Partagez|

"Le conte d'une vie...", Olyvia Mirage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/05/2016
Pièces d'or : 44
MessageSujet: "Le conte d'une vie...", Olyvia Mirage Lun 2 Mai - 0:20

   

   
Prénom P² Nom

   
Some Informations

   
Nom & Prénom : Olyvia Mirage
   Âge : 25 ans
   Lieu de naissance : Lucis
   Groupe : Apprenti Keyblade Master
   Arme : Keyblade
   Pouvoir :
Element du vent sous deux formes lié à deux keyblade précise :

- "Angel Fly" = Keyblade faible en terme de force brute, ayant malgré tout un petit boost non négligeable en terme de magie. Elle permet à son utilisatrice de manier les magies liés au vent et au soin telle que Rafale ou Soin X. Sa forme rappelle un long courant d'air printanier au couleur argenté.

- "Demonic ouragan" = Keyblade nettement plus agressive, basé plus sur la puissance physique avec une portée moyenne d'attaque bien qu'elle donne un bon boost dans les sorts d'attaque. Son utilisatrice peut invoquer des magies toujours lié au vent, basé alors sur des améliorations de vitesse et de forces physique. Elle rajoute aussi les sors Foudres + ainsi qu'un sort unique, "Black Wing", qui génère de grandes ailes de chauves souris dans son dos (ce qu'elle n'aime guère). Belle, elle dessine une tempête qui se déchaine dans les ténèbres....

   Race : Nephilim
   

   



   
Caractère • Inside of me

   
Le résumé d'une âme torturée... Qui est ce censé intéressé, hein ?

Bon, je suppose que je peux me permettre de vous décrire ma sœur mais je préviens, le premier où la première qui lui fait du mal va prendre une balle entre les deux yeux !

Petite, elle était une gamine joviale, toujours à vouloir nous suivre de partout ! Bon, un peu capricieuse sur les bords aussi... En même temps, Vergil lui laissait pas le choix vue comment il pouvait être mauvais avec elle.

Maintenant... Quand je l'ai retrouvé, c'était devenu une jeune femme torturé par le passé. Elle avait acquis une assez grande empathie envers les gens après sa vie dans la rue... Ouais, une vraie petite ange quand il s'agissait d'aider les autres. Même les hommes, qu'elle craignait depuis ce que mon ordure de jumeau lui avait fait, elle les aidait avec le sourire en essayant de cacher au mieux sa peur... Je crois d'ailleurs être un des seuls hommes, avec notre père peut être, qui pourrait la prendre dans ses bras sans recevoir un coup bien placé.

Pas combative pour un sou par contre ! J'ai longuement galéré à la convaincre de prendre les armes, surtout si elle voulait rester avec moi et pouvoir se défendre un peu par elle même : toujours à préférer fuir que de se battre... Je crois que, de ce point de vue là, je suis content quand elle s'énerve enfin : là elle est une combattante digne de moi ! Elle serait même presque plus dangereuse que moi... En tout cas, elle est vraiment impitoyable ! Par contre, c'est quelques choses de tellement rare que je me demande si ça peut vraiment être considéré... Faudrait que j'y réfléchisse un jour !

PS : Je crois qu'elle est attiré par les femmes... Kat et elle s'entendent un peu trop bien dés fois, même si on sent qu'Olyvia reste vraiment trèèèès timide. C'est presque mignon quand j'y repense.

Extrait du journal de Dante,
Parti sur sa sœur, Olyvia Mirage.

   


   
Histoire • On the tracks of my past

   
Lucis, cité ténèbreuse où seul le mal règne. Un monde où la moindre étincelle doit se cacher, se camoufler au milieu de leur opposé si elle ne souhaite pas s'éteindre pour de bon...

C'est ici, dans un décors de building obscures et de gratte-ciels colossales qu'une petite famille voit leur dernier membre les rejoindre. Une petite voix pousse alors un cri au milieu de souffrance d'une mère, les premiers cri de la vie au milieu d'un brouhaha de voix diffuse que le petit être ne peut encore saisir.

