j’avais l’impression d’être au centre d’un véritable cataclysme, que la fin du monde se déroulait juste sous mes yeux. Ouvrant un œil, puis le second je constatais que les secousses avaient pris fin juste avant d’avoir la peur de ma vie ! L’origine de tout ce chambardement n’était pas un caprice de la nature mais une personne, une géante ! Ou alors d’une personne de taille normale mais je peux vous assurer que c’est très étrange d’être très très petit en face d’une personne de grande taille.

La jeune femme s’adressa à moi d’une petite voix calme et gracieuse, ne voulant sans doute pas m’effrayer bien que c’était loupé pour le coup. Elle voulait arranger la situation bien que je ne savais pas vraiment ce que je devais ressentir sur le moment, de la honte de m’être fait avoir de la sorte ou de la colère. Pourtant je n’étais pas quelqu’un de susceptible mais pour un apprenti keyblade master ce n’était pas vraiment le summum de fiabilité ! Plutôt intimidé par l’imposante jeune femme, je ne répliquais pas attendant sagement comme elle me l’avait demandé. D’un œil interrogateur, j’observais la scène qui se déroulait. Si je comprenais bien, la fiole contenait la formule pour grandir et moi en garçon chanceux que je suis j’ai pris le gâteau qui fait rétrécir… mais qui pouvait bien s’amuser à faire ça aux gens, c’est juste pas sympa !

Me saisissant de la petite fiole qui avait plus l’air d’un verre géant que d’une fiole, je reniflais le contenu légèrement méfiant après ce qu’il venait de m’arriver. Toujours silencieux, je levais la tête, pour constater qu’en effet il valait mieux que je me décale avant d’ingurgiter la mixture, en supposant qu’elle ait l’effet escompté. Une fois décalé, je fermais les yeux avant de boire le contenu très rapidement. Lorsque je les rouvris, je constatais que tout était revenu à la normal enfin si ce n’est des vertiges intempestifs qui m’empêchèrent de bien regarder ma sauveuse du jour.

« Euh merci… je suppose que sans ton intervention j’aurais pu rester ainsi encore longtemps. Je m’appelle Ventus, mais tu peux m’appeler Ven ! Enchanté de te rencontrer. » Légèrement désorienté, je m’affalais littéralement sur une des chaises en fer forgé ayant besoin d’un peu de temps pour reprendre mes esprits. Peut-être était-ce juste un effet secondaire après tout mon corps venait de subir un petit chamboulement ou alors c’était simplement mon esprit qui était encore perturbé de ce long sommeil sans rêve ?

« C’était quoi ? Un piège ou un folklore local ? J’avoue être un peu retourné par une telle situation. Je suppose que tu n’es pas à l’origine de tout ceci sinon tu ne m’aurais pas aidé… » Je pensais plus à voix haute que je ne parlais à la jeune fille en réalité mais elle pouvait certainement m’entendre. Me donnant machinalement une petite gifle sur le visage pour me rebooster, je quittais mon siège pour faire face à l’inconnue. Mais qu’est-ce que je pouvais bien faire, un brin perdu, je jouais instinctivement avec la corde autour de mon cou reliant la veilleuse qu’Aqua m’avait fabriqué attendant que la fille brise le silence.






▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 05/05/2016
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 54
Heart Seeker
Dawn
MessageSujet: Re: A land full of wonder [PV Dawn] Mer 25 Mai - 21:25
Depuis ton arrivée ici, tu te sens réellement mieux, ce monde te fait découvrir tant de choses nouvelles, inhabituelles, merveilleuses, car même sans moi, tu sais apprécier la beauté du paysage, tu aimes contempler ces champignons multicolores, cette herbe si verte qu'elle te semble presque fausse. Tu aimes observer ces diverses animaux étranges, voir les chenilles bleues devenir des papillons, voir régulièrement ce petit lapin blanc portant les blasons de la Reine de Coeur courir en s'époumonant de son retard. Mais par dessus tout, tu aimes te savoir utile, tu te démènes pour protéger cette personne si précieuse à tes yeux autant qu'elle ne l'est à la lumière. Parce que c'est ta vocation, parce que c'est ton devoir et que rien ne pourra jamais passer avant celui-ci. C'est plutôt amusant de voir que, même sans moi, tu as gardé ce "coeur d'or" en toi, comme des restes, des traces, des résidus. Oui Dawn, au fond de toi, Mariana est toujours là, certes bien enfouie, mais pourtant présente, faisant ressortir cette douceur, cette bonté de ce corps creux, de cette poitrine vide.

Pour tout dire, tu sais même te faire apprécier par les habitants de ce monde étrange, car tu l'es sans doute tout autant. Il t'arrive de prendre le thé avec cet homme au haut-de-forme, le chapelier fou comme on l'appelle, et ce lièvre tout aussi loufoque. Les voir verser le liquide dans des tasses sans fond a même tendance à te faire pouffer de rire, au fond de toi tu sembles avoir gardé un côté enfantin qui te rend si attachante. Ah, cet entourage te donne une certaine joie de vivre, tu ne peux le nier, même si tu te demandes souvent si tout ce que tu ressens est réel. Cette question que tu te poses si souvent lorsque tes paupières restent ouvertes durant de longues heures la nuit car tu ne ressens pas la fatigue, le besoin de sommeil n'étant pas impérieux pour toi. Mais tu occupes tes nuits à vadrouiller, à éliminer quelques ombres qui s'aventurent dans ton champ de vision et qui pourrait être un danger pour Alice.

Tu prends tes habitudes, vis ta petite routine, mais ce jour est spécial, dans la mesure où elle t'offre une nouvelle rencontre et tu remarqueras qu'elle est des plus intéressantes. Tu observes le jeune blond se servir et tu aurais presque hocher négativement de la tête pour toi-même. Trop gourmand, ou peut être affamé, il se laisse tenter, bien entendu, comme tout le monde. La longue table à la nappe blanche immaculée et recouverte de porcelaine est vide aujourd'hui, pas de trace du haut-de-forme, du lièvre ou du chat souriant, même un peu trop parfois. Tu le vois rétrécir, comme tu le pensais et accours avec précaution pour ne pas le blesser par inadvertance.

Avec douceur et sympathie, tu l'aides, bien entendu, tu es gardienne, ton devoir est de protéger le coeur pur du Pays des Merveilles, mais pas seulement, tu dois également aider les affiliés de lumière et ce garçon ne trompe pas, tu ne ressens aucune once de ténèbres en lui, clair comme de l'eau de roche. Ainsi, tu lui offres l'opportunité de reprendre sa taille normale, dosant parfaitement le liquide pour ne pas qu'il ne prenne quelques centimètres de plus qu'à l'initial ou ... quelques mètres. Tu lui conseilles de s'éloigner pour éviter qu'il ne se cogne, sans pour autant préciser qu'une belle bosse avait orné le sommet de ton crâne plusieurs jours auparavant pour avoir fait la même chose. Ah, ton côté curieux ne te quitte pas non plus jeune gardienne.

Tu avances face au blondinet qui a enfin repris sa taille normale, tu vas pouvoir parler normalement. Tu es heureuse de faire une nouvelle rencontre, enfin tu sembles l'être, mais l'es tu réellement ? C'est que tu te dis, comme toujours, tu doutes de tes émotions. Non en effet, elles ne peuvent être réelles, mais pourtant, tu sais que tu les as déjà ressentie, que Mariana les ressentait. Tes deux mains derrière le dos telle une enfant sage à l'écoute, tu ne l'interromps pas, tu te contentes de lui sourire tout en fixant ses prunelles des tiennes. Il te remercie et t'informe de son nom, te donnant déjà son diminutif, enchanté de faire ta connaissance. Tu acquiesces poliment avant de lui répondre.

"Oui en effet, sans la potion, tu serais resté à la taille d'une chenille, mais c'est plutôt amusant de voir le monde à une autre échelle ! Enfin ce n'est que mon avis ..." Tu finis par te taire, tu sembles parler beaucoup trop à ton goût, mais pourtant tu te rends compte avoir omis un détail. "Je m'appelle Dawn, je suis également enchantée de te rencontrer Ven."

Tu le regardes se laisser tomber sur une chaise et tu comprends pourquoi, sans doute quelques vertiges suite au processus, mais toi tu y es habituée maintenant. De nouveau, tu l'écoutes, lui aussi se pose des questions sur cet incident et tu réfléchis à comment lui expliquer la situation. Mais il se relève déjà pour te faire face. Tu poses ton regard sur l'étrange pendentif qu'il a autour du cou et avec lequel il joue nerveusement, mais tu reviens vite à son visage pour lui sourire. Tu poses doucement une main sur son épaule et le guides de nouveau vers la chaise qu'il avait quitté auparavant, mettant un brin de force pour le faire se rassoir, prenant place à ses côtés sur un petit tabouret.

"Je pense que tu devrais rester assis un moment, au moins le temps que je t'explique ..."

Ton attention bifurque sur la table et tu y vois une petite corbeille de biscuits secs et une théière fumante à côté. Sans dire mot, tu te saisis d'une tasse, vérifiant qu'elle contient bien un fond et verse du liquide brunâtre dans la porcelaine. Tu la tends à Ventus, sans réellement lui laisser le choix pour ensuite lui présenter les biscuits en riant quelque peu.

"Tu peux y aller, il n'y a pas de potion, je te le promets ... Mais j'espère que tu aimes la menthe !"

A ton tour, tu te sers une tasse, humant l'odeur agréable du thé à la menthe, soufflant doucement, mais sans pour autant le boire. Tu décides de te lancer dans les explications avant qu'il ne s'impatiente.

"En effet, je ne suis pas à l'origine de tout ceci, tu as simplement mangé un biscuit qui, comme tu t'en doutes, contient une potion de rétrécissement. C'est très courant ici tu sais, et la plupart du temps, nous avons tous de quoi nous faire rétrécir ou grandir sur nous. Passes quelques jours au Pays des Merveilles et plus rien ne t'étonneras ensuite ! Et la morale de l'histoire est qu'il ne faut jamais se laisser aller à sa gourmandise !" Tu ris doucement, rosissant un peu avant de reprendre ton sérieux. "Qu'est ce qui t'amènes ici Ventus ? Enfin ... Ven !"

Avec patience, tu portes la tasse à tes lèvres pour boire une gorgée du délicieux breuvage sucré.

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 442
Date d'inscription : 08/05/2016
Pièces d'or : 417
Cœur Pur
Ventus
MessageSujet: Re: A land full of wonder [PV Dawn] Mer 15 Juin - 16:15
A land full of wonder !



« L’esprit ne connait pas l’heure du destin, ni le sort à venir… »

Le destin, si j’avais su tout ce qu’il avait prévu pour moi le jour de ma naissance vous pouvez me croire qu’il y a certains jours où je serais resté sous la couette ! D’ailleurs c’est quoi cette notion de destin ? Un simple registre de nature divine où tout notre vie passé, présent, future y est consignée ? Vous imaginez-vous un simple bouquin qui connait votre avenir ? Ce n’est pas si difficile à imaginer puisque nous autre apprenti pouvant faire apparaitre une épée en forme de clef ayant le pouvoir de venir à bout de toutes les serrures imaginables. Quand bien même c’est perturbant dans un sens. Si on croit au destin cela veut dire que toute notion du hasard est purement obsolète… Une impression d’impuissance commençait tout doucement à m’envahir, je pourrais même aller jusqu’à dire que j’avais l’impression que mon corps ne m’appartenait plus. Etait-ce des effets secondaires des potions m’ayant fait à la fois grandir et rapetisser ? Je divaguais aussi bien qu’instinctivement je me rasseyais alors qu’en parallèle elle venait de me conseiller de la faire. Ce qui est marrant malgré ce qui vient de m’arriver c’est que si j’étais resté sous ma couette, je n’aurais jamais pu la croiser….

Dawn, d’après ce qu’elle venait de dire elle se prénommait Dawn et j’apprenais par la même occasion que sans son intervention je serais sans doute toujours de la taille d’un lilliputien en ce moment, ce qui provoqua un nouveau tournis. En quelques jours j’avais vécu assez d’émotion pour dix ans, faut dire que depuis mon réveil j’avais pas mal enchainé niveau rencontre et expérience loufoque. Mais quelque chose me disait que je n’allais pas regretter cette expérience actuelle. Je ne me souvenais pas avoir été autant perdu un jour, c’était une étrange sensation.

« La menthe ? … euh ah oui pas de problème merci ! » Venant de capter la fin de sa phrase, j’en déduisais qu’en fait le breuvage qu’elle venait de me proposer en était essentiellement composé. Etendant mon bras pour prendre la petite tasse de porcelaine, je la portais au niveau de mes narines afin d’humer l’odeur. A priori, il s’agissait bien de menthe bien que dans ce pays tout est si bizarre qu’il y aurait un truc louche là-dedans je ne le sentirais même pas. Fermant les yeux car j’étais déjà en train de regretter mon choix, je glissais simplement un : « Je te fais confiance… » tout en portant le breuvage encore chaud à mes lèvres.

Ma réaction ne se fit pas attendre car d’un coup sec je me relevais reposant avec rapidité la tasse sur la table tout en tachant de garder mon calme. En bon étourdi habituel, je venais habillement de me bruler la langue et je devais avouer que ça ne faisait pas spécialement du bien. Je faisais donc face à cette jeune fille prénommée Dawn qui venait de me sauver la mise tout en essayant de sauver sur ma langue, scène des plus cocasses si je m’en rendais compte et ce n’est qu’après quelques instants que je remarquais que mon attitude était des plus bizarre. Rougissant jusqu’aux oreilles, je bredouille un semblant d’excuse sans que je ne sois certain d’avoir parlé assez voir avant de me rassoir et de reprendre ma tasse comme si rien ne s’était passé. Osant enfin relever le regard sur ma sauveuse, je me décidais à la détailler un peu plus voyant ainsi qu’elle avait un look plus qu’atypique avec une jupe courte, avec un seul bas noir et d’un chemisier sombre sans manche. En fait après réflexion son style vestimentaire collé très bien avec tout ce folklore environnant. Mais qui était-elle pour connaitre aussi bien cet environnement si particulier ? De ce que j’avais pu voir, il n’y avait que des animaux assez particuliers dans les parages mais que pouvait bien faire une humain au milieu de tout ça ? Dawn m’intriguait vraiment pour le coup. Je l’écoutais ou plutôt je buvais ses paroles concernant le souci que je venais d’avoir avec ma taille.

Rougissant de nouveau rapidement lorsqu’elle se mit à rire suite à ma bévue, j’évitais son regard, honteux. Elle finit par me demander le motif de ma venue, chose que je ne savais pas vraiment moi-même. Etant toujours à la recherche d’anciens amis, j’avais opté pour ce monde uniquement pour le visiter et jamais je n’aurais pensé connaitre une telle mésaventure.

« En fait je ne sais pas si tu vas me croire mais j’adore explorer les mondes que je ne connais et celui-ci en fait partis. Bien que pour être totalement honnête je me demande si j’ai bien fait. » Pour moi, l’honnêteté est la base ainsi qu’un principe fondamental. Une idée me traversa alors l’esprit : « Je sais que l’on ne se connait à peine mais tu ne voudrais pas me faire visiter ton monde ? Ou alors m’en parler histoire que je ne termine pas dans un terrier par exemple ? » Peut-être qu’elle avait quelque chose de plus important à faire mais qui ne tente rien, n’a rien ! Et puis ce serait peut-être l’occasion de me faire une nouvelle amie ?






▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 05/05/2016
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 54
Heart Seeker
Dawn
MessageSujet: Re: A land full of wonder [PV Dawn] Lun 27 Juin - 21:51
Tu aimes tant faire de nouvelles rencontres, et tu te questionnes toujours sur le fait que celles-ci puissent déboucher sur de nouvelles amitiés. Tu n'aimes pas vraiment la solitude, et même, lorsque tu y penses, Firion a tendance à te manquer. Tu t'étais habituée à sa présence après tout, tu étais là grâce à lui et tu lui seras éternellement reconnaissante, lui qui t'avait recueillie devant cette tour mystérieuse, dans ce monde si petit, lorsque tu étais dans un état de confusion. Tu y vois plus clair maintenant et tu as choisi ta voie, celle de protéger une jeune fille douce et innocente, comme l'était Marianna.

Tu n'as ressenti aucune once de ténèbres chez le blondinet que tu as rencontré, tu t'amusais même de cette gourmandise dont il avait fait preuve. Etre réduit à la taille d'un insecte lui donnerait certainement une petite leçon sur cette valeur que certains voyaient comme un pêché capital. Ou peut-être était-ce seulement la faim qui avait tiraillé ses entrailles ? La sensation de faim a tendance à t'échapper depuis ton changement, tout comme celle du sommeil. En étudiant la question, c'est plutôt une bonne chose, cela te permet de veiller sur ta princesse même lorsque l'heure tardive plonge la plupart des gens dans un sommeil profond de songes. Mais toi, à ce moment, tu penses.

Malgré mon absence, je pense que l'on peut encore dire que tu as "le coeur sur la main". Quelle drôle d'expression pour définir une jeune femme comme toi car je ne t'appartiens plus à l'heure actuelle et tu en es parfaitement consciente. Pourtant , tu restes une personne douce et généreuse, comme elle ou plutôt comme toi avant. Mais ça, tu ne l'as pas encore imprimé ma chère petite Dawn. Au point où tu t'es créée ta propre identité, enfin ce nom d'aube que t'as offert ce cher Gardien, celui que tu admires tant.

Tu as tendance à beaucoup parler, le garçon va finir par te prendre pour un moulin à paroles, mais tu ne t'en formalises pas, tu es bien trop "heureuse" de voir un nouveau visage amical, enfin c'est ce que tu crois car techniquement, tu ne peux être heureuse sans toi. Tu lui sers une tasse de thé à la menthe, en précisant les arômes de celui-ci, le rassurant sur l'absence de potion magique également, il allait certainement se méfier maintenant. Tandis que tu attrapes toi-même une tasse de porcelaine, tu manques de peu de la renverser lorsque Ven sursaute comme un diable en se levant de sa chaise. Tu le regardes avec des yeux ronds, penchant la tête pour tenter de comprendre ce qui a bien pu se passer. Il semble gêné au vu des rougeurs parant ses joues et tu souris en pouffant un peu. Tu dissimules ton amusement en buvant une gorgée de thé, en ayant préalablement soufflé sur le liquide. Oui tu le trouves amusant ce jeune homme et tu sembles déjà aimer sa compagnie.

Devant la honte apparente de ton nouvel ami, tu décides de changer de sujet pour lui permettre d'être plus à l'aise, lui apportant des explications sur les potions du Pays des Merveilles. Enfin, ta curiosité l'emporte et tu ne peux t'empêcher de l'interroger, tu as pourtant bien réussi à te retenir jusque là mais rien à faire, c'est plus fort que toi apparemment. Ainsi, le jeune blond a un côté aventurier et aime visiter des contrées inconnues, tu l'écoutes attentivement, un sourire dessiné sur tes lèvres, appuyant tes coudes sur des genoux après avoir posé ta tasse, pour poser ta tête sur tes poings, telle une enfant écoutant un conte dans une salle de classe. Ce que tu peux paraître si jeune ainsi ... Ton visage s'illumine soudainement lorsqu'il te propose une requête. Tu relèves la tête, enthousiaste, ne tenant déjà plus en place. Tu te lèves d'un bond, sautillant presque sur place.

"C'est une excellente idée !" Tu t'inclines de façon plutôt solennelle en riant un peu. "Je serais votre guide pour cette visite cher ami."

Tu finis ta tasse d'une traite, le laissant terminer son thé avant de s'emparer de sa main comme si c'était un geste naturel. Tu ne connais pas la notion d'espace personnel n'est-ce pas Dawn ? Une notion que tu as oublié peut être ? Non simplement, tu laisses ton enthousiasme prendre le dessus. Tu ne t'en rends pas compte, mais ce monde empli de merveilles te va si bien, tu te fond tellement bien au décours jolie gardienne. Tu lui tiens fermement la main, mais tu fais bien attention à ne pas lui faire mal, puisque tu connais ta propre force et cette fois, tu ne l'as pas oubliée. Tu finis par te stopper, libérant sa main en te tournant vers lui, les mains derrière le dos, te balançant de ton talon à la pointe de tes pieds avec cet air toujours enfantin. Tu esquisses un sourire mystérieux, oui tu as une idée en tête, comme toujours, tu débordes tellement d'imagination.

"Dis moi Ven ... Tu préfère voir ce monde tel qu'il est réellement ou ... le voir en grand ?"


Tu penches la tête, clignant plusieurs fois des yeux en attendant sa réponse. Tu veux lui faire découvrir ce monde de toutes les façons, tu ne sais pas vraiment pourquoi, mais tu sais qu'il peut être totalement différent selon le point de vue, tu sais que tu peux faire des rencontres diverses et variés, converser avec de petits animaux, des insectes, et même la flore, ou simplement te contenter des humains, ou de ces pitoyables soldats de cartes s'effondrant au moindre coup de vent. Tu le fixes un instant avant d'ajouter quelques mots rassurants.

"Si tu décides de rétrécir de nouveau, ne t'inquiètes pas, j'ai ce qu'il faut pour y remédier, et puis ... Tu ne seras pas seul ! Je suis là moi !"


Tu sors de ta bandoulière deux petites madeleines, une rose et une bleue, tendant la main vers lui. Il est tellement difficile de te refuser quelque chose lorsque tu fais ces yeux là, mais ça, tu ne le sais pas. Reste à savoir si le porteur faisait exception à la règle.

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 442
Date d'inscription : 08/05/2016
Pièces d'or : 417
Cœur Pur
Ventus
MessageSujet: Re: A land full of wonder [PV Dawn] Jeu 30 Juin - 15:12
Tout naturellement, sans penser à mal j’avais proposé à ma sauveuse si éventuellement elle voudrait bien me faire visiter son monde. Non pas que j’avais besoin d’un garde du corps, tout le contraire de ce qu’aurait pu penser mon ami Terra à n’en pas douter mais comme je n’avais pas du tout envie de me retrouver dans le terrier d’un lapin blanc schizophrène autant demander à une personne « locale » un petit tour de ce monde. Puis Dawn était loin d’être désagréable, c’était même le contraire, jusqu’à présent elle était des plus charmante ayant apparemment le sens de l’humour. Une personne normale dans ce monde de dingue, enfin ! Enfin presque car à peine lui avais-je proposé de m’accompagner qu’elle se mit à sautiller sur place visiblement ravie que je lui soumette une telle requête. Sans aucune surprise elle accepta donc ma demande ce qui me fit sourire. Je ne la connaissais que depuis quelques minutes mais je l’aimais bien cette jeune demoiselle. Je terminais rapidement ma tasse de thé alors qu’elle en faisait de même sans doute pressée tout autant que moi à l’idée de partir à l’aventure. Je me levais prenant soin de remettre la chaise en fer forgé à sa place afin de ne pas commettre une nouvelle boulette, on ne sait jamais après tout ! A peine avais-je terminé de remettre le siège à sa place initiale que la jeune femme me prit par la main, tout d’abord surpris par ce geste si soudain qu’inattendu je la laissais faire, après tout c’est elle le guide ! Dawn stoppa lâchant enfin ma main et je devais avouer que j’éprouvais à cet instant un léger pincement au cœur sans réellement savoir pourquoi. La jeune femme me fit une nouvelle fois sourire devant son attitude si innocente, on dirait presque qu’elle était heureuse de tomber sur un étranger tel que moi et de me guider à travers les affres de ce monde. S’ennuyait-elle ? Etait-elle toute seule dans ce monde ? Car pour l’instant hormis quelques animaux que je qualifierais « d’exotiques » elle était le seule être humain que j’avais vu. Mais pourquoi ? Si effectivement elle se sentait seule, elle pourrait partir, voyager comme je le fais sans aucune attache hormis les amis que je me faisais en chemin. J’allais lui poser la question mais pas maintenant, hors de question de prendre le risque de paraitre trop invasif dans sa vie privée alors que je ne la connais pas ou peu. C’est vrai ça, je ne connais que son nom mais pas vraiment ce qu’elle fait dans la vie ou dans ce monde, était-elle native de cet endroit si farfelu ou venait-elle d’une contrée lointaine ? Comme avec Naminé quelques temps plus tôt j’avais énormément de question à lui poser, ma curiosité revenant au galop alors que je m’étais promis de faire des efforts de ce côté.

Ne disant finalement donc rien malgré toutes ces interrogations qui commençaient à m’assaillir, je l’observais… silencieusement sans pour autant être très discret. Là aussi c’était une attitude qui me jouais des tours, la discrétion et moi n’allions pas vraiment ensemble. C’est là que je vis ce sourire si malicieux, sourire que je n’oublierais sans doute jamais comme celui de mes amis le soir où pour la dernière fois avons observé les étoiles ensembles, un sourire qui je sais restera à jamais gravé dans mon cœur. Comme à mon habitude devant tant de perplexité de ma part, j’haussais un sourcil, l’air étonné par une telle attitude alors que finalement nous étions des inconnus l’un pour l’autre. Dawn ne tarda pas à cracher le morceau, elle voulait que je reprenne une petite taille pour voir son monde différemment…. Le choix n’était pas évident, clairement je n’en avais pas envie devant la mésaventure que je venais d’endurer mais d’un côté Dawn semblait tellement y tenir, tout me l’indiquait, son attitude, son sourire… je ne pouvais faire autrement que d’accepter. Elle m’avait sauvé et la dernière chose que je voulais voir sur son sourire était de la tristesse. Inspirant profondément prêt à accepter sa proposition je ressemblais plus à un condamné à mort attendant sa sentence qu’à un apprenti Keyblade Master ! Malgré le fait que j’avais pris ma décision, les mots ne sortaient toujours pas de ma bouche comme bloqué par la peur à l’idée de revivre la même situation. Je sursautais quand mon interlocutrice se voulant rassurante ajoutait quelques mots supplémentaires pour me convaincre tout en me laissant une nouvelle fois le choix. Elle faisait bien, ses paroles qu’elles venaient de prononcer m’avaient presque totalement rassuré, elle serait avec moi et surtout elle aurait l’antidote nous permettant de reprendre notre taille normale. J’observais avec attention les deux madeleines de couleur pastel qu’elle venait de sortir de sa besace avant de prendre sa main l’air déterminé.

«Je serais fou de refuser une invitation si gentille et puis en plus j’ai probablement la plus sympathique des guides pour me tenir compagnie ! » Je glissais un clin d’œil dans sa direction toujours en souriant, cette attitude cachant mon anxiété toujours plus grandissante à l’idée de me retrouver à la même taille qu’une chenille ou une fourmi. Et si je rétrécissais tellement que je disparaissais ? Que je devenais si microscopique que plus personne ne pourrait me voir, m’entendre et me retrouver ? Sans le savoir, je serrais la main de Dawn avec plus de force que la normale avant de la relâcher subitement me rendant compte de ma bêtise.

« Oups pardon, je ne t’ai pas fait mal ? Pour tout te dire ces derniers jours ont été riches en émotion et je dois t’avouer que j’ai un peu peur à l’idée de rétrécir de nouveau. Mais je suis ici pour explorer les différents mondes alors tentons l’aventure si tu le veux bien ! » Pour faire le beau auprès de cette belle inconnue ou alors pour parfaire mes connaissances sur les différents mondes, je venais de prendre une décision définitive sur la suite de mon séjour dans le Pays des Merveilles.

Partant du principe bête et stéréotypé que le bleu représentait les garçons tandis que le rose représentait les filles, je pris la madeleine bleue. Néanmoins, je ne croquais toujours pas dans le gâteau gardant un temps de réflexion supplémentaire. C’est dingue dans ce monde tout était différent au niveau de la faune et de la flore et même la nourriture ! Une madeleine bleue je n’avais jamais vu ça et même une rose en fait ! Ceci dit, elles suivaient parfaitement bien avec ce monde remplis de surprise et de truc dingue. Dawn devait me prendre pour un drôle d’énergumène d’hésiter de la sorte et le fait de renifler à l’instant le gâteau ne devait pas l’aider à penser le sens inverse. N’ayant pas l’odorat d’un fidèle et brave chien de chasse je savais que c’était absurde d’agir ainsi mais on ne sait jamais. Après encore quelques secondes d’hésitation tout en fixant ma sauveuse, je mordais dans le gâteau « magique ». Avalant une bouchée de ce fantasque dessert  ayant pour but de me faire voir ce monde sous un autre angle, autrement à la taille d’une fourmi je voyais subitement Dawn grandir grandir et encore grandir. Je suis certain qu’à ce moment-là ma tête devait valoir le détour et j’imaginais même Dawn se moquer de ma personne  comme elle l’avait déjà fait précédemment……………… Je percutais !! En fait ce n’était pas Dawn qui grandissait mais moi qui étais en train de rétrécir ! Un nouveau vertige me pris alors, exactement comme la fois précédente, plus de doute possible j’avais rapetissé et en prime j’avais le droit aux effets secondaires ! Posant un genou sur le sol étrangement meuble, je me remis vite en condition cherchant ma partenaire du regard. Elle n’était pas dans les parages, rien, de plus tout était étrangement calme ce qui n’augurait rien de bon.

« Dawn ? Dawn ?.... Où es-tu ???.... Allez ce n’est pas drôle, montres toi s’il te plait ! » J’haussais le ton sans pour autant paraître désagréable ou autoritaire, j’étais seulement inquiet. Pas pour moi non, mais pour la jeune femme peut-être lui était-il arrivé quelque chose qui l’a empêché de rapetisser ou alors une fois petite une créature ou un insecte a très bien pu l’attaquer.

« Daaaaawwwwwwnnnnn !!!! » Toujours rien, aucune réponse. Je m’inquiétais de plus en plus avant de penser à une chose qui semblait logique de but en blanc. Nous avions un petit mètre nous séparant, si jamais elle m’a imité en mangeant la madeleine alors ce petit mètre pourrait s’être transformé en centaine de mètres ou même en kilomètre ?!? Je me tenais le visage dépité, nous aurions dû manger les gâteaux en même temps voire même nous tenir la main et moi comme un imbécile j’avais une fois de plus foncé tête baissée. Il y a des jours où je mériterais des baffes ! Sans attendre d’avantage je partis en courant dans la direction où je supposais être celle de Dawn. Sans prendre le temps d’admirer le paysage qui était sans aucun doute à voir, je sautais par-dessus certaines boules de terre (qui je suis sûr ne se voyait même pas à taille réelle), contournais difficilement des brins d’herbe, en poussais d’autre pour finalement stopper net. J’étais collé dans des fils bizarres certains étant presque transparents. Plus je me débattais et plus ma mobilité se réduisait cette étrange toile m’entravant de plus en plus.

C’est lorsqu’une fois épuisé que j’arrêtais de me débattre qu’elle arriva. Un monstre que jamais je n’aurais cru affronter un jour. Pourtant j’avais eu mon lot de bestioles bizarres avec les sans cœurs et les nescients mais là c’était le pompon. D’une taille impressionnante, le monstre déployait ses longues pattes poilues et se mouvait dans ma direction avec une facilité déconcertante. Il était composé de deux parties, la première un large abdomen poilu également d’où sortait huit longues pattes charnues. La seconde partie relevait d’un film d’horreur avec un budget digne des superproductions américaines la tête avait en quelque sorte fusionné avec le thorax. De plus je pouvais aisément distinguer ses six yeux globuleux ainsi que ses mandibules grandes ouvertes, de la bave dont l’odeur nauséabonde me parvenait déjà aux narines s’en écoulant. Effectivement, Dawn avait raison je vois le monde d’une tout autre manière mais dans quelques minutes je pense même que je ne le verrais plus du tout ! L’effroyable et abominable arachnide arrivant presque à mon contact avec sans doute la ferme intention de me dévorer.

Une dose subite d’adrénaline parcourut alors mon corps et je me débattais comme un beau diable, un peu comme lorsque Xenahort m’avait attrapé par le visage avant de me geler sur place. Mais cette fois-ci, il n’y avait personne pour me sauver la mise, Aqua et Terra n’étaient pas dans les environs et Dawn était portée disparue. Enfin tout ce que je souhaite c’est que la jeune femme ne soit pas tombée sur ce monstre à huit pattes et qu’elle se porte bien. Dawn semblait si fragile que je la voyais mal se battre contre une bestiole aussi féroce. Le monstre se rapprochait encore et encore semblant prendre son temps car elle savait que jamais je n’arriverais à me défaire de sa toile. C’est quand même incroyable qu’une différence de taille puisse engendrer un tel déclin au niveau de notre la force et du pouvoir. Je ne sais même pas si je pourrais faire apparaitre ma keyblade. Quoi qu’il en soit j’avais intérêt à vite trouver une solution sinon je finirais en casse-croute pour énorme araignée velue et ça ne m’enchantait pas vraiment. Surtout que j’avais encore tellement de chose à vivre et à découvrir !

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 05/05/2016
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 54
Heart Seeker
Dawn
MessageSujet: Re: A land full of wonder [PV Dawn] Dim 7 Aoû - 15:25
J'ai l'impression que c'est la première fois que tu es si rayonnante depuis que tu es arrivée dans ce monde, depuis la dernière fois que tu as croisé ton cher ami Firion. Cette rencontre avec ce jeune homme illumine vraiment ta journée n'est-ce pas ? C'est tout de même incroyable de voir à quel point tu peux être chaleureuse et amicale même sans mes battements dans ta poitrine. C'est pourtant mon rôle de te faire ressentir le bonheur, la joie, l'enthousiasme ... Toutes ces émotions qui ont pour but d'emballer ma lente danse. Mais pourtant tu sembles te passer de moi, bien que parfois la mélancolie te gagne, ce ne sera pas pour aujourd'hui apparemment. Tu te comportes comme une jeune femme normale, bien qu'un peu enfantine pour ton âge, mais c'est ce qui te caractérise. Après tout, ne faut-il pas être un peu enfant pour croire en ce monde et en toutes ces merveilles, ainsi que pour en profiter, pour les admirer ? Ton âme colle si bien à ton nouvel environnement et à cette chère princesse de coeur que tu protèges. Dawn, si tu savais à quel point tes parents seraient fiers en te voyant ainsi, même privée de ton propre coeur, tu gardes cette générosité dont tu as toujours été dotée.

Et te voilà à guider ce presque inconnu, en le prenant par la main, sans réelle gêne de ta part. Il ne fait aucun mouvement pour te repousser. Lui aussi est si jeune ... Adolescents ou jeunes adultes, tous deux êtes impliqués dans cette guerre incessante entre la lumière et les ténèbres, le bien et le mal, mais pourtant, vous gardez toujours cette innocence sur vos bouilles. Deux partisans de la lumière qui vont certainement lier une grande amitié. Ventus semble interrogateur devant ton air mystérieux, bien sûr qu'il n'a aucune idée à quoi s'attendre surtout avec toi, surtout qu'il ne te connaît pas encore, mais même en te connaissant par coeur, nul n'est capable de deviner ce que tu penses lorsque tu affiches cette mine, pas même ton bienfaiteur et sauveur de gardien.

Tu restes patiente devant ton interlocuteur, tu le sais hésitant, en pleine réflexion. Bien que tu parais extrêmement calme, tu trépignes d'impatience, tu aimerais tant qu'il accepte, tu aimerais tant qu'il te suives les yeux fermés, qu'il découvre ce monde fantastiques débordant de fantaisies. Mais ce n'est que ton avis, d'autres personnes trouveraient ce monde ridicule, bien trop bizarre ... Et oui, tout le monde n'est pas rêveur comme toi. Après quelques paroles rassurantes, tu lui présentes les deux délices, si appétissante mais pourtant porteurs d'une potion. Sa réponse a pour effet d'élargir un peu plus ton sourire, puis tu rosis légèrement lorsqu'il te prend la main. Tu n'as pas tellement l'habitude de ce genre de gestes, mais souviens-toi que tu as osé la première chère gardienne. Tu ressens une pression un peu plus forte de sa part, mais tu ne cilles pas, ta force est bien plus fracassante que la sienne et tu écoutes ses excuses, clignant calmement des yeux. Simplement, tu hoches négativement de la tête pour lui assurer qu'il ne t'avait fait aucunement mal, il en fallait bien plus que ça, mais il n'avait pas encore connaissance de ta force surhumaine.

Le blondinet te fait part de ses craintes, plus que légitimes car toi aussi ce soudain rétrécissement t'avait quelque peu effrayée au début, mais ta princesse était là pour t'expliquer ce processus, tu as été bien vite à l'aise ensuite. Tu fais confiance à son coeur pur, à cette frêle jeune fille qui ne semble pas plus âgée que toi. Tu l'observes se saisir du gâteau bleu pour mordre dans celui-ci après une longue fixation envers ta personne. A ton tour, tu croques dans cette douceur rose qui t'emmèneras dans un tout autre monde sans même te faire bouger d'un pouce. Réduite à une taille microscopique, tu scrutes les alentours à la recherche d'une tête blonde aussi minuscule que toi. Tu soupires, te disant que cette fois, tu aurais mieux fait de lui tenir la main et de lui conseiller de manger en même temps que toi. Tu espères le retrouver rapidement, avant qu'il ne lui arrive quelque chose, sait-on jamais ! Tendant l'oreille, tu finis par entendre un cri étouffé par les brins d'herbe immense autour de toi. Ventus n'est pas bien loin, il te faut juste le retrouver au milieu de ce monde de géants. Sa voix eut pour mérite de t'indiquer quelle direction prendre. Malgré ton timbre de voix plutôt faible, tu essaies de lui indiquer ta présence à ton tour, positionnant tes mains autour de ta bouche comme un porte-voix.

"Ven ! Je suis là ! Reste où tu es, je te rejoins !"


Tu espères avoir pu te faire entendre un minimum pour le rassurer, pour qu'il comprenne que tu n'as pas l'intention de l'abandonner à son sort. Tu te hâtes sur le chemin de terre, contournant les brins d'herbe de la taille d'un tronc d'arbre à ton échelle. Ceci pouvait paraitre effrayant, mais toi, toi tu adores cette situation, tu aimes découvrir ce monde sous toutes ses coutures. Dans un trot régulier, l'adrénaline augmentant dans ton organisme, tu continues dans cette direction, mais ne plus l'entendre t'inquiète quelque peu. Rencontrant sur le chemin chenilles de diverses couleurs et fourmis transportant leur butin, tu ne vois pourtant toujours pas ton nouvel ami. Te stoppant, tu te retournes, marchant à reculant pour voir si par hasard, il ne te suivrait pas et tu te butes dans quelque chose de dur et étrangement piquant. Sans attendre, tu fais volte-face, serrant tes phalanges autour de ton poing américain, ta seule arme te suffisant d'ailleurs amplement. Ton regard d'océan remonte doucement sur l'étrange tronc noir et marron avant que tu ne percutes totalement.

Une immense araignée, bête habituellement très peu amicale. Alarmée par le choc, l'immonde bestiole se tourne vers toi. Aucune once de peur ou de panique ne s'empare de toi, après tout, tu en as vu des pires, bien pires, toi qui a été formée pour faire face aux plus pures des ténèbres entachant la lumière pour laquelle tu te dis partisante. Pourtant, tu ressens un pincement dans ta poitrine, comme si j'étais encore logé en elle, car tu penses à Ventus, ton nouvel ami à qui tu voulais faire découvrir ces merveilles. Tu espères qu'il ne soit pas tombé sur ce monstre à huit pattes. Dire que, si tu avais eu ta taille normale, il t'aurait simplement suffit de poser le pied sur elle pour l'anéantir, mais cette fois-ci, c'est elle qui te domine. Soutenant un instant ses multiples yeux globuleux, tu finis par scruter l'espace entre ses pattes pour enfin apercevoir celui que tu cherches. Tu ressens un certain soulagement en le voyant, bien que celui-ci soit prisonnier de l'immense toile de soie, proie inoffensive et sans défense, incapable de se mouvoir.

"Ven ! Ne t'inquiète pas, tu ne risques rien !"

L'espace d'un instant, tu te dis que la nature est parfois trop cruelle, mais l'heure n'est pas à la philosophie. Les mandibules se rapprochant dangereusement de toi, tu esquives la bête afin de te faufiler sous ses pattes maculées de poils. Agilité, rapidité, tes leçons au milieu de tous ces gardiens n'ont été que bénéfiques, s'ajoutant à cette force surhumaine dont tu es dotée depuis ma perte. Même si tu songes à me reprendre, à me retrouver, souvent tu te demandes si récupérer ton propre coeur serait aux dépens de ces pouvoirs fabuleux. Telle une gracieuse danseuse, tu parviens à éviter ces coups de pattes incessants jusqu'à rejoindre ton ami. Arrivée devant lui tu lui souris. Tu ne peux le délivrer sans risquer de rester prisonnière à ton tour. D'un ton rassurant, tu t'adresses rapidement à lui.

"Ne t'en fais pas, je m'occupe d'elle."


Un sourire malicieux sur les lèvres, tu fais de nouveau face à cet adversaire de taille, bien plus que confiante. La jaugeant rapidement pour trouver un quelconque point faible, tu décides de l'attirer un peu plus loin pour ne pas prendre le risque de blesser le blondinet dans le combat. Tu baisses les yeux à la recherche d'un objet à lui lancer, ton dévolu se pose sur une petite pierre de la taille de ton poing. Rapidement tu t'élances un peu plus loin, te retrouvant sur le côté de la bête et d'un mouvement de bras, tu lances le minéral de toutes tes forces sur la tête de l'araignée. "Hey toi ! Laisses le tranquille !" Comme prévu, certainement furieuse, celle-ci s'éloigne enfin de sa proie pour fondre sur toi. D'un bond en arrière, tu esquives une puis deux pattes avant de bondir sur l'une d'elle, écrasant ton poing américain sur elle. Un craquement, puis une plainte ressemblant à un cri de douleur, et l'arachnide cilla, sa patte cédant sous son poids. Malheureusement, cela n'est pas suffisant pour la faire fuir sans demander son reste. Se reprenant rapidement, la créature parvient à te faucher. Au sol, tu la laisses s'avancer vers toi, une idée traversant ton esprit lorsque tes pupilles se fixent sur ses mandibules tranchantes et menaçantes.

Lorsque la bête fut assez proche, tu te relèves d'un bond et ton poing percute précisément l'une des mandibules, la brisant au passage. Ta force la fait reculer d'un bon mètre, te laissant le temps de te précipiter sur ta nouvelle arme. Tu te saisis d'elle, grimaçant un peu en sentant cette bave visqueuse sur ta main et cours vers Ventus, hors d'haleine. Avec précision, tu lèves le crochet pour trancher ces liens collants qui le retenaient prisonnier. Une fois ceci fait, l'air plutôt grave, tu te permets de le regarder pour voir s'il n'est pas blessé.

"Désolée, je n'avais pas prévu ça ... Rien de cassé ?"

Un bruit derrière toi te signale que la partie était loin d'être finie. Sans trop réfléchir, tu pousses ton ami avec force pour l'éloigner du danger. Serrant la mandibule dans ton poing, par réflexe, tu te retournes avec vivacité, plantant celle-ci dans une autre patte encore indemne, mais c'était sans compter les autres ... Sans réellement t'en rendre compte, tu te retrouves de nouveau au sol, comme clouée par l'une de ses pattes. Tu te débats comme un diable sans pouvoir te libérer. Tandis que sa tête se rapproche de toi, d'une impulsion, tu élances ton pied, frappant violemment sa mâchoire. Enfin libre de tes mouvements, apte à te remettre sur tes deux jambes, une rapide analyse de ton environnement te permet de visualiser ce champignon non loin. Prenant de l'élan, tu sautes sur celui-ci pour grimper sur la créature, te cramponnant à son duvet pour ne pas tomber. Levant le tranchant, tu l'abats avec force sur sa tête, transperçant sa peau, un flot de sang giclant de la plaie. Sans détour, l'araignée s'effondre, te faisant tomber au sol un peu plus loin. Tandis que tu te réceptionnes avec légèreté, tu lances ton arme improvisée, maintenant inutile pour toi, avant de te tourner vers ton compagnon.

"Ven ? Ca va ?" Tu souris, toujours sous l'effet de l'adrénaline. "C'était super non ? Enfin je veux dire ..." Embarrassée, tu passes une main sur ta nuque, un peu bredouille. "Non ... Pas super, je t'ai mis en danger ... Pardonnes-moi ..."



▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 442
Date d'inscription : 08/05/2016
Pièces d'or : 417
Cœur Pur
Ventus
MessageSujet: Re: A land full of wonder [PV Dawn] Ven 12 Aoû - 16:36
Cocasse la situation dans laquelle était imbriqué le jeune AKM. Venant tout juste de faire des recherches sur le fameux Loki qu’il avait rencontré quelques jours plus tôt, Ventus avait recherché machinalement des informations sur ce nom et était tombé sur pas mal de mythes nordiques dont un qui parlait du Wyrd, un réseau de fibre gouvernant sur neuf mondes mythologiques, chacune fibre vibrant et raisonnant comme pourrait le faire n’importe quel fil de cette toile. Malgré le stress et l’inquiétude qui grandissait en lui au fur et à mesure que l’arachnide avançait vers lui avec la ferme intention de le dévorer, Ven afficha un petit sourire en coin en pensant à l’ironie de la chose avant de voir ce sourire disparaitre aussi rapidement qu’il était apparu. Se sachant qu’il était sans doute dans la pire situation depuis son retour à la vie, le blondinet ne pouvait pas rester sans tenter quelque chose. Les deux bras définitivement entravés par la toile et ne pouvant donc pas faire apparaitre sa keyblade, il ne restait plus au jeune homme que l’usage de la magie. Encore une fois le destin lui avait joué un nouveau petit tour, en lieu et place du vent s’il avait appris la magie du feu, tout serait déjà terminé avec une petite étincelle et pouf la toile ne serait déjà plus qu’un lointain souvenir mais non sous la houlette de son maître Eraqus Ventus avait appris à se servir du vent ! N’ayant pas d’autre choix que de tenter, il écarta les doigts en se concentrant à un maximum. Progressivement la température de l’air baissait tandis que la toile d’araignée se soulevait de temps à autre puis de plus en plus rapidement. Au début, l’apprenti pensait être capable de désarçonner le monstre ou encore de gagner du temps mais sa tentative eut l’effet inverse, l’araignée semblait agacée que sa proie tente quelque chose et accéléra pour finalement se retrouver presque au-dessus du jeune garçon. L’odeur émanant de la bouche si on pouvait parler de cet endroit une bouche était insoutenable provoquant même des nausées chez Ventus qui semblait s’être résigné à finir en amuse-gueule pour monstre tout moche. Fermant les yeux, Ven tournait la tête sur le côté pour ne plus faire face à cette vision d’horreur et attendre, presque avec impatience, le dénouement de son destin. Les gens ont pour habitude de dire que lorsque la mort est proche, on peut voir sa vie défiler et l’ancien disciple de Xenahort ne vous dira pas le contraire. Ses amis, le palier de l’éveil, Vanitas, Dawn…. Dawn ?

Ce petit bout de femme à qui Ventus devait une fière chandelle pour l’avoir sauvé un peu plus tôt venait de faire son apparition. Un peu par chance ou malchance, elle avait percuté involontairement l’immonde arachnide qui s’était légèrement retournée pour voir à qui elle avait à faire. Ven s’agitait alors de nouveau voulant à tout prix reporter l’attention de la bête sur lui pour pas que Dawn devienne sa proie. Jamais il ne pourrait se le pardonner si jamais il arrivait malheur à la fille aux cheveux roses. C’était de sa faute tout ça, il n’avait rien à faire dans ce monde et par un élan de curiosité il avait pris l’initiative de se balader et avait tombé sur la jeune femme qui avait proposé bien gentiment de lui faire visiter son monde. Elle cria indiquant que tout irait bien mais l’AKM était des plus sceptiques quant à un tel dénouement puisqu’à l’instant même il était toujours sur le point de se faire bouloter. Mais comme un peu plus tôt, Ventus décida de faire confiance à celle qu’il considérait déjà comme une amie. Une part de lui-même espérait qu’il s’agissait d’une araignée domestique et que finalement la découverte de ce monde si vaste et intriguant allait se faire sur son dos après tout ils étaient dans un monde fantasque et plein de surprise alors pourquoi pas ! Mais la deuxième phrase de la rose éteignit tout risque de paix dans le cœur du jeune garçon. Elle voulait s’en occuper ! Mais comment ? Elle qui semblait si frêle avec son teint de porcelaine, comment pourrait-elle venir à bout de ce monstre si grand et possédant sans aucun doute dix fois sa force ! Ouvrant de nouveau son poignet pour faire appel à sa magie et attirer une nouvelle l’attention à lui, Ventus cria :

« Dawn sauves toi ! Maintenant ! »

Une vague de vent envahit l’espace où nos trois protagonistes se trouvaient mais rien, Ven n’arrivant même pas à secouer la toile pour attirer l’attention. Ne pouvant finalement qu’assister à cette scène qu’il prévoyait de funeste pour son amie, Ventus resta bouche bée lorsque sans se démonter Dawn balança un truc sur la bestiole répugnante. Elle ne manquait pas de cran cette petite, c’est à se demander si elle ressentait de la peur car là c’est limite du suicide. Le pire c’est que la scène qui suivit était encore plus surréaliste que la précédente, l’araignée se précipitant sur la jeune femme, Dawn esquivait alors les attaques avant de lui casser une patte à l’aide de son poing ?! La bouche grande ouverte d’étonnement Ven Ven comme dirait son ami Jack était abasourdi, en fait lui qui voulait protéger la jeune femme c’était l’inverse qui était en train de se produire et l’akm réalisa que Dawn n’était pas qu’une simple autochtone mais une véritable guerrière digne des amazones même ! Mais alors qu’il pensait la partie bien engagée pour être gagnée, la jeune femme se fit faucher et l’araignée allait sans doute la dévorer, enfin c’est ce que Ventus en déduisit car de sa position il ne pouvait pas en voir plus puis un crie… celui de l’araignée, Dawn venait sans doute de lui infliger une sacrée blessure pour entendre un vacarme pareil. Tentant une nouvelle fois de se dégager, il vit Dawn se relever et fondre sur quelque chose au sol, puis venir rapidement à son niveau pour le délivrer avec l’aide d’une des mandibules du monstre. C’était donc suite à ça ce cri strident, la rose avait réussi à lui briser un crochet et s’en servait comme un poignard désormais, c’est aussi grâce à cette nouvelle arme qu’elle délivra le manieur de KeyBlade tout en s’inquiétant de son état.

« Je vais bien, grâce à toi !! Atten…. »

Ven n’eut pas le temps de finir sa phrase que Dawn avait déjà remarqué que l’araignée revenait à la charge et s’en alla de nouveau à son contact. Rien qu’en étendant le bras, il fit apparaitre sa keyblade prêt à seconder son amie dans cet affrontement… trop tard. Dawn, sa sauveuse en titre (déjà deux sauvetages à son actif !) poussa Ven et ce dernier se retrouva projeté sur plusieurs mètres pour percuter la base d’un brin d’herbe géant. De nouveau au sol, le garçon releva péniblement la tête pour assister à la fin du combat. Tout d’abord en difficulté, Dawn renforça la vapeur pour finalement abattre la bête d’un enchainement de mouvement que même Aqua pourrait envier, tant effectué gracieusement qu’efficacement ! Dawn revient victorieuse, légèrement enjoué ce qui dessina un léger sourire sur les lèvres de Ventus. Lui qui croyait que la jeune femme était des plus ordinaire il s’avérait en fait que non. Un peu désarçonné par le choc avec l’herbe géante il répondit à son amie.

« Oui ça va, un peu dur l’atterrissage mais ça va. » Etirant la tête faisant craquer sa nuque au passage il poursuivit : « Wouah tu es drôlement douée ! » Voyant que la rose était gênée, Ven ajouta : « Ne t’inquiètes pas j’ai connu bien pire, la prochaine fois évites juste de me faire traverser la zone entière. » Ajoutant un clin d’œil, l’AKM scruta les alentours. « Bon maintenant ça serait pas mal de se balader un peu tu ne crois pas ? Histoire de me faire visiter les environs. » Son regard limpide se posa sur la carcasse de l’arachnide d’où la vie venait de s’envoler et il marmonna : « Dommage qu’on ne peut pas dompter ces bestioles, cela aurait fait un merveilleux moyen de locomotion ! Mais j’y pense les insectes sont-ils tous aussi dangereux ? Car pourquoi ne pas tenter de monter sur une fourmi ailée ou une coccinelle ? Je suis certain que l’on pourrait apprendre plein de chose intéressante mais c’est toi la guide alors je te suis ! »

Malgré l’incident, le visage de Ventus était rayonnant se sentant particulièrement bien en présence de Dawn et sachant maintenant qu’elle pouvait se défendre facilement cela lui enlevait un poids. Cependant il se ravisa rapidement et se retourna de nouveau vers la jeune femme la regardant sous toutes les coutures, allant même jusqu’à soulever ses bras afin de s’assurer qu’elle n’était pas blessée. « Je sais que je te dois la vie mais il est de mon devoir de veiller à ce que tu ne sois pas blessée ou le cas échéant à te soigner… attends je sais ! » Farfouillant dans sa petite besace de cuir, il en sortit une petite fiole qu’il tendit à Dawn. « Vas-y tu peux boire, c’est une potion… je l’ai eu en promotion ! » Ce n’était pas très utile de le préciser mais une étrange force lui forçait à le dire, un peu comme avec Lunastre au colisée. Peut-être un des effets secondaires de son long sommeil, peut-être que lorsqu’il aurait le temps il devrait tenter d’aller voir un mage au cas où…. Sortant de ses rêveries pour poser de nouveau son regard sur Dawn, il lui fit son plus beau sourire avant de lui tendre la main.

« On y va ? »

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 05/05/2016
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 54
Heart Seeker
Dawn
MessageSujet: Re: A land full of wonder [PV Dawn] Mar 23 Aoû - 21:07
Un peu d'action ne te fait jamais reculer, peut-être parce que sans moi, tu ne ressens plus réellement la peur ? La vraie peur ... Celle qui peut pousser une personne à faire des choses idiotes en se voulant courageux, celle qui peut tétaniser chaque nerf, chaque muscle, donner des sueurs froides, faire trembler chaque membre. En quelque sorte, tu l'as quelque peu "ressentie", mais elle ne t'a pas arrêtée. Pourquoi ? Parce que tu n'avais pas "peur" pour toi, mais "peur" pour ton nouvel ami. Tu ne voulais pas qu'il finisse en pièce dans l'estomac de cette arachnide géante, géante pour toi, pour vous deux, mais en réalité de taille normale. Car c'est à cause de toi que le blondinet se retrouve dans un tel pétrin et tu ne permettrais pas qu'il lui arrive quelque chose.

Car c'est maintenant ta mission, ton ambition, ton objectif, ta vocation. Car tu as décidé de passer ta "vie" à te battre, aider, protéger. Bien sûr, ta princesse passe avant tout, mais cela ne t'empêche guère de te jeter dans la gueule du loup pour n'importe quel être vivant. Si bien qu'il serait peut être simple d'abuser de ta confiance et de ta naïveté. Tu es si jeune Dawn, ces ombres t'ont arrachée bien trop tôt à cette vie, à cette jeunesse dorée dont tu bénéficiais, à ta famille, à tes devoirs, à ton peuple. Enfin "trop tôt", disons qu'il aurait été beaucoup mieux pour toi que ces sans-coeurs ne s'attaquent jamais à ton royaume. Tu ne comprendras jamais le mal et ses motivations, et bien que tu ne sois plus qu'une enveloppe vide, pourtant, tu as choisi de servir le bien, d'aller contre ta nature de "sans-coeur". Tu ne le sais point, mais l'essence même de Mariana, cette autre toi, princesse de coeur, réside encore en toi. Encore et toujours, à jamais. Une telle pureté ne pouvait s'effacer d'un coup de baguette magique, elle est simplement imprégnée en toi.

Mais que dis-je ? Pendant que je médite, que je réfléchis, enfermé dans une petite boite étroite, scellée, toi tu te bats, d'arrache pied, comme toujours. Car tu ne fais jamais les choses à moyen, car tu veux être digne de ton rang de gardienne, digne de ton sauveur. Malgré les suppliques du prisonnier, hors de question pour toi de t'enfuir, tu n'es pas comme ça n'est-ce pas ? Tu ne laisserais pas cet innocent se faire dévorer par cette créature. Avec ingéniosité, tu parviens à te fabriquer un tranchant pour libérer ce fameux Ventus qui semblait doté d'un certain pouvoir. Car oui, tu as remarqué ce mouvement de toile soulevée soudainement par un vent pourtant inexistant au pays des merveilles. Tu te doutes que cette bourrasque venait de lui. Encore un être exceptionnel, à sa manière.

Malgré ta haute concentration, tu te demandes pourquoi tu n'as pas pris le temps de contempler ta boule de cristal, peut être t'aurait-elle mise en garde sur les évènements présents ? Tu te hâtes à le libérer, pour qu'il puisse s'éloigner du "monstre" tandis que tu te retrouves au premier plan dans la bataille. Mais comme toujours, tu ne te démontes pas, poussée par cette adrénaline factice, tu achèves ton adversaire, non sans fierté bien sûr. Tu aimes les êtres vivants, mais l'araignée n'avait aucune grâce à tes yeux, elle était un danger, un danger mérite l'élimination.

Tout naturellement, comme si tu n'étais pas une fille de dix-huit ans venant d'éliminer une créature pesant certainement plus de dix fois ton poids, tu reviens vers le porteur, t'assurant de son bien être. Beaucoup trop enthousiaste, tu te ravises assez vite, te rendant compte de ta bourde. Peut-être t'en veut-il de l'avoir mis en danger de la sorte ? Tu l'observes s'étirer, tandis qu'il te rassure sur son état. Tu as certainement mis beaucoup trop de force en le poussant, mais ton but initial était de le protéger, l'éloigner le plus loin possible de la bête. Son compliment te fait rosir légèrement et tu te mords la lèvre de honte lorsqu'il évoque le fait que l'ais fait voler à travers les herbes. Malgré tout, tu finis par sourire en acquiesçant.

"Oui je suis vraiment désolée Ven ... Le feu de l'action certainement !"

Dis plutôt que tu ne sais pas contrôler ta force ? Pourquoi en avoir honte, tu as simplement eu peur pour lui, pas de quoi fouetter un chat, bien que tu en connais un qui le mériterait, ce chat insupportable qui passe son temps à se moquer à apparaitre et disparaitre comme bon lui semble. Tu sais bien que tu n'es pas infaillible et que tu as encore du travail devant toi, que tu dois encore perfectionner tes techniques. Tu demanderas certainement un entrainement à ton mentor d'ici quelques semaines, juste pour apprécier ton évolution.

Malgré sa mésaventure, Ven persistait à vouloir visiter le pays, ce qui t'enchante clairement, à tel point que tu ne peux décrocher ce sourire satisfait de ton visage. Tu as réellement adoré ce combat n'est-ce pas ? Tu es comme ces enfants à qui on aurait offert une sucette, sauf que toi, tu as tabassé un être gênant. Tu es si différente des autres Dawn, c'est ce qui fait ta force, c'est ce qui fait que tu es exceptionnelle, mais ça tu ne t'en rends pas compte, tu te sens si banale ! Les paroles de l'adolescent ont le mérite d'attirer ton attention. Dompter la bête ? Mince ! Pourquoi tu n'y as pas pensé plus tôt, cela t'aurait éviter bien des désagréments ! Enfin, peut-être n'était-elle pas assez docile pour ce faire. Tu réfléchis à son idée, il est vrai qu'il existe bien des insectes et qu'ils ne sont pas tous aussi vils et dangereux qu'une araignée ...

Tu sursautes lorsque tu sens une prise sur ton bras et regarde Ven d'un air interrogateur. Pourquoi se met-il donc à soulever tes bras ainsi ? Bien entendu, le combat n'a pas épargné ta peau pâle, rayée de lignes rouges vives ça et là. Des égratignures, simplement. Mais l'adolescent semblait trouvait cela important. Tu l'observes fouiller sa poche et en sortir une petite fiole. Une potion. Il t'offre une potion. Tu ne comprends pas l'objectif de cette précision concernant son obtention, tu te demandes si tu dois le rembourser ou non. Tu n'as pas encore répondu à sa question précédente, mais tu décides de t'emparer du récipient. Après tout, lui t'a fait confiance un peu plus tôt avec ce gâteau, tu dois en faire de meme avec cette potion.

Doucement, tu amènes le cristal devant toi pour l'analyser, puis tu le débouches délicatement pour éviter de l'exploser entre tes doigts avant de le porter à tes lèvres. Le gout est acide, te faisant grimacer, mais pourtant tu avales la mixture dans son intégralité sans rechigner. Tu fermes les yeux comme si le goût passerait ainsi avant de les rouvrir pour examiner ta peau maintenant uniforme, guérie. "Merci ... Je suppose que tu n'en connais pas la recette ?" dis-tu en plaisantant.

"Sinon à propos des insectes, non ils ne sont pas tous dangereux. Tout comme les êtres humains il y en a des bons et mauvais, bien que je ne suis pas certaine que ceux-ci aient la notion du bien et du mal contrairement à nous. Mais j'ai bien une idée, bien mieux que les insectes. Suis-moi !"

De nouveau, tu t'empares de sa main pour éviter ne le perdre en route, tu ne voudrais pas qu'une autre créature le prenne pour son futur repas. Tu progresses entre les brins d'herbe, sachant parfaitement où tu souhaites aller. "Ca tombe bien si tu aimes l'aventure, il y en a de toutes sortes au Pays des Merveilles, dont le lynchage d'araignée comme tu as pu le voir." Tu ris un peu. "Excuses-moi encore pour tout à l'heure, je ne contrôle pas toujours ma force dans l'urgence.... Ah ça y est on y est ! Ne sois pas trop brusque et tout ira bien."

Tu lâches sa main et t'avances doucement vers un rocher, un petit trou creusé dans la terre laissant deviner une galerie sous celui-ci. Tu fouilles dans ta sacoche pour en ressortir un petit biscuit, sans ajout magique cette fois-ci et le dépose à l'entrée. Tu attends quelques instant, encourageant Ven à te rejoindre. Observant l'ouverture obscure, tu peux enfin apercevoir un petit nez rose affublé de longues moustaches blanches, dévoilant petit à petit un pelage gris. Une souris que tu as déjà croisée sur ta route. L'animal craintif vient renifler ton offrande mais promène d'abord ses petits yeux noirs aux alentours. Tu lui souris.

"Ne t'inquiètes pas, il n'est pas dans les parages, et tu sais bien que je ne lui laisserais te faire aucun mal non ?"

Tu risques de paraitre folle ou bizarre, mais pourtant oui, tu t'adresses bien à une souris, une petite solitaire que tu as sauvée des griffes des chats de Cheshire quelques jours auparavant. Bien que le chat t'ait prise un peu en grippe depuis ce temps, tu t'en fiches, tu t'es faite une nouvelle "amie". Tu t'approches de quelques pas et pousse doucement le morceau de biscuit.

"Tiens c'est pour toi ma jolie !"

Enfin le petit rongeur décide de sortir de sa cachette, bien assez grande pour devenir la monture de deux personnes de petite taille. Tu caresses doucement son museau tandis que ses petites pattes s'empare de la collation, lui laissant le loisir de la grignoter. Tu la contournes en passant doucement ta main sur son doux pelage, venant flatter un peu son flanc comme s'il s'agissait d'un cheval. Un souvenir d'enfance, mais tu ne fais pas le rapprochement. Une fois son repas fini, elle se couche, te laissant lui grimper sur le dos, puis tu t'adresses à Ventus.

"Tu peux venir, elle ne te fera rien !" Tu ris un peu en t'accrochant au cou de la petite souris. "Elle est bien dodue et peut porter deux poids plumes comme nous sans problème." Tu le laisses grimper, l'aidant si besoin pour qu'il puisse prendre place derrière toi. "Tu peux t'accrocher à moi pour ne pas tomber. Tu es prêt ?"

Accroché aux poils de ton destrier improvisé, tu tires légèrement pour lui indiquer de se mettre en mouvement. Tu ne sais pas trop où aller pour le moment, mais tu en profiteras pour discuter un peu.

"Je suis une gardienne. Je suis en charge de la protection de la princesse de coeur de ce Royaume. Il est gouverné par la Reine de coeur et crois-moi elle n'a rien d'une bonne personne. Elle a un penchant pour les têtes coupées ... Et toi quel est ton secret cher Ventus ?"


▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A land full of wonder [PV Dawn]
Revenir en haut Aller en bas

A land full of wonder [PV Dawn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé
» Dawn Of War II
» tutorial chariot de guerre sur base de land raider
» [2000pts ork]La Band' à Wazdakka (full moto)
» land speeder dark eldar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom hearts reload  ::  :: Pays des merveilles-