Partagez|

"Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 12/07/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 231
Pumpkin Princess
Cyn'del Lanfear
MessageSujet: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 1:30


Cyn'del Lanfear

Some Informations

Nom & Prénom : Cyn'del Lanfear
Âge : 21ans
Lieu de naissance : Halloween Town
Groupe : Princesse de cœur
Arme : Faux
Pouvoir : Métamorphose: Capacité de changer d'apparence physique à volonté. Sera toujours anthropomorphe et de sexe féminin.
Race : Alrune (type de démon métamorphe)




Caractère • Inside of me

Cyn’del n’est pas une personne des plus avenante au premier abord, en particulier avec les Gardiens. Ne vous méprenez pas, elle est consciente du travail considérable réalisé par les soldats du roi Mickey et de leur manque de moyen humain. Elle ne fera jamais rien pour entraver leurs missions. Néanmoins, elle n’arrive pas à oublier que nombres de royaumes de cœur de faible importance ont sombré dans les ténèbres sans avoir reçu la moindre aide. De plus, une de ses plus grandes craintes est que cet ordre, en découvrant son existence, l’enferme dans une cage dorée comme une petite chose fragile. Elle aime sa liberté et aura du mal à suive le moindre ordre.

Ses dons de métamorphe l’ont bien aidé à se cacher des Gardiens durant environs 3 ans. Qui penserait qu’une créature monstrueuse est en réalité une princesse de cœur ?

D’ailleurs, en tant que ‘monstre’, elle a semé la pagaille dans plusieurs villes des contrées de cœurs ou de lumière, notamment durant sa première année d’exil. Il est donc possible que quelques rapports aient été rédigés sur elle auparavant.

Elle applique aussi le principe de tolérance zéro envers les citoyens des ténèbres et les membres de la confrérie obscure. Bien qu’elle n’ait aucune preuve encore, elle reste persuadée que le portail des ténèbres ayant causé la ruine de son royaume n’est pas apparu par hasard.

Elle ne supporte pas non plus qu’on lui mente, même pour de ‘bonnes raisons’ ou pour la ‘ménager’.

Cyn’del peut paraitre assez dure et froide mais il s’agit d’une façade. Ces trois dernières années passées seules l’ont forcé à s’endurcir un minimum. En réalité, elle a énormément de respect pour les actions du roi Mickey et a un sens assez aigu du devoir. Elle fait ce qui doit être fait et abattre le plus de sans-cœur possible fait partie de ce qui doit être fait.
Malgré tout ce temps passé à s’endurcir, elle reste terrorisée à la simple vue d’un portail des ténèbres. Et même si elle réussit plus ou moins à surmonter cette peur, elle reste paralysée encore quelques secondes à leur vue.

Si quelqu’un arrive à percer cette carapace, il trouvera sans doute la personnalité originelle de Cyn’del, du temps où elle était heureuse à Andara. Une fille douce, chaleureuse et gentille, aimant sa famille et ses amis. Cette facette de sa personnalité ressort en présence des enfants ou plus généralement face aux non-combattants.



Histoire • On the tracks of my past

Une grande silhouette humanoïde déambule dans les rues pavées et tortueuses de sa ville. Une ville noire et brumeuse, comme chaque jour et qui restera noire et brumeuse, comme toujours. Croisant passants aux faciès immondes et déchirés qui pourtant le saluent, Il ne les regarde pas. Drapé dans sa méprisante expression, il préfère avancer, et au détour d’une ruelle, il l’aperçoit enfin, cette tour de brique millénaire à l’architecture étrangement anguleuse, comme si un souffle de vent aurait suffi à la faire s’écrouler.

N’importe qui aurait sans doute déjà tourné les talons vers un endroit plus chaleureux, mais qu’importe, ce labyrinthe sombre et sale sied aux gens de son espèce. C’est son monde, c’est sa ville, c’est Halloween Town, la ville des monstres.

Halloween est en approche et bon nombre de monstres s’affaire au préparatif pour le spectacle sordide de cette année. Jack, cette fois encore, s’est surpassé et on pouvait l’apercevoir çà et là, donnant des directives confuses qui lui dictent son fabuleux génie.
Mais lui n’a pas le cœur à ça. Et de toute façon, son rôle mineur dans la parade lui laissait le temps de s’occuper de ses affaires. Il est inquiet et cela se fait sentir dans toute la ville. Il sait qu’une fois la fête passée, l’attention se reportera sur l’étrangeté de son premier et dernier né.

Mais aujourd’hui, c’est la bonne. L’humanoïde franchit le portail métallique et gravit quatre à quatre les marches tremblantes le séparant de l’entrée du donjon. Une fois à l’intérieur, il se dirige vers une forme courbée au milieu d’un capharnaüm ressemblant à s’y méprendre à une cuisine.

« Mon horrible aimée, je reviens avec de quoi tenter un dernier essai »

L’homme, qui à la lumière blafarde des lanternes révèle un teint grisâtre et un visage biscornu –et cornu tout court-, saisit le poignet de l’être aimé et la force à le regarder. La forme féminine n’avait rien à envier à son triste amant.
Elle était toute recroquevillée sur elle-même -bien qu’arrivant tout de même aux épaules de son diable d’époux- et une petite tête qui avait dû être ronde autrefois, surplombait ce corps rachitique. Un nez crochu, une chevelure verdâtre et de longs doigts fins venait compléter l’étrange tableau.

« A quoi bon.. ? » Soupire-t-elle alors. « Cette chose ne passera pas sa première année de toute façon. » Continue-t-elle d’une voix sans émotion.

« Ceci est la solution »

Sur ces mots, l’homme lui tend une feuille de papier. Cette feuille, richement décorée et immaculée, est couverte d’un seul un texte calligraphié avec soin. Certainement pas l’œuvre d’un habitant d’Halloween Town. Au fur et à mesure de sa lecture, le visage de la femme s’étira d’un sourire mauvais.

« Mieux que les vieilles histoires de tante Azraelle, n’est-ce pas ? » lui dit l’homme en récupérant la feuille.

« Où as-tu trouvé ça ? » demande-t-elle, le regard pétillant.