Deux jeunes voix s’élèvent et deux garçons surgissent dans la salle auprès de leur mère, regardant leur petite sœur avec un grand sourire. Dante, le jeune brun la regarde avec une certaine adoration, se demandant si il était aussi mignon à sa naissance à lui pendant que son jumeau au cheveux blanc, Vergil, laisse un regard plus curieux sur le bambin : un être aussi petit pouvait vraiment devenir fort un jour ? La petite, inconsciente de toute l'attention qu'on lui porte, saisit simplement le doigt de son père souriant... Il profitait de ce moment de calme avec sa famille, il savait bien que ça ne durerais pas éternellement. Noctis l'avait à l’œil... Et Eva n'était pas la bienvenu dans la cité : leur famille devrait vite se trouver un autre abri...

Pendant qu'il était dans ses pensée, la petite star était accaparé par l'attention de ses curieux de frères. Le brun, s'amusant devant la force naissante du bambin, tourna la tête vers sa mère.

- Comment elle va s'appeler au faite ?


- Olyvia, Dante... Ta sœur se nommera Olyvia...

[...]

La jeune fille, essoufflée, s'escrimait à suivre le rythme de ses grands frères. Elle voyait, au loin, Dante au bout du long couloir qui menait au salon et qui lui faisait des grands signes pendant que Virgil, toujours aussi froid avec elle, avait tranquillement continué à avancé en l'ignorant complètement. Elle ne comprenait jamais l'indifférence que lui manifestait toujours son grand frère au cheveux argenté pourtant, elle n'avais jamais rien fait pour lui déplaire... Et puis, il lui avait déjà affirmé qu'il l'aimait beaucoup alors pourquoi ? Elle n'avait jamais pu obtenir de réponse et même Dante, qui s'en était rendu compte, n'avait la moindre étincelle de réponse à lui fournir. Elle en avait même parlé une fois à sa mère, Eva, mais cette dernière n'avait pu lui fournir plus que des mots rassurants et son père... Elle en avait peur. Sparda, bien que très doux avec ses enfants, restaient malgré tout un démon et ce n'étais pas évident pour lui de paraitre gentil en toute circonstances, même devant ses précieux enfants nephilim... Sa femme, sa douce ange, était déjà mieux dans ce domaine.

Ce jour là était comme les autres, très sombres, et le manoir était rempli d'une tension que Sparda ressentait aisément dans tout son être. Ainsi, quand il vit courir ses deux garçons, il ne put que fournir un sourire forcé à leur passage. Noctis avait fini par comprendre la vérité... Il savait la vraie nature d'Eve et, il sentais déjà les hordes de serviteur entouré petit à petit leur demeure. Il devait cacher ses enfants, protéger aux moins ses héritiers...

Il allait pour sortir de le demeure quand une masse de cheveux doré qu'il identifia comme ceux de sa petite Olyvia. Cette dernière se frottait le front, levant ses yeux bleus pour comprendre contre quoi elle venait de se cogner et fit une moue apeuré en apercevant le regard dur de son paternelle. Attendri, ce dernier vint la cueillir dans ses bras en souriant. Elle, plus surprise, le regarda un instant avant de venir blottir son visage contre son cou, passant ses petits bras autour de son cou. Pour une fois, père et fille savourait un moment de tendresse que Sparda n'avait que trop peu donné en ce moment à son enfant... Mais, tout fut de courte durée...

Un éclat de verre d'abord, suivi d'une centaine... Puis, ce fut un craquement sinistre d'une grande porte en bois qu'on défonce sans aucune forme de pitié et ils entrèrent alors, une horde de démons au service de Mundus, l'un des généraux de Noctis. Sparda savait que ce jour allait arriver, il s'y étais plus ou moins préparé mais... Est ce que tout allait se passer comme prévu ? Il n'en avait absolument aucune idée !

Il serra fortement sa petite Olyvia contre son corps, libérant ses pouvoirs démoniaque avant de s'élancer dans le long couloir. Son première objectif, retrouvé ses deux fils et leur mère ! Puis, il pourrait tranquillement les mettre à l'abri comme son plan le prévoyait... Mais, il fut trop lent.
Lorsqu'il débarqua dans la grande salle où était censé se trouvé ses fils et sa femme Eva, il tomba sur un spectacle désolant.

Olyvia, perturbé de se retrouver ainsi en surprotection par son père, n'avait pas de suite compris où elle se trouvait mais elle entendait distinctement des larmes dans son dos. Elle voulu se retourner, voulu comprendre ce qu'il se passait mais, fermement, son père la maintenait en place, ses yeux azurés caché contre son cou. Eva, cette douce mère et épouse, venait de rendre son dernier souffle, la poitrine poisseuse de son propre sang, et était entouré par ces deux garçons dont l'un, Dante, laissait libre court à toute sa tristesse pendant que son frère fixait son pendentif bleu d'un regard vide.
Sparda, en fier démon, ne versa pas une larme même si il sentais son coeur obscure se serrer très fortement dans sa poitrine... Mais il devait être fort, pour protéger son héritage, pour protéger ses enfants !!!

Il les entraina avec lui, devant forcer un peu pour Dante qui ne voulait pour rien au monde abandonner sa mère, et ils s'engouffrèrent dans une pièce secrète, derrière un lourd tableau le représentant. Il déposa la jeune fille au sol avant de replacer au mieux le tableau. Il savait bien que ça ne les cacherais pas longtemps mais même des secondes gagnés lui suffirait pour les cacher, eux. Il contourna le lourd bureau de la pièce, regardant Olyvia essayé de réconforter son grand frère qui avait encore des larmes aux yeux, et il trouva enfin son bonheur : un mince mécanisme, glissé sous le bureau, réagit à son pouvoir obscure et, dans un grincement infernal, une immense cavité s'ouvrit dans leur dos. Il attrapa Olyvia entre ses bras, faisant passer Dante et Vergil en premier,avant de s'engouffrer dans le long tunnel noir.

La petite, elle, ne sentait pas bien ce long couloir. Elle avait cette impression horrible que tout allait se refermer sur eux, qu'ils allaient finir écraser et dévorer par le monstre de la grotte... L'antre noir qu'ils venaient de pénétrer allait longuement hanter les cauchemars de la jeune fille... Elle venait de subir la vraie nature de l'enfer, n'avait que quatre ans et elle ne se doutait pas que tout allait empirer...

[...]

Course effréné, souffle court puis cachette. De justesse, l'espiègle jeune fille venait d'éviter ses poursuivants. Elle les regardait partir au loin avant de tirer la langue :

-C'est pas aujourd'hui que vous m'attraperez, limace !!!

Puis elle se sauva dans le sens inverse, en direction de sa vraie planque, les bras chargé d'un sac rempli de victuailles. Arrivé, elle retrouva sons frère, Vergil, qui bossait sur des grands dossiers. Du haut de ses seizes ans, la jeune fille avait commencé à prendre un corps de très jeune femme tandis son frère, du haut de ses vingt ans, avait au contraire une forme olympique. Adopté par une riche famille, il avait pu grandir dans un milieu serein où il avait fait de longue recherche sur son passé car oui, il y avait eu de lourds changements suite à leur fuite du manoir...

Sparda, leur père, désireux que ces enfants ne soient jamais retrouvé par Noctis, s'arrangea pour les cacher tout les trois après leur avoir effacé la mémoire. Ainsi, vide de tout souvenir, Vergil avait été receuillie par une riche famille très attiré par son physique hors norme  -faut dire que ses cheveux argentés attirait le regard- alors qu'au contraire, Dante, avait selon les dernières nouvelles fait de nombreux tour d'orphelinat à cause de son comportement des plus "diabolique". Elle avait eu un traitement vraiment différent...

Pour une raison que Sparda ne s'expliquait pas, la puissance latente de le jeune fille était telle qu'il n'avait jamais pu lui effacer la mémoire alors il l'avait gardé avec lui. Cependant, alors qu'elle n'avait que huit ans, Mundus retrouva son père et Noctis le condamna à la prison éternelle : Sparda restait un démon puissant et Noctis entendait bien profiter de sa puissance... Même si il devrait attendre des années. A la rue, seule, elle fut plus ou moins accueillit par les reclus de Lucis, des sans-abris au coeur gros, qui l'élevèrent au principes de la rue  : douée, elle dévoila vite un talent fou pour les petits pillages et autres astuces pour survivre dans la rue. Sa réputation fit vite le tour de la ville sous un pseudo qu'elle décida de garder comme nom de famille : Mirage.

Cependant, ça faisait maintenant un mois ou deux que Vergil l'avait retrouvé. Évidemment, sa mémoire toujours effacé, il n'arrivait pas vraiment à croire qu'elle était sa petite sœur. En même temps, pour éviter bien des soucis, Sparda avait omis de la mentionner elle... Peu était donc ceux qui savait que l'ange Eva et le démon Sparda avait donné naissance à trois Nephilim, dont elle faisait partie.

Elle savait que Vergil ne l'avait jamais totalement apprécié, encore plus aujourd'hui alors qu'il continuait de laisser planer de grand doute sur la nature de leur relation fraternelle mais elle, du fond de son jeune coeur, continuait de se persuader qu'elle arriverait à lui prouver !

Elle ne savait pas encore à quelle point son frère s'en fichait d'elle... voir même la haïssait.

Olyvia, affairé à ranger ses réserves de nourriture, n'entendit pas tout de suite les lourds pas qui semblaient entourer la planque. Elle ne sentit une présence dans son dos que trop tard, alors qu'elle allait se retourner, elle reçut un choc violent dans la mâchoire qui l'a fit chuter à terre dans un bruit sourd. Larmoyante, elle essaya de comprendre ce qui se passait. Elle put à peine reconnaitre son agresseur, l'un de ses "clients" qui avait déjà du subir ses nombreux vols. Elle essaya, vainement de se défendre quand de nombreuses mains l’entouraient et la plaquaient au sol mais, malgré toute sa force, elle était trop jeune et un peu trop frêle pour résister à autant d'Hommes... Elle jeta un regard à son frère, l'implorant à l'aide de ses yeux azuré mais elle n'eut qu'un regard vide de sentiments comme réponse... Puis elle s'effondra dans son inconscient, le corps à la merci de ses êtres en ruts.

Elle se réveilla, ouvrant doucement les yeux dans un endroit très sombre. Elle ne se sentait pas vraiment elle, comme ci elle n'était pas réelle. Elle se redressa, étonné d'être seule, dans un lieu qu'elle ne reconnaissait définitivement pas. Elle essaya de se relever, les corps étonnamment lourd comme du plomb.

Elle examina longuement la zone... Elle avait l'impression d'être de retour dans l'antre noir, ce lieu sombre qui semblait vouloir la dévorer. Elle jeta un coup d’œil, vers le bas et elle du retenir un haut le cœur. Un vide obscur, c'est tout ce qui se dressait sous ses pieds. Pourtant, lorsqu'elle avança un peu, alors qu'elle pensait chuter d'un coup dans les ténèbres, elle se rendit compte qu'il y avait quelques choses de bien solide... Alors, elle continua d'avancer, timidement, de quelques pas vers l'avant, espérant en son fort intérieur que quelques chose allait changer dans la noirceur ambiante, n'importe quoi qui l'aiderais à y voir plus clair... Alors que l'espoir commençait à s'éteindre, elle fit un pas de plus et le sol se mit à tourbillonner sous ses pieds. Une véritable tempête l'entoura tandis que le vitrail se mettait à briller sous elle, balayant les ténèbres à sa surface dans une bourrasque. Ses yeux, d'abord aveuglé par la soudaine clarté, s'était mis à doucement admirer le dessin du vitrail, représentant son père. Elle s'agenouilla, passant une main sur la joue gravé dans le verre, tandis qu'elle senti une larme parcourir sa joue, quand elle entendit une douce voix résonné. Elle lui disait d'avancer, de ne pas s'arrêter sur le passé... Alors, étonnement confiante en cette voix désincarnée, elle se mit à marcher dans la direction qu'elle lui donnait.

Alors qu'elle allait arriver au bord, un long pont de verre apparu dans le vide, telle un grand escalier. Elle le suivit, plus inquiète qu’auparavant, et arriva à un second vitrail qu'elle avait pu apercevoir au loin. Elle avait l'impression d'être dans une immense cathédrale, une cathédrale qui retraçais ses souvenirs car, dessiné sur ce nouveau vitrail, était représenté sa douce mère Eva, yeux clos et une rose bleue entre les mains. Un pincement fort au cœur l'a prit, se souvenant difficilement de ce triste jour... Elle n'avait rien vue mais, en elle, elle connaissait très bien ce qui était arrivé... La réaction de Dante avait été plutôt clair la dessus.

Elle tremblait un peu en se remémorait ce douloureuse épisode mais une nouvelle voix, plus rude, s'élevait à son tour. Elle lui parla longuement d'une histoire de ténèbres, lui disant qu'elle était en danger. Olyvia ne comprenait pas le sens de ses mots mais, des visages grossiers et grimaçant lui revinrent en tête et elle se mit à trembler plus franchement... C'est alors qu'apparurent deux socles de pierres.

L'un avait, enfoncé dans son corps rocailleux, une longue lame blanche avec, au niveau du manches, de grandes ailes blanches qui s'opposait pas mal à l'autre, plus acérée dans sa lame avec des ailes de chauves-souris noir pour garde. Elle regardait mais surtout admirait les deux armes, les trouvant aussi belle l'une que l'autre mais elle ne comprenait pas ce qu'on attendais d'elle... C'est alors qu'ils apparurent, ses copies physiques mais avec des détails qui prouvait que ça n'étais pas tout à fait elle. L'une, souriante et pleine de joie de vivre, avait une peau pale comme si elle était malade. Chacun de ses gestes semblait emprunt d'une douceur combative qui laissait supposer que, malgré une apparence fragile, pouvait cacher une grande force. L'autre, au contraire, était sombre et barré d'un sourire des plus ironique. De longues cornes, semblables à celle de son père, se dessinait sur son crane mais, en même temps, on arrivait à lire derrière ses traits dur une très forte tendresse, camouflé par une rage infini palpable dans son regard de braise.

Olyvia les écouta se présenter. Ainsi, elles étaient elle... Elles étaient son héritage de Nephilim mais aussi , à elle deux, elles étaient le tout qu'était son cœur. En un mot, elle se trouvait face à elle même... Et elle devait choisir, choisir entre sa part sombre ou sa part claire, choisir entre lumière et ténèbres en somme. Mais, elle ne le pouvait pas... Elle ne se sentais pas prêt à un choix définitif et puis, en même temps, elle ne voulait pas vraiment combattre. Elle voulait juste vivre, tranquillement, dans un monde où elle pourrait être en paix avec sa famille...
La ténébreuse rigola un peu, la traitant d'idéaliste mais, dans un écho avec sa jumelle blanche, elle lui répondit qu'au moins, ça signifiait qu'elle était bien elle même... Bien qu'elle n'étais pas, selon leur mot, complète. Une énergie jaillit de chaque lame, chacune correspondant à son point de départ, et vinrent entourer la jeune fille dans une petite tornade au double couleur. Cette puissance vint s'engouffrer en elle et ses doubles disparurent, rapidement suivi par le décor entier...

Elle reprit alors son souffle, se réveillant seule dans sa planque. Ses vêtements étaient en miettes, elle était nue et pouvait voir un liquide poisseux coulé de son entre-jambes... Son frère l'avait donc livré ainsi, au mains d'être sans aucune pitié... Elle aurait voulu pleurer mais, ses joues tirés par l'humidité lui firent vite comprendre qu'elle avait versé bien plus de larme que ce que son corps pourrait lui offrir...
Utilisant sa réserve d'eau, elle se nettoya du mieux qu'elle le pouvait avant de se rhabiller. Elle ne pouvait plus rester ici, ils savaient désormais tous comment la retrouver et elle ne voulait surtout pas revoir son frère...
Elle regarda d'un air triste là où elle c'était réveillée et vit alors une étrange arme, de couleur argenté. Après l'avoir longuement analysé, elle avait l'impression de voir une sorte de clé se dessiné derrière le côté stylisé de l'arme mais, cette couleur argenté lui rappela douloureusement Vergil ce qui fit monter d'abord une grande tristesse en elle suivit très vite d'une colère qu'elle n'avait encore jamais ressenti au fond de son cœur. L'arme muta alors, se changeant en quelques chose de plus sombre, en gardant ce côté stylisé comme si on avait voulu graver la puissance des vents dans une lame. Surprise, son calme revint assez vite et l'arme reprit sa forme blanche. Elle tendit, timidement, la main vers elle comme si elle voulait la saisir et elle disparu dans un éclat blanc avant de surgirent dans sa main. Elle resta interdite, étonné de la légèreté de l'arme entre ses doigts fin. Puis, elle souhaita simplement la voir disparaitre et elle sembla obéir très naturellement. Elle eut bien plus de mal à faire le chemin inverse mais, après de longue heures de concentration, la lame-clé revint entre ses mains.

Elle l'examina longuement et remarqua alors le pendentif accroché à la garde comme un porte-clef : rouge, c'était celui de Dante...
Elle savait où ce dernier était mais... Elle avait peur. Peur qu'il agisse avec elle comme venait de le faire Vergil mais, en même temps, elle était persuadé que son frère ne se montrerais pas si mauvais que son jumeau : après tout, Dante lui avait toujours montré une grande sympathie...

[...]

Deux après qu'elle est subi cette trahison horrible auprès de son frère Vergil, elle avait fini par vouloir retrouver le confort de la présence de son autre frère. Ce dernier, toujours en vadrouille, lui prit plusieurs mois avant qu'elle arrive enfin à le retrouver. Il avait, lui aussi, recu la visite de Vergil bien avant mais cette dernière c'était mal déroulé. La seule chose que Dante avait au bout du compte apprécié, c'était d'avoir pu retrouver sa mémoire et une bonne partie de son héritage. Ainsi, il accueillit sa jeune sœur à bras ouvert...

Il avait sur, par l'intermédiaire d'une "alliée" de leur frère, ce que ce dernier avait fait subir à la jeune fille et c'était l'une des raisons qui avait poussé Dante à rentrer dans une haine totale en vers , selon ses propres mots, cette imbéciles de Vergil. Mais, Dante comme Olyvia se doutait bien que les choses n'irait pas pour eux car, ici à Lucis, ils étaient entouré d'ennemis...
Après tout, la famille adoptive de Vergil était, en terme d'influence, juste en dessous de la famille du Seigneur Noctis hors ils savaient tout deux qu'aucun des deux n'était de leur côté. Ainsi, après lui avoir appris de force à se battre correctement à l'épée et donc, par extension, à savoir plutôt bien manier son étrange arme, il l'avait embarqué avec ses propres pouvoirs dans d'autre monde.

Et c'est là qu'ils avaient découvert bien des choses, notamment cette fameuse guerre entre lumière et ténèbres. Si Dante avait décidé de devenir un mercenaire pour la lumière, vue que l'idée d'être gardien ne le tentais pas des masses, Olyvia ne voulait pas particulièrement rentrer dans le conflit... Elle voulait simplement en apprendre plus sur ses pouvoirs.

L'année de ses vingt-cinq ans, elle avait enfin pu découvrir la vraie nature de son arme : une keyblade, voilà ce qu'elle maniait depuis tout ce temps sans le savoir. Grave à Dante, elle avait apprit à manier la plupart de ses pouvoirs mais elle sentait que les pouvoirs les plus général de cette arme lui échappait encore... Après tout, pourquoi avait elle cette forme de clé ?

En plus de cela, sa nature très pacifiste ne lui avait jamais permise de manier correctement la forme obscure de sa Keyblade, qu'elle détestait d'autant plus depuis qu'elle avait vue que le porte clef était bleue... Le pendentif de Vergil. Hors de ses grandes colères, il était à vrai dire très rares qu'elle puisse l'invoquer et, vue son caractère, ce n'était pas une chose très courantes.

Aujourd'hui, elle avait découvert l'institution des AKM, un groupe d'élu qui parait il, maniait la même arme qu'elle. Elle espérait profondément pouvoir en apprendre le plus possible à leur côté...
   


   
Et derrière l'écran

   
Euh....
Règlement : lu & approuvé !

   
Informations à remplir

   
▬ Tear Grants ♫ Tales of Abyss = Olyvia Mirage ♣ Groupe sur le forum {PRIS}
   

   
A-Lice | Never-Utopia

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 742
Date d'inscription : 19/11/2015
Age du joueur : 27
Pièces d'or : 273
Puppet Master
Alice Blake
MessageSujet: Re: "Le conte d'une vie...", Olyvia Mirage Lun 2 Mai - 0:22
Re welcome Razz

Je te dis bon courage pour la validation ♥️


▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 1564
Date d'inscription : 15/10/2015
Age du joueur : 20
Pièces d'or : 601
MessageSujet: Re: "Le conte d'une vie...", Olyvia Mirage Lun 2 Mai - 0:28
Re-bienvenue M'sieur ! Enfin... M'admoiselle plutôt...
Tear quoi... *__* Très bon choix de personnage et de contexte d'histoire. C'est original !

Bon courage pour validation !

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

~ Don't ever take a single second to breathe, they're going to send me on a murdering spree. I can not wait to dance upon your grave. Waiting for the dawn to come and sang a song to save us all.
I am alive I'm just playing dead. I'm going to say what should have never been said.The giants of the world crashing down. The end is near I hear the trumpets sound. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 2534
Date d'inscription : 14/08/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 840
Servant of Evil
Sly
MessageSujet: Re: "Le conte d'une vie...", Olyvia Mirage Lun 2 Mai - 13:01
Yop et rebienvenue, Shad o/

Ah! la fameuse TC o/ Elle promet! j'espère que tu t'en sortira avec cette superbe jeune femme (si pas, dit le moi et je me ferai un plaisir d'arracher son petit coeur :3 Juste histoire de rendre service, hein~)

Tu connais le chemin, depuis le temps, si tu as des questions, MP moogle et Aka et si tu as fini ta fiche, n'oublie pas de la signaler dans le sujet prévu à cet effet Wink

Amuse toi bien avec ton nouveau perso et bon courage o/

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Sly ment en #990066Sly's theme song - Kit par Elsa~
« I'm a twisted, twisted little child. Use it, break it, throw it ~♪ Hilarious, don't you think ?~♪ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 443
Date d'inscription : 06/08/2015
Age du joueur : 26
Pièces d'or : 810
Dark Raccoon
Aka
MessageSujet: Re: "Le conte d'une vie...", Olyvia Mirage Mer 4 Mai - 20:50



Félicitations Olyvia !
Re-re bienvenue ! C'est la fête des DC en ce moment ^^ J'ai beaucoup aimé ton histoire même si il est très inspiré par Devil May Cry mais bon vu que j'aime bien cette licence ça me va Razz J'aime beaucoup l'idée de la clé changeant de forme aussi c'est badass ! Bref amuse toi bien avec ton personnage féminin !

Bravo à toi ! Tu as réussis a terminé ta fiche avec brio et tu es maintenant validé ! Ton aventure va enfin pouvoir commencer ! Mais avant ça nous avons quelques indications à te donner. N’oublie pas de créer ta fiche de lien ici au cas où des personnes souhaiteraient se lier à ton personnage ! Surtout n'oublie pas de créer ta fiche d'activité RP, c'est obligatoire et très important, sans ça tu pourrais être supprimé si tu ne la met pas à jour ! C'est ici que ça se passe ! Tu peux, si tu le souhaite, demander un rang spécial à cet endroit-là. Histoire que tu sois unique tu vois ! Et puis enfin si tu veux des partenaires pour tes RP rien de mieux que de venir le faire ici. Si tu as la moindre question ou la moindre hésitation demande à un des admins, ne t’en fait pas on ne mord pas, du moins pas souvent ~ Puis si le cœur t’en dis viens te défouler dans le flood qui se trouve juste . Encore bravo pour ta validation et amuse-toi bien sur Kingdom Hearts Reload !

©️ Narja - Never-Utopia

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Theme d'Aka :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Le conte d'une vie...", Olyvia Mirage
Revenir en haut Aller en bas

"Le conte d'une vie...", Olyvia Mirage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Le conte d'une vie...", Olyvia Mirage
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Conte de Noel et autres nouvelles
» Un conte d'Arfhëll Lutin ou une farce !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom hearts reload  ::  :: Identification :: Fiches validés-