« Oogie en avait un plein carton. Il affirme les avoir toutes récupérées lors d’une de ses vadrouilles hors de notre monde. Il a dit : « Je pense que cela peut résoudre ton problème » »

« C’est parfait ! J’en viens presque à espérer qu’elle survive ! »

L’air noir, l’homme se glisse dans une petite pièce circulaire adjacente. L’endroit est drapé de noir et ne laisse pas filtrer la lumière du jour, seules quelques bougies permettre de voir qu’au centre de celle-ci se dresse ce qui pourrait être un couffin, bien qu’en réalité, cet objet ressemble plus à une énorme araignée velue sur le dos dont les pattes croquées forment des barreaux. Le tout posé sur un pilier, ou une espèce de pieux, au choix.

Il s’approche du panier et y découvre d’une petite forme ailée, à l’aspect changeant. Ses grands yeux suppliants et rouges de larmes sont le reflet de sa terreur. Comment un diable et une sorcière avaient-ils pu engendrer pareille forme chétive et pathétique ? Déception, son cœur finira par lâcher de peur et d’angoisse si elle ne rentre pas dans le droit chemin.
Il soupire et s’assied sur le tabouret d’os proche du berceau avant d’approcher son visage du bipède en devenir. Celle-ci ouvre grand la bouche comme pour hurler sa désapprobation, mais aucun son ne sort. N’ayant cessé de s’époumoner depuis sa naissance, sa voix s’était éteinte 3 jours plus tôt, au grand soulagement des voisins du cimetière.

« Une dernière histoire ? » murmure-t-il alors, un rictus carnassier s’épanouissant.

Se replaçant confortablement sur son siège, l’homme débute sa fable, d’une voix qu’il essaie d’être douce et mielleuse.

« Il était une fois un monde de lumière minuscule situé loin, très loin des autres contrées de cœur. Ce monde étriqué n’est composé que d’une ville royaume, entourée de hautes murailles infranchissables.

Andara

A sa tête se trouve un couple, un roi et une reine. Ce roi et cette reine sont des personnes débordant d’amour et l’on raconte que cet amour est si pur et puissant, qu’il parvient à lui seul à repousser l’invasion des ténèbres qui entourent les hauts remparts.
Quelle ne fut pas leur joie et la joie de leur peuple lorsqu’ils apprirent que la Sainte-Reine était enceinte ! Transmettre tout cet amour à cet unique enfant afin que celui-ci rayonne à travers lui et repousse les ténèbres un peu plus. Ils en étaient convaincus.


Ce fut un accouchement difficile pour la Reine mais,…

L’enfant naquit à l’aube.

Elle était parfaite

Des cheveux ailes de corbeaux

Des yeux azur

Une peau glacée de porcelaine

Un sourire éternel gravé sur son visage

L’enfant mourut avant d’apercevoir la lune.

L’amour fana avec lui. Combien de temps encore avant que les ténèbres ne l’emportent ?»

L’homme, ayant fini son histoire, se penche une nouvelle fois sur sa progéniture. Il soupire. S’il n’arrivait pas à lui décrocher un sourire même avec une histoire affreusement réelle, alors il n’y avait plus rien à faire. Trop de Lumière dans ce bout de chair pour espérer survivre à Halloween Town. Qu’importe, ils l’utiliseront pour faire ce qu’ils font de mieux : un horrible, horrible tour. Il reprend la parole :
« Hey, bébé, puisque tu ne sembles pas vouloir accepter l’infecte réalité, laisses moi te lire cette bénédiction venue du ciel »

Il s’éclaircit la voix et d’un ton volontairement pompeux, il commence sa lecture :

« Ce message est adressé à tous les habitants des mondes voisins d’Andara. Nous, souverains de la ville royaume, implorons votre aide.

Comme vous le savez sans doute, le destin nous a refusé le bonheur de la parentalité. Plus aucun autre enfant n’a vu le jour depuis un long moment.

Notre monde dépérit.

Et, Bla bla blabla.. Enfin, tu as compris les grandes lignes. » Termine-t-il, las de jouer un rôle qui ne lui sied guère.


La femme entre à son tour dans la pièce, un lourd cabas sur l’épaule.

« Alors ? » demande-t-elle à son époux.

« Pas même un sourire. Fais ce que tu as à faire, je prépare le portail. »Rétorque-t-il en sortant de la pièce.

La femme acquiesce et prend place à son tour auprès de sa descendance. Elle pose son sac par terre et en sort un petit livre et une fiole rougeâtre. Tournant les pages de son carnet d’une seule main, elle finit par s’arrêter. Les yeux mi-clos, elle murmure des paroles incompréhensibles, y insufflant une pointe de magie.
Dans le berceau, la petite forme se met à s’agiter et se tordre frénétiquement, se transformant et changeant sans cesse à chaque seconde, faisant apparaitre et disparaitre aussitôt croc, poils et plumes. Ces fluctuations continuèrent de longues minutes avant de ralentir et de finalement se stopper dévoilant un bébé d’apparence humaine en tous points semblables à celui de la fable à une exception près : une minuscule paire d’ailes membraneuses.

Pestant contre cette découverte, la femme tourne sa chose sur le ventre sans ménagement, saisit dans ses doigts noueux le problème et assure sa prise. Elle tire d’un coup sec. Un bruit ignoble résonne dans la pièce. Elle se débarrasse des appendices inutiles. L’enfant, impuissant, ne peut rien faire à part se recroqueviller un peu plus, percluse de douleurs et perdant son sang.

La sorcière débouche alors la fiole rouge et repent son contenu sur les plaies qui se referment au contact de la substance ne laissant que deux fines cicatrices verticales sur les omoplates. Il ne faudrait pas qu’elle meure trop tôt, tout de même. Fière d’elle, elle contemple son œuvre. Ce sortilège durera des années sur un esprit aussi faible. L’homme revient dans la pièce.

« Tu es prête ? Il nous faut nous dépêcher. Elle va ameuter les sans cœurs plus que nécessaire »

« Je l’emballe et on peut y aller. »

Sur ces mots, la femme enveloppe l’enfant dans le tissu le plus propre et le plus blanc qu’ils avaient pu trouver-il était donc gris et presque sans tache- et l’emporte avec elle dans la cuisine. Au milieu de cette pièce se dressait désormais une immense spirale noire et mauve, un portail des ténèbres direction Andara. Quoi de plus simple pour un diable ?
Et ils traversent le portail. L’enfant, au plus profond d’elle-même, restera marqué par cette traversée. Inquiétude, malaise, angoisse, panique… Peur, derrière ces yeux bleus neufs, tous ses sentiments se bousculent jusqu’à ce qu’enfin elle s’endort d’épuisement.



Quelques heures plus tard

L’homme, la femme et leur précieux colis se tiennent désormais face au palais royal. Si personne ne les avait vus arriver à travers leur portail de ténèbres, une foule de gens s’était désormais agglutiné autour d’eux. Rares étaient les visiteurs à Andara et ces visiteurs-là n’étaient pas comme les autres. De mémoire d’homme, jamais une délégation d’Halloween town n’avait foulé le sol de la ville royaume. Il faut dire que la ville enténébrée n’avait pas bonne réputation.

Et pourtant en ce jour, Ces gens informes apportent l’espoir.

Toute la ville portait le deuil et ce, depuis des semaines. Personne encore n’avait répondu au message désespéré envoyé au gré du hasard par leurs souverains. Personne, jusqu’à aujourd’hui. Fébriles, les habitants et l’étrange couple attendent sur les marches du château. Ils attendent le retour du ministre et primat du royaume. Le soleil est déjà haut dans le ciel, mais pas encore à son zénith. Ses rayons se reflètent sur la face d’or et d’argent de l’imposante demeure, située au cœur de la ville. Au loin, le couple funeste peut apercevoir les hauts murs les coupant complètement de l’horizon et surtout de ce qu’il y a au-delà. Encadrant en contenant la foule, la garde royale veille au grain. Bien de tentant de rester placide, ils sont eux aussi excessivement nerveux.

Un vieil homme fait son apparition en haut des marches. Habillé sombrement comme un membre de culte, il se tient légèrement courbé et possède une paire de lunette en demi-lune sur son nez. Bien que le poids des ans se fasse sentir sur sa silhouette, son regard, alerte, est empreint de sagesse. Il prend la parole.

« Mesdames et Messieurs, Moi, Javiah, Ministre et Primat de a ville royaume d’Andara, ait l’honneur de vous présenter ses majestés le Roi Céobold et la Reine Mailynn, Souverains légitimes de la ville royaume d’Andara. »

A cette annonce, deux personnes font leur apparition tout en haut des marches se tenant par la main. La reine, Mailynn, est une jeune femme à la peau pâle et aux traits tirés. Ses longs cheveux châtains sont remontés en un chignon compliqué et ses yeux bleus sont encore embués de larmes. Sous les lourds pans de sa robe noire et argent son ventre de grossesse se devine encore.

Le roi, Céobold, est un homme aux cheveux court et noir. De par sa stature imposante, il dépasse sa femme de plus d’une tête. Son regard noisette semble à la fois doux et soucieux. D’ailleurs, en le contemplant plus longtemps avec un œil averti, on peut voir que cet homme transpire d’inquiétude. Inquiétude envers sa femme, inquiétude envers son peuple, inquiétude envers son monde. Néanmoins, habillé de son uniforme de son uniforme militaire –comprenant armes et diverses pièces d’armures-, le charisme qu’il dégage est suffisant pour masque ce mal être aux yeux de son peuple.

A la vue de leurs suzerains, le peuple s’impose une révérence et recule de quelques pas. Seul émerge de la foule l’étrange couple d’Halloween Town. Dignement, la reine se détache de son époux et va à la rencontre du funeste duo. Elle n’est nullement effrayée par leur apparence inhabituelle. Elle sait pourquoi ils sont venus, du moins, elle l’espère. Mais elle doit l’entendre de leur bouche.

« Nobles voyageurs. Je suis la reine Mailynn d’Andara et vous souhaite la bienvenue dans notre modeste royaume. » Dit-elle en leur rendant hommage. « Que nous vaut l’honneur de votre visite ? »

Le diable sort la feuille immaculée et prend la parole en premier, feignant la compassion avec brio.

« Ma dame, les horribles nouvelles provenant de votre royaume ont atteint bien malgré nous Halloween Town. Nous savons à quel point cette épreuve a dû être horrible pour vous et votre royaume. C’est pourquoi ma femme et moi-même voulons vous venir en aide. »

A la fin de ces mots, la sorcière tend son nouveau-né encore emmailloté à la reine. Elle le prend tendrement et découvre son visage.

« Céobold ! » l’appelle-t-elle, bouleversée.

Le roi accourt auprès de sa femme. Il faillit défaillir à la vue du nourrisson. Comment ? Comment cet enfant pouvait-il ressembler autant à un être humain ‘normal’ ? Comment cet enfant pouvait-il ressembler à ce point à…Elle. Il retourne vers les voyageurs d’Halloween Town, le regard plein de questions. Avant qu’il ne puisse les poser, la femme à la chevelure verdâtre prend la parole.

« Je comprends vos interrogations, j’ai les même envers cet enfant. » elle s’approche de la reine. « C’est notre fille, elle est née il y a presque deux semaines. Mais.. Elle ne pourra pas survivre à Halloween Town. Les ténèbres de la ville vont l’engloutir avant qu’elle n’atteigne son 1er anniversaire. Nous..nous avions pensé que…enfin, qu’elle serait mieux avec vous. »

« Pourquoi ne pas émigrer ici avec elle alors ? » demande Mailynn, sortant de sa contemplation.

« Nous ne sommes pas humain. Notre place est à Halloween Town, avec les autres monstres. »

« Mais..Et elle ? Est-elle humaine ? » Demande alors Céobold, fixant du regard l’enfant éveillé.

« Au moins en partie, mais je ne peux rien confirmer. En tout cas, elle ressemble à une humaine, au moins. » Ment le diable.

La reine reporte son regard une nouvelle fois vers l’enfant. C’est un pari risqué, mais personne d’autre ne s’était présenté. Halloween Town avait beau être une ville très proche des ténèbres, cette petite fille n’avait peut-être pas encore été contaminée, après tout. Le nourrisson se met alors bailler, s’enfouit dans les bras de la reine et finit par s’endormir.

« A-t-elle un nom ? »

« Non, pas de nom avant le premier mois. »

« Nous la prenons. Si tel est votre souhait, elle deviendra princesse d’Andara. »

Le roi acquiesce à la décision de sa femme. Il s’apprêtait à dire la même chose. Le primat, quand à lui, bien que plus suspicieux, ne proteste pas. Le peuple lui exulte à l’annonce de la décision. Des hourras et des Vivas s’élèvent dans la foule rapidement étouffé lorsque le dialogue entre les deux femmes reprend.

« Vous ne pouviez pas nous faire plus plaisir, ma Dame. Puisse la lumière vous bénir vous et votre peuple. »

« Restez, au moins une nuit. Vous et votre époux êtes mes invités. Ainsi, vous.. »

« Non, je crains malheureusement que nous n’ayons pas le temps. La fête d’Halloween est proche et les préparatifs sont encore en court. Et puis… nous nous sommes déjà dit ‘au revoir’ avant d’arriver ici. » Coupe le diable.

Sans plus de cérémonie, le funeste couple fait une révérence puis prend congé du couple royal. Ils descendent les marches du palais et s’enfoncent dans la foule médusée qui s’écarte à leur passage. Dans une ruelle éloignée et vide, le diable rouvre le portail des ténèbres, direction Halloween Town.
Plus jamais ils ne reviendront à Andara, mais le piège est posé. Il n’y a plus qu’à attendre la terrible nouvelle. Si leur démone de fille ne pouvait pas survivre à Halloween town, elle restait une créature de l’ombre, la goutte d’eau idéale pour précipiter le destin de ce monde. De ce fait, rien ni personne ne viendra sauver la ville royaume de l’assaut des ténèbres : un plan parfait.

----------------------------------

18 ans ont passé et il est temps pour moi, narratrice, de vous accompagner dans ce bond dans le temps.

Peu de temps après l’adoption de la petite Cyn’del –nommée ainsi par la Reine Mailynn- le primat Javiah eut une vision envoyée selon lui par la Lumière. Ainsi, il prophétisa :

« Lorsque cet enfant connaitra à nouveau une peur profonde et viscérale, ce sera la fin de la ville royaume d’Andara ».

Le primat en informa ses suzerains qui de suite mirent au courant le peuple. Des mesures drastiques furent prises dès le lendemain.
Prétextant à tout étranger que la nouvelle princesse avait le cœur fragile, toutes figures pouvant, de près ou de loin, représenter une chose effrayante furent détruites ou bannies. De plus, toutes références à la ville d’Halloween devaient se faire avec précaution. Il a également été décidé que la situation particulière d’Andara -complètement piégée par les ténèbres- devrait être tue avant que Cyn’del n’aie atteint l’âge de raison.

La délicate princesse grandit, sous le regard exclusif de ses parents, si bien qu’une relation d’amour quasi- fusionnelle se développa entre eux trois. Ce fut vers l’âge de 10 ans que la princesse reçu ses premières leçons sur la lumière, les ténèbres, les princesses de cœur, et surtout sur la keyblade et le Kingdom hearts. L’univers était si complexe ! Tant de mondes à explorer et tant de personnes à rencontrer ! A cette époque où Cyn’del n’était presque jamais sortie du palais, l’extérieur la faisait encore rêver bien qu’elle ressentait toujours une certaine appréhension de quitter le giron familial, mais n’est-ce pas ça grandir ?
Cette situation n’échappa pas au Roi et à la Reine d’Andara qui savaient qu’un jour ou l’autre, leur enfant s’éloignera du cocon familial de grès ou de force. Avec la situation plus que précaire de la ville royaume, rien n’était sur alors, autant l’y préparer du mieux qu’ils pouvaient. C’est cette même année que Céobold, avec l’accord de Mailynn, donna, en plus des leçons plus conventionnelle, un entrainement à l’art du combat.


Que ne fut pas leur surprise quand leur si chère fille matérialisa son arme – le reflet de son Cœur selon certaine croyance !-, une magnifique faux immaculée aux reflets dorés. Malgré cette découverte lourde de signification, une arme reste une arme.


Au fur et à mesure de son éducation, et les années passants, Cyn’del comprit que la seule façon de sauver son royaume était l’apparition d’une princesse de cœur, chose pratiquement impossible, évidemment. Afin d’aider ses parents et le royaume à repousser les ténèbres corrompant son monde, elle redoubla d’efforts. Si l’amour que se portaient le roi et la reine était assez fort pour protéger une ville, en y ajoutant celui qu’elle éprouvait envers eux, peut-être pourrait-elle changer les choses ?

À 18 ans, les choses s’étaient mises enfin à s’améliorer un peu. Il lui semblait qu’un certain optimisme régnait à Andara. Chaque matin, depuis presque 4 ans alors, c’était le même rituel. Cyn’del se levait avec le chant du coq et réalisait ses exercices du matin sans ménagement. En tant que femme, elle savait qu’elle se devait de renforcer son corps si elle voulait se protéger des dangers du monde extérieur-une des plus précieuses leçons de son père-.

------------------------------------------------------------------------------------

Un matin, comme tous ces matins depuis un peu plus de 18ans, Cyn’del se réveille dans sa chambre au palais de la ville royaume. Un matin, comme tous ces matins, elle s’étire et le regard encore endormis, elle se dirige devant la psyché couleur argent. Un matin, comme tous ces matins, elle arrange ses longs cheveux noirs. Un matin… Non, ce matin, quelque chose est différent. Elle se frotte les yeux, histoire de lever le voile du sommeil. Définitivement, quelque chose est étrange. La sensation de ses mains sur sa peau est… étrange. Elle baisse donc le regard vers ses mains pour y voir…l’horreur.

Sa main gauche ressemble à s’y méprendre à une immense serre d’aigle –griffes et plumes jusqu’au coude compris- tandis que sa main droite est devenue noire, griffure et a presque doublé de volume. Paniquée, Cyn’del recule de quelques pas, trébuche et se cogne la tête lourdement au sol. Encore sonnée, elle relève l’air grimaçant. Un rapide coup d’œil sur ces deux étranges appendices lui confirme ce qu’elle craignait, ce n’est pas un rêve.

Ces mains- vu qu’elle arrive à les bouger, ce doit bien être les siennes- se sont transformées en autre chose. Heureusement, en y regardant à deux fois, il semble que le reste de son corps soit resté normal. Angoissée et le cœur battant, la princesse s’habille rapidement –un débardeur bleu sombre, un short court et un legging noir et une paire de chaussure de sport, l’attirail pour son entraiment du matin- et se précipite vers le petit salon de l’appartement de ses parents. Elle est sûre de n’y trouver que sa mère à cette heure de la journée.

« Mère ! Mère ! » L’appelle-t-elle, affolée.

« Cyn’del, calme toi ! Dis-moi ce qui ne va pas ! » Lui répond Mailynn en posant sa tasse de café sur la table où elle s’est installée pour le petit déjeuner.

« Mes…mes mains ! »dit-elle en tendant ses mains.

Choquée au début, la reine prend les mains de sa fille dans les siennes. Elle les tourne, les retourne et les inspecte de tous les côtés. Pas de doute possible, ce n’est ni un maquillage, ni un déguisement et aucun mage de son royaume n’est capable d’une telle prouesse –et de toute façon, aucun d’entre eux est en contact avec la princesse-. Elle retourne le problème dans sa tête un millier de fois mais arrive toujours au même point. Aussi loin que les archives du royaume remonte, aucun cas similaire n’a été reporté.

Mais Cyn’del n’est pas originaire d’Andara.

Ils avaient dit qu’ils n’étaient pas sûrs qu’elle soit humaine. Pourtant, 18 années avaient passé sans aucun encombre. Se pourrait-il que…sa vraie nature se réveille enfin ? Mailynn soupire intérieurement. Elle aurait aimé que Céobold soit là mais la discussion qu’ils avaient repoussée depuis trop longtemps ne pouvait plus attendre.

------------------------------------------------------------------------

La discussion fut brève. Essentiellement parce que Cyn’del y mit un terme et sortit de la pièce précipitamment. La reine tenta de la retenir, en vain. Elle traversa les couloirs et dédales du palais la séparant de la sortie. Une fois dehors, elle courut. Il lui fallait sortir, aller à l’air libre. Déjà, elle ne pensait plus à l’étrange transformation de ses mains. Tant pis si on la dévisageait, n’était-ce pas l’expression que son peuple avait toujours eu ? Maintenant, elle en était sûre : tous savaient, tous sauf elle.

Inutile.

Elle était inutile pour son cher royaume. Elle voulait pourtant tant l’aider ! Contribuer ne fusse qu’en partie à son sauvetage ! Mais elle n’était pas liée par le sang à ses parents… Au mieux elle n’était qu’une substitution et rien que cette pensée lui coupait le souffle. Même si elle était presque adulte, la princesse avait un rapport très fusionnel avec ses parents, et si ce n’était qu’à sens unique ? Juste pour sauver les apparences ? Jamais une fausse affection ne pourrait repousser les ténèbres.


Entrave

Rapidement, elle atteignit les hauts remparts encerclant la ville comme les murs infranchissable d’une prison. Ces amas des roches polies, blanchies et lisses comme un miroir étaient là autant pour la retenir que pour empêcher l’extérieur de l’attaquer. Jamais, jamais Cyn’del ne s’était sentie aussi à l’étroit dans ce monde minuscule. Si seulement elle avait connu ce monde du temps de sa splendeur, dans toute sa grandeur.

Colère

Pourquoi ?! Pourquoi personne n’avait cru bon de lui parler de ce ‘détail ‘ ?! Tout, elle avait tout essayé pour enfin être utile. Ils avaient bien du rire dans son dos en la voyant faire des efforts vains. Tout ça pour cette stupide histoire de ténèbres et de lumière. Inconsciemment, elle invoqua sa faux, la fit tournoyer et frappa le mur de toutes ses forces.

Rien. Aucune brèche.

Impuissance.

Elle projeta son arme plus loin. Cette chose lui rappelait désormais l’amère vérité. Elle s’assit contre le mur infranchissable, les genoux ramenés sur sa poitrine. Ici, elle était seule mais dans ce monde et entourée d’adultes depuis toujours, ne l’avait-elle pas toujours été ? Pendant de longues minutes, elle contempla ses mains. Rien n’avait changé.
Comme c’était étrange… avoir des plumes et des griffes ne la dérangeaient pas vraiment. Cela ne faisait pas mal. Cela ne la handicapait pas le moins du monde. C’était si…naturel. Peut-être pouvait-elle faire en sorte de redevenir normale, enfin, si cette apparence humaine était bien sa forme ‘normale’. Cyn’del ferma les yeux et se concentra. Elle visualisa l’aspect de ses mains comme elles étaient auparavant : 5 doigts, pas de plumes, pas de griffes, de couleur blanche. Elle rouvrit les yeux et… rien.

Ses mains étaient toujours pareilles.

Elle soupira et finit par se relever. Peut-être pourrait-elle au moins cacher ces nouvelles mains avec quelques bandages ou autres, oui c’était possible, juste le temps de savoir ce qui se passait et puis… Elle leva les yeux une fraction de seconde sur la surface polie du mur d’enceinte. Elle écarquilla les yeux puis hurla. Elle hurla à plein poumon. Ce cri sonna comme un glas pour Andara. Tous l’entendirent.

Peur.

Une peur écrasante.

Une peur innommable.

A l’endroit où elle se tenait quelques secondes plutôt, l’enceinte lisse avait fait place à une spirale noire comme l’encre. Une volute de fumée qui semblait percé de part en part l’orgueilleuse muraille si chère à la ville royaume. Elle aurait dû y tomber si elle ne s’était pas relevée.

Elle aurait dû basculer dans les ténèbres.

La princesse resta plusieurs secondes-qui semblèrent s’écouler comme des heures pour elle- debout, tremblante, paralysée, une expression de pure terreur sur son visage.
Elle ne remarqua même pas que plusieurs formes noires sortirent de la volute pour l’encercler. Elle ne remarqua même pas quand plusieurs citoyens, alertés par le hurlement, la tirèrent violement par le bras pour l’emmener elle et son arme en sécurité au palais. Elle ne remarqua même pas sur le trajet qu’une bonne partie de la ville était déjà envahi de ténèbres et que son peuple luttait et mourait en vain.

Quand elle sortit enfin de cet état semi léthargique, Cyn’del se trouvait au château et plus précisément dans une des pièces en sous-sol aménagée spécialement pour y protéger la famille royale.

« ‘del… Cyn’del ? Cyn’del ! Réveilles-toi, bon sang ! »L’appela Céobold, très inquiet.

« Père ! »

Elle lui sauta dans les bras, les larmes aux yeux et secouée de hoquets et de spasmes. Jamais le roi et la reine ne l’avaient vue dans cet état. Jamais elle n’avait versé la moindre larme. Ils comprirent de suite que la funeste prophétie s’était réalisée et au plus mauvais moment qui soit.

« Que s’est-il passé, ma chérie ? » demanda doucement Mailynn, se sentant coupable.

« Mes… Mes mains... J’... j’ai essayé de les faire redevenir comme avant. Mais... je n’ai pas réussi. J’aurai tellement voulu redevenir…comme avant… être encore votre fille »

Elle fondit en larmes. Elle était plus accablée par la possibilité que cette vérité ne change les rapports qu’elle entretenait avec sa famille que par les ténèbres qui engloutissaient son royaume.

« Comment peux-tu dire une chose pareille ? Tu es et restera toujours notre unique, notre soleil. Ne doute jamais de l’amour que nous te portons, Cyn’del. »

Elle garda le silence de longues minutes, une douce chaleur l’emplissant. Réconfortée ainsi par son père et sa mère comme une petite fille, elle reprit ses esprits.

« Et après ça ? »


« Un portail…Un portail des Ténèbres. On aurait dit qu’il avait transpercé le mur d’enceinte. Je le jure, je n’ai rien fait ! »

La porte vola en éclat sous les coups de multiples sans cœur ‘boule noire’, horribles sphères de cauchemars au visage torturé. Les gardes étaient sans doute tous morts, engloutis par les ténèbres. Peut-être même que certains d’entre eux, déjà transformé en montres noirs, s’étaient mêlés à la funeste armée. La ville royaume était perdue, définitivement. Aucun gardien, aucune forme de magie n’était en mesure de les sauver désormais.

La suite des évènements se déroula en quelques secondes à peine. Pourtant Cyn’del n’en oublia pas un seul instant. Céobold repoussa sa famille derrière lui et s’intercala, arme à la main, pour faire barrage à la horde sombre. Il résista vaillamment une bonne minute avant d’être submergé.

Une seule et précieuse minute durant laquelle Mailynn sut ce qu’elle avait à faire. Elle sorti de sous les replis de sa robe un pochon bleu nuit brodé de fils d’or et d’argent. Dessus, l’emblème d’Andara : un cristal. La reine en sorti un cristal translucide dans lequel palpitait un cœur d’or, jumeau de la représentation sur le petit sac. La princesse reconnu de suite l’objet, bien qu’elle ne comprenait pas très bien en quoi un caillou allait les aider.
La noble dame insuffla une perle d’énergie à la gemme qui se mit à briller de plus belle. Une espèce de portail opalin et géométrique éclot alors.

« Cyn’del ! Vite, le portail ! »

Sur ces mots, Cyn’del tourna le dos à son père, le cœur brisé, prit la main de sa mère et s’élança vers leur ultime espoir. Mai Mailynn lâcha la main de sa fille y laissant le cristal et sa précieuse pochette. Son destin était d’accompagner son mari dans la mort, même cela signifiait qu’elle devait l’abandonner. La princesse voulut protester mais la Sainte-Reine la poussa et dans un sourire, elle souffla :
« Ton père et moi t’aimeront pour l’éternité, ma fille, ne l’oublie jamais, n’en doute jamais. »

----------------------------------------------------------------------

Cyn’del se réveilla dans l’une des ruelles tortueuses de Traverse Town comme de nombreux réfugiés avant elle, comme de nombreux réfugiés après elle. Elle se redressa et senti immédiatement une terrible douleur dans son dos, entre ses deux omoplates. Une terrible brûlure. A l’endroit même où sa mère avait posé sa main une dernière fois.

Elle n’avait pas été blessée, elle en était sûre. Quoique ce soit, elle s’en fichait, elle venait de perdre tout ce qu’elle aimait. Elle laissa éclater sa tristesse et pleura de tout son soûl durant ce qui sembla être de longues heures.

-----------------------------------------------------------

Trois années ont passé depuis la fin de la ville royaume. Malgré son nouveau statut de princesse de cœur, jamais Cyn’del n’est allée à la rencontre d’un gardien. En effet, ses problèmes ne faisaient que commencer à cette époque. Durant toute sa première année en exil, ses nouveaux pouvoirs de métamorphe s’étaient emballés s’étendant à tout son corps. Ne contrôlant rien, elle errait de ville en ville sous une apparence changeante et monstrueuse la plupart du temps. Parfois prise pour un sans-cœur, parfois prise pour une simple abomination, chassée la plupart du temps.

Elle ne sût jamais si un quelconque gardien l’avait prise en chasse à cette époque mais en tout cas, elle avait toujours réussi à s’en sortir plus ou moins indemne.
Au début de la deuxième année, son don se stabilisa et elle parvient à le maitriser au bout de la troisième année. Désormais, c’est volontairement qu’elle revêtait une apparence monstrueuse pour chasser toutes créatures –sans cœur, simili ou autres- s’en prenant aux civils. Telle une grande faucheuse, et même si ces choses ne pouvaient sans doute plus ressentir de peur, elle voulait leur imprimer dans leur esprit une terreur profonde avant de les abattre.




Et derrière l'écran

Yop,    ici Cyn'del, ou Aisiah, c'est comme vous le souhaitez~. Je suis une jeune Belge de 21ans qui a décider de se remettre à RP après quelques années d'inactivité ^^ Mais, ne vous inquiétez pas, je reviens en force.
Niveau loisir, j'aime.. KINGDOM HEARTS   ..euh, hm.. j'aime les jeux vidéo de style RPG essentiellement (Final Fantasy, etc) et je lis pas mal de manga (style Shonen/Seinen). J'ai connu le forum grace à Zan, ou Ad' ou Adhinilis (ou camarade Alyste o/) qui m'a harcelée pour que je vienne m'inscrire m'a bien gentillement donné le lien après ma demande
Niveau connexion, je dirai 5/7 au minimum, selon si je suis engagée en RP ou pas. Je fais du RP depuis mes 13 ans environs avec plusieurs pauses plus ou moins longue dans ma carrière (lol). Niveau réponse, je peux tenir un rythme de un post/semaine pour les post longs (si je ne suis pas trop rouillée). Généralement si ma fréquence de post dépasse 2 semaines c'est que je suis en panne d'inspi (ou en vacances :p).

Niveau forum en lui même, je pense que c'est le plus beau forum RP que j'ai vu de ma vie   . Néanmoins, il me semble avoir remarquer quelques fautes de frappes ça et là mais rien de bien grave Very Happy

à part ça, J'ai "lu et approuvé" le règlement o/


Informations à remplir

▬ Yomi Isayama ♫ Ga-rei / Ga-rei Zéro = Cyn'del Lanfear ♣ Princesse de Coeur {PRIS}

A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 359
Date d'inscription : 07/07/2015
Pièces d'or : 646
Frozen Guardian
Nicolas Dorian
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 12:15
Bienvenue Cyn et amuse toi bien parmi nous Very Happy

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 12:51
Tiens, tiens, tiens... C'est que je te connais, toi ! x)
Bref, bienvenue et bon courage ! x)
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 335
Date d'inscription : 30/05/2015
Age du joueur : 19
Pièces d'or : 380
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 13:10
Bienvenu et courage pour ta fiche Wink

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Rien n'est vrai, tout est permis
Une partie de moi veut se battre et repousser l'envahisseur, l'autre partie de moi est l'envahisseur. Nous agissons dans l'ombre pour éclairer le monde. Nous sommes des assassins.© Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 1537
Date d'inscription : 01/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 5645
Admin suprême
Moogle
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 13:22
Coucou ma belle !

Bienvenue à toi sur le forum en espérant que tu t'y sentiras comme chez toi ♥. Bon courage pour ta fiche et si tu as la moindre question n'hésite pas à t'adresser à l'un des admins ! On se dévoue corps et âme pour toi ~. Par contre fait attention, ton avatar n'est pas à la bonne taille, c'est du 200x320 ^^.

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Moogle Style
Kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo. Kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo ! Oppa kupo style !


Florissone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k-h-reload.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 700
Date d'inscription : 23/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 496
Libératrice
Lightning Farron
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 13:27
Salut à toi miss ! Nous te souhaitons la bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche ! J'ai hâte de voir ce que ça va donner !

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

   
“La foudre, un puissant impact lumineux, qui disparaît ensuite. Elle ne peut pas protéger, elle ne fait que détruire.”Get out on my way ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 13:49
Welcooooome. \o\
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 16:37
Une princesse de cœur venant d'Halloween Town ...! J'aime l'idée
Bienvenue parmi nous & bon courage pour ta fiche, j'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 12/07/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 231
Pumpkin Princess
Cyn'del Lanfear
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 16:47
Merci à tous ! Je suis contente que cet embryon de perso vous plaise :p

J'ai eu peur que mon idée de princesse de coeur d'Halloween Town ne soit pas validée ^^' (ben oui, on aurait pu me dire que Sally avait le job
PS: avatar corrigé Smile

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Cyn'del est rude en #ff0033 Cyn'del's theme song Kit réalisé par Elsa~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 700
Date d'inscription : 23/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 496
Libératrice
Lightning Farron
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 16:54
Eh bien en vérité il n'y a pas de princesse de cœur à Halloween Town ^^'. Déjà parce que c'est un royaume situé à la frontière des ténèbres et qu'une princesse de coeur à un cœur pure de lumière. Et en plus Halloween town ne fait pas partie des royaumes de coeur =O du coup il ne peut pas y avoir de princesse de cœur à Halloween Town sinon il y aurait eus Sally =o

On pensait que tu allait la faire se marier avec un prince d'un royaume inconnus pour qu'elle ait le titre de princesse ou qu'elle ait été adopter par une famille royal d'un autre royaume :/ Mais si tu compte la faire princesse d'halloween Town ça ne va pas être possible il va falloir rectifier ça ><. Et pour la taille de l'avatar c'est nickel ! Very Happy

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

   
“La foudre, un puissant impact lumineux, qui disparaît ensuite. Elle ne peut pas protéger, elle ne fait que détruire.”Get out on my way ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 17:54
Bienvenue chère compagne qu'on à amené également de force ici!XDXD Je pense que tu es comme moi et que tu ne le regrette pas!
Princesse de cœur Halloween trop classe! J'adore!!!!
Amuse toi bien ici!!!
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 12/07/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 231
Pumpkin Princess
Cyn'del Lanfear
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 18:13
Lightning: Aucun problème, l'histoire n'est pas encore faite Smile Je vais aller me chercher un mari de lumière de ce pas XD

Derek: Merci Smile

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Cyn'del est rude en #ff0033 Cyn'del's theme song Kit réalisé par Elsa~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 700
Date d'inscription : 23/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 496
Libératrice
Lightning Farron
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 18:46
Ok pas de soucis ! Very Happy Il faut qu'il soit prince d'un royaume surtout ^^. Tu peux inventer le royaume si tu le souhaite ^^, étant donné que chaque royaume de cœur à sa princesse. Ça peut être un PNJ et ce qui ferait de toi la princesse de ce royaume ! Après le royaume peut avoir été détruit par les ténèbres, mais ton prince doit être encore vivant pour que tu garde ce titre de princesse de cœur du royaume que tu auras crée =3. J'espère que je n'ai pas été trop brouillon et que c'est compréhensible xD

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

   
“La foudre, un puissant impact lumineux, qui disparaît ensuite. Elle ne peut pas protéger, elle ne fait que détruire.”Get out on my way ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 12/07/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 231
Pumpkin Princess
Cyn'del Lanfear
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 18:58
Lightning: Yep compris. Royaume mort mais prince vivant sinon pouf, plus de princesse x)
Est-ce que cela s'applique aussi dans le cas de l'adoption par une famille royale?

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Cyn'del est rude en #ff0033 Cyn'del's theme song Kit réalisé par Elsa~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 700
Date d'inscription : 23/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 496
Libératrice
Lightning Farron
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 19:21
Ça va alors =D. Non pour la famille d'adoption ça ne s'applique pas ! Car si les parents royaux t'ont adopter étant toute bébé ils te déclare officiellement princesse de leur royaume. Du coup même si la famille d'adoption meurs et que le royaume s’effondre tu reste tout de même princesse de ce royaume =3. Petit cours intensif xD

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

   
“La foudre, un puissant impact lumineux, qui disparaît ensuite. Elle ne peut pas protéger, elle ne fait que détruire.”Get out on my way ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 12/07/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 231
Pumpkin Princess
Cyn'del Lanfear
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Dim 12 Juil - 19:28
Lightning: Ok ok, c'est bon pour moi Very Happy et Désolée pour le dérangement ^^'

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Cyn'del est rude en #ff0033 Cyn'del's theme song Kit réalisé par Elsa~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 1537
Date d'inscription : 01/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 5645
Admin suprême
Moogle
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Mer 29 Juil - 19:50
Coucou ! Quelle longue histoire ! Mais plus c’est long plus c’est beau !

Je trouve ton histoire très belle, très bien rédigé et je dois avouer que tu as beaucoup d’imagination ! Le caractère de ton personnage se rapporte bien à son apparence et je trouve que l’idée de la transformation est très bien trouvée.

Seulement il y a quelque chose qui me chiffonne au niveau de son statut de princesse de cœur … Je trouve qu’étant donné l’ethnique de ton personnage ainsi que son histoire, elle n’est pas assez pure pour être princesse de cœur … Elle peut très bien venir d’Halloween Town, mais ce n’est pas juste en étant adopter et en s’entraînant qu’elle pourra devenir princesse de cœur. Il faut un lien très pur et très puissant pour que cela se fasse, une demoiselle même adopté par une famille royale ne devient pas princesse du jour au lendemain … Comme tu l’as dit plusieurs fois dans ton histoire, tout le monde cherche à ce qu’elle devienne princesse de cœur, et ça ce n’est pas possible car on ne le devient pas en claquant des doigts même si les efforts sont là. Ça arrive du jour au lendemain mais c’est parce que le cœur d’une princesse est tellement pure et qu’elle dégage tant d’amour qu’elle en devient une. Cela doit être une rareté et pas un don que toutes les filles issues d’une famille royal peuvent avoir. Tu comprends ?

Du coup il faudrait quelque chose de fort qui la fasse devenir princesse de cœur mais personne ne doit s’y préparer ou s’y attendre. C’est un don donné par la pureté pas quelque chose qu’on acquiert comme un titre tu vois. Ça peut être, soit l’amour de la fille envers ses parents même adoptifs sinon un amour avec un prince tu vois ? On la trouve un peu trop sombre et pas assez pure pour être princesse de cœur. Du coup je ne sais pas comment tu pourrais changer ça =/. Si tu réussis à trouver une solution fais nous en part pour qu’on règle ce problème sinon il va falloir changer malheureusement, le personnage pose trop problème =/.

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Moogle Style
Kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo. Kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo ! Oppa kupo style !


Florissone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k-h-reload.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 12/07/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 231
Pumpkin Princess
Cyn'del Lanfear
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Jeu 30 Juil - 0:41
Aucun problème Razz

Je savais qu'en me lançant dans ce style de perso j'allais avoir quelques problèmes de ce calibre ^^

Je sais quoi modifier/rajouter. Techniquement, c'est bien grâce à l'amour parental que mon perso est censée accéder au statu de Princesse de cœur mais j'ai pas du assez forcer le trait ^^

Maintenant, je comprend bien le point sur 'les princesses de coeur sont une rareté' et toussa mais dès le moment où dans le contexte de ce forum, le nombre de princesse de coeur a quasiment explosé... Ce n'est plus si rare.

Etant donné l'état désespéré d'Andara (c'est censé être un monde normal dont les 4/5 ont déjà été grignoté par les ténèbres) je pense que le fait d'avoir une princesse de coeur c'est genre la solution désespérée, c'est pour ça que j'ai insisté sur ce point. Après si cela pose vraiment problème, je peux modifier.

Tel que je la conçois, à 18ans, Cyn'del est sensée être 'pure' et accéder au statu de princesse de coeur et que durant les 3 années 'd'exil' qui suivent, elle se forge une 'carapace' moins sympa on va dire ^^


EDIT: J'ai modifié l'histoire. J'ai un peu plus insister sur la relation parent/enfant (si pas encore suffisant, je rajouterai une ou deux anecdotes) Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 1537
Date d'inscription : 01/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 5645
Admin suprême
Moogle
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Jeu 30 Juil - 20:56



Félicitations Cyn'del !
Bon ça devrait le faire. Il faudrait qu’elle garde quand même pas mal de pureté et d’amour pour faire une princesse de cœur. Même si c’est un peu étrange au vue des circonstances, elle peut l’être mais dans ce cas ce ne seras pas une princesse très puissante. Tu as aussi oublié de mettre dans ton histoire l’emplacement de sa marque de princesse de cœur ainsi que comment cela s’est produit. Mais c’est à développer dans les RP je te fais confiance. Du coup je t’annonce que tu es officiellement validé, bienvenue sur Kingdom Hearts Realod en espérant que tu t’amuseras bien !    

Bravo à toi ! Tu as réussis a terminé ta fiche avec brio et tu es maintenant validé ! Ton aventure va enfin pouvoir commencer ! Mais avant ça nous avons quelques indications à te donner. N’oublie pas de créer ta fiche de lien ici au cas où des personnes souhaiteraient se lier à ton personnage ! Tu peux, si tu le souhaite, demander un rang spécial à cet endroit-là. Histoire que tu sois unique tu vois ! Et puis enfin si tu veux des partenaires pour tes RP rien de mieux que de venir le faire ici. Nous t'invitons à aller te renseigner sur le système de point qui est juste . N'hésite pas à participer aux jeux proposés ainsi qu'à voter aux top-sites pour gagner des pièces d'or ! Si tu as la moindre question ou la moindre hésitation demande à un des admins, ne t’en fait pas on ne mord pas, du moins pas souvent ~ Puis si le cœur t’en dis viens te défouler dans le flood qui se trouve juste . Encore bravo pour ta validation et amuse-toi bien sur Kingdom Hearts Reload !

© Narja - Never-Utopia

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Moogle Style
Kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo. Kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo ! Oppa kupo style !


Florissone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k-h-reload.forumactif.org
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Jeu 30 Juil - 21:27
Euh, je me permets d'intervenir, Moggle, mais Cyn' a bien précisé le moment et l'endroit d'apparition de sa marque ! ^^"
Cyn'del a écrit:
Cyn’del se réveilla dans l’une des ruelles tortueuses de Traverse Town comme de nombreux réfugiés avant elle, comme de nombreux réfugiés après elle. Elle se redressa et senti immédiatement une terrible douleur dans son dos, entre ses deux omoplates. Une terrible brûlure. A l’endroit même où sa mère avait posé sa main une dernière fois.


Voilà, c'est tout pour moi, bravo Cyn' x)
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 1537
Date d'inscription : 01/05/2015
Age du joueur : 23
Pièces d'or : 5645
Admin suprême
Moogle
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear Jeu 30 Juil - 21:37
Ah d'accord c'est ça l'apparition de la marque ! Je n'avais pas compris en le lisant je pensais que c'était en rapport avec les ailes. Ça manquais de précision mais c'est de ma faute autant pour moi ><.

▬▬▬▬▬▬ KINGDOM HEARTS RELOAD ▬▬▬▬▬▬

Moogle Style
Kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo. Kupo kupo kupo kupo kupo kupo kupo, kupo kupo kupo kupo kupo kupo ! Oppa kupo style !


Florissone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k-h-reload.forumactif.org
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear
Revenir en haut Aller en bas

"Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Je vous assure, je suis du côté de la lumière~♪" - Cyn'del Lanfear
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» Lorsqu'un Air s'énerve... planquez-vous ! [PV Alexander !]
» Je suis très câline je vous assure
» [Délire] Quel Vocaloid êtes vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom hearts reload  ::  :: Identification :: Fiches validés